Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

23 octobre 2021 à 20:35:12
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » A Hercule, le sanglier...

Auteur Sujet: A Hercule, le sanglier...  (Lu 240 fois)

Hors ligne PhiléasThoubert

  • Tabellion
  • Messages: 52
A Hercule, le sanglier...
« le: 22 septembre 2021 à 09:25:01 »
Ça y est, ils sont rev’nus ! Ils sont tous là, les fils maudits !
L’été tire à peine sa révérence, qu’ils abandonnent leurs chaumières ! Qu’ils délaissent mémères et soupières, pour s’en aller battre la campagne et patauger dans la boue grasse du bocage Charolais !
Au coup de sifflet préfectoral, ils bondissent de leurs tanières, avides de poudre et de sang, la lippe dégoulinante et l’émotion en bandoulière ! Six mois qu'y z’attendaient ! Z’en pouvaient plus de s’astiquer le canon ! Six mois qu’y patientaient ! Y vont pouvoir décrocher à nouveau leurs pétoires ! Y’a Dédé et puis Marcel, y’a Maurice, aussi Fernand ! Y’a Bébert et puis Francis ! Hélas, mille fois hélas ! Y’a aussi Kévin et puis Dylan, y’a Jennifer et Jonathan !
Y vont s’éclater ! De Septembre à Février ! Ça va pétarader sec dans les forêts et dans les prés ! Pendant sans doute tout l’hiver encore, nous assisterons, fébriles et vaguement inquiets, à l’essor des cons au son du cor. (Et pas seulement le soir, au fond des bois...).
Pas un ne manque à l’appel : ils sont rev'nus, ils sont tous là, les affolés de la gâchette, les nuisibles de la forêt, les prédateurs de l’hiver, les régulateurs de Bambi, les justiciers des poulaillers, les exterminateurs de fauvettes, les génocideurs de blaireaux, les bienfaiteurs des mulots, les pourfendeurs de sangliers, les protecteurs des cultures, les Tartarins de Taras’cons, les frustrés du Dimanche, les défonceurs de terriers, les plombeurs de sols forestiers, les agresseurs de bobozécolos, les empêcheurs de grignoter en rond, les dérouilleurs de vététistes, les antifongiques de mycologues !
Ils sont rev'nus, ils sont partout ! Les valeureux ambassadeurs de nos plus belles, nos plus anciennes, nos plus respectables, nos plus délicates traditions ! Ils dégomment, ils dézinguent, ils défouraillent, et ils déglinguent ! Et quand ils jouissent à coup de chevrotine, leurs clients de passage se retrouvent charognes !
Et ça ! Ça me turlupine !

Ah, mais, ne nous méprenons pas ! S’ils s’adonnent avec autant d’acharnement à cette activité séculaire, ce n’est pas par plaisir, oh mais que nenni ! C’est juste qu’ils ont le sang dans le sang, qu’il faut qu’ils se défoulent, qu’ils se déchargent, qu’ils se dépensent…Ce sont de grands enfants, qui portent en eux, depuis la nuit des temps, ce besoin irrépressible de montrer au monde animal « c’est qui les plus forts, nom de dieu ! ». Ce sont des hommes, des mâles, des mecs, qui s’enorgueillissent tous les jours, en se grattant les couilles, d’appartenir au sexe fort. Ce sont des vrais, des costauds, des comm’ j’les aime ! Des pulabières, des moustachus à gibecières, des ventrus et des poilus, des qui-en-ont-dans-l’pantalon ! Mais des êtres si délicats, au fond ! Si, si...Regardez-bien...Allons ! Regardez-mieux !!!
Bon, d'accord, je vous le concède : y’z’ont peut-être un p’tit complexe, par ci, par là, une petite frustration de la braguette à exorciser, une démangeaison de la prostate, une libido en bande-molletière, mais rien de plus, oh grand-dieu, non ! Et n’oublions pas qu’ils accomplissent tout de même une mission d’utilité publique !

Eh, toi qui rigole ! Mais rends-toi compte :
C’est qu’il en faut du courage, de l’abnégation, pour partir en croisade, comme ça, tous les hivers, par tous les temps, dans le froid et sous la pluie ! Pour affronter les éléments hostiles dans leurs pauvres vieux treillis troués trop grands, leurs bottes en caoutchouc usé, et plein de merde sous leurs calots…
C’est qu’il en faut, du dévouement, pour marcher ainsi, comme en quatorze, mais à quarante…
Contre ces hordes de lapinous féroces qui respectent jamais rien, et qui font qu’à bouffer les carottes de nos jardins !
Contre le cerf majestueux qu’à rien d’autre à foutre qu’à bramer tout le temps, (et que j’ai pourtant tellement de plaisir à croiser, parfois, au détour d’un chemin !).
Contre les canards, les faisans, les tourterelles inutiles, et les perdrix imbéciles, qui font comme un joli feu d’artifice, de fer, de plumes et de sang quand ils les expulsent en plein vol au paradis des volatiles ! Même que des fois, Médor, y ramène que les douilles ! Et alors là, kess’qu’ils se marrent ! Ça vaut l’coup, vraiment ! Ils jubilent ! La poilade ! C’est le kiffe !
Contre Maître Goupil qui fait rien qu’à égorger nos poules, nos fils et nos compagnes, et contre sa petite famille, qu’ils se complaisent à débusquer, à enfumer et à éclater leurs sales petites gueules de vermines assoiffées de gallinacés à grands coups de pelles vengeresses !
Contre un Père-Castor, un Père-Képic, et voire même à l’occasion, contre un Père-Cnoptère et sa croupe d’emplumée, qu’ils rectifieraient aussi bien volontiers, s’il se trouvait à passer par là…

"C’est protégé, le Père-Cnoptère  ? Ah, sacrebleu… Ben, j’savais pas, moi… Oh, et pis, v’savez, c’est protégé par qui ? Par ces couillons de parigots bureaucrates qui pigent rien à la faune sauvage pour la bonn’ raison qui z’en ont vu qu’dans leurs bouquins où qu’y’a même pas d’images pour qu’on la r’connaisse ? Ben qui z’y viennent, dans nos campagnes, qu’on leur ess’plique comment qu’on la protège, nous, la faune sauvage, à ces gros pédés d’écolos qui font rien qu’à nous empêcher d’assouvir notre passion ! (Holà, Dédé, un blan’cass pour s’réchauffer, ça t’dit, avant d’y aller ?)
Hé, les copains : On leur causera du prochain concours de déterrage de blaireaux, qu’on organise à Cluny, comme chaque année ! Ah, Ah, Ah ! C’qu’on peut s’bidonner !  Ben vouais, quoi ! C’est la coutume ! On touche pas aux traditions ! Et pourquoi qu’ça changerait, d’abord ? Raahhh, c’est chouette, le déterrage de blaireaux ! Moi, ça m’excite, rien qu’d’y penser !!! C’est trop bon, j’vous jure, d'exterminer ces salop'ries d'nuisibles ! Et pis, Dimanche prochain, y’a une battue !  Et pis Dimanche d’après, y’a chasse à courre ! Ou bien chasse à la glue, j’sais plus ! Y’en a même qui disent que Bougrain-Dubourg et Nicolas l’Mulot pourraient s’pointer ! Y’aura p’t’êt’ même la LPO ! Et la télé ! C'qu'on va leur mettre dans la gueule, à ces rigolos ! Eh, pour l’occaz’, j’ viendrais en slip, avec ma pelle ! Ça mettra l’ambiance ! On devrait bien s’marrer ! (Allez ! Un huitième blan’cass, Dédé ? Après, on y va, promis ! Et pis tant pis si tu tires pas droit ! De tout’ façon, ton fils, y craint plus rien : tu l’as plombé la dernière fois !)"


Mais c’est pas possib’ !
C’est pas possib’ !
Mais qu’est-ce qu’ils sont cons !!!

Allons, allons, calme-toi !
Toux doux, mon Philéas ,
Tout doux, mon bon Thoubert :
Prends soin d'tes coronaires !
Et n’oublie-pas qu’il te reste une consolation…

Ah oui, c’est vrai !
A c'qu'on m'a dit, y paraît que pendant que ces lourdauds décérébrés tirent leurs coups tout un hiver durant, persuadés d’accomplir somme toute un devoir, eh ben… Leurs femmes en font autant de leur côté !!!
« Modifié: 23 septembre 2021 à 21:03:58 par PhiléasThoubert »

Hors ligne jonathan

  • Prophète
  • Messages: 640
  • Auteur de polars
Re : A Hercule, le sanglier...
« Réponse #1 le: 22 septembre 2021 à 09:54:44 »
Bonjour. Étant un anti-viandard viscéral (cf mon blog), je ne peut qu'approuver ton texte et surtout la chute, passque c'est tellement vrai. Et heureusement qu'ils ne chassent pas les humains cornus, ils décimeraient tous leurs congénères. J'ai bien aimé.
Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur... [Pierre Augustin Caron de Beaumarchais]
http://keulchprod.eklablog.fr/

Hors ligne Basic

  • Aède
  • Messages: 206
Re : A Hercule, le sanglier...
« Réponse #2 le: 22 septembre 2021 à 10:46:05 »
Bonjour,

je ne sais pas trop quoi dire.
Je ne suis pas chasseur dans l'âme, ni vegan.
J'ai eu des poules un moment. J'ai eu grand mal à leur tordre le cou quand le geste semblait nécessaire, j'ai demandé à Victor.
Bon, c'est une caricature. Elle est bien dessinée effectivement, bien troussée. Mais, il me semble en avoir déjà vu des tas comme celle-ci. Si c'est un texte engagé, je ne sais pas si c'est le bon fil à tirer. Il y a beaucoup de choses à dire sur la chasse et effectivement, tout ce que tu as pu écrire en fait parti, mais voilà... On a tendance à mettre les gens dans des boites, peut-être que tes gars conduisent aussi des voitures diesel, habitent loin des villes et se sont mis à râler pour la taxe carbone... Mais nous ne sommes pas là pour monter une enquête à la Rufin, mener une vraie enquête et faire parler les gens, les écouter, comprendre qui ils sont... mais pour écrire des histoires, alors ton histoire est bien écrite.

La chasse, ça pourrait faire une bonne polémique avec rebondissements dramatiques, accrochages entre membres... de quoi faire bouillir la cervelle des bénévoles qui veillent sur nous

sinon : ce n’est pas plaisir, je suppose ce n'est pas par plaisir (deuxième paragraphe)
 ils les expulsent en plein vol ... c'est quand il les explosent non ? (troisième)

B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Hors ligne Aponiwa

  • Troubadour
  • Messages: 396
Re : A Hercule, le sanglier...
« Réponse #3 le: 22 septembre 2021 à 11:31:53 »
Hello Philéas,

J'aime bien ton texte, j'avoue que cela m'a bien fait sourire (même si en vrai, c'est plutôt triste...).
Comme Jonathan, en tant que végétarienne, je ne peux que détester tout ce qui tourne autour de la chasse dans notre culture. Entendons-nous bien, je n'ai rien contre l'inuit qui chasse le phoque pour survivre. Mais, là, chez nous, c'est tellement caricatural.
En plus, le gouvernement les caresse dans le sens du poil, quitte à se mettre en infraction par rapport au droit européen.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/09/16/le-gouvernement-veut-autoriser-a-nouveau-certaines-chasses-traditionnelles-d-oiseaux_6094886_3244.html

https://www.huffingtonpost.fr/entry/pour-la-chasse-et-la-ruralite-des-milliers-de-gilets-orange-manifestent-en-france_fr_6145dab5e4b0e5dd4b272939

Merci pour les sangliers (et les alouettes, les grives, les cerfs qui finissent leur fuite dans un supermarché, les blaireaux, les renards...)! :)

Hors ligne PhiléasThoubert

  • Tabellion
  • Messages: 52
Re : A Hercule, le sanglier...
« Réponse #4 le: 22 septembre 2021 à 12:41:59 »
A l'aube de la sixième extinction de masse des espèces, animales et végétales, d'origine essentiellement anthropique selon le consensus scientifique établi, il me paraît intéressant de s'interroger sur le sens à donner à cette divagation hivernale des poilus-à-gibecières et autre viandards-pour-le-plaisir, qui assouvissent une passion que nous pourrions qualifier d'un tantinet désuète et pour le moins anachronique, sous couvert d'assurer une mission d'intérêt publique...
Ensuite, je concède volontiers que le paragraphe final concernant les moeurs soi-disant dissolues et libertaires de leurs épouses légitimes, puisse revêtir un caractère volontiers caricatural, voire même polémique ! Je ne me base effectivement que sur de simples rumeurs, n'ayant jamais pu vérifier par moi-même la véracité de ces propos... Car, voyez-vous... J'ai des principes, nom d'une pipe !!!
« Modifié: 22 septembre 2021 à 16:07:08 par PhiléasThoubert »

Hors ligne Cendres

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 807
Re : A Hercule, le sanglier...
« Réponse #5 le: 22 septembre 2021 à 19:26:15 »
Merci pour ton texte

Il est bien écrit et riche en jeux de mots. N'étant pas vraiment pour la chasse, un loisir ou la personne a comme unique but d'aller tuer des animaux, je ne peux qu'aimer ton texte.
Il est marrant et a une dynamique dans son écrit.

J'ai bien aimé le lire et  surtout ton passage :
"C’est qu’il en faut, du dévouement, pour marcher ainsi, comme en quatorze, mais à quarante…
Contre ces hordes de lapinous féroces qui respectent jamais rien, et qui font qu’à bouffer les carottes de nos jardins !"



Hors ligne True Duc

  • Troubadour
  • Messages: 360
Re : A Hercule, le sanglier...
« Réponse #6 le: 23 septembre 2021 à 23:14:03 »
Bonjour Philéas,

C'est fichtrement bien écrit. Ca fait Bim Bim Bim.
Très chouette caricature.

Au plaisir de te lire à nouveau
« La vie c'est dur, ça fait mal dès qu'ça commence, c'est pour ça qu'on pleure tous à la naissance. »(Elie Yaffa)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.18 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.022 secondes avec 17 requêtes.