Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

08 août 2022 à 14:52:23
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » L'Affaire Greenwood (version 2)

Auteur Sujet: L'Affaire Greenwood (version 2)  (Lu 815 fois)

Hors ligne arnaudsis

  • Calligraphe
  • Messages: 116
L'Affaire Greenwood (version 2)
« le: 28 octobre 2020 à 08:39:08 »
La gestion trop hasardeuse de ces sociétés d'État opérant pour le compte du gouvernement fédéral commençait à inquiéter bon nombre d'investisseurs....
Christopher avait longtemps scruté les stratégies d'investissements ainsi que les dividentes reversés aux différents actionnaires et il se trouvait que la Green Petroleum sous-évaluait largement le cours de ses actions, de manière fort récurrente et à des intervalles de temps réguliers. La chute périodique du cours de ces actions coincidaient étrangement avec ce qui pouvait ressembler tout au plus à des échéances.
La question à un million de dollars qui se posait évidemment était de savoir pourquoi une organisation aussi florissante que la Green Petroleum irait jusqu'à menacer l'avenir de sa propre société en dévaluant le cours de ses actions....
La raison n'était pas tout à fait évidente et les choses n'étaient pas ce qu'elles semblaient être apparemment....
Cependant, Christopher avait trouvé la réponse à cette énigme en foulant le seuil d'un établissement financier New-yorkais répondant au nom de la Greenwood Financial Investment...
Le journaliste d'investigation avait récemment eu vent d'une grosse arnaque financière qui se préparait dans le quartier d'affaires de South Park Avenue....
La source était crédible à priori...
L'entreprise Green Petroleum implanté au Texas avec son immense réseau de fournisseurs qui desservait la majeure partie de la Côte Est des États Unis en gaz et en hydrocarbures, était en négociation avec la Greenwood Financial Investment pour l'émission d'un contrat de Swaps avec le groupe AGS, l'une des plus grosses compagnies de distribution de gaz et d'énergie en Europe, impliquées récemment dans le trafic d'or noir au Nigeria et dans les zones sinistrées au Moyen-Orient....
L’Arès Gasoline Stream corporation était une société cotée à la bourse d’Amsterdam. Elle appartenait à un vieil oligarque russe du nom d’Alexeï Petrovic ; qui était en fait l’un des actionnaires majoritaires du groupe, aux cotés de l’État russe et de quelques fonds souverains…
Spécialisée dans le transport de gaz et d’énergie en Europe et accessoirement en Afrique, AGS excellait dans le rachat de pétrole et de gaz naturels aux États sous embargo tels que l’Iran, la Corée du nord  ou le Vénézuela, sommes toutes, des pays frappés par des sanctions internationales….
Elle s’intéressait davantage aux gisements inexploités des États en guerre ou ruinés par les conflits tels que l'Irak, l’Afghanistan, la Syrie ou le Yémen….
Cette entreprise rachetait à vil prix le pétrole et le gaz de ces États en détresse pour les revendre sur le marché noir, en Europe de l’Est, dans les Balkans et les pays riches de l’Europe scandinave et occidentale. En général, la combine de ces multinationales consistait à user de leur influence dans les plus hautes sphères du pouvoir des États avec lesquels elles avaient signé un accord de siège, afin de déstabiliser les régimes en place dans les pays à fortes potentialités énergétiques, vulnérables et politiquement instables. Interviennent alors, tels des vautours, une ou plusieurs compagnies annexes implantées dans la région, à l’instar d’AGS, qui par l’intermédiaire de quelques filiales, se charge de négocier l’exploitation des gisements à ciel ouvert, avec les mouvements de rébellion ou le pouvoir en place. Tout dépendait de l’offre faite par chacun des protagonistes. Ces multinationales étaient toujours parties prenantes à condition que l'issue leur soit favorable….
Enfin, par un jeu administratif et financier, les deux entreprises de connivence, AGS et la Green Petroleum, ici, en l’occurrence, s’accordaient sur un mode de règlement, le plus souvent occulté par des procédures administratives et financières complexes, mais tout à fait légales aux yeux de la loi et des autorités de régulation. Ils soldaient ainsi leur compte en toute discrétion dans un marché de gré à gré.
Des actionnaires de la Green Petroleum s’apprêtaient en effet à rentrer en affaire avec un fonds d'investissement appartenant au groupe AGS par la signature d'un contrat de swaps qui les lierait financièrement à AGS pour le meilleur et pour le pire.....
Alors que le cours des actions AGS indexé à 8.5 points de base sur l'indice EONIA demeurait quasiment stable, celle de la Green Petroleum avait perdu de la valeur et se dépréciait davantage et conformément au contrat de swaps engagé par les deux parties, AGS devait verser régulièrement des montants, à une poignée d'investisseurs de la Green Petroleum, en compensation des pertes subies sur les actions Green Tech afin d’honorer leurs engagements….
En réalité, les produits dérivés de swaps sur action ou contrats d’«Equity Swaps », émises par l’institution financière new yorkaise devait servir à blanchir une partie des revenus générés par le pétrole issu des conflits au Moyen-Orient.…
Suite à l’effondrement des actions Green Tech, plusieurs investisseurs, notamment les plus petits actionnaires et spéculateurs sévissant généralement sur les marchés à court-termes, plus connus sous le nom de short-sellers, s’étaient immédiatement retirés du capital de la Green Petroleum cédant au passage leurs parts à ces trublions d’actionnaires anonymes….
Grâce aux manigances de la Greenwood Financial Investment, certains investisseurs et actionnaires au sein de la Green Petroleum s’étaient enrichis de manière illicite. D’aucuns auraient touché des sommes astronomiques qui s'élevaient à plusieurs milliards d’Euro en l’espace de quelques jours, ce qui était très inhabituel. Tels de grands prestidigitateurs, ils avaient réussi à faire ce tour de passe-passe sans même attirer l’attention de la brigade financière et des gardiens de la paix de l’institution onusienne des casques bleus….
Pour le journaliste d'investigation en quête du fameux prix Pulitzer, cette affaire allait bien au delà du blanchiment ou du simple délit d'initiés, la révéler au monde, constituerait à n'en pas douter, l'un des plus gros scandales financiers depuis l'affaire Enron...
« Modifié: 03 novembre 2020 à 14:56:47 par arnaudsis »

Hors ligne GeGinger

  • Troubadour
  • Messages: 320
Re : L'AFFAIRE GREENWOOD
« Réponse #1 le: 28 octobre 2020 à 16:01:40 »
Tu m'as perdue... pourtant ton texte n'est pas trop long, il est aéré... Il est bien écrit et je suis pas complétement étanche au principes économiques de base... mais tu m'as perdue
« Modifié: 28 octobre 2020 à 16:04:24 par GeGinger »
J'ai besoin de vos avis !       
 Une souris aux épices

Hors ligne arnaudsis

  • Calligraphe
  • Messages: 116
Re : L'AFFAIRE GREENWOOD
« Réponse #2 le: 28 octobre 2020 à 23:39:49 »
Tu m'envoies désolé. Au départ, j'avais l'intention de retranscrire ce texte sous forme de dialogue avec des personnages diamétralement opposés pour mieux expliquer certains concepts économiques. Ce texte m'avait l'air plutôt évident et facile à comprendre. J'ai la facheuse tendance de mettre trop souvent le lecteur sur un piedestal. Merci pour ta sincérité. Ça me sera utile pour la suite. S'il y a bien une.
« Modifié: 29 octobre 2020 à 14:44:04 par arnaudsis »

Hors ligne Dieter

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 814
  • Orthographe réformée = Histoire déformée
    • Dieter
Re : L'AFFAIRE GREENWOOD
« Réponse #3 le: 29 octobre 2020 à 11:03:14 »
Hello Arnaudsis  :)

Tout d'abord, une question : pourquoi ne regroupes-tu pas tous tes extraits concernant les enquêtes de Christopher dans un même ouvrage en texte long ?

Ensuite, comme GeGinger, et comme je te l'ai déjà fait remarquer, je dirais que tu t'enfonces trop dans des détails qui n'intéressent aucunement la majorité des lecteurs, tout simplement parce qu'ils n'y comprennent rien. Il faut simplifier au maximum. Par exemple, ce que j'ai déduit ici :
- AGS achète du pétrole au marché noir en graissant la patte des rebelles dans les pays en guerre sous embargo
- GP, entreprise américaine agissant pour le gouvernement, blanchit les capitaux d'AGS, ce qui explique que bien que le cours des actions de GP soit en baisse, les revenus des dirigeants sont en hausse parce qu'ils touchent des pots de vin d'AGS et ça en toute légalité grâce à des montages financiers complexes mis en place par GFI.

En gros, la magouille, c'est : le gouvernement américain fait chuter le cours du pétrole dans certains états en les mettant sous embargo, sachant très bien que la Russie se fout de cet embargo et au contraire en profite pour racheter le pétrole à bas prix. Le gouvernement américain rachète ensuite le pétrole à un prix légèrement supérieur aux russes, mais bien moins cher que si le pays d'origine n'avait pas été sous embargo.

C'est tout ce qu'on a besoin de savoir.
On n'a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent.
Amélie Nothomb

Hors ligne arnaudsis

  • Calligraphe
  • Messages: 116
Re : Re : L'AFFAIRE GREENWOOD
« Réponse #4 le: 29 octobre 2020 à 13:43:11 »
Hello Arnaudsis  :)

Tout d'abord, une question : pourquoi ne regroupes-tu pas tous tes extraits concernant les enquêtes de Christopher dans un même ouvrage en texte long ?

Ensuite, comme GeGinger, et comme je te l'ai déjà fait remarquer, je dirais que tu t'enfonces trop dans des détails qui n'intéressent aucunement la majorité des lecteurs, tout simplement parce qu'ils n'y comprennent rien. Il faut simplifier au maximum. Par exemple, ce que j'ai déduit ici :
- AGS achète du pétrole au marché noir en graissant la patte des rebelles dans les pays en guerre sous embargo
- GP, entreprise américaine agissant pour le gouvernement, blanchit les capitaux d'AGS, ce qui explique que bien que le cours des actions de GP soit en baisse, les revenus des dirigeants sont en hausse parce qu'ils touchent des pots de vin d'AGS et ça en toute légalité grâce à des montages financiers complexes mis en place par GFI.

En gros, la magouille, c'est : le gouvernement américain fait chuter le cours du pétrole dans certains états en les mettant sous embargo, sachant très bien que la Russie se fout de cet embargo et au contraire en profite pour racheter le pétrole à bas prix. Le gouvernement américain rachète ensuite le pétrole à un prix légèrement supérieur aux russes, mais bien moins cher que si le pays d'origine n'avait pas été sous embargo.

C'est tout ce qu'on a besoin de savoir.
Oulalah! C'qu'il peut-être fûté le petit lapin. Au départ, c'était l'idée. Regrouper toutes les adventures de Christopher pour en faire un Roman. Mais disons que j'ai perdu la foi en chemin. Quant à l'affaire Greenwood, tu as tout compris; à quelques détails près. Et c'est justement ce détail qui rend L'AFFAIRE si jouissive. En général, tout le monde sait déjà à qui profite la guerre au Moyen-Orient ou encore les multiples embargos contre les pays à forte potentialité énergétique. Mais ce que les gens ignorent et veulent savoir, c'est le comment du pourquoi, d'où les détails techniques. Sans oublier les victimes collatérales des guerres d'un côté, et de l'autre, les épargnants et les retraités qui se font pigeonner en investissant dans des fonds communs de placements qui rachètent des actifs comme ceux de la GP faisant l'objet de quelques manipulations boursières et frauduleuses et ce, à des fins personnels et purement égoïstes......
« Modifié: 01 novembre 2020 à 09:07:26 par arnaudsis »

Hors ligne GeGinger

  • Troubadour
  • Messages: 320
Re : L'AFFAIRE GREENWOOD
« Réponse #5 le: 29 octobre 2020 à 14:12:49 »
Bonjour Arnaudsis,

Je pense que l'idée d'un dialogue est une bonne idée ! Tu devrais peut être réessayer sous cette forme.

Au plaisir.
J'ai besoin de vos avis !       
 Une souris aux épices

Hors ligne arnaudsis

  • Calligraphe
  • Messages: 116
Re : Re : L'AFFAIRE GREENWOOD
« Réponse #6 le: 30 octobre 2020 à 08:58:36 »
Bonjour Arnaudsis,

Je pense que l'idée d'un dialogue est une bonne idée ! Tu devrais peut être réessayer sous cette forme.

Au plaisir.
Certes, ma chère, si le temps me le permet.
Au plaisir..,.

Hors ligne arnaudsis

  • Calligraphe
  • Messages: 116
L'Affaire Greenwood (version 2)
« Réponse #7 le: 11 avril 2021 à 22:31:13 »
Depuis son retour de la vallée de Boulder, cette petite ville située au nord du Colorado, Chris demeurait obsédé par cette nouvelle affaire qui occupait la majeure partie de son temps. Comme un peu partout aux États-Unis, à l'image de milliers de victimes de sociétés financières, sa tante Peggy et son mari Ron s'étaient complètement retrouvés sur la paille à la suite d'un mauvais investissement réalisé par Nick McAvoy, leur conseiller financier et gestionnaire de compte depuis maintenant quelques années. Tout comme leur coopérative d'agriculteurs, des familles entières dans le Colorado avaient investi toutes leurs économies dans des fonds de pension et autres organismes de placements collectifs; des placements jugés sans risque, à priori, par de nombreuses agences de notations et spécialistes des marchés financiers. Sans aucune promesse d'avenir, les habitants de cette petite ville sans histoire avaient perdu presque la totalité de leur épargne se voyant privés de l'assurance d'une retraite calme et paisible au lendemain de ce sinistre épisode. Toutes ces braves gens méritaient bien que l'on fasse la lumière sur cette sombre affaire qui avait quelque peu entachée la campagne du président McCarthy dans cet État clé du Colorado dont la majeure partie des habitants avait fini par voter "démocrate" vu son incapacité á résoudre le problème des retraites malgré ses promesses de fin de mandat. Elles méritaient d'en savoir plus afin que justice leur soit rendue...
Dans le but de trouver des réponses à cette énigme non encore élucidée, il décida de mener sa propre enquête en souscrivant à un fonds commun de placement spécialisé dans les plans d'épargne retraite lors de son passage dans cette petite ville du sud des États-Unis. De fil en aiguille, en secouant le jeune Nick, Christopher avait découvert que ce fameux fonds d'investissement auquel il avait souscrit pas plus tard que l'été dernier, appartenait à une société financière en relation avec l'une des filiales des entreprises Hightower, du même nom que le Vice Président qui venait de remporter les élections. Le seul point commun qu'il avait trouvé entre toutes ces sociétés financières qui promettaient un avenir radieux et une retraite paisible aux honnêtes citoyens de l'État du "Centenaire" était leur propension à investir dans des actifs peu risqués jusque là. Ces actifs, appartenant à des sociétés d'États qui agissaient sous le couvert du gouvernement fédéral.
 Il se trouvait que la majeure partie des fonds de pension incriminés dans cette histoire avait racheté par l'intermédiaire de cette même filiale qui représentait les intérêts des entreprises Hightower, des actions d'une société spécialisée dans la fourniture d'énergie et d'hydrocarbure du nom de la Green Pétroleum dont elle détenait des parts....
Depuis quelques temps, la gestion hasardeuse de ces sociétés d'États opérant pour le compte du gouvernement fédéral commençait à inquiéter bon nombre d'investisseurs, tout comme Christopher qui s'était mis en tête d'enquêter sur cet établissement public....
Après avoir longtemps scruté les stratégies d'investissements et passé au peigne fin les comptes trimestriels de la société, il s'était aperçu que la Green Petroleum sous-évaluait largement le cours de ses actions, de manière fort récurrente et à des intervalles de temps réguliers. Ce qui était tout de même étrange pour une société qui affichait de bons résultats et qui partageait régulièrement des dividentes à ses actionnaires. La chute périodique du cours de ces actions coïncidaient étonnamment avec ce qui pouvait ressembler tout au plus à des échéances. Cela ne pouvait être anodin....
La question à un million de dollars qui se posait évidemment était de savoir pourquoi une organisation aussi florissante que la Green Petroleum irait jusqu'à menacer l'avenir de sa propre société en dévaluant le cours de ses actions....
La raison était bien loin d'être évidente et les réelles motivations de ces dirigeants, encore moins....
Cependant, Christopher avait trouvé la réponse à cette énigme en foulant le seuil d'un établissement financier New-yorkais répondant au nom de la Greenwood Financial Investment...
De bouche à oreille, le journaliste d'investigation avait eu vent, très récemment, d'une grosse arnaque financière qui se tramait dans le quartier d'affaires de South Park Avenue....
La source était crédible à priori...
L'entreprise Green Petroleum implanté au Texas avec son immense réseau de fournisseurs qui desservait le Colorado et la majeure partie de la Côte Est des États Unis en gaz et en hydrocarbures, était en négociation avec la Greenwood Financial Investment pour l'émission d'un contrat de Swaps avec le groupe AGS, l'une des plus grosses compagnies de distribution de gaz et d'énergie en Europe, impliquées récemment dans le trafic d'or noir au Nigeria et dans les zones sinistrées au Moyen-Orient....
L’Arès Gasoline Stream corporation était une société cotée à la bourse d’Amsterdam. Elle appartenait à un vieil oligarque russe du nom d’Alexeï Petrovic ; qui était en fait l’un des actionnaires majoritaires du groupe, aux cotés de l’État russe et de quelques fonds souverains…
Spécialisée dans le transport de gaz et d’énergie en Europe et accessoirement en Afrique, AGS excellait dans le rachat de pétrole et de gaz naturels aux États sous embargo tels que l’Iran, la Corée du nord  ou le Vénézuela, sommes toutes, des pays frappés par des sanctions internationales….
Elle s’intéressait davantage aux gisements inexploités des États en guerre ou ruinés par les conflits tels que l'Irak, l’Afghanistan, la Syrie ou le Yémen….
Cette entreprise rachetait à vil prix le pétrole et le gaz de ces États en détresse pour les revendre sur le marché noir, en Europe de l’Est, dans les Balkans et les pays riches de l’Europe scandinave et occidentale. En général, la combine de ces multinationales consistait à user de leur influence dans les plus hautes sphères du pouvoir des États avec lesquels elles avaient signé des accords, afin de déstabiliser les régimes en place dans les pays à fortes potentialités énergétiques, vulnérables et politiquement instables. Interviennent alors, tels des vautours, une ou plusieurs compagnies annexes implantées dans la région, à l’instar d’AGS, qui par l’intermédiaire de quelques filiales, se charge de négocier l’exploitation des gisements à ciel ouvert, avec les mouvements de rébellion ou le pouvoir en place en dépit des sanctions internationales. Tout dépendait de l’offre faite par chacun des protagonistes. Du moment qu'elles étaient les seules acquéreurs sur le marché international, ces multinationales étaient toujours parties prenantes à condition que l'issue leur soit favorable….
Enfin, par un jeu administratif et financier, les deux entreprises de connivence, AGS et la Green Petroleum, ici, en l’occurrence, s’accordaient sur un mode de règlement, le plus souvent occulté par des procédures administratives et financières complexes, mais tout à fait légales aux yeux de la loi et des autorités de régulation. Ils soldaient ainsi leur compte en toute discrétion dans un marché de gré à gré.
Des actionnaires de la Green Petroleum, derechef, s’apprêtaient à rentrer en affaire avec un fonds d'investissement appartenant au groupe AGS par la signature d'un contrat de swaps qui les lierait financièrement à AGS pour le meilleur et pour le pire.....
Alors que le cours des actions AGS indexé à 8.5 points de base sur l'indice EONIA demeurait quasiment stable, celles de la Green Petroleum avaient perdu de la valeur et se dépréciaient davantage et conformément au contrat de swaps engagé par les deux parties, AGS devait verser régulièrement des montants, à une poignée d'investisseurs de la Green Petroleum, en compensation des pertes subies sur les actions Green Tech afin d’honorer leurs engagements….
En réalité, les produits dérivés de swaps sur action ou contrats d’«Equity Swaps », émises par l’institution financière new yorkaise devait servir à blanchir une partie des revenus générés par le pétrole issu des conflits au Moyen-Orient.…
Suite à l’effondrement des actions Green Tech, plusieurs investisseurs, notamment les plus petits actionnaires et spéculateurs à l'instar du fonds de retraite agricole souscrit par la coopérative de Oncle Ronny, le mari de sa tante, s’étaient immédiatement retirés du capital de la Green Petroleum cédant au passage leurs parts à ces trublions d’actionnaires anonymes afin de limiter la casse….
Grâce aux manigances de la Greenwood Financial Investment, certains investisseurs et actionnaires au sein de la Green Petroleum s’étaient enrichis de manière illicite. D’aucuns auraient touché des sommes astronomiques qui s'élevaient à plusieurs milliards de dollars en l’espace de quelques jours, ce qui était très inhabituel. Tels de grands prestidigitateurs, ils avaient réussi à faire ce tour de passe-passe sans même attirer l’attention de la brigade financière et des gardiens de la paix de l’institution onusienne des casques bleus….
Pour le journaliste d'investigation en quête du fameux prix Pulitzer, cette affaire allait bien au delà du blanchiment ou du simple délit d'initiés, de nombreuses personnes œuvrant dans les hautes sphères du pouvoir étaient probablement impliquées, la révéler au monde, constituerait à n'en pas douter, l'un des plus gros scandales financiers depuis l'affaire Enron....
« Modifié: 13 avril 2021 à 11:09:20 par arnaudsis »

Hors ligne ZagZag

  • Ex Zagreos
  • Chaton Messager
  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 212
  • Octogorneau à gros cheveux
    • Ma page perso
Re : L'Affaire Greenwood (version 2)
« Réponse #8 le: 13 avril 2021 à 13:03:15 »
Yo !

Citer
Depuis son retour de la vallée de Boulder, cette petite ville située au nord du Colorado, Chris demeurait obsédé par cette nouvelle affaire qui occupait la majeure partie de son temps.
La phrase est super longue !

Citer
s'étaient complètement retrouvés sur la paille
Le complètement sonne pas très bien je trouve

Citer
organismes de placements collectifs
Pas de s à placements et collectifs je crois

Citer
agences de notations
Pareil, pas de s à notations

Citer
Toutes ces braves gens méritaient bien que l'on fasse la lumière sur cette sombre affaire qui avait quelque peu entachée la campagne du président McCarthy dans cet État clé du Colorado dont la majeure partie des habitants avait fini par voter "démocrate" vu son incapacité á résoudre le problème des retraites malgré ses promesses de fin de mandat.
Là pour le coup c'ets vraiment beaucoup beaucoup trop long comme phrase
Et je trouve que "l'on fasse la lumière sur cette sombre affaire" sonne un peu trop lieu commun...

Citer
cette énigme non encore élucidée
un peu maladroit comme formulation (pourquoi le encore ?)

Citer
un fonds commun de placement spécialisé
Pas de s à fonds

Citer
Ces actifs, appartenant à des sociétés d'États qui agissaient sous le couvert du gouvernement fédéral.
appartenaient, non ?

Citer
de manière fort récurrente et à des intervalles de temps réguliers.
fort récurrente + intervalles réguliers c'est un peu redondant

Citer
La chute périodique du cours de ces actions
ses actions


Bon évidemment c'est assez compliqué à lire, avec tous ces noms, ces organismes et ces mécanismes financiers pas forcément expliqués, mais j'imagine que c'est voulu. Pour le coup, c'est du coup peut-être un peu trop abrupt, ça donne un peu l'impression d'un empilement de termes techniques sans forcément de lien entre tout ça. Si c'était une affaire réelle, cela aurait été plus explicité par un.e journaliste, mais là étant donné que c'est de la fiction, on n'a pas forcément l'envie de se plonger dans un texte assez long dans ce style. Il manque un peu quelque chose pour accrocher, une histoire. Il y a bien quelques personnages au début et qui reviennent à la fin, mais c'est pas super tangible, on ne les connait pas vraiment (et que dire de "Christopher" qui n'est pas grand chose aux yeux d'un lecteur).
Si tu compte vraiment aborder le sujet de manière technique, en rentrant dans les détails, je pense qu'il faudrait que tu raconte beaucoup plus une histoire, l'enquête du journaliste par exemple, les liens avec sa rédaction, etc. Là ça pourrait vraiment être un truc intéressant ! (si tu regarde le film Spotlight par exemple, je trouve que c'est assez bien fait dans ce style, ou The Big Short dans la même sphère). Un article de presse technique on peut prendre le temps de le lire et de s'y consacrer, mais une fiction il faut quelque chose de plus pour accrocher je pense. Mais ça pourrait être une bonne idée de roman une telle enquête !

A plus

aucun : les artichauts n'ont aucun rapport avec le Père Noël. Ce ne sont pas des cadeaux et on ne peut pas faire de Père Noël en artichaut.

Hors ligne jonathan

  • Prophète
  • Messages: 978
  • Auteur de polars
Re : L'Affaire Greenwood (version 2)
« Réponse #9 le: 13 avril 2021 à 13:06:14 »
Bonjour. Ton texte est très documenté mais fourmille de mots incompréhensibles pour le profane. Il me rappelle un livre sortit il y a des lustres ayant pour titre La Panique de 89. Même sujet, pimenté par un arrière-plan polar. Tu gagnerais à "aérer" tes paragraphes avec un retrait, ton texte serait plus plaisant à lire et n’apparaîtrait pas comme un gros pavé un tantinet indigeste. Sinon, bravo pour le fond de l'histoire, ça ferait un chouette téléfilm pour Arte.
Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur... [Pierre Augustin Caron de Beaumarchais]
http://keulchprod.eklablog.fr/
Textes mi-longs Delnatja/Jonathan : https://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=39766.0

Hors ligne arnaudsis

  • Calligraphe
  • Messages: 116
Re : Re : L'Affaire Greenwood (version 2)
« Réponse #10 le: 13 avril 2021 à 14:07:59 »
Yo !

Citer
Depuis son retour de la vallée de Boulder, cette petite ville située au nord du Colorado, Chris demeurait obsédé par cette nouvelle affaire qui occupait la majeure partie de son temps.
La phrase est super longue !

Citer
s'étaient complètement retrouvés sur la paille
Le complètement sonne pas très bien je trouve

Citer
organismes de placements collectifs
Pas de s à placements et collectifs je crois

Citer
agences de notations
Pareil, pas de s à notations

Citer
Toutes ces braves gens méritaient bien que l'on fasse la lumière sur cette sombre affaire qui avait quelque peu entachée la campagne du président McCarthy dans cet État clé du Colorado dont la majeure partie des habitants avait fini par voter "démocrate" vu son incapacité á résoudre le problème des retraites malgré ses promesses de fin de mandat.
Là pour le coup c'ets vraiment beaucoup beaucoup trop long comme phrase
Et je trouve que "l'on fasse la lumière sur cette sombre affaire" sonne un peu trop lieu commun...

Citer
cette énigme non encore élucidée
un peu maladroit comme formulation (pourquoi le encore ?)

Citer
un fonds commun de placement spécialisé
Pas de s à fonds

Citer
Ces actifs, appartenant à des sociétés d'États qui agissaient sous le couvert du gouvernement fédéral.
appartenaient, non ?

Citer
de manière fort récurrente et à des intervalles de temps réguliers.
fort récurrente + intervalles réguliers c'est un peu redondant

Citer
La chute périodique du cours de ces actions
ses actions


Bon évidemment c'est assez compliqué à lire, avec tous ces noms, ces organismes et ces mécanismes financiers pas forcément expliqués, mais j'imagine que c'est voulu. Pour le coup, c'est du coup peut-être un peu trop abrupt, ça donne un peu l'impression d'un empilement de termes techniques sans forcément de lien entre tout ça. Si c'était une affaire réelle, cela aurait été plus explicité par un.e journaliste, mais là étant donné que c'est de la fiction, on n'a pas forcément l'envie de se plonger dans un texte assez long dans ce style. Il manque un peu quelque chose pour accrocher, une histoire. Il y a bien quelques personnages au début et qui reviennent à la fin, mais c'est pas super tangible, on ne les connait pas vraiment (et que dire de "Christopher" qui n'est pas grand chose aux yeux d'un lecteur).
Si tu compte vraiment aborder le sujet de manière technique, en rentrant dans les détails, je pense qu'il faudrait que tu raconte beaucoup plus une histoire, l'enquête du journaliste par exemple, les liens avec sa rédaction, etc. Là ça pourrait vraiment être un truc intéressant ! (si tu regarde le film Spotlight par exemple, je trouve que c'est assez bien fait dans ce style, ou The Big Short dans la même sphère). Un article de presse technique on peut prendre le temps de le lire et de s'y consacrer, mais une fiction il faut quelque chose de plus pour accrocher je pense. Mais ça pourrait être une bonne idée de roman une telle enquête !

A plus

Merci pour ce long commentaire et ces précieux conseils. J'en prends bonne note. Tes remarques sont tout à fait légitimes d'autant plus que ce texte n'est qu'une infime partie d'une histoire encore plus complexe, une sorte de flashback quelque peu révélateur d'une situation critique à laquelle mon personnage principal doit faire face malgré le fait qu'il soit amnésique. Ayant échappé à la mort de justesse, il a été victime d'un syndrome post traumatique. Ne sachant plus qui il est et encore moins ce qu'il a fait, il ignore pourquoi des individus étranges le surveillent et par dessus tout dans quelle affaire il s'était fourrée compte tenu d'une série d'évenements étranges qui vient troubler sa quiétude et le perturbe dans sa convalescence...
Ps ; fonds prend s dans ce cas-ci en dépit du fait qu'il soit au singulier......
Au plaisir....




Bonjour. Ton texte est très documenté mais fourmille de mots incompréhensibles pour le profane. Il me rappelle un livre sortit il y a des lustres ayant pour titre La Panique de 89. Même sujet, pimenté par un arrière-plan polar. Tu gagnerais à "aérer" tes paragraphes avec un retrait, ton texte serait plus plaisant à lire et n’apparaîtrait pas comme un gros pavé un tantinet indigeste. Sinon, bravo pour le fond de l'histoire, ça ferait un chouette téléfilm pour Arte.
Slt ! Merci de t'être donné la peine de lire jusqu'à la fin quand bien même il est peu évident de se laisser entrainer dans cet univers. T'inquiète pour cette soupe indigeste de termes techniques, je compte y remédier par des dialogues au fil du développement....
Pour terminer. Merci à notre chèr modérateur....


Modération : double messages regroupés, merci d'éviter de multiplier les message à la suite, répondre à tous dans un seul message.
« Modifié: 14 avril 2021 à 08:38:01 par arnaudsis »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.18 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.022 secondes avec 23 requêtes.