Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 décembre 2022 à 15:21:29
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes mi-longs » Godjo

Auteur Sujet: Godjo  (Lu 4568 fois)

Hors ligne Elk

  • Chaton Messager
  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 429
Re : Godjo
« Réponse #30 le: 12 mai 2017 à 18:39:18 »
Salut !

Je reprends sans avoir relu les premières parties ^^.

Au fil de la lecture :

Citer
Il fait de plus en plus chaud et je vois le paysage changer au fur et à mesure : les plantes sont de plus en plus rudes et se raréfient. L'idée a beau venir de moi, j'appréhende de plus en plus notre arrivée là-bas.
Répétition un peu visible de "de plus en plus" x3

Citer
   Il a un petit sourire énigmatique. Dis donc, il est bavard ce matin !
Il y a des espaces qui se baladent au début du paragraphe ^^

Citer
J'engrange les informations avec appétit. Godjo est rarement aussi loquace, et il ne m'avait jamais parlé de son passé.
La chaleur est infernale et j'attends avec impatience que le soleil arrête de me marteler le crâne et se barre derrière l'horizon. J'ose pas trop me plaindre vu que Godjo a à peine l'air de remarquer qu'il fait chaud.
J'ai trouvé la transition un peu brutale entre ces deux paragraphes (je m'attendais à un peu plus sur le passé de Godjo et paf ! on retombe sur la chaleur)

Citer
   Enfin, la nuit tombe et on monte le camp. Pour ne pas trop taper dans nos provisions, le Faerg m'apprend comment survivre en milieu hostile en mangeant des tubercules bizarres pleins d'eau.
Citer
   On arrive deux jours plus tard devant un énorme monticule (enfin, énorme pour moi : haut comme deux Faergs) fait d'une matière étrange. En fait, on dirait du sable couvert de verre.
Citer
   Bon. Je lui fais confiance, quand même. S’il me dit qu’il ne m’arrivera rien, je le crois.
Citer
   Nous arrivons tout près et je vois alors que c'est l'entrée d'une sorte de terrier géant.
Citer
   Le moins qu'on puisse dire c'est que c'est spartiate.
Encore des espaces qui se promènent (c'est un bug d'alinéa j'imagine ^^)

Citer
- D'ici deux ou trois jours. Tiens, regardes là-bas.
Pas de "s" à "regarde" (impératif)
(idem plus bas :
Citer
« Tiens, regardes. »
)

Citer
- Sable vitrifié. Spécialité Faerg.
Classe !

Citer
Naga remonte immédiatement sur sa monture, salue Godjo et de la main et s’éloigne.
Un "et" en trop !

Citer
- Je payais notre droit d’entrée. On peut y aller.
- Droit d’entrée ? Et avec quoi ?
- Avec ma semence.
- Ta sem… quoi ?! »
Je me sens rougir jusqu’à la pointe des oreilles, mais Godjo ne semble ni plaisanter, ni être spécialement gêné :
« C’est comme ça que les déserteurs peuvent revenir ici. Et il faut bien se reproduire à un moment ou un autre, de toute façon.
- Mais du coup tu… tu as des enfants ?
- Sans doute, oui ? Enfin, je ne suis que leur géniteur, je ne les ai jamais vus.
- Et ça ne te fait rien ?
- Ben, non, c’est comme ça que ça marche, c’est tout. »
Je rumine ces paroles un moment. J’ai beau me dire que ça n’est qu’une différence de culture, j’ai un peu de mal.
Ça c'est plutôt bien trouvé !

Citer
Elles patrouillent près des frontières, chacune accompagnée d’un chien comme Kraas.
Le chien s'appelait Kraal au-dessus ;)

Citer
- En fin d'après-midi, Godjo me désigne un point au loin :
Un tiret de dialogue en trop ?

Eh ben j'ai trouvé ça chouette ! Il ne se passe effectivement pas grand-chose, et on ne reprend pas plus que ça l'intrigue précédente, mais en tant que texte à intégrer dans quelque chose de plus long ça se tient bien, on a de beaux passages qui approfondissent l'univers et la relation entre les deux personnages :).
Du coup, si c'est amené à faire partie de quelque chose de plus long (un chapitre par an : je vois qu'on a le même rythme d'écriture x)), en tant que lecteur je m'attendrais à ce qu'une intrigue un peu plus large commence à se développer ensuite (en lien ou pas avec celle du début). Cela dit, si tu préfères juste continuer à te balader avec Godjo et Jana c'est très bien aussi :D

A une prochaine !

Hors ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 443
Re : Godjo
« Réponse #31 le: 13 mai 2017 à 13:53:34 »
Merci de ton passage !  :) je vais corriger tout ça.

EDIT : et pour les espaces des alinéas. Mozilla supporte pas les tab et il les traduit par des espaces.
« Modifié: 13 mai 2017 à 14:03:26 par Ambriel »
Mais les copains suivaient le sapin le coeur serré
En rigolant, pour faire semblant de ne pas pleurer
Et dans nos cœurs pauvre joueur d'accordéon
Il fait ma foi beaucoup moins froid qu'au Panthéon

- Georges Brassens -

Hors ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 443
Re : Godjo
« Réponse #32 le: 30 juillet 2017 à 14:44:38 »
Je double poste pour annoncer que je viens d'ajouter la suite à mon premier message  :)
Mais les copains suivaient le sapin le coeur serré
En rigolant, pour faire semblant de ne pas pleurer
Et dans nos cœurs pauvre joueur d'accordéon
Il fait ma foi beaucoup moins froid qu'au Panthéon

- Georges Brassens -

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 782
  • Lial' | Calamar placide
Re : Godjo
« Réponse #33 le: 02 août 2017 à 13:45:07 »
Citer
Soupirant, je regardai un peu autour de moi : la caverne était sombre, à peine piquetée de quelques champignons luminescents et de lucioles.
je ne suis pas fan de la formulation "Soupirant, je regardai un peu autour de moi" : si tu écris juste "autour de moi, la caverne était sombre [...]" on comprend également qu'il regarde autour de lui et c'est plus direct
Citer
Elle aurait intérêt à trouver la sortie,
avait ?
Citer
je me suis habitué à dormir dehors
je m'étais habitué
Citer
au tronc énorme
je chipote, mais ce serait plus sympa de donner un ordre d'idée de ce que ça veut dire "énorme" (on en fait le tour avec les deux bras ? ou alors il faut 2, 3, 10 personnes pour en faire le tour... ?)
Citer
C'était déjà le cas à l'époque où je l'avais rencontrée.
encore chipotage, mais je je sais pas à quoi se rapporte "c'était déjà le cas"
Citer
Nous traversâmes une plaine et une forêt, marchant sans relâche toute la journée
du coup c'est une petite forêt, surtout si ils ont enchainé grotte avec l'arbre + plaine + forêt
Citer
Au bout d'une dizaine de jours,
du coup il faut mieux faire le lien : avant, j'avais compris qu'ils voyageaient en 1 seul jour
Citer
Dans le sous-bois régnait une pénombre perpétuelle, quel que soit le moment de la journée.
"quelque soit le moment de la journée" étrange car on a le point de vue de Godjo qui n'a vu le marais qu'à un seul moment
Citer
elle semblait avoir moins de mal que moi
à faire quoi ?
Citer
« Ben justement, tu vas pouvoir m'aider. J'hésite. Comment ça s'utilise, à ton avis, un fruit pareil ? » répondit-elle en le sortant de son sac.
genre elle ne s'est pas posé la question plus tôt xD
Citer
Grâce aux entraînements, Godjo est un peu plus agile qu'avant et moi un peu plus forte, mais on sent bien que c'est pas nos domaines de prédilection et qu'on atteindra jamais un niveau potable
pas super clair

***

Commentaire général :

Sur le changement de point de vue, sur la fin c'est pas évident de savoir qui parle

Sinon... ça se lit bien, je trouve le couple marrant mais je trouve que ça manque d'un enjeu, d'un liant. Ou d'un truc qui donne vraiment envie de lire la suite.
Ou alors c'est juste que ce n'est pas trop mon style de textes, je ne sais pas. Disons que j'ai lu/vu pas mal de fantasy, et que les "scènes de vie" c'est pas trop mon truc, et là je n'ai pas l'impression de découvrir des choses inconnues. On a un couple qui vit des aventures, un grand une petite, un silencieux une loquace... ok...
Et du coup ça se lit bien, mais ça reste un peu trop simple pour moi, je reste extérieure à ce que vivent les personnages. Pour des lecteurs plus jeunes, ou qui connaissent moins les univers de fantasy, ça passerait sans doute mieux.

La conclusion c'est ça : c'est bien écrit, les personnages forment un duo intéressant, l'univers me parait intéressant également, mais je reste très extérieure au tout, en bonne parti à cause du ton très neutre je pense. Certains peuvent aimer, moi c'est pas trop mon truc  :-[
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

Hors ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 443
Re : Godjo
« Réponse #34 le: 02 août 2017 à 14:08:00 »
Merci de ton passage  :-[

Pour le début il y a encore des bugs de temps on dirait je vais revoir ça.


Citer
Citer

    Soupirant, je regardai un peu autour de moi : la caverne était sombre, à peine piquetée de quelques champignons luminescents et de lucioles.

je ne suis pas fan de la formulation "Soupirant, je regardai un peu autour de moi" : si tu écris juste "autour de moi, la caverne était sombre [...]" on comprend également qu'il regarde autour de lui et c'est plus direct
Citer

    Elle aurait intérêt à trouver la sortie,

avait ?

Citer

    au tronc énorme

je chipote, mais ce serait plus sympa de donner un ordre d'idée de ce que ça veut dire "énorme" (on en fait le tour avec les deux bras ? ou alors il faut 2, 3, 10 personnes pour en faire le tour... ?)
Citer

    C'était déjà le cas à l'époque où je l'avais rencontrée.

encore chipotage, mais je je sais pas à quoi se rapporte "c'était déjà le cas"
Citer

    Nous traversâmes une plaine et une forêt, marchant sans relâche toute la journée

du coup c'est une petite forêt, surtout si ils ont enchainé grotte avec l'arbre + plaine + forêt
Citer

    Au bout d'une dizaine de jours,

du coup il faut mieux faire le lien : avant, j'avais compris qu'ils voyageaient en 1 seul jour
Je vais revoir tout ça

Citer
Citer

    Dans le sous-bois régnait une pénombre perpétuelle, quel que soit le moment de la journée.

"quelque soit le moment de la journée" étrange car on a le point de vue de Godjo qui n'a vu le marais qu'à un seul moment
Pour moi ils ont marché quasi toute la journée, surtout vers midi le moment où ça aurait pu être le plus clair

Citer
Citer

    elle semblait avoir moins de mal que moi

à faire quoi ?
A avancer. Moins de mal, globalement ; je vais reformuler si c pas clair.


Citer
Citer

    Grâce aux entraînements, Godjo est un peu plus agile qu'avant et moi un peu plus forte, mais on sent bien que c'est pas nos domaines de prédilection et qu'on atteindra jamais un niveau potable

pas super clair
Ouais j'aime pas trop cette phrase


Citer
Commentaire général :

Sur le changement de point de vue, sur la fin c'est pas évident de savoir qui parle

Sinon... ça se lit bien, je trouve le couple marrant mais je trouve que ça manque d'un enjeu, d'un liant. Ou d'un truc qui donne vraiment envie de lire la suite.
Ou alors c'est juste que ce n'est pas trop mon style de textes, je ne sais pas. Disons que j'ai lu/vu pas mal de fantasy, et que les "scènes de vie" c'est pas trop mon truc, et là je n'ai pas l'impression de découvrir des choses inconnues. On a un couple qui vit des aventures, un grand une petite, un silencieux une loquace... ok...
Et du coup ça se lit bien, mais ça reste un peu trop simple pour moi, je reste extérieure à ce que vivent les personnages. Pour des lecteurs plus jeunes, ou qui connaissent moins les univers de fantasy, ça passerait sans doute mieux.

La conclusion c'est ça : c'est bien écrit, les personnages forment un duo intéressant, l'univers me parait intéressant également, mais je reste très extérieure au tout, en bonne parti à cause du ton très neutre je pense. Certains peuvent aimer, moi c'est pas trop mon truc  :-[

Ok bah désolée et merci d'être passée quand même du coup. T'as été jusqu'au bout quand même ou non ?

PS : quand tu parles de ton neutre tu peux développer ? Ce n'est pas spécialement le but donc si tu peux me dire ce qui te fait dire ça.
Mais les copains suivaient le sapin le coeur serré
En rigolant, pour faire semblant de ne pas pleurer
Et dans nos cœurs pauvre joueur d'accordéon
Il fait ma foi beaucoup moins froid qu'au Panthéon

- Georges Brassens -

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 782
  • Lial' | Calamar placide
Re : Godjo
« Réponse #35 le: 02 août 2017 à 15:12:04 »
Citer
T'as été jusqu'au bout quand même ou non ?

PS : quand tu parles de ton neutre tu peux développer ? Ce n'est pas spécialement le but donc si tu peux me dire ce qui te fait dire ça.

Oui je n'ai sans doute pas été claire mais j'ai bien tout lu dans le 1er message ! C'est juste que dans la fin ça coulait bien et je n'ai pas vu de remarques de détail à faire.

Pour le ton neutre... par exemple, dans le marais (qui me fait trop penser au marais de l'histoire sans fin), je lisais que c'était déprimant, que Godjo déprimait... mais je ne le ressentais pas.
Du coup je relis le passage pour essayer de savoir d'où ça vient exactement. Je précise que c'est un point de vue très personnel : je ne suis aps du tout certaine qu'il faille le changer, c'est juste que MOI j'aime bien me mettre à la place des personnages, me "sentir" dans ce qui est décrit, et si je reste extérieure à l'ensemble je n'arrive pas à accrocher au texte.
Donc j'ai repris un passage du marais en essayant de trouver tous les petits trucs qui font que je ne sois aps "complètement dedans" ; je ne pense vraiment pas que tout soit à modifier, mais ça permettra peut-être de t'expliquer mon ressenti.
En rouge, les trucs qui me gênent un peu, et entre [ ] mes explications :

Citer
Dans le sous-bois régnait une pénombre perpétuelle, quel que soit le moment de la journée. Les troncs étaient couverts d'une sorte [quand on décrit "une sorte de", le lecteur ne sait pas précisément quoi s'imaginer ; pourquoi ne pas dire directement "du lichen" ?] de lichen spongieux grisâtre, et des lianes molles pendaient des branches. Des moustiques nous attaquaient de toutes parts, malgré les toiles d'araignées dans lesquelles ils ne manquaient pas de s'empêtrer. Je les chassai d'abord avec véhémence, mais je finis par me résigner ["puis je me résignai" plus direct ; de manière générale, "finir de",  "commencer à", etc, peut-être évité (pas toujours, hein, mais il ne faut le mettre que quand on le souhaite vraiment)]. De toute façon [je comprends que tous ces commentaires soient là pour faire "comme si c'est lui qui parle", mais au final ça me fait plutôt sortir du texte], j'avais la peau dure. J'observais Jana ; elle semblait [inutile : c'est lui qui parle, donc on a forcément son point de vue, tu peux dire directement "elle avançait plus facilement que moi"]avoir moins de mal que moi et marchait d'un pas décidé, malgré l'eau saumâtre qui lui arrivait à mi-cuisse. De temps en temps, elle se retournait pour m'attendre quand je m'empêtrais dans la végétation. Elle ne disait rien, mais je crus [idem inutile : tu peux mettre directement "je décelai"] déceler à plusieurs reprises une lueur d'agacement dans son regard. Faut avouer [idem plus haut, ça a tendance à me faire sortir du texte] que j'étais lourd et pataud dans cet environnement humide. Les Faergs viennent de territoires secs, quasi désertiques, tandis que la Likoo paraissait à l'aise partout.[ici aussi, parce qu'on est à un moment morne, où le narrateur se laisse aller au désespoir, ne réfléchit plus vraiment ; donc je trouve peu naturel qu'il se mette à penser "les Faergs ..."]
   Le marais était d'une tristesse morne. Pas de chant d'oiseau, une pénombre poisseuse, du gris ou du vert fade partout. Rien qui vaille le coup d’œil. J'avais juste envie [ou plus direct "je voulais juste m'asseoir"] de m'asseoir pour me reposer.
   Ça devait faire au moins deux heures qu'on marchait. Difficile de savoir, sans la lumière du soleil [ici j'ai du mal à savoir pourquoi amis je n'aime vraiment pas l'expression ><]. En tout cas, mes bottes étaient complètement trempées. J'avais l'impression que l'eau croupie du marais s'infiltrait par mes pieds et m'empoisonnait les jambes. Je rêvais sans entrain d'un bon feu crépitant et d'un sol sec. Jana menait toujours le rythme, et paraissait de plus en plus inattentive et agacée par ma lenteur.  Plusieurs fois, elle me prévint de zones à éviter et me rappela de bien suivre ses pas. Elle me traitait comme un enfant imbécile, et je n'avais même pas le culot [pas assez direct dans le contexte je trouve] d'essayer de lui prouver le contraire. Je la ralentissais, c'était un fait. Je finis par m'asseoir sur une souche en soupirant :
Hum, voila pour ce passage, je sais pas trop si ça t'éclaire. En fait j'avais une impression de ton "neutre" en lisant ton texte, mais je crois que c'est pas vraiment ça : c'est plutôt que je n'ai pas réussi à me plonger dans le texte, à être avec les personnages, et du coup je ne vis pas avec eux leurs émotions (d'où l'impression neutre)


Le passage avec la Faerg, je ne suis aps fan car je trouve qu'il sort de nul part : la vision d'une autre manière de vivre est sympa, en particulier pour les enfants, mais j'ai trop l'impression que la scène est là juste pour expliquer comment vit ce peuple, c'est très artificiel, il manquerait une vrai aventure. Pourquoi est-ce qu'ils vont là ? Comment ça se passe quand ils sont avec les autres Faerg ? Tu as fait l'introduction mais ensuite on passe à un autre truc  :-[
(d'ailleurs je n'avais pas pensé à le dire, mais le passage à la suite, " « Bon, maintenant on fait quoi ? C'est bien joli de se promener mais on n'a presque plus une thune et j'ai pas trop envie de continuer à manger des lapins et des racines en dormant dehors en permanence. T'as une piste ?", est vraiment abrupt, je n'ai pas compris tout de suite qu'il y avait une ellipse aussi importante car je m'attendais à ce qu'on découvre davantage les Faerg)

Au niveau de l'impression "neutre", c'est vraiment dans le marais que ça m'a le plus marquée je crois ; la scène chez les Faerg, le plus gros soucis c'est qu'elle ne va nul part, on dirait une introduction ; la caravane avec les Likoos ça allait mieux, même si je me perdais dans les changements de narrateur.
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

Hors ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 443
Re : Godjo
« Réponse #36 le: 02 août 2017 à 22:58:12 »
Merci de ton retour !

Citer
Oui je n'ai sans doute pas été claire mais j'ai bien tout lu dans le 1er message ! C'est juste que dans la fin ça coulait bien et je n'ai pas vu de remarques de détail à faire.

Pour le ton neutre... par exemple, dans le marais (qui me fait trop penser au marais de l'histoire sans fin), je lisais que c'était déprimant, que Godjo déprimait... mais je ne le ressentais pas.
Du coup je relis le passage pour essayer de savoir d'où ça vient exactement. Je précise que c'est un point de vue très personnel : je ne suis aps du tout certaine qu'il faille le changer, c'est juste que MOI j'aime bien me mettre à la place des personnages, me "sentir" dans ce qui est décrit, et si je reste extérieure à l'ensemble je n'arrive pas à accrocher au texte.
Bah moi aussi j'aime bien mais de toute évidence je n'y parviens pas  :mrgreen:

Citer
Le passage avec la Faerg, je ne suis aps fan car je trouve qu'il sort de nul part : la vision d'une autre manière de vivre est sympa, en particulier pour les enfants, mais j'ai trop l'impression que la scène est là juste pour expliquer comment vit ce peuple, c'est très artificiel, il manquerait une vrai aventure. Pourquoi est-ce qu'ils vont là ? Comment ça se passe quand ils sont avec les autres Faerg ? Tu as fait l'introduction mais ensuite on passe à un autre truc  :-[
Ce passage n'est pas là pour expliquer comment vit le peuple puisque je ne le savais pas moi-même au début. J'avais surtout la scène du chien en tête (et encore à la base c'était pas comme ça). Mais c'est venu comme ça et je voulais pas m'éterniser mais j'ai peut-être un peu abusé. Mais en même temps je vois pas bien ce qu'ils auraient pu faire de plus, c'est vraiment pas hospitalier..

Citer
(d'ailleurs je n'avais pas pensé à le dire, mais le passage à la suite, " « Bon, maintenant on fait quoi ? C'est bien joli de se promener mais on n'a presque plus une thune et j'ai pas trop envie de continuer à manger des lapins et des racines en dormant dehors en permanence. T'as une piste ?", est vraiment abrupt, je n'ai pas compris tout de suite qu'il y avait une ellipse aussi importante car je m'attendais à ce qu'on découvre davantage les Faerg)
C'est pas une ellipse on est le lendemain matin... et ils partent, comme ils l'ont dit la veille (c'était le début de la quatrième partie dans mon rythme d'écriture). Après j'admets que c'était peut être une mauvaise idée.

Citer
Au niveau de l'impression "neutre", c'est vraiment dans le marais que ça m'a le plus marquée je crois ; la scène chez les Faerg, le plus gros soucis c'est qu'elle ne va nul part, on dirait une introduction ; la caravane avec les Likoos ça allait mieux, même si je me perdais dans les changements de narrateur.
Ok c'est vraiment dommage pour le marais c'est que je n'arrive pas à retranscrire ce que je souhaite, merci pour tes remarques je vais tenter de rebosser ça (j'avais déjà eu des conseils et déjà fait une passe dessus en plus ><).

Pour les changements de narrateur ça pourrait être bien que j'indique le narrateur au début de sa partie du coup ?
Mais les copains suivaient le sapin le coeur serré
En rigolant, pour faire semblant de ne pas pleurer
Et dans nos cœurs pauvre joueur d'accordéon
Il fait ma foi beaucoup moins froid qu'au Panthéon

- Georges Brassens -

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 782
  • Lial' | Calamar placide
Re : Godjo
« Réponse #37 le: 03 août 2017 à 10:25:35 »
Citer
Ce passage n'est pas là pour expliquer comment vit le peuple puisque je ne le savais pas moi-même au début. J'avais surtout la scène du chien en tête (et encore à la base c'était pas comme ça). Mais c'est venu comme ça et je voulais pas m'éterniser mais j'ai peut-être un peu abusé. Mais en même temps je vois pas bien ce qu'ils auraient pu faire de plus, c'est vraiment pas hospitalier..
je sais aps trop si il y a de quoi rajouter, mais j'avais vraiment l'impression que la scène était une introduction à un passage plus long !

Citer
C'est pas une ellipse on est le lendemain matin... et ils partent, comme ils l'ont dit la veille (c'était le début de la quatrième partie dans mon rythme d'écriture). Après j'admets que c'était peut être une mauvaise idée.
c'est surtout que je n'avais pas compris (si tu as donné l'info à un endroit, je ne l'ai pas retenue) que c'était le lendemain, j'avais l'impression que c'était une ellipse et qu'en réalité ils avaient passé plus de temps que ça chez les Faergs (d'où mon impression de scène tronquée)

Citer
Pour les changements de narrateur ça pourrait être bien que j'indique le narrateur au début de sa partie du coup ?
ça, ou rendre plus évident en début de paragraphe de qui il s'agit, ou (ma préférence je l'avoue) changer moins souvent de narrateur.
Ce qui est surtout bizarre c'est que dans les premières parties tu ne changes pas aussi souvent, et ici tout d'un coup on passe de l'un à l'autre sans que ce soit vraiment justifié je trouve.
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

Hors ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 443
Re : Godjo
« Réponse #38 le: 03 août 2017 à 10:52:11 »
Citer
Citer

    Pour les changements de narrateur ça pourrait être bien que j'indique le narrateur au début de sa partie du coup ?

ça, ou rendre plus évident en début de paragraphe de qui il s'agit, ou (ma préférence je l'avoue) changer moins souvent de narrateur.
Ce qui est surtout bizarre c'est que dans les premières parties tu ne changes pas aussi souvent, et ici tout d'un coup on passe de l'un à l'autre sans que ce soit vraiment justifié je trouve
Bah c'est juste que je trouvais ça cool  :-¬? mais si ça fait bizarre je peux y réfléchir...

Citer
Citer

    Ce passage n'est pas là pour expliquer comment vit le peuple puisque je ne le savais pas moi-même au début. J'avais surtout la scène du chien en tête (et encore à la base c'était pas comme ça). Mais c'est venu comme ça et je voulais pas m'éterniser mais j'ai peut-être un peu abusé. Mais en même temps je vois pas bien ce qu'ils auraient pu faire de plus, c'est vraiment pas hospitalier..

je sais aps trop si il y a de quoi rajouter, mais j'avais vraiment l'impression que la scène était une introduction à un passage plus long !

Citer

    C'est pas une ellipse on est le lendemain matin... et ils partent, comme ils l'ont dit la veille (c'était le début de la quatrième partie dans mon rythme d'écriture). Après j'admets que c'était peut être une mauvaise idée.

c'est surtout que je n'avais pas compris (si tu as donné l'info à un endroit, je ne l'ai pas retenue) que c'était le lendemain, j'avais l'impression que c'était une ellipse et qu'en réalité ils avaient passé plus de temps que ça chez les Faergs (d'où mon impression de scène tronquée)
Faut que j'y réfléchisse alors
Mais les copains suivaient le sapin le coeur serré
En rigolant, pour faire semblant de ne pas pleurer
Et dans nos cœurs pauvre joueur d'accordéon
Il fait ma foi beaucoup moins froid qu'au Panthéon

- Georges Brassens -

Hors ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 443
Re : Godjo
« Réponse #39 le: 03 août 2017 à 21:59:13 »
Voilà j'ai refait un passage en essayant de suivre tes conseils. J'ai également remis la version au présent que j'ai faite, comme ça tout est au présent c'est plus simple.
Mais les copains suivaient le sapin le coeur serré
En rigolant, pour faire semblant de ne pas pleurer
Et dans nos cœurs pauvre joueur d'accordéon
Il fait ma foi beaucoup moins froid qu'au Panthéon

- Georges Brassens -

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 998
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Godjo
« Réponse #40 le: 15 août 2017 à 19:07:13 »
Bonjour, bonjour,

Je viens de découvrir ton Godjo, et c'est pas mal du tout, les personnages sont attachants, et ils ont un quelque chose de véritable. Ton univers m'a convaincu, j'y verrai bien un récit plus ample !

Ton écriture est attirante, on a envie de connaître la suite. Un point qui m'a pas mal manqué au cours de ma lecture, c'est une quête. Je voudrais savoir ce qui motive Godjo et Jana. Bon, d'un côté, tu crées comme cela des personnages portés au gré des vents comme s'ils vagabondaient dans un univers inconnu, mais quelque part, j'aurais aimé avoir une trajectoire à me mettre en tête pour bien comprendre les enjeux du récit.

Je soupire. Personne ne fait attention à moi ; je pourrais tout aussi bien ne pas exister. Peut-être est-ce la meilleure solution, d'ailleurs. A quoi bon ? Qu'ai-je accompli qui vaille le coup, dans ma vie ?
:D Ici, j'ai beaucoup rigolé. J'ai trouvé que la mise en abîme de la "maladie" était très bien introduite, on a vraiment l'impression que le moral du personnage s'effondre peu à peu.

« On arrive bientôt ?
D'ici deux ou trois jours. Tiens, regarde là-bas. Tu vois le point lumineux à l'horizon ? Il marque la frontière.
C'est quoi qui brille comme ça ?
Tu verras bien, gamine. »
Ici, manque les quadratins pour se repérer.

Les deux personnages vont-ils être accompagnés par plus de monde pendant leur voyage ?

Et voici pour mon commentaire, un grand merci à toi pour ce petit bout de voyage !
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 443
Re : Godjo
« Réponse #41 le: 15 août 2017 à 21:29:55 »
Salut !

Merci de ta lecture, contente que tu apprécies !


Normalement une quête (ou en tout cas une trame de fond) il va y en avoir une, si j'écris la suite un jour (celle que j'ai évoqué et pour laquelle ils partent chercher du travail)

Merci pour l'oubli des tirets, c'est corrigé.

Pour le fait d'être accompagné de plus de monde je ne sais pas encore. Mais au moins temporairement oui.
Mais les copains suivaient le sapin le coeur serré
En rigolant, pour faire semblant de ne pas pleurer
Et dans nos cœurs pauvre joueur d'accordéon
Il fait ma foi beaucoup moins froid qu'au Panthéon

- Georges Brassens -

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 998
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Godjo
« Réponse #42 le: 15 août 2017 à 21:35:03 »
Eh ! Bah, tu me donnes envie de lire la suite !! :huhu:
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 443
Re : Godjo
« Réponse #43 le: 27 septembre 2022 à 07:58:56 »
Bonjour,
Je remonte ce fil car j'ai retravaillé et reposté Godjo après toutes ces années  :)
Mais les copains suivaient le sapin le coeur serré
En rigolant, pour faire semblant de ne pas pleurer
Et dans nos cœurs pauvre joueur d'accordéon
Il fait ma foi beaucoup moins froid qu'au Panthéon

- Georges Brassens -

Hors ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 196
    • Dits de l 'aube.
Re : Godjo
« Réponse #44 le: 27 septembre 2022 à 18:39:43 »
Bonjour,

un bon moment de lecture avec ces chouettes personnages?.
B

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.019 secondes avec 17 requêtes.