Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

05 décembre 2022 à 00:10:49
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes mi-longs » L'épée de bois. Fantasy. Explicite passages violents

Auteur Sujet: L'épée de bois. Fantasy. Explicite passages violents  (Lu 364 fois)

Hors ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 205
    • Dits de l 'aube.
L'épée de bois. Fantasy. Explicite passages violents
« le: 19 juillet 2022 à 11:16:22 »
Bonjour,

pour ceux qui ont fréquenté mes textes ces derniers temps ( :)) il y est beaucoup question d'un roman et de nouvelles appuyés sur un un univers de référence appelé Gorve.
Voici un autre de ces textes, une nouvelle plus courte, plus proche d'un conte ou d'une légende que d'une nouvelle pure et dure de fantasy.

J'aimerais avoir un retour sur un premier texte, le liminaire au recueil de nouvelles duquel est extrait toutes les nouvelles que vous avez eu la gentillesse de commenter, puis sur la nouvelle elle-même "l'épée de bois". Je sais, j'abuse.

Liminaire :


La vie nous offre des opportunités comme on dit. Il va de soi que celles-ci sont les résultats des circonstances. De tels ou tels événements qui eurent lieu et dont les conséquences s’enchaînèrent pour former là, et là un état du monde et de soi qui puisse être qualifié d’opportunité et non de sinistres augures.
Donc, me voici à l’alpha de la causalité.
Mais puisque nous sommes au liminaire, à la genèse, au paillasson du récit. Permets que je m’y essuie les pieds !
Me voici pour un temps confiné ici, pour des raisons diverses, installé dans cette pièce lugubre à confire lugubrement, à souffrir de l’humidité et à gémir plus lugubrement encore parce qu’éloigné de ce qui me gardent en vie et m’attisent : le souffle des femmes et celui du public.
La lumière est chiche, la chair pauvre, la compagnie glaciale, le matelas raide… mais on m’accorde le droit de tremper ma plume et on m’a donné du papier. Je vais donc pour me distraire me soumettre à cette tâche ardue et douloureuse pour les doigts, écrire.
Me voici donc libre.
Puisque rien ne sortira d’ici ni l’écrivain, ni le récit lui-même.
Nous voici réduits à feindre, toi et moi. Feindre de raconter et feindre d’écouter. Nous pouvons être élégants une fois dans notre vie et cesser de nous mentir.
J’invente tout ce que je raconte ou plutôt je pille la réalité, la tisse d’événements vécus par moi ou rapportés par d’autres. Gorve me parle à l’oreille chaque nuit. Tu le sais, bien sûr. Tu mimes la surprise ou l’effroi, la compassion ou le mépris pour mes personnages. Au fond de toi tu retrouves simplement ceux que tu connais, tu sais déjà tout d’eux, tout de ce qu’ils ressentent et espèrent, tout ce qui a fait le monde depuis l’avènement des hommes. Je ne raconte que la vérité essentielle, celle qui passe de bouche à oreille et d’oreille à bouche depuis que les dieux ont quitté le sol pour les cieux : ailleurs il n’y a rien, nous sommes seuls pour affronter la mort et l’infini du monde.
Alors, comme nous sommes tous deux de si bonne composition, nous allons nous offrir mutuellement une compagnie. Durant un long moment sans doute puisque le lieu qui me contient fut conçu pour ne point céder au désir d’évasion de ses locataires, ajoutons aussi le fait que ton appétit en matière d’histoire est insatiable et que mon sujet n’a pas de dénouement connu, du moins à l’instant où nos semelles battent les poils du paillasson.
Voici donc des histoires d’épées.
Des objets pas si répandus que ça dans nos vies de tous les jours mais qui encombrent les contes et légendes dès qu’on y parle de héros et disons que je suis en affaires avec des héros, non !
S’il y a des chipoteurs qu’ils se dénoncent.
Personne ! Alors commençons.




L'épée de bois.

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


« Modifié: 20 juillet 2022 à 15:46:09 par Basic »
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne BeeHa

  • Calliopéen
  • Messages: 463
Re : L'épée de bois. Fantasy. Explicite passages violents
« Réponse #1 le: 19 juillet 2022 à 14:03:41 »
Bonjour Basic,

Je commence doucement par le liminaire avant de m'attaquer à "L'épée de bois".
Quelques petits chipotages au fil de ma lecture.

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


D'un point de vue plus global, je l'ai trouvé presque intimiste ce liminaire. (Malgré le premier "Permets" qui m'a donné une drôle d'impression, je pense que c'est le côté "impératif" peut-être, puisque le reste du tutoiement ne m'a pas particulièrement fait tiquer. Je ne sais pas si c'est possible d'atténuer cet effet, mais peut-être. (Je ne sais pas ce que tu en penses.

A bientôt pour la suite ~
“A faint clap of thunder;
Clouded skies;
Perhaps rain comes – if so, will you stay here with me?”

“A faint clap of thunder;
Even if rain comes not;
I’ll stay here, together with you…”

Hors ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 205
    • Dits de l 'aube.
Re : L'épée de bois. Fantasy. Explicite passages violents
« Réponse #2 le: 19 juillet 2022 à 16:21:07 »
Ponctualité, célérité... Beeha
Je t'imagine dans la cellule de moine de tes histoires ( au moins il fait frais à 5000 m d'altitude) à te pencher sur mes pauvres écrits...

J'ai pris en compte bon nombre de tes remarques ( bien obligé, elles sont fort justes)
 y'en a trois que j'ai gardé d'origine, je les légitime toute de la même façon : le narrateur est un personnage au même titre que ceux dont il parle. C'est très visible dans le roman, un peu moins dans les nouvelles mais je lui garde cette identité. Donc, un conteur pro qui a plutôt l'habitude de grossir les effets pour un public réactif, un type un brin content de lui et de son relatif succès, un ivrogne impénitent, un séducteur un peu désenchanté, et un looser qui cherche le panache même si souvent il se retrouve avec son pantalon dans les bras, sous la pluie et sur le balcon...
-alors le là et là ( j'ai mis une virgule pour faire là, et là... peut être des points, là... et là) c'est de l'oral, c'est un effet...
-permets... même chose mais aussi une tournure directe, un rien agressive effectivement, liée à sa personnalité, à sa culture, à la population qu'il fréquente plutôt... plus populo qu'aristo.
Bien entendu quand j'écris l'histoire, c'est bien moi qui l'écris mais... j'ai eu cette sensation, ( ce pied !) de me glisser dans la peau de ce personnage, qu'il me pousse sans effort vers des formulations, des postures de narration. Comme je te l'ai dit, j'ai fait un peu de scène, et je crois que quand ça marchait, c'était à peu prés à cet "état" de proximité avec le personnage que ça ressemblait.
ça ne sert pas à grand chose pour les nouvelles alors qu'à mon avis c'est un des traits qui donnent sa singularité au roman si il en a... mais je tenais à le garder.
par exemple j'avais soumis le manuscrit du roman à un concours (la cour de l'imaginaire), il était allé en phase finale donc on avait droit à un commentaire et une correction ( ça, c'était sympa), le lecteur m'a proposé de reprendre le texte en ajoutant une carte et en enlevant les propos du narrateur... en fait, les deux points qui me semblaient fondamentaux pour ce texte, ces deux éléments de singularité... pas de carte mon dieu, laissez le monde se construire seul dans l'esprit du lecteur, et laissez mon narrateur c'est lui le personnage principal ! ça m'a fait tiquer quant au concours lui-même aussi, sur leurs attentes.

Merci Beeha tes remarques me mettent en situation d'exercer mon auto feed-back comme disent les profs

Sinon, je n'ai pas compris ton Présent ! à la fin de la correction. J'a oublié quéque chose ?

B
« Modifié: 19 juillet 2022 à 16:25:14 par Basic »
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne BeeHa

  • Calliopéen
  • Messages: 463
Re : L'épée de bois. Fantasy. Explicite passages violents
« Réponse #3 le: 19 juillet 2022 à 16:59:58 »
Citer
Je t'imagine dans la cellule de moine de tes histoires ( au moins il fait frais à 5000 m d'altitude) à te pencher sur mes pauvres écrits...
Si seulement... Ce serait une vie bien paisible. :)

Ah je comprends pour le côté oral, je ne suis pas forcément très familier avec ça...

Citer
Sinon, je n'ai pas compris ton Présent ! à la fin de la correction. J'a oublié quéque chose ?
Ah non, je répondais simplement présent, à la demande de dénonciation des chipoteurs. :)

A bientôt pour la suite ~
“A faint clap of thunder;
Clouded skies;
Perhaps rain comes – if so, will you stay here with me?”

“A faint clap of thunder;
Even if rain comes not;
I’ll stay here, together with you…”

Hors ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 205
    • Dits de l 'aube.
Re : L'épée de bois. Fantasy. Explicite passages violents
« Réponse #4 le: 19 juillet 2022 à 17:07:51 »
Merci BeeHa, d'être présent.
B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne BeeHa

  • Calliopéen
  • Messages: 463
Re : L'épée de bois. Fantasy. Explicite passages violents
« Réponse #5 le: 20 juillet 2022 à 12:35:17 »
Coucou Basic,

Ça fait longtemps que je l'ai pas précisé, mais évidemment, je ne suis qu'un écrivaillon sans prétention, même si je pointillonne, ce ne sont que des impressions. :)

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


Plus globalement :
J'ai beaucoup aimé cette nouvelle nouvelle et l'imaginaire qui s'en développe ainsi que l'ambiance.
Comme tu le dis, cet aspect contes et légendes qui est omniprésent et donne un aspect surréel à l'ensemble. Les ombres qui se forêtisent, sortent et se renfoncent dans la boue.
Un bon moment, merci à toi pour cette lecture ~
“A faint clap of thunder;
Clouded skies;
Perhaps rain comes – if so, will you stay here with me?”

“A faint clap of thunder;
Even if rain comes not;
I’ll stay here, together with you…”

Hors ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 205
    • Dits de l 'aube.
Re : L'épée de bois. Fantasy. Explicite passages violents
« Réponse #6 le: 20 juillet 2022 à 15:55:58 »
Bon,

merci BeeHa, d'un écrivailleur à un autre.
Ce que je te dis n'est pas une vile flatterie, tes remarques me permettent de "metacognitier", de corriger des coquilles, et aussi des erreurs de narration. Je m'étais emmêlé les pinceaux dans mes Po et Mi, mais tu as repéré ma confusion, ce que je n'avais pas vu alors que j'ai relu le texte une dizaine de fois. Je ne sais pas comment tu lis ou écris, person, j'ai le même processus, c'est un film, c'est un film qui précède de peu les mots sur le papier ( sur l'écran) ( donc quand je lis qui succède de peu). Parfois, les images vont trop vite.
J'ai laissé papa... je ne sais pas trop pourquoi. Il y a peut être un peu d'ironie, de jalousie dans ce mot, pour le narrateur qui peut-être juge que ce rapport exclusif entre un père et son fils, négligeant la sœurette, méritait un peu d'ironie. Pour le narrateur, le conte est un mélange entre une vague légende et une gamine croisée dans les rues, une gamine qui a dû l'émouvoir, titiller sa fibre paternelle alors qu'il a eu plutôt une vie d'irresponsable.
Marâtre par rapport au conte bien sûr et j'ai vu que mauvaise mère était aussi le deuxième sens par extension. Alors. De toute façon pour Mica, ça n'a pas dû changer sa vie.

J'aimerais te rendre pareille aide BeeHa. En gros, les tic tacs s'est bien mais...
C'est une blague.
B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne BeeHa

  • Calliopéen
  • Messages: 463
Re : L'épée de bois. Fantasy. Explicite passages violents
« Réponse #7 le: 20 juillet 2022 à 17:56:46 »
Citer
Je ne sais pas comment tu lis ou écris, person, j'ai le même processus, c'est un film, c'est un film qui précède de peu les mots sur le papier ( sur l'écran) ( donc quand je lis qui succède de peu). Parfois, les images vont trop vite.
Pour te répondre, j'écris principalement d'une manière photographique (Ce qui me rend assez lent...) et, quand je lis, ça dépend. Pour des commentaires où j'essaie d'être "constructif", de repérer des coquilles ou des incohérences, je prends volontairement cette vision photographique. Le reste du temps, j'ai plus un ressenti par ambiance, plus "fluide" que la photo, mais dans un genre plus "animation" dans le sens où le temps n'est pas régulier et fluctue en fonction des mots. (Du moins est-ce l'impression que j'ai... En ce moment, je suis en plein recueil de Lovecraft, et je m'en trouve sur un rythme très "lent" parce que les descriptions sont riches. Si je lis quelque chose de l'ordre du polar/thriller, le rythme aura tendance à s'accélérer.) Mais je disgresse. :)

Et ne t'en fais pas, que ce soit sur les Tic-Tac, ou même en échangeant sur les différents commentaires avec toi, j'ai la sensation de progresser sur certains aspects et d'apprendre aussi.
Et qui sait, un jour peut-être j'arriverai à dépeindre suffisamment de photos pour en faire un film à peu près terminé à te présenter. ;)

Au plaisir ~

PS : En tout cas, j'espère que tu nous diras quand il sortira ce roman et son recueil. :)
“A faint clap of thunder;
Clouded skies;
Perhaps rain comes – if so, will you stay here with me?”

“A faint clap of thunder;
Even if rain comes not;
I’ll stay here, together with you…”

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.019 secondes avec 18 requêtes.