Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

23 octobre 2021 à 19:09:28
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateur: Claudius) » Phrases

Auteur Sujet: Phrases  (Lu 227 fois)

Hors ligne Versus1

  • Prophète
  • Messages: 724
Phrases
« le: 08 septembre 2021 à 18:01:25 »
Les Dieux séjournent dans l’antique cercle du monde, tel l’éclair dans la nuit, et le Verbe dévoile, par des sentiers périlleux, mystères et lois. Ainsi chante et passe, dans l’air magnifique, la race que nous sommes.

                  * * *

Le sentiment du cosmos, celui d’être à la fois plus grand que lui et simple créature en exil, partout où il se déploie, précède tout langage. Il entre ou il n’entre pas dans le vide du cœur. Il l’habite dans un abîme d’étoiles ou le recrache, sur la grève, comme un aveugle s’exaspère d’être rongé par le temps.

                  * * *

Mettre de la distance entre soi et l’obstacle, d’une âme égale, voilà ce qui porte secours. Sans quoi l’on se tourne vers l’Ennemi même, qui entre dans le cœur comme une grande ombre enflammée, et le dévore sans fin. Tel Atlas qui supporte le faix, le globe trompeur du monde.

                  * * *

Ni à la surface, ni au-dessus, nous vivons enterrés dans un globe tapissé d’images, une vaste caverne technologique où nul destin n’apparaît jamais pour personne. Car le monde a été trompeusement séparé entre Olympe et Enfers par les héros cruels qui en tiennent la bride, et que nous idolâtrons, faute d’une vision fraternelle de la haute justice.

                  * * *

Quand les preuves de Dieu s’effacent, le destin du monde dépêche ses héritiers à ne plus entrer en présence avec le Cosmos, ni avec la Nature. Quel est l’intérêt de regarder un ciel où les étoiles croulent sous les équations ? Et une terre qui brûle toute entière ? Sinon d’adosser aux frontières, par une science dévoyée, des cités qui ne s’ouvrent que sur elles-mêmes ?

                  * * *

Se détourner du bruit du monde. Approcher l’endroit où les oiseaux tranchent la pesanteur au fil de la grâce et s’opposent aux armées du vide, qui sont sans nombre. Et puis avancer, le souffle gagné et regagné, dans le grand cercle où tout a lieu, où tout repose et rayonne, où tout s’écoule, sur les cimes audacieuses du temps.

_____

« Modifié: 20 septembre 2021 à 21:16:31 par Versus1 »

Hors ligne Feather

  • Prophète
  • Messages: 835
Re : Phrases
« Réponse #1 le: 24 septembre 2021 à 08:18:40 »
Bonjour,
Il est intéressant ce texte...
Il y a matière à "poétiser", pour moi, c'est un travail qui mériterait à être relu puis oublié, pour extraire et garder le sens premier.
Car selon moi, c'est un petit peu trop didactique, la pensée est là, il ne reste plus qu'à laisser la plume s'exécuter et la création opérer: donner du lâcher prise.
Les larmes sans pleur sont une lanterne.

Hors ligne Versus1

  • Prophète
  • Messages: 724
Re : Phrases
« Réponse #2 le: 24 septembre 2021 à 09:22:06 »
Salut Feather !  8)

Je vous ferais lire du René Char ou du Christian Bobin que vous me répondriez que c’est trop didactique, mais qu’il y a, heureusement, « matière à poétiser » !  :) ;)

_____
« Modifié: 24 septembre 2021 à 09:43:27 par Versus1 »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.18 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.018 secondes avec 17 requêtes.