Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

29 janvier 2023 à 00:13:06
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Le Style est-il littéraire ?

Auteur Sujet: Le Style est-il littéraire ?  (Lu 14459 fois)

Hors ligne mercurielle

  • Prophète
  • Messages: 688
  • Ceci-n'est-pas-un-chat-qui-lit
    • Des Précieuses aux Femmes des Lumières
Re : Le Style est-il littéraire ?
« Réponse #30 le: 22 avril 2018 à 09:32:09 »
Bonjour Chapart,

Cette histoire de style m'intéresse. On sait bien que toute généralité est abusive (mais Buffon ne s'embarrassait pas de telles nuances) et qu'il n'existe que des cas particuliers.

Un exemple n'est pas un argument mais je vais te donner mon cas personnel (excuse-moi) qui m'a conduite à dire ce que j'ai dit et comme je l'ai dit parce que je l'ai vécu et donc, pour moi, c'est une réalité, la mienne.

J'ai commencé à écrire très tôt. Bonne en français et en rédactions (dès le primaire), je continuais à écrire à la maison, comme une suite naturelle de ce que nous faisions en classe. Ensuite, journal intime d'ado comme presque toutes les filles. Puis premiers poèmes, premier amour et premier roman (évidemment). Première version de ce premier roman à 17 ans (désolée pour les répétitions). L'histoire vécue me semblait belle (ah, jeunesse...) et ce que j'écrivais moins beau. J'ai travaillé 4 ans à ce roman car je le voulais aussi beau que la réalité. En 4 ans (j'ai gardé mes brouillons), je vois bien que j'effaçais, réécrivais, cherchais des mots, etc. Au bout du compte, je suis parvenue à quelque chose qui me satisfaisait et j'ai mis le point final. J'avais donc compris, assez jeune, que le style est avant tout une recherche non pas de mots, mais de mes mots.
 
Et au fil du temps, j'ai continué dans ce sens. J'écrivais mieux à 40 ans qu'à 20. Parce que j'avais trouvé mon style, c'est-à-dire une manière de m'exprimer qui correspond à ce que je suis au plus profond de moi.

J'ignore si ce que je viens de dire peut te convaincre, mais en tout cas, c'est mon expérience. Comme telle, je la respecte.

Ceci dit, chacun fonctionne différemment.       
Ma page
"Connaître sert beaucoup pour inventer." (Mme de Staël).
http://ecrivaines17et18.e-monsite.com/

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Re : Le Style est-il littéraire ?
« Réponse #31 le: 22 avril 2018 à 09:57:03 »
Vous cherchez la recette du talent, mais si le talent résultait d'une recette il suffirait d'appliquer la recette et tout le monde aurait du talent.

Pardonne-moi, avistodenas, mais j'ai le sentiment que tu parles de quelque chose qui n'a rien à voir avec le motif de ma recherche. Ce sujet ne parle pas de talent, il parle de la notion de style, et de sa place dans la littérature.

Si tu cherches des talents, tu en trouveras à la Star Academy, le talent est une notion populaire, presque enfantine.

Je me permets de signaler ce point parce que j'aimerais que ce fil de questionnement sur le style soit un minimum correct, ensuite j'aimerais que si une personne propose un avis qui n'est pas en accord avec ton point de vue, tu ne t'attaques pas à « vous ». Donc : « nous », non, merci ; adresse-toi à la personne avec qui tu es en désaccord, mes remerciements chaleureux.

Voilà, donc questionnement sur le style, et ressentis partagés.
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Nocte

  • Invité
Re : Le Style est-il littéraire ?
« Réponse #32 le: 22 avril 2018 à 10:40:59 »
Je rejoins Chapart sur la théorisation du style, d'ailleurs il y a toujours eu de la recherche académique qui s'est faite dans ce sens.
Après contrairement aux sciences dures il reste une bonne part de subjectivité, mais les chercheurs apportent néanmoins des concepts intéressants pour mieux cerner la problématique.
Je pense aussi que le style est le fruit d'un travail sur soi, et que ce n'est qu'en considérant l'œuvre dans son ensemble qu'il est possible d'apprécier comme il se doit l'évolution stylistique d'un auteur (ou ses métamorphoses, s'il aime se renouveler).
« Modifié: 22 avril 2018 à 10:45:55 par WEG »

Hors ligne Olik

  • Troubadour
  • Messages: 263
Re : Le Style est-il littéraire ?
« Réponse #33 le: 22 avril 2018 à 10:45:56 »
Le style n'est-ce pas, entre autres, une manière de s'exprimer ? Au choix de l'auteur de s'exprimer dans un style unique, lié à un œuvre ou même à une partie de celle-ci ?

Le style peut-il limiter les façons de s'exprimer, selon le genre littéraire ? Un roman d'action peut-il passionner selon un style proustien ?
Est-ce que Proust n'a pas choisi, lui, ses phrases longues, justement parce qu'elles répondaient mieux à un besoin descriptif ? Peut-être même que, l'ayant ainsi constaté, il l'aurait fait son style propre, sa carte de visite ?

Le genre peut-il aller jusqu'à imposer un style ? Un discours ne se construit pas comme un roman et à moins de s'appeler maire de Champignac, les phrases à rallonges y sont inconnues.
Une biographie a-t-elle vraiment le champ libre pour s'exprimer ? Un roman historique ?
Le fond est-il dépendant du style ou influe-t-il sur celui-ci ? Ou un mélange des deux ?

Dans quelle mesure le style est-il influencé par des règles si communes qu'elles semblent hors du style ? La séparation de blocs de pensée en paragraphes par exemple, pour faciliter la compréhension du lecteur. Il n'y a qu'à lire les posts de ce forum pour constater que c'est une règle assez communément suivie, mais pas unanimement.
Cela participe d'un style, mais ne caractérise pas le style d'un auteur, d'une œuvre.

Peut-on parfois abuser d'une règle commune de style pour donner du style ? Exemple : la répétition. Ce n'est pas Prévert qui me contredira. Surtout de là où il reste, n'est-il pas ?

Ou bien briser le rythme d'un style pour apporter une variation changeant le cours de la réflexion ? Combien d'entre vous se sont arrêtés sur l'incongruité précédente concernant Prévert ? Cela ne dépareille-t-il pas un style qui sinon est plutôt sérieux ? Ou bien cela fait-il partie du style ?

Qu'en est-il d'une collection collective, qui regroupe plusieurs auteurs, mais dont le style se doit d'être unifié, packagé commercialement ?

Un texte parfois ne doit-il pas s'adapter à son public ? Un style ampoulé conviendrait-t-il à un public d'enfants ? Un style confus à des scientifiques ?

Qu'en est-il des pastiches, de l'imitation, de l'hommage ?

Qu'en est-il des romans publiés sous forme de feuilletons dans les journaux ? Là, non seulement la forme mais aussi le fond sont conditionnés par le publication en épisodes. Personnages nombreux, rebondissement à suivre au prochain épisode (et ce dans un souci de fidélisation du lectorat), style « efficace ». Dumas, Balzac, Tolstoï, E.R.Burroughs et bien d'autres s'y sont adonnés.

Y a-t-il un style unique dans une écriture ? Le présent texte n'est-il pas dans un style interrogatif, mâtiné d'un style sous forme de paragraphes court ? Est-ce que cela forme un style unique ?
Pour exprimer les mêmes idées, le même fond, j'aurai pu choisir aussi une forme de liste. Ou bien, plutôt qu'un style d'interrogations positives, choisir celui d'interrogations négatives : « N'aurais-je pas pu choisir… ? ».

Ce choix de style(s) dépend bien évidemment de ma façon de m'exprimer, mais aussi de ma volonté de compréhension du lecteur : une liste sous forme interro-négative aurait été particulièrement lourde à lire.

Est-ce que le fait d'avoir choisi une forme interrogative dans mon texte ne dépend pas de plusieurs facteurs ?
Celui de ne pas être péremptoire, cela peut mieux faire passer le message.
Celui aussi d'amener à s'interroger, bien sur.
Choix aussi, en relisant le texte où une partie plus importante était sous forme affirmative, d'unifier le tout, un souci purement esthétique.
Tout cela est censé aider à la compréhension du fond, cela ne fait-il pas partie aussi du style ?

J'apporte plus de questions que de réponses, mais y a-t-il une réponse unique à la définition du style ?
Est-ce que le mot style, comme bien des mots trop vagues, ne recouvre pas plusieurs choses différentes et c'est seulement notre vocabulaire qui n'est pas encore assez développé ? Un arbre est-il forcément un pommier ?
« Modifié: 22 avril 2018 à 10:58:33 par L_aï_au_lit »
“Tout romancier, tout cinéaste, a au fond de lui un nombril du monde à exhiber.”
Michel Audiard.

“Un artiste, c’est quelqu’un qui se penche par la fenêtre là où on ne le ferait pas, qui doit nous montrer des choses qu’on n’ose pas aller regarder.”
Tania de Montaigne.

Hors ligne avistodenas

  • Prophète
  • Messages: 739
Re : Le Style est-il littéraire ?
« Réponse #34 le: 22 avril 2018 à 11:16:52 »
L'ailloli (excuse-moi, c'est pas simple à écrire L_ aï8 et merde ) Ta prestation est jusqu'ici la meilleure façon que j'aie lu de poser la question du style :

J'apporte plus de questions que de réponses, mais y a-t-il une réponse unique à la définition du style ?

A mon avis tu sembles bien répondre à la problématique posée par Alan. Tu dis l'essentiel.

Alan : Si tu cherches des talents, tu en trouveras à la Star Academy,  :D  Ce ne sont pas précisément ceux après lesquels je cours, n'empêche qu'un style est un talent que tout le monde ne possède pas.

Par exemple, et de mon point de vue, les écrivains de "l'école de Brive" n'avaient aucun talent : ils écrivaient comme des instits. (Pardon les instits, mais ces derniers sont censés apprendre aux élèves à écrire correctement mais de façon basique, ce qui est un métier, non un art).
« Modifié: 22 avril 2018 à 11:26:01 par avistodenas »

Hors ligne Baptiste

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 629
  • Pingouin de Patagonie
    • Rêves de comptoir
Re : Le Style est-il littéraire ?
« Réponse #35 le: 22 avril 2018 à 14:50:40 »
Pardon pardon, j'interviens, meme si je sais que ce sera pas une bonne idée, mais juste

Citer
Il apparaît de façon très nette que lorsque Romain Gary devient Emile Ajar, le style n'est plus du tout le même. Seulement il s'agit dans le dernier cas, ( la vie devant soi), d'une oeuvre de composition, par laquelle Gary met en évidence sa virtuosité. Et cette façon de changer de style ne serait-elle pas elle-même un style en soi... ?
Sur l'idée, je suis plutôt d'accord, mais par contre, Gary il écrit des fois un peu comme Ajar. Dans Adieu Gary Cooper ou même la danse de Gengis Cohn, t'as cette façon de tordre la langue et de s'en amuser qu'on retrouve quand il écrit sous le nom d'Ajar. ( Ce pourquoi d'ailleurs à l'époque, des critiques ont commencé à avoir des soupçons sur le fait que Gary=Ajar, et qu'il a été obligé d'embaucher son neveu pour jouer son rôle ^^)
Et de la même façon, le style du Ajar de gros câlin, c'est pas tout à fait celui de Pseudo (ça va très très loin pseudo dans le jeu sur la langue, que ç'en est presque des fois difficilement compréhensible)

Et du coup ben Gary, il a évolué dans son style tout le long de sa vie, parce qu'il est toujours dans la recherche. Donc je rejoint assez Chapart là dessus. (Comme exemple flagrant et très visuel, on pourrait évoquer Picasso et ces différentes périodes. C'est carrément pas le même style, mais c'est le même bonhomme)
Bref, je sais pas ce qu'est le style, je dit juste que à mon avis, l'artiste est nécessairement en permanence dans la recherche.

Voilà voilà, pardon
 
« Modifié: 22 avril 2018 à 14:52:36 par Baptiste »

Hors ligne avistodenas

  • Prophète
  • Messages: 739
Re : Le Style est-il littéraire ?
« Réponse #36 le: 22 avril 2018 à 15:11:42 »
Baptiste écrit :

C'est carrément pas le même style, mais c'est le même bonhomme)

Avisto écrit :

eseulement il s'agit dans le dernier cas, ( la vie devant soi), d'une oeuvre de composition, par laquelle Gary met en évidence sa virtuosité. Et cette façon de changer de style ne serait-elle pas elle-même un style en soi... ?[/i


Ouaip:D
« Modifié: 22 avril 2018 à 15:16:08 par avistodenas »

Espérance

  • Invité
Re : Le Style est-il littéraire ?
« Réponse #37 le: 22 avril 2018 à 15:51:22 »
Quand j'étais collégienne, les profs disaient que j'avais déjà un style d'écriture, ce compliment avait fait plaisir à ma maman, et m'a marqué.
Au fil du temps, j'ai eu l'impression de le perdre. En même temps, je n'écrivais plus trop, pour des raisons perso.

Cependant, je trouve que le style s'enrichit au cours des lectures que je fais. Quand je lis quelqu'un dont le style me marque, ça me donne des idées pour la narration, et même pour des sujets du coup ^^.
Il fut un temps où je lisais au moins deux ou trois romans par semaine (pas de télé, internet n'existait pas, il fallait s'occuper). Me venaient en tête des pans entiers de romans, voire des chapitres, que je n'écrivais pas d'ailleurs. Ils défilaient dans ma tête à la vitesse de la parole, voire de la pensée, donc difficile à reproduire.
J'ai essayé parfois :  autant dans la tête, c'était très beau, autant la lenteur de l'écrit, qui implique la réflexion, en faisait un truc banal. Je crois, tiens tiens, que ma préférence pour les textes courts peut venir de là.
Par contre, je remarquais que ces "chapitres" empruntaient beaucoup le style littéraire de ceux qui je lisais, et à force de lire, ça s'enrichissait.

Il me semble (pour moi hein ^ ^), que le style est à la fois un don, une évolution aussi, car la personnalité évolue, et donc les écrits aussi forcément, et également ce dont on se nourrit au niveau littéraire.

Je parlais ailleurs de mon amour pour la chanson française, et je sens chez quelqu'un que j'aime particulièrement, qu'il a dû se nourrir de littérature classique, de grands auteurs. Un truc marrant aussi, c'est que trouvais que ces chansons me faisaient penser à certains chanteurs à texte, et paf, j'apprends peu après qu'il admirait spécialement ces chanteurs (auteurs de surcroît).

Ce qui confirme qu'on écrit en partie de ce dont on s'est nourrit.

Enfin il y a des gens qui sont très bavards, comme moi présentement ^ ^ .

Je remercie les gens qui ont eu la patience de me lire  :mrgreen:
« Modifié: 22 avril 2018 à 15:53:05 par Espérance »

Hors ligne Chapart

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 632
Re : Re : Le Style est-il littéraire ?
« Réponse #38 le: 22 avril 2018 à 16:35:15 »
C'est toujours intéressant de lire les histoires personnelles de chacun et de voir comment chacun fonctionne, mais après faire une généralité à partir de son propre vécu pour dégager des conclusions globales sur une question comme le style, pour moi, c'est un peu osé.

Ce qui confirme qu'on écrit en partie de ce dont on s'est nourrit.

Pour certains auteurs, oui, sans doute. Pour d'autres, peut-être pas. Il y a des gens qui ont lutté toute leur vie pour ne pas subir d'influence et se créer un style entièrement "à eux", qui ne ressemble à rien d'autre de comparable qui ait pu être fait avant.

Donc dire "certains auteurs écrivent en s'inspirant de ce dont ils se nourris", j'adhère, ou parler de son histoire personnelle pour expliquer comment les choses se sont passées dans notre cas, OK, mais dégager de sa propre histoire personnelle un mode de fonctionnement qui serait propre à tous les auteurs, je trouve ça délicat.

Espérance

  • Invité
Re : Le Style est-il littéraire ?
« Réponse #39 le: 22 avril 2018 à 17:47:58 »
Plus haut, j'ai dit "pour moi". Mais je ne pense pas que quelqu'un puisse bien écrire sans jamais avoir lu. Quant à cette fameuse liberté, ce "propre style" oui, en partie, mais croire que l'on est entièrement libres est une illusion, non ? Ça impliquerait de se couper de toutes racines, de toute influence, etc ... Même dans la vie, entièrement libres, je n'y crois pas, on a l'influence de son pays, son éducation. On peut faire le tri et trouver sa propre liberté, mais à partir du moment où l'on est relié, hum.

Après le style dont je parle peut être totalement unique, mais pas sans rapport avec le reste. C'est une combinaison, c'est donc quasi infini.

Mais je ne connais personne qui sache écrire sans jamais avoir lu. Il en est du reste de même de l'orthographe.

Mais quand tu dis que chacun son expérience, oui d'accord. Mais je pense qu'un gars qui aurait lu que des grands classiques, et un autre que des textos ne va pas écrire pareil.

Ha oui, j'ai dit aussi "en partie", donc ce n'est pas manichéen.
« Modifié: 22 avril 2018 à 17:49:44 par Espérance »

Hors ligne avistodenas

  • Prophète
  • Messages: 739
Re : Le Style est-il littéraire ?
« Réponse #40 le: 22 avril 2018 à 19:00:14 »
Espérance a écrit :

. Même dans la vie, entièrement libres, je n'y crois pas, on a l'influence de son pays, son éducation.


Tiens, tiens....! Un sujet sur lequel tu devrais jeter un oeil :

http://monde-ecriture.com/forum/index.php/topic,27574.0.html


 ;) ;)

Espérance

  • Invité
Re : Le Style est-il littéraire ?
« Réponse #41 le: 22 avril 2018 à 19:29:56 »
Je te cite :

Si je ne suis pas libre de faire ce que je veux, au moins puis-je connaître ce qui me détermine.

Ouiiii !

Après il y a autant de déclinaisons que d'individus.

Et comme dirait Jean Gabin dans sa fameuse chanson parlée "je sais qu'une chose : on ne sait jamais, mais ça j'le sais."


Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Re : Le Style est-il littéraire ?
« Réponse #42 le: 23 avril 2018 à 00:15:17 »
Merci beaucoup pour vos retours, tout cela pousse à la réflexion. Merci L_aï_au_lit pour ces questions profondes, et aussi à Baptiste et Espérance.

Alan : Si tu cherches des talents, tu en trouveras à la Star Academy,  :D  Ce ne sont pas précisément ceux après lesquels je cours, n'empêche qu'un style est un talent que tout le monde ne possède pas.

Oui, pardonne-moi pour ma réaction un peu sèche ce matin, je crois que je commence à distinguer ce qui fait notre différence de perception.

Dis-moi avistodenas, penses-tu que le style soit la priorité ? Par priorité, j'entends le fait de placer cette notion avant toute autre, mais également d'en faire une notion de mesure. Est-ce une priorité en général ?

Ce que je me demande ici, plus exactement, c'est : est-ce que celui ou celle qui a le style est prioritaire ? L'idée de style inclut-elle naturellement une notion de priorité ? Y a-t-il une priorité avant la naissance d'un style ou la naissance d'un style provoque-t-elle une priorité ?

À qui appartient la priorité ? au lecteur ou à l'auteur ? Enfin jusqu'où peut aller cette hypothèse ?

Oui, je ne suis pas sûr de cette notion de priorité (que m'évoque le « talent magique »), même si j'admets ne pas avoir la certitude d'en comprendre les ressors.
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Espérance

  • Invité
Re : Le Style est-il littéraire ?
« Réponse #43 le: 23 avril 2018 à 03:00:16 »
Alan :
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.

Hors ligne avistodenas

  • Prophète
  • Messages: 739
Re : Le Style est-il littéraire ?
« Réponse #44 le: 23 avril 2018 à 08:35:10 »
Alan, pour moi le style est TOUT.

Il existe des milliers d'histoires, un style ne se révèle pas chaque matin, on n'en rencontre que trois ou quatre par siècle.
Il ne faut pas confondre un style de chroniqueur hippique et Patrick Chamoiseau par exemple (Texaco).

Je puis lire dix bouquins d'Angelo Rinaldi, qui ne raconte à peu près rien, sans une once d'ennui.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.02 secondes avec 18 requêtes.