Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

04 août 2021 à 07:02:11
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Messages récents

Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Carnets de bord / Re : Plan - Maison - Carré - Stop
« Dernier message par Ben.G le Aujourd'hui à 04:40:21 »
- Août :




-> Première semaine

- Envoi de poème pour Gustave Magazine
- Envoi de 3 poèmes pour la revue Revu + envoi de photos



-> Deuxième semaine



-> Troisième semaine
 


-> Quatrième semaine


2
Salle de débats et réflexions sur l'écriture / S'isoler, lire, écrire
« Dernier message par True Duc le Aujourd'hui à 04:15:35 »
Bonsoir,

J'espère être dans la bonne section.

Voilà. Un vieux fantasme fait craqueler mes molécules, mes neurones et mes doigts : se barrer loin de ses amis, de sa famille, de son smartphone, vivre dans une petite ville inconnue, s'inscrire à la bibliothèque et écrire.

Pas écrire un roman pour avoir un Goncourt, non.
Pas fuir son environnement car il est délétère, non.
Pas de rupture amoureuse, pas de cancer de stade 3 (j'espère), pas de procès en cours....
Pas de nostalgie des confinements récents.
Pas de dépression chronique.
Pas envie de me faire une purge "ma vie c'est trop un roman".

Juste trouver du temps, de l'organisation, un équilibre de vie, un test ascétique. Ma vie du moment me le permet, et si je gère bien, je pourrais peut être mettre du pesto dans les coquillettes. Le "maintenant ou jamais" qui s'impose, un truc débloqué dans ma caboche, un élan naturel...

Je suis en train de bosser sur une organisation quotidienne. Le lieu (France ? nord, sud, est, ouest, ville de -50 000hab;) et le moyen de transport (vélo/train/pieds) seront décidés en dernier moment. Mais je cherche une petite ville à la réputation "morne", avec une campagne agréable (rando pour aérer ma prose), sans distractions ni tentations (pour ne pas finir entre des bars et des bras au lieu d'être en fusion totale avec mon 13 pouces). L'idée va surgir....en quête.

Je raconte ma life. Mais elle correspond aussi à ma présence ici. Depuis mon inscription, j'ai pu tester une écriture  que je qualifierai "sans contraintes ni censures", mon style, j'ai pu le développer avec les conseils avisés de beaucoup d'entre vous. Même s'il va encore évoluer, je sens que je tiens le bon bout. Par contre, mes deux méthodes d'écriture sont poussives, d'où ce besoin de travailler mes boutures cérébrales... en vase clos.

Méthode 1 : un chronomètre de 15mn. Je pars d'une phrase, je rédige. Chrono fini, j'arrête, 15mn je corrige. Je balance sur le forum.
Méthode 2: un chronomètre de 15mn. Je corrige, je refais une version, une autre, puis une autre et je passe 10h d'affilée, l'estomac vide, les yeux bouffis, les doigts jaunis.

Voilà, j'espère trouver en 3 mois d'isolement (si tout se passe bien, après ça me fait pas peur hein, je suis un mini aventurier solo), ma méthode 3, celle où je sais où je vais. Par le biais d'un texte long, d'exercices, de concours....

Et puis même si je la trouve pas, ce sera une expérience.

Ma question : qui a déjà tenté ? Retour d'expérience, avis, conseils, une ville merdique à me conseiller ;)

(allez je retourne aux petits trucs organisationnels à peaufiner car je pars début septembre.)
3
Textes courts / Re : Enquêtes Résolues, votre nouveau rendez-vous du lundi.
« Dernier message par True Duc le Aujourd'hui à 03:46:18 »
Bonjour et merci à tous,

C'est avec un grand regret que je dois vous avouer que ce texte n'aura pas de deuxième mouture révisée.
C'est pas faute d'avoir essayé. 7 sept jours de réflexion mais zoubi-créativité.

Je remercie Jonathan, txuku, thom, cendres et encore plus Baghou et Alan Tréard.
Ces deux derniers m'ont fait prendre conscience que j'avais un souci de chute, d'élaboration, de "liqueur" ;)
Et ce n'est pas le premier texte où moi-même je le sais. Mais le bouton "soumettre" est si cliquant. (lapsus: clinquant)

Je prends vos remarques avec le plus grand sérieux, True Duc se promet d'élargir sa pratique pour les prochaines missives.
Je vais peut-être me procurer une imprimante et un stabilo pour ne commettre d'autres impairs, et niksamère l'écologie ;)
Car ce texte vient de répondre à une forte envie que j'ai et que je vais questionner sur une autre partie du forum....

Tcheck encré à vous
4
Traductions / PREGUNTITAS SOBRE DIOS (Petites questions au sujet de Dieu)
« Dernier message par licorne le Aujourd'hui à 01:52:55 »
.
    PREGUNTITAS SOBRE DIOS

    Un día yo pregunté :
    Abuelo, ¿dónde está Dios?
    Mi abuelo se puso triste,
    Y nada me respondió 

    Mi abuelo murió en las campos,
    sin rezo ni confesión.
    Y los enterraron los indios,
    flauta de caña y tambor.

    A tiempo yo pregunté :
    Padre, ¿qué sabes de Dios?
    Mi padre se puso serio
    Y nada me respondió 

    Mi padre murió en la mina
    sin doctor ni protección.
    Color de sangre minera
    tiene el oro del patrón!
   
    Mi hermano vive en las montes
    y no conoce una flor.
    Sudor, malaria, serpientes,
    la vida del leñador.

    Y que nadie le pregunte
    si sabe dónde está Dios.
    Por su casa no ha pasado
    tan importante señor.

    Yo canto por los caminos,
    y cuando estoy en prisión
    oigo las voces del pueblo
    que canta mejor que yo.

    Hay un asunto en la tierra
    más importante que Dios.
    Y es que nadie escupa sangre
    pa que otro viva mejor.

    ¿Que Dios vela por los pobres?
    Tal vez sí, y tal vez no.
    Pero es seguro que almuerza
    en la mesa del patrón


   (Traduction de licorne)

Petites questions au sujet de Dieu

    Un jour j'ai demandé :
    grand'père où est Dieu?
    Grand'père s’attrista
    et ne répondit pas

    Grand'père est mort dans les champs
    sans prière ni confession
    l’enterrèrent les indiens
    flûte de canne et tambour.

    Une autre fois j'ai demandé :   
    Père que sais-tu de Dieu?
    mon père se rembrunit
    et ne répondit pas .

    Mon père est mort dans la mine
    sans docteur ni protection.
    La couleur du sang de mineur
    a déteint sur l'or du patron !

    Mon frère vit dans la montagne
    et ne connaît aucune fleur.
    Sueur, malaria et serpents
    sont la vie du bûcheron.

    Surtout que personne ne lui demande
    s'il sait où est Dieu.
    Par sa maison jamais n'est passé
    un si important Monsieur.

    Je chante par les chemins,
    et quand je suis en prison
    j’entends la voix du peuple
    qui chante mieux que moi.

    Il y a une affaire sur la terre
    plus importante que Dieu.
    C'est que personne ne crache du sang     
    pour qu’un autre vive mieux.   

    ?Est-ce que Dieu veille sur le pauvres?
    parfois oui, parfois non.
    Ce qui est sûr c'est qu'il dîne
    à la table du patron.

   Atahualpa Yupanqui
_____________________________________

Atahualpa Yupanqui* Pseudonyme de Héctor Roberto Chavero (1908-1992)
Né d’un père criollo (créole, d'origine quechua) et d'une mère basque,   
Poète, écrivain, chanteur et guitariste argentin.
Censuré dans son pays pour son appartenance au parti communiste (1945-1953)
   
« Je suis un chanteur d’arts oubliés, qui parcourt le monde pour que personne  n’oublie
    ce qui est inoubliable : la poésie et la musique traditionnelle d’Argentine.
    Un désir profond existe en moi : être un jour la trace d’une ombre,
    sans aucune image et sans histoire. Etre seulement l’écho d’un chant,   
    à peine un accord qui rappelle à ses frères la liberté de l’esprit«
 
    Atahualpa Yupanqui, mai 1989 (dans "La Palabra Sagrada" - La Parole Sacrée -
    créée à l'occasion du bicentenaire de la Révolution Française).

    *Atahualpa, dernier empereur Inca (1500-1533)
    Tupac Yupanqui (1471-1493) deuxième empereur de l'Empire inca après son père Pachacutec

.
5
Poésie / condensation
« Dernier message par Exil le Hier à 22:04:25 »
Une pluie changée en nuage bouscule un réverbère
Brume, confusion

De sa voix ou de son ombre on entend poindre ces mots :
Je souffle la nuit et mon souffle, haletant, perturbe dans son rythme le vent
dans sa course le temps dans son tour le sang
je souffre la nuit et mon soufre, abondant, se change en souffle dément

Au même moment, sur le flanc d’une montagne que des bras vaporeux lèchent avec ardeur, s’apprête un feu comme une femme.
6
Textes courts / Re : Première rencontre
« Dernier message par Aponiwa le Hier à 21:56:03 »
Pas facile de juger avec un extrait.
Ton monde a l'air sympa, mais pour moi, il manque de description (peut-être que ces descriptions sont dans un autre extrait?)
Comme tu le dis, je n'arrive pas à visualiser les personnages, le village d'Elidar.
Qu'est-ce qui pousse Mazu à aller voir le vaisseau humain qui vient de se crasher alors que pour elle ce n'est pas une bonne chose?

Sur la forme :
- Dans sa tunique légère, la jeune femme avait l’air inoffensive. : inoffensif
-  toujours attaché à son siège de pilotage : je pense que vu le contexte, c'est clair
- dans ce froid glaciale : glacial
- L’homme avait la gorge héritée : il a les yeux de sa mère et la gorge de son père? hum.... irritée c'est mieux!  :mrgreen:
- La ville au pied de la haute montagne n’avait strictement rien avoir avec un petit village autochtone. Elle se composait d’habitations d’architecture simple installées autour d’un palais de glace qui s’accrochait au flanc de la montagne.  : j'ai du mal à saisir la contradiction...
- Toutes les cheminées laissaient s’échapper un panache continu contrastant avec le blanc ambiant, mais annonciatrices de température agréables à l’abris du froid. : chez moi, les panaches de cheminée sont ... blancs.
- Au-dessus d’eux, le ciel se teinta de tâches sombres. L’instant d’après, la couche nuageuse se perça déversant un flux continu de bombes enflammées. : là aussi, j'ai l'impression que cela se contredit...
-  Ils se protégèrent du mieux possibles. : c'est à dire?
- Les impacts commencèrent à se succéder. : tu peux peut-être faire une phrase plus esthétique?
- Le sol vibrait, la montagne vibrait et les boules de feu continuaient à éclater dans un bruit de tonnerre.
- Elidar s’agita, mais il était trop tard. : les habitants?
- Les explosions décimèrent la ville de glace en quelques secondes. Le silence. C’était finit. Mazu et Alban courraient déjà en direction du massacre. : comment s'en sont-ils sortis si l'explosion a décimé la ville?  :o


7
Traductions / Re : The Wandering Inn de Piratebea (Anglais => Français)
« Dernier message par Maroti le Hier à 21:55:28 »



Une grande nouvelle arrive bientôt pour la traduction de l'Auberge Vagabonde !

Rendez vous le 16 Août pour la suite des aventures d'Erin, de Ryoka et de bien plus encore !

Maroti & Ellie
8
C'est pas mal écrit, mais j'ai juste l'impression de revoir une scène très célèbre du "Mépris" avec Brigitte Bardot (la conclusion est la même pour Brigitte d'ailleurs...)

Et puis, désolée, je trouve ça un poil sexiste... Je pense que les femmes ne sont pas seules à abuser de la chirurgie esthétique et que quand elle le font, c'est pour satisfaire les désirs du patriarcat...

Bref, moi non plus ça me parle pas trop...  :/

^^ je dois connaitre le titre et j'ai dû voir le film, j'ai oublié depuis ^^
J'ai juste mis un mot au départ pour expliquer, ce n'est pas un exercice d'écriture, que ce soit sexiste ^^ a vrai dire je n'y ai même pas pensé, dans ce cas là je m'excuse, dans le feu d'une action, j'ai ciblé une personne, et une seule, qui s'est laissé dépasser par son amour de soi.
9
Textes courts / Re : Narcisse n'est pas mort, il est juste endormi
« Dernier message par Aponiwa le Hier à 21:36:43 »
C'est pas mal écrit, mais j'ai juste l'impression de revoir une scène très célèbre du "Mépris" avec Brigitte Bardot (la conclusion est la même pour Brigitte d'ailleurs...)

Et puis, désolée, je trouve ça un poil sexiste... Je pense que les femmes ne sont pas seules à abuser de la chirurgie esthétique et que quand elle le font, c'est pour satisfaire les désirs du patriarcat...

Bref, moi non plus ça me parle pas trop...  :/
10
Objection votre Honneur, je sais lire :
toutes mes histoires, celle-ci et plein d'autres sont ciblées et lues par les destinataires
Ça veut bien dire ce que ça veut dire. Tu publies des textes sur LMDE afin qu'ils soient lus par d'autres personnes auxquelles tu les destines, façon coup de pilum dans le sternum.
la personne en question me lit encore ^^ mais ne me parle plus
Ceci dit, personne n'a jamais fait mieux que "Les sanglots longs des violons de l'automne"...

J'écris beaucoup aux gens, certains sont mes amis, plutôt que la morale, je leur envoies des mots ^^ on laisse la polèmique, c'est le prisme de chacun.




^^ on va pas y passer la journée ^^ tu as bien lu, je me suis mal exprimé sans nul doute ^^
j'ai lu effectivement, étudié à l'école  ^^ qui date un peu également, chacun ses références ^^ faudra que je me le remette en mémoire, j'ai oublié depuis.
A vrai dire, je préfère Hugo quand il parle du décès de sa fille, mais je vais relire et réecouter Radio Londres ^^ nan, c'est un joke ^^ mais sérieusement, je vais relire.
Pages: [1] 2 3 ... 10

Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.02 secondes avec 16 requêtes.