Le Monde de L'Écriture

Salon littéraire => Salle de débats et réflexions sur l'écriture => Discussion démarrée par: Earth son le 06 février 2021 à 15:38:22

Titre: Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Earth son le 06 février 2021 à 15:38:22
Je ne sais pas si ce thème a été abordé ailleurs. Si oui, toutes mes excuses...

Je voulais savoir si vous avez du mal à quitter vos personnages et si oui, en combien de temps vous arrivez à leur dire « au revoir » ou « adieu »

Personnellement, quand je finis une histoire pendant laquelle j’ai côtoyé mes personnages quelques semaines ou quelques mois, j’ai un mal fou à les lâcher. Je veux absolument les faire revenir dans d’autres situations, d’autres débuts d’histoire... Ils squattent ma tête pendant longtemps et malheureusement, la plupart du temps, c’est peine perdue.

Et vous ? Ça vous fait pareil ?
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Milla le 07 février 2021 à 10:53:56
Oui, je suis comme toi !

À l'approche de la fin d'une histoire, je commence à me sentir triste à cette idée, comme si j'allais abandonner mes persos, et une fois fini ça me met dans un état mélancolique pour plusieurs jours... J'ai l'impression de les avoir figés et l'idée qu'il ne leur arrivera plus rien, qu'ils sont paralysés dans ce qui a été écrite, c'est horriiible.
Je pense à eux souvent (même des années après  :D ), mais j'arrive quand même à en créer d'autres et à avancer de nouveaux textes.
En ce moment, j'ai un texte en suspens à cause d'autres projets qui se sont intercalés, et je m'en veuuux d'avoir abandonnée ma perso depuis des mois, elle me manque... ^ ^'

Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Loïc le 07 février 2021 à 10:56:13
Moi je m'en fous.
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Zamy le 07 février 2021 à 12:22:11
Loïc le Sans-Coeur  :D
En vrai moi ça dépend des persos et des histoires. Pour des petites nouvelles, je m'en détache plutôt facilement, mais je sens que pour l'histoire que je travaille en ce moment ce sera plus difficile. J'ai énormément de mal à tuer des personnages que j'ai travaillé, et à les laisser à la fin du texte ^^ Je rejoins assez Milla, je pense régulièrement à eux, des fois j'imagine des situations qu'ils n'ont aucune chance de connaître ou je leur prête une pensée sur quelque-chose à laquelle je réfléchis xD Après, pour le moment je n'ai pas d'autre projet en tête et celui en cours n'est pas prêt d'être terminé, donc j'ai encore un long moment à passer avec plusieurs de mes personnages ! C'est après que ce sera difficile, mais j'essaie de pas y penser... :mrgreen:
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Earth son le 07 février 2021 à 12:33:52
Bon bah je m'aperçois que la question n'était pas si bête que ça  ;)
Je me demandais si tout le monde était dans mon cas (ce que je pensais le plus probable) ou personne.
Finalement, comme souvent, ça dépend.
Je vous retrouve sur l'histoire du "temps d'imprégnation". Moi aussi quand j'écris un texte court, j'ai peu de mal à quitter les protagonistes. Pour une histoire longue c'est tout autre chose.

En tout cas, Loïc, merci pour ta réponse courte mais au combien claire  :D
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Ariane le 07 février 2021 à 15:43:04
De mon côté, je ne crois pas que ça me soit déjà arrivé... Pourtant j'aime beaucoup, beaucoup mes personnages, et ils ont une vivacité très forte dans mon esprit, un côté extrêmement "réels". Mais je crois que dans ma tête, ils sont vivants dans le texte. Je peux les y retrouver si je le souhaite (d'ailleurs je relis vraiment énormément mes texte, donc peut-être que ça joue ? comme une pièce de théâtre qu'on a jouée suffisamment de fois pour ne pas être frustré le soir de la dernière ?). Je peux aussi penser à eux ou à leur caractère, ils sont vivants aussi d'une autre façon, et sans ce sentiment de devoir les "quitter" ou les abandonner une fois le texte fini.

On verra si je change d'avis après avoir fini Switch, mais pour l'instant je ne pense pas... (et pourtant je me suis approprié +++ le point de vue de Sylv).

Courage du coup pour vos "deuils" successifs '-' ça doit pas être évident de ressentir ces "au revoirs".
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: MoonAngel le 07 février 2021 à 16:28:28
Oui, de mon côté je le ressens aussi beaucoup, surtout avec mes personnages des textes longs.
Je pense à La Légende de Tyr qui ne devait être qu'un texte de base et qui est parti en trilogie. Trilogie qui je ne sais pas si elle aboutira à quelque chose en fait. Ce que j'ai remarqué avec Terra Promessa qui a commencé à crier très fort pour que je m'occupe de lui, c'est que, maintenant que je suis à 100% dessus depuis quelques mois, les personnages de Tyr, ben, ils ne me manquent plus autant que ça. Et je sais pas, quelque part, c'est un peu triste à dire. J'ai l'impression qu'"être passée à autre chose" m'a fait perdre l'envie de retourner un jour dans ce premier univers que j'ai créé.
En parallèle, comme TP occupe toute mon attention, je commence à développer plein d'idées pour un "TP2", et sachant mon parcours avec Tyr, j'essaie de réfréner cette idée au maximum pour ne pas que le scénario prenne le même chemin.

Actuellement je suis en train de lutter intérieurement car la seule raison qui me ferait écrire un TP2 est un simple dialogue entre Seb et son père. Mais en l'état, c'est impossible à incruster, à moins de changer beaucoup de détails prévus pour la fin.
Bref, c'est un horrible casse-tête, et si je veux éviter un TP2, soit je devrai faire le deuil de cette idée, soit je devrai m'arracher la tête pour parvenir à l'inclure tout en restant cohérente avec le reste du scénario.

Sinon, comme dit Zamy, je ne les range pas au placard du jour au lendemain. Je continue à inventer des situations dans lesquelles ils pourraient se retrouver. mais bon après, il faut accepter l'idée que les écrire serait futile et n'apporterait rien à l'univers créé.

D'un autre côté, je ne ressens pas énormément de manque avec des personnages avec lesquels je ne suis restée que quelques mois. Je pense ici par exemple à Lilou que j'ai côtoyée quelques mois le temps de rédiger le scénario de mon mémoire. Ben une fois ma défense passée, Gabriel et Sébastien sont revenus à cœur joie et ont eu vite fait de remplacer la pauvre Lilou dans ma tête :D

Bref, j'ai l'impression, pour le moment, que la seule façon que j'ai trouvée de guérir de ce manque est de le remplacer par un autre projet dans lequel on sent qu'il y a quelque chose qui limite nous guide tout seul.
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Dot Quote le 07 février 2021 à 18:55:21
ah wèh '_'
étrange question de littérature de fiction, je me l'étais jamais posée en tant que mes histoires ne sont pas là pour faire vivre des personnages, mais là du coup je sais pas si c'est mon propre trouble de l'identité qui joue, parce que j'ai l'impression ça fait âchement malade de la tête de s'accrocher à du... enfin j'dis pas que c'est mal d'être tout seul dans son délire partagé, mais de l'empathie pour des personnages, non seulement je crois que c'est un frein à l'objectivité nécessaire à la création non psychanalytique, ce que vous vous targuez un peu tous de faire encore un paradoxe parce que moi c'est l'inverse et pourtant je m'accroche pas à mes persos... et en même temps...

bin déjà ça a été dit, je fais surtout du court et pareil, pas le temps de développer dans la VM tout ce qui peut être attachant à ces êtres fictifs, oui je comprends qu'on puisse s'y perdre, en fait c'est d'ailleurs toute mon ambition de pas crever en dieu victime de ses créations

et pourtant encore... bin le fait que ma prose soit volontairement à la recherche de moi même, c'est ptetr ça le glitch en fait, c'est que je peux pas faire comme si c'était des personnes réelles différentes de moi et en qui je peux projeter autre chose ; non, je projette du moi, du autrui dans ce qu'il m'apporte, mais jamais n'essayé-je de copier autre quelqu'un, et si je ne copie pas, c'est que ça sort de moi, donc je pige pas ceux qui prétendent pas copier mais pas s'impliquer, mais ça c't'un autre propos

en tous cas, pourtant encore donc... mon Fante m'habite, mon First Comet aussi, et Idrasil... ils me hantent, mais je ne les quitterai qu'avec un soulagement, au contraire, car c'est que j'aurais trouvé ce que je cherche avec ma catharsis thérapeutiquement artistico littéraire d'art loisir secret que j'aurais voulu garder pour moi si j'avais pas eu mes soucis d'expression sociale...

mes personnages me sauvent, c'est pas l'inverse ; et pour reprendre aussi l'inverse de la formulation en début, ce sont mes histoires qui vivent par les personnages, et je trouves ces premières plus importantes que ces derniers, parce que au final, la liberté de caractère, perso je constate que plus on fait des individus, plus ils sont tous pareils à être différents mais dans la petite nuance du moment qui fait que oui, lui il a un berret comme l'autre, mais il a la moustache verte alors ça change tout....

bref tout ceci pour dire qu'il faut un peu que je réfléchisse à comment je pense l'individu, parce que ouais, autant mon empathie souvent mal placée et incomprise me fait souffrir, autant quand on me traite de sans coeur comme Loïc je te plains presque même si tu me dirais selon circonstance que tu assumes ou pas, eh bien je sens que j'en ai un et que c'est toujours pareil, on me la fout à l'envers, mais encore pareil, c'pas le propos d'ici donc :

heu... bin c'pas pour me plaindre de plaintes, mais j'ai envie de vous dire qu'on peut être heureux malgré une séparation, c'est pas la fin de tout ou alors ça devrait pas, vu la douleur que je vous lis pour un acharnement romanesque que je ne partage pas, je me dis juste... mais pourquoi vous vous faites du mal, comme ça ?

O_O

et en même temps je comprends un peu hein, moi aussi l'émotivité, j'en fais un truc sacré, juste par contre le sacré j'en fais pas du fanatisme, c'est mes mots là, je vous insulte pas en tant que tels, juste ma question quoi, pourquoi tant de mal alors que le lecteur a une pile qu'il lira jamais en entier, et que même s'il poursuit le partage de votre émotion, m'est-avis que vous pourriez au nom de l'écriture, y perdre un peu moins humainement...

'fin j'dis ça pour ceux qui se prennent la tête parfois trop sérieusement comme je peux le faire, sur mes persos ou ailleurs, et j'suis pareil, un vrai  hamster dans sa roue, vit'vit'vit faut courir courir courir et puis tout à coup !!

on s'envoie en l'air...
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Earth son le 07 février 2021 à 19:14:00
Hello Dot,

Pour moi, cette difficulté à lâcher mes perso c’est un petit coup de blues, un pincement au cœur comme lorsque tu as passé un bon moment en famille ou avec des amis et qu’il faut se séparer... Pourtant, même si tu sais qu’il va y avoir une fin, tu ne t’empêches quand même pas d’avoir du plaisir à côtoyer ces personnes.

Par ailleurs, je pense aller bien psychologiquement parlant (enfin je crois  :o). Je ne suis pas du genre à me faire du mal volontairement.  ;D
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Dot Quote le 07 février 2021 à 19:33:17
ayaya mais attention, faut pas me lancer comme ça !
tu sais que la psychose est justement caractérisée par un déni ou une ignorance de ses troubles psychologiques ?

ahah nan ouais, je vois bien que c'est moi qui suis hypersensible non pas auprès de mes personnages, mais de la parole des gens, enfin je commence à le comprendre, j'ai des reliefs un peu trop amplifiés, un petit bobo de quelqu'un et j'ai l'impression qu'il va mourir

mais en même temps c'pas irréel ni pour rien que tu as créé ce sujet, non ?
du coup je disais ce que j'en pensais ^.^
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Krapoutchniek le 07 février 2021 à 20:24:59
Pareil que Loïc. D'ailleurs même en les écrivant je ne suis pas particulièrement attaché en fait. Ca me permet entre autres de les massacrer de la façon la plus dégueulasse sans vergogne. C'est un avantage  :huhu:
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Earth son le 07 février 2021 à 22:12:39
Bon, pour l’instant, équilibre parfait. A la question « Avez-vous du mal à quitter vos personnages ? »
Oui : Milla - Zamy - MoonAngel - Earth son
Non : Loïc - Ariane - Dot Quote - Krapoutchniek (avec des tendances sadiques  ;D)
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Dot Quote le 07 février 2021 à 22:19:39
hé ! pourquoi j'suis que dans la deuxième liste moi ?

Citer
'fin j'dis ça pour ceux qui se prennent la tête parfois trop sérieusement comme je peux le faire, sur mes persos ou ailleurs, et j'suis pareil, un vrai  hamster dans sa roue, vit'vit'vit faut courir courir courir et puis tout à coup

le truc c'est que soit je suis dans les deux, soit dans aucune...
parce que
bin mon Fante mon Comet, si je les abandonne un jour, c'est vrai que ce sera avec un soulagement, mais non sans difficulté rohbohboh faut repréciser à chaque fois les dichotomies qu'on dépasse ? merde...
et que bin en vrai j'ai pas encore quitté mes personnages, pas que ça a faire de sérigraphier des trucs, nan j'ai déjà trop d'idées, de concepts et tout, si en plus faut que j'invente des gens libre de dire non à ma réalité, ça va faire chier qmm, du coup je sais même pas !

pourquoi pourquoi tant de hâte aux conclusionnages binaires...
:'(
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Earth son le 07 février 2021 à 22:24:44
Bon alors

Oui : Milla - Zamy - MoonAngel - Earth son
Non : Loïc - Ariane - Krapoutchniek (avec des tendances sadiques  ;D)
J’sais pas : Dot Quote

Ça te va comme ça ?

Je devrais faire un sondage  :\?
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Dot Quote le 07 février 2021 à 22:51:05
hmm je sais pas si je dois répondre à ta question, parce que si j'ajoute rien on dira d'arrêter de flouder, et si j'ajoute un truc, pareil... mais si je réponds pas on me prendra pour un snob impoli... donc je dilemme !

mais ça me va pas mal ouais, merci :p

par contre, je peux faire chier un peu... ?
heu non, juste ceci, mais en vrai voilà, c'pas parce que la question fermée en ouinon est forcément binaire d'ontologie que y'a pas moyen de dépasser par la nuance... j'pense y'en a qui savent de quoi je parle à peine x')
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Earth son le 08 février 2021 à 19:17:05
Le oui/non est un résumé sommaire de position générale.
Évidemment que la réponse ne peut pas être bêtement binaire car il y a toujours des nuances, surtout dans ce type de questionnement  :)
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Xeraphia le 08 février 2021 à 19:35:11
Résolument dans le « Oui » pour ma part. Une des nombreuses raisons pour lesquelles Desmon n’est pas encore terminé et aura la fin qu’il aura.
Quant au combien de temps, je ne sais pas encore, je ne l’ai jamais fait encore. Je les réutilise, je les recycle, j’en explore d’autres facettes – et ce jeu peut durer très, très longtemps, et aller très, très loin, mais tu n’oublies jamais d’où tu es partie.

Il y a une raison affective, mais il y a aussi une raison, euh… une provocation, j’ai envie de dire. Je regarde mes persos et je refuse d’admettre que je ne peux rien trouver de plus à écrire à leur sujet. Ça devient personnel, comme si admettre qu’un perso n’a plus rien à donner revenait à admettre que j’avais créé une coquille vide. Y a un bout de fierté mal placée, là-dedans. Je refuse de les lâcher tant que je n’en aurai pas tout tiré, mais tu ne peux jamais tout en tirer si tu les recycles. La boucle n'est jamais bouclée.

Il y a aussi une part de confort, de paresse, presque. C’est plus facile de rebondir sur quelque chose qu’on connaît bien et construire sur des fondations solides, plutôt que de recommencer de zéro. Quand on a peu d’imagination (mon cas), ça facilite énormément la tâche. En plus, ça permet de partir avec des personnages qu’on connaît déjà très bien et on ne passe pas par cette période où on fait connaissance, nous aussi.

Quant à l’affection… on écrit tous pour des raisons différentes, mais pour ma part, ce n’est jamais l’histoire qui m’intéresse, ce sont toujours les personnages. Alors, forcément, ça crée cette relation, ce dialogue, qui finissent souvent par devenir de l’affection – ou de l’antipathie pure et simple, mais je garde quand même un certain attachement parce qu'ils sont *à moi*.

@ Loïc et Krap, vous êtes de la graine de psychopathe :huhu:
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Earth son le 08 février 2021 à 21:16:32
Bon alors, si j’ai bien compris, une catégorie « oui, alors je recycle » pour Xeraphia.
C’est quelque chose que je ne pratique, repartant quasiment à zéro à chaque fois, mais avec des points communs plus ou moins forts d’une histoire à l’autre.
Je le demande si notre rapport à nos personnages est symptomatique de notre caractère ou de notre degré d’affectivité. De quelque chose qu’on a régler...
Je sais pas... peut-être...
Titre: Re : Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Xeraphia le 09 février 2021 à 01:41:00
Oh yeah j'ai ma propre catégorie 8)
Je sais pas pour les symptomes, j'ai une certaine facilité à couper les ponts IRL, c'est peut-être l'inverse ? :mrgreen:
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Earth son le 13 juin 2021 à 20:03:26
Snif.
Je n’arrive pas à faire le deuil de mon couple vedette.
D’habitude ça passe vite, mais là je n’y arrive pas.  :'(
Je crois que j’ai mis trop d’affect dans cette histoire.
Un petit truc pour faire passer ?
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: frenchwine le 05 juillet 2021 à 12:03:24
Bonjour ^^
Je suis père de deux nains ^^ , ils sont grands maintenant, et il m'arrive d'écrire, donc je peux comprendre et faire un parallèle avec cette maxime :

Le père est là pour apprendre à voler, la mère pour leur montrer le nid.

En gros ^^ c'est à toi de choisir ce que tu veux faire de ta progéniture/ ton écrit
Titre: Re : Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Meilhac le 05 juillet 2021 à 12:46:41
Snif.
Je n’arrive pas à faire le deuil de mon couple vedette.
D’habitude ça passe vite, mais là je n’y arrive pas.  :'(
Je crois que j’ai mis trop d’affect dans cette histoire.
Un petit truc pour faire passer ?

? il faut pas faire passer

il faut continuer, écrire la suite

dès qu'on en a marre, il faut clore

tant qu'on s'amuse il faut continuer

c'est ça l'écriture
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Earth son le 05 juillet 2021 à 21:13:19
Bonjour Meilhac et frenchwine merci pour vos réponses  :)
Je suis enfin passée à autre chose donc mon coup de blues a été plus long que d’habitude, mais il a réussi à passer quand même.
Merci  ;)
Titre: Re : Difficulté à quitter ses personnages
Posté par: Basic le 07 juillet 2021 à 12:16:57
Bonjour,
je crois que bien évidemment, il y a une sorte de deuil à faire une fois posé le mot fin. Quand on a passé quelques mois, voire quelques années en compagnie, lorsque le peuple nous quitte c'est un peu trouble, troublant. Il y a quelque chose à voir avec la catharsis, une purgation, un purgatoire. Les découvertes des neuro sciences nous démontrent que la frontière entre intériorité et extériorité n'est pas étanche, imagination et perception sont à rapprocher, elles animent les mêmes zones du cerveau. Alors, lorsque nous avons passés ces longs moments avec les personnages, il doit bien y avoir quelque chose comme un lien empathique, une proximité que le mot fin coupe.
B