Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

03 décembre 2021 à 05:45:17
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Essais, documents » Une jeunesse française (Pierre Péan)

Auteur Sujet: Une jeunesse française (Pierre Péan)  (Lu 5815 fois)

Hors ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 847
  • Prout
Une jeunesse française (Pierre Péan)
« le: 17 juillet 2018 à 20:27:24 »

Une jeunesse française est un livre assez connu. Publié en 1994, à la fin du deuxième mandat de Mitterrand, il a pour ambition de raconter sa jeunesse, en particulier pendant la 2nde guerre mondiale, où la résistance de Mitterrand n'a pas toujours été évidente. Ces faits, et la remise sur le devant de la scène de la francisque reçue des mains de Pétain en 1943 ont fait scandale à l'époque, au point que l'auteur a réécrit sa préface.

La jeunesse de Mitterrand donc. Ses ambitions, ses hésitations, ses quelques amours, ses rencontres, tout ça est dans ce bouquin bien écrit, appuyé sur des témoignages et des lettres qui nous montrent un peu la culture et l'écriture de l'ancien président. Et montrent que tout n'était pas si clair, pendant la guerre. Et que, même dans la Résistance, la lutte politique n'était jamais loin.

Ce qui, je dois l'avouer, n'est pas très rassurant.
"We think you're dumb and we hate you too"
Alestorm

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 760
Re : Une jeunesse française (Pierre Péan)
« Réponse #1 le: 18 juillet 2018 à 20:09:34 »

Une jeunesse française est un livre assez connu. Publié en 1994, à la fin du deuxième mandat de Mitterrand, il a pour ambition de raconter sa jeunesse, en particulier pendant la 2nde guerre mondiale, où la résistance de Mitterrand n'a pas toujours été évidente. Ces faits, et la remise sur le devant de la scène de la francisque reçue des mains de Pétain en 1943 ont fait scandale à l'époque, au point que l'auteur a réécrit sa préface.

La jeunesse de Mitterrand donc. Ses ambitions, ses hésitations, ses quelques amours, ses rencontres, tout ça est dans ce bouquin bien écrit, appuyé sur des témoignages et des lettres qui nous montrent un peu la culture et l'écriture de l'ancien président. Et montrent que tout n'était pas si clair, pendant la guerre. Et que, même dans la Résistance, la lutte politique n'était jamais loin.

Ce qui, je dois l'avouer, n'est pas très rassurant.
merci Loïc !
pas très rassurant en quel sens ?

Hors ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 847
  • Prout
Re : Une jeunesse française (Pierre Péan)
« Réponse #2 le: 19 juillet 2018 à 07:46:42 »
Dans le sens où les têtes de la Résistance étaient au moins autant dans la lutte pour le pouvoir que contre les Allemands, et que ça ressemble vachement à l'impossible union des mouvements de gauche par ambition personnelle.
"We think you're dumb and we hate you too"
Alestorm

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 253
    • BEOCIEN
Re : Une jeunesse française (Pierre Péan)
« Réponse #3 le: 19 juillet 2018 à 16:26:13 »
Bonjour


J ai ete nourri par mon grand pere - tout jeune - au Crapouillot !



Je t invite a parcourir ce PDF ! :)
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 760
Re : Re : Une jeunesse française (Pierre Péan)
« Réponse #4 le: 28 février 2019 à 15:01:59 »
Dans le sens où les têtes de la Résistance étaient au moins autant dans la lutte pour le pouvoir que contre les Allemands, et que ça ressemble vachement à l'impossible union des mouvements de gauche par ambition personnelle.
en même temps "le pouvoir" c'est une notion tellement immense et labile.
il faut vouloir le pouvoir, quiconque pense avoir raison doit vouloir avoir le pouvoir (pas forcément le pouvoir au sens réduit de "gagner une élection", mais le pouvoir d'agir, le pouvoir de convaincre, le pouvoir d'influencer, de résister, de rassembler, etc.).
c'est un devoir moral de vouloir pouvoir.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.18 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.028 secondes avec 19 requêtes.