Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

08 décembre 2021 à 10:47:48
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'Atelier » Le petit amphithéâtre » Recettes de scénaristes

Auteur Sujet: Recettes de scénaristes  (Lu 745 fois)

Hors ligne Tomy

  • Tabellion
  • Messages: 26
Recettes de scénaristes
« le: 30 juillet 2021 à 20:48:29 »
Bonjour à tous,

Yves Lavandier (la Dramaturgie), Robert McKee (Story), Christopher Vogler (le guide su scénariste), ils sont nombreux a proposer des recettes permettant de raconter de "bonnes" histoires.

Que pensez vous de ces méthodes ? Est-ce que certains d'entre vous les utilisent ? Sont-elles utiles, selon vous, dans la construction d'un roman ? 

J'ai ma petite idée sur la question, mais votre avis m'intéresse  ;)

En ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 732
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Recettes de scénaristes
« Réponse #1 le: 31 juillet 2021 à 10:30:14 »
Quelles sont ces "recettes" ?
It will reveal its meaning when it lives in victory...

Hors ligne Tomy

  • Tabellion
  • Messages: 26
Re : Recettes de scénaristes
« Réponse #2 le: 31 juillet 2021 à 13:02:10 »
Bonjour Krapoutchniek,

Il s'agit de règles permettant aux scénaristes de structurer leurs récits. Ces règles sont également utilisées par certains écrivains. Elles concernent notamment les moments clefs d'un récit, les différentes trajectoires possibles des personnages, etc. Elles sont sensées donner un cadre de travail.

Ces règles sont souvent basées sur la théorie du monomythe de Joseph Campbell qui postule que les mythes, légendes et contes du monde entier, à de nombreuses époques, sont des expressions d'un schéma narratif unique, lui-même lié aux structures de la psyché humaine. 

En ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 732
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Recettes de scénaristes
« Réponse #3 le: 31 juillet 2021 à 14:43:57 »
Heu je sais...

Je demandais quelles étaient les recettes des gens que tu cites ? Quels conseils précis ils donnent ?
It will reveal its meaning when it lives in victory...

Hors ligne Tomy

  • Tabellion
  • Messages: 26
Re : Recettes de scénaristes
« Réponse #4 le: 31 juillet 2021 à 15:44:00 »
Oulala, les recettes de trois des plus grosses références dans le domaine ? Chacun a écrit un gros bouquin pour les expliquer (surtout Lavandier), alors te les résumer ici, c'est pas évident ce que tu me demandes...

En fait ma question portait sur le regard que vous portez sur ces méthodes en général, leur intérêt, leur utilité (ou pas) dans l'écriture de vos récits.

De mémoire, les trois personnes que je cite ont surtout des points communs : structure en trois actes, importance d'un antagonisme fort, épreuves du protagonistes de plus en plus difficiles, changement profond dans les valeurs du protagoniste à la fin du récit, etc.
Il existe cependant des différences entre eux :
- Lavandier insiste bcp sur l'importance du conflit dans le récit ;
- McKee explique l'importance d'un désir inconscient (et pas seulement d'un conscient) pour le protagoniste ;
- Vogler, c'est son approche qui est intéressante très orientée mythes. Bref, c'est le voyage du héros archi connu. Il parait (dixit mon eau frère) qu'aujourd'hui, apprend même ça en école de commerce pour garder l'attention d'un auditoire. J'en savais rien du tout, j'étais drôlement étonné  ;D

 

Hors ligne Laura CRD

  • Aède
  • Messages: 153
Re : Recettes de scénaristes
« Réponse #5 le: 18 août 2021 à 17:11:12 »
Bonjour,

Je fais partie d'un atelier d'écriture de nouvelles et on applique les 7 étapes de Truby (le protagoniste a un besoin, une faiblesse, un désir, un adversaire, une stratégie, une confrontation et une révélation personnelle).
Lorsqu'on nous a expliqué ces règles, on a tous été un peu surpris et cela n'a pas suscité d'enthousiasme : très contraignant, trop précis... Et la liberté de création dans tout ça ? Est-ce que les auteurs appliquent vraiment ces règles ? Ah bon, lesquels ? Ils doivent tous écrire les mêmes histoires, alors ?
De mon côté aussi, j'avais vraiment l'impression qu'on voulait nous enfermer dans un schéma préconçu qui allait bloquer nos idées, notre originalité, notre inspiration. S'il y avait une recette miracle pour inventer de bonnes histoires et que tous les auteurs devaient s'y plier, ça se saurait ! J'étais presque révoltée !

Depuis, j'ai mis un peu d'eau dans mon vin...  :)
Tout d'abord, il faut admettre que les récits qu'on écrit en atelier dans lesquels les 7 étapes sont facilement identifiables... sont des récits qui marchent ! Quand on a un peu bloqué sur une étape de Truby au moment de l'écriture, les autres se rendent souvent compte à la lecture qu'il y a une faiblesse quelque part, quelque chose qui cloche (le manque d'adversité par exemple est assez récurrent dans notre groupe, notamment chez moi). Depuis que j'utilise ces étapes, je pense que mes textes sont de meilleure qualité. Donc oui, j'en tiens compte.
Autre chose : si dans notre groupe d'écriture, on a tous en tête les étapes de Truby, ce n'est pas forcément le cas sur ce forum et pourtant, je lis souvent des commentaires qui relèvent de manière plus ou moins intuitives des faiblesses ou qualités qui font partie des "consignes" de Truby. Même si on ne connait pas les règles du scénario, on baigne dedans donc on les a assimilées plus ou moins consciemment et plus ou moins consciemment... on les attend.
Je pense donc qu'il y a en effet des clés, des astuces, voire des éléments essentiels dans la construction d'une histoire. Il y a bien des règles en peinture et en musique, il n'y a pas de raison qu'il n'y en ait pas en littérature (ou cinéma).

Par contre, je continue quand même à me poser des questions... Parce-qu'il m'est arrivé qu'en commentant mes textes avec la "grille Truby", on dise de manière explicite quelque chose qui justement n'était pas explicite pour moi mais qui était ce que j'avais voulu dire de manière différente. Je ne sais pas si je suis claire... Peut-être qu'en voulant analyser des textes (ou œuvres) à la lumière de certaines théories, on plaque des règles sur des formes qui n'étaient pas nécessairement nées volontairement de ces théories. Et pourtant, l'analyse fonctionne car en fouillant, on relève toujours des choses pertinentes.
Quand on faisait des commentaires de textes au lycée, on entendait toujours un élève se plaindre : "Baudelaire ne s'est pas dit : "tiens, je vais mettre le champ lexical de tel thème dans la première strophe et j'ajouterai un oxymore avant cette métaphore."" Il ne se l'est sans doute pas dit en ces termes mais il a bien des compétences dans le maniement des mots, et cela revient un peu au même.
Je pense qu'on sous-estime la technique au profit d'une créativité soi-disant totalement libre et affranchie de toute règle.
Je ne sais pas si je ne me suis pas un peu égarée par rapport à la question initiale... Pour résumer, je pense qu'il faut en effet un minimum de technique pour qu'un récit tienne la route. Mais là où je ne suis pas d'accord avec le discours que j'entends en atelier, c'est que pour moi, le style est au-dessus de la construction du récit. Une histoire pas intéressante mais bien écrite me plaira davantage qu'une histoire intéressante écrite sans jolies phrases.

Je me demande aussi pourquoi toutes ces théories ont été décrites par les scénaristes et pas par les romanciers...

J'ai surtout parlé de Truby car je connais moins bien les autres.

Et ton point de vue à toi, alors ?







Hors ligne Tomy

  • Tabellion
  • Messages: 26
Re : Recettes de scénaristes
« Réponse #6 le: 20 août 2021 à 10:30:07 »
Bonjour Laura CRD,

Merci pour ton retour que très intéressant.

Je connais un peu Truby, en particulier car il est assez médiatique et j'ai écouté quelques interviews intéressantes dans lesquelles il explique sa méthode qui a de nombreux points communs avec les auteurs que j'ai cité.

J'aime bcp l'approche d'Alexandre Astier sur cette question qui parle de recettes de cuisine qu'il est important de connaitre pour pouvoir s'en passer (il y a une vidéo Youtube sur ce sujet) ou tout au moins prendre avec ces règles quelques libertés. Donc je pense qu'il est important de connaitre ces règles, mais qu'il ne faut pas "s'enfermer" dans ces règles qui ne sont pas rigides, mais sont utiles pour construire un récit organique.

Il me semble qu'il y a une confusion dans l'esprit de certains auteurs : si ces règles existent et que, comme tu le dis, nous les connaissons consciemment ou inconsciemment, elles ne sont pas faciles à appliquer et ne suffisent pas à construire un bon récit. Elles posent un cadre et orientent l'auteur.

Par ailleurs, c'est une très bonne base pour parler des qualités et des défauts d'un récit. Pour ma part, j'ai constaté à travers de interviews, des articles, que ne nombreux romanciers utilisaient ces techniques. Ces méthodes posent des critères sur lesquels on peut s'appuyer pour échanger sur un texte.

La question que tu poses : narration au service du style ou style au service de la narration est très intéressante. J'aimerais bcp avoir l'avis d'autres membres du MDE sur cette question ;) Pour ma part, j'aime d'abord les histoires servies par un style simple et direct (ce qui est très difficile à faire).

Un grand merci pour ta contribution en tout cas  ;)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.18 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.021 secondes avec 19 requêtes.