Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 février 2023 à 08:59:12
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » L'Aire de jeux (Modérateur: Claudius) » Ecriture automatique 18/12

Auteur Sujet: Ecriture automatique 18/12  (Lu 16173 fois)

Hors ligne extasy

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 089
Re : Ecriture automatique 18/12
« Réponse #45 le: 23 avril 2016 à 03:15:57 »
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


Quand le temps aura semé son envol, dans les embûches des plaines de demain, à midi trente je te tiendrai compagnie et nous irons marcher sur les veines de l’azur de l'étoile du plafond de ton cœur.
Pare que rien ne compte plus que moi dans ta vie, à cet instant précieux où je vis celui qui n'est pas moi ; quand je pense pouvoir échapper à ce précipice, l'instant supplice qui se fait miracle dans l'éternité, je te dirai ce que je ne pense pas.
C'est ainsi, nuit et jour, miroir immonde et échappements.
Rien ne saura distancer l'oubli inestimable, si ce n'est l'instant présent qui frétille et s'émeut.
Quand la vie aurai suivi son cours et fini son chemin, nous aurons parcouru l'éternité et nous serons toujours sur place.
A jamais dans tes terres, enfoui dans le ciel, sous les mers et l'écume des lèvres qui bougent et susurrent.
Rien que toi, moi qui ne suis pas là, ailleurs et qui t'y retrouve pourtant.
Dans les forets où rien ne bouge, ce n'est pas mon cœur que j'entends mais ton cri silencieux. Un loup passe par là et me sourit, il baisse la queue et s'en vient se blottir contre mes jambes. Un fourmi grimpe sur mon bras, parcourt ma peau et m'embrasse.
Les pleurs se fanent, j'attends toujours, je ne sais pas si je pense.

 :kei:
« Modifié: 23 avril 2016 à 03:18:45 par extasy »

Hors ligne Vykk3rs

  • Scribe
  • Messages: 63
Re : Ecriture automatique 18/12
« Réponse #46 le: 01 octobre 2016 à 11:50:35 »
Chute, mort, se relever.
Un tic-tac qui ne finit pas malgré la montre cassée. Une apostrophe dans la nuit, un visage couvert de pluie, le temps s’enfuit. J’ai souvent rêvé, je n’ai jamais trouvé. Une chute, une mort, une relève. D’une main de vieillard à la joue d’un élève, le temps, encore, est là.
Trois, quatre, cinq fois recommencer. Toucher le miroir, muer en un autre. S’ouvrir le corps pour crier ses mots. Titan, ou es tu ? Ant’weh gal sahaad ! Mirmi nor Azrashdehal ! Rien, le silence. L’ancien rit, la joue est rouge, elle saigne peut etre.
Huitième tentative, le geste est connu maintenant, une litanie, une berceuse, une veuve chanson qui perd son sens. Chute, mort, se reveler. Le voile recouvre tout les espoirs, la lumière peine à le traverser, mais je tiens bon, Sisyphe. J’essaie de tirer cette couvée mortuaire et m’agrippe,  et me pend, et me lâche à bout de forces. Le choc est sourd. Un boom que le néant aspire bien vite. Chute, mort, se relever. J’ai les membres couverts de bleus, et ma poitrine me fait mal. Côtes fêlées. Encore. La main tremble mais s’appuie pour permettre l’ascension. Les dents serrées, le poing fermé. Le râle. Un autre échec. Un autre rire de momie. Le tic-tac se poursuit inlassablement.

Chute, mort.

Chute, mort.

Chute, mort.

Silence, on meurt ici.

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 456
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
Re : Ecriture automatique 18/12
« Réponse #47 le: 24 novembre 2016 à 08:08:47 »
pondu hier soir en automatique :

Assfist XI
Après l’infini Rallongé, le scandale entre entier dans l’antre transie et y dépose des mots roses dans le carnet corné incarné par un carnassier d’où bulle un blue brûlot lobotomisé robotisé atomisé scandant une sculpture scarabée très scolaire tressant le stress en détresse antichromatique d’Antigone en t-shirt décolleté décollé décodé codétenue à un sans tenue morale alors jusque là tenu juxtaposé à un jeu déposé dés posés juste à côté comme l’homme somme gomme dégomme regomme la pomme d’une paume noircie par l’encrier farci sans crier merci prise éprise sans prises méprise apprise mais low cost aime mets locaux et dirige édite vertige dites voltiges irritent l’éligibilité débitée du territoire limbique dont l’un tait méritoire hic don du soir…

in - Diable
"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 456
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
Re : Ecriture automatique 18/12
« Réponse #48 le: 28 décembre 2016 à 22:26:46 »
J'écoute un truc p... Je voudrais dire ce qu'ils disent... Je vais à deux à l'heure sur l'auto... Roote l'OS... Dépêches-toi...
"Clac"
Quoi ?
Qu'est-ce qu'il se passe ?
Un truc mixé dans toutes les dimensions.
Escalier escheriens.
Nan.
Je sais pas ce que je fais... Me demandez pas... Suis concentré... Il y a un truc p... Je suis pas sûr... En fait j'en sais rien...
"Clac"
J'ai pas regardé l'horloge.
Nouvelle tentative de différationnage... Quoi ?
Un délire, quoi.
J'écris ce que je pense, je relis, je réponds.
Est-ce une façon automatique, si le procédé est répété à l'infini ?
Merde. Je vous merde.
Articuler... Les dimensions... Les tendances psychiques... L'univers étendu... Un atre truc p... Qui se change en putain de truc...
"Clac"
Qu'est-ce qui a sauté ?
Quel fil unique de la pensée ?
Vous vous foutez de ma gueule ?
(Un discours du 'je')
"Clac"
Gné.
Quatre minutes depuis le dernier check.
La raison et l'émotion ?
Aïe... Je sais pas... Cette différenciation... Qui nous caractérise en propre... Alien... Merde... Je perds le fil... Ahoui, ce message auquel je devait prêter attention...
On mixe les deux ?
Très bien !
Il me fallait ce terrain pour arriver à y arriver... Cette échelle est d... Couteuse, en tout cas assez...
Merde.
Décrire ce : merde.
Changement de truc... évidemment... p...
Paterne moderne excentrique. Scie domotique.
"Clac"
"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

bertrand môgendre

  • Invité
Re : Ecriture automatique 18/12
« Réponse #49 le: 02 janvier 2017 à 14:02:25 »
Message d'une nuit sans lune écrit à même le sol froid de cette maison vide, si vide.



Vécus chthoniens,

Surbrillance chthonienne !

Les  blasés,  réveillez-vous !

Retournez-vous dans les bas-fonds !

Ici et là se déroule l'isocèle détrouillard,

Entre feuilles et brindilles de vos heures perdues.

Ici  et là roule l'égo-centripodant-nombrilistico-fulminant,

Entre l'ombre des rêves et vos poings suspendus.

Les murs chuchotent. Le vent hurle à la vie.

Repos aidant, musique sourdine,

Place aux enragées.

Place ! Ô  Enragés !

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 456
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
Re : Ecriture automatique 18/12
« Réponse #50 le: 18 janvier 2017 à 23:08:22 »
Ne pas réfléchir.
Habités singeant l'apocalypse aux couleurs éclatantes.
Marteau qui t'éclate la tête, la musique explose.
Entrez... C'est tout vert.
Vomitif comme Vomito.
Bon dernier comme l'autre.
Bombe 1 et 2.
Et autres orbitaux, mais revenons à l'essence présente de la substance.
Quoique qu'en est-il de l'intangible ?
Bref.
Automatique.
Ne pas s'arrêter. Primordial.
Saccadé car trop pressé.
Entrez... C'est faire "mais".
Cinq minutes pour pondre ce banana split aux lents relourds.
Prout.
On peut test, je sais pas ce qu'il se passe.
Ecrire sans réfléchir, piocher un peu dans l'environnement.
Des clics.
Six minutes depuis le début de l'hécatombe.
Rien ne vient terroriser...
Avant la fin.
"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 456
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
Re : Ecriture automatique 18/12
« Réponse #51 le: 06 mai 2017 à 01:16:13 »
Tiens ça faisait longtemps j'étais pas venu ici drôle de commencer taquet avec cette envie de supprimer le point pendant dix minutes d'un mouvement intrinsèque à une dynamique de blabla débile le bide endiablé depuis ma nouvelle machine mais en fait j'ai besoin d'un point mais je veux pas donc je continue ce texte plus écrit que lu dans l'orée du bois mots débiles spontanément popés dans mon esprit ça fait trois minutes qu'est-ce que je suis freiné par cette contrainte initiale je ne sais pas la fraction je la vois entre les lignes ces coupures qui feraient un discours ces segments connectés je ne suis plus dans le présent invoqué par les démons eux-même je pope dans ces eaux limbiques si spécifiques à l'armoirie dérisoire du verre pilé dans les oreilles je fais pas la gueule je déconstruis d'exaspération je fais du sale j'aime quand ça cite internet mais pas trop quand même juste pour valider les balises sinon ce serait se faire sucer son âme de nourriture cérébrale moitié du temps c'est lol on a plus les virgules en tête ou pas tout coule fluide torrent viser l'amertume ouverture durant ce qu'on aurait fait jamais poursuivit qui put terribler le ballon dans ta face tu piges rien j'aime bien je suis dans mon système qui semble survivre jusque là la galère nananananère je copie je colle j'aime ça quand des fois mon cerveau découpe les hautes fréquences de mes déterminismes plus que pas beaucoup avant quoi de dribble toutes les facettes saigner d'ignition libigres sauvages j'ai deux minutes pour déconstruire ce qui fut vraiment construit sans s'arrêter corriger dérober j'aime j'aime j'aime deux minutes yeux rivés sur le chrono obsession du temps qui passe la mort refusée ces temps poursuivre à nouveau la suif de nos inspire téléphone rond sache race pourquoi j'aurais jamais l'hypothèse dedans dehors associations explicatives quelques secondes now
"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.019 secondes avec 18 requêtes.