Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

03 décembre 2021 à 05:06:25
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Romans, nouvelles » Si c'est un homme (Primo Levi)

Auteur Sujet: Si c'est un homme (Primo Levi)  (Lu 1965 fois)

Hors ligne Eveil

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 167
    • la galerie du petit prince
Si c'est un homme (Primo Levi)
« le: 21 juillet 2017 à 17:58:57 »



Un livre autobiographique d'un déporté italien, vingt-quatre ans à l'époque, chimiste. Une langue blanche qui s'efface devant l'Histoire, une qualité nécessaire s'il en est, loin de l'arrogance stylistique habituelle de l'écrivain, pour celui qui a voulu témoigner de sa détention concentrationnaire à Auschwitz. Un bouquin à mettre dans toutes les mains et dans toutes les têtes.


"On est volontiers persuadé d'avoir lu beaucoup de choses à propos de l'holocauste, on est convaincu d'en savoir au moins autant. Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l'accumulation, on a envie de crier grâce.
C'est que l'on n'a pas encore entendu Levi analyser la nature complexe de l'état du malheur. Peu l'ont prouvé aussi bien que Levi, qui a l'air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la littérature n'est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n'est que futilité."

Angelo Rinaldi
« Modifié: 21 juillet 2017 à 18:20:06 par Eveil »
"Ne m'attends pas ce soir, car la nuit sera noire et blanche"

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 760
Re : Si c'est un homme (Primo Levi)
« Réponse #1 le: 10 septembre 2017 à 21:15:53 »
oua, super Eveil d'avoir ouvert un fil là dessus
ce livre est vraiment puissant
bravo et merci à primo levi d'avoir réussi à faire un livre sur ce truc ahurissant et insoutenable et vertigineux et deouf qu'est la shoah
c'est un objet historique important
ça raconte, quoi
y a même de (rares) passages où les détenus rient; y a une phrase où, à propos d'un gars, il dit "il avait l'air heureux" ; y a une phrase où il dit "l'homme s'habitue à tout"
vu le sujet, il n'a pas besoin d'en faire des tonnes, on lit ça en étant saisi par le drame et l'absurdité et l'abjection et l'aventure et l'ignominie etc.
et il fait sobre et c'est vraiment hyper bien
des faits, des faits, des faits, et du coup c'est top
merci primo

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 087
  • 💡
    • frreee
Re : Si c'est un homme (Primo Levi)
« Réponse #2 le: 02 décembre 2019 à 21:57:44 »
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


Lecture scolaire :
Je crois je suis passé à côté de quelque chose...
Mais quand même, lui, je l'ai lu !
si seulement niature...
pui(t)
#moi dq #grif #perso de je #grogrogro
il fallait t'façon


"lorsque l'art est volt
tu es l'ampère
qui rend puissant"

Яr

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 760

Hors ligne Ocubrea

  • Modo
  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 254
    • Pour plus d'informations
Re : Si c'est un homme (Primo Levi)
« Réponse #4 le: 05 septembre 2021 à 23:02:19 »
Je suis contente qu'il y ait une page sur ce livre ici, mais étonnée de n'y trouver que peu de commentaires...

En ce qui me concerne, la deuxième guerre mondiale et tout ce qui s'y rapporte, y compris la Shoah, m'a toujours énormément intéressée. Déjà, parce que j'étais dans un école qui mettait beaucoup l'accent là-dessus et sur notre "devoir de mémoire", mais aussi parce que je trouve hallucinant de penser que tout ça est réellement arrivé, et aussi "proche" de nous temporellement parlant. Je trouve ça fou de nous dire qu'on n'est distants de ces ignominies, qui comptent parmi les pires de l'histoire humaine, que de 2 ou 3 générations. Et surtout, je suis encore et toujours médusée de constater le degré de planification, de froideur, de méthode avec lesquelles toute cette horreur a été mise en place. Je crois que quelque part, quoi que je fasse, je n'arrive toujours pas à comprendre : du coup, je lis et je regarde tout ce que je peux sur le sujet dans l'espoir inconscient et vain qu'un jour, un détail me permettra de finalement donner du sens à tout ça.

Bref, je m'éloigne du sujet.

Je trouve que ce livre devrait être une lecture obligatoire dans le secondaire. Il est écrit de manière très simple, très factuelle. La grande réussite de Primo Levi selon moi, c'est d'avoir réussi à décrire une expérience abominable sans colère ni plainte, alors qu'il était on ne peut plus légitime à verser dans les deux. Cela rend le livre "lisible" malgré ce qu'il décrit, et je trouve que cela lui donne encore plus de puissance. J'ai rarement été aussi marquée par un livre.
On croit qu'on sait tout sur la deuxième guerre mondiale et ses dérives. On croit qu'on connaît la Shoah et les atrocités d'Auschwitz. Mais c'est autre chose de plonger dedans comme cela.
Pour moi, c'est le genre de témoignage qui est extrêmement précieux et qu'il absolument protéger et partager, afin que la mémoire courte de l'homme puisse être rafraîchie régulièrement et d'éviter autant que possible de refaire les mêmes erreurs.
"Il est plus facile de jouer au mikado avec des spaghettis crus qu'avec des spaghettis cuits.” - Philippe Geluck.

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 760
Re : Re : Si c'est un homme (Primo Levi)
« Réponse #5 le: 06 septembre 2021 à 20:33:33 »
ouech!
je lis et je regarde tout ce que je peux sur le sujet dans l'espoir inconscient et vain qu'un jour, un détail me permettra de finalement donner du sens à tout ça.

pour ce qui est du sens de tout ça (car malheureusement cette barbarie a un sens) le mieux c'est peut-être plutôt de lire des livres un peu théoriques et/ou historiques sur le fascisme

mais ouais ce livre est vraiment excellent

dans le genre livre qui donne à sentir le côté froid et méthodique de cette barbarie, https://fr.wikipedia.org/wiki/La_mort_est_mon_métier "la mort est mon métier" de robert merle c'est excellent aussi

Hors ligne Ocubrea

  • Modo
  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 254
    • Pour plus d'informations
Re : Si c'est un homme (Primo Levi)
« Réponse #6 le: 06 septembre 2021 à 22:42:26 »
Oui je l'ai lu aussi !
Mais la grande différence entre les deux c'est que dans le cas de Primo Levi, c'est autobiographique, et ça lui donne un impact qui est vraiment démultiplié, je trouve. Même si La mort est mon métier est très bon également...

Pour ce qui est du sens... Disons qu'il y a des causes, des conséquences, des mécanismes derrière tout ça et je peux le comprendre... Mais même en connaissant les bases à la fois politiques, économiques, sociologiques et psychologiques derrière, je trouve qu'on ne peut pas dire que ça a du "sens". J'ai beau connaître les mécanismes, avoir lu les études, vu les documentaires, je n'arrive toujours pas à intégrer qu'une telle horreur ait été possible à si grande échelle.
"Il est plus facile de jouer au mikado avec des spaghettis crus qu'avec des spaghettis cuits.” - Philippe Geluck.

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 760
Re : Re : Si c'est un homme (Primo Levi)
« Réponse #7 le: 07 septembre 2021 à 16:45:42 »
Oui je l'ai lu aussi !
Mais la grande différence entre les deux c'est que dans le cas de Primo Levi, c'est autobiographique, et ça lui donne un impact qui est vraiment démultiplié, je trouve. Même si La mort est mon métier est très bon également...

Pour ce qui est du sens... Disons qu'il y a des causes, des conséquences, des mécanismes derrière tout ça et je peux le comprendre... Mais même en connaissant les bases à la fois politiques, économiques, sociologiques et psychologiques derrière, je trouve qu'on ne peut pas dire que ça a du "sens". J'ai beau connaître les mécanismes, avoir lu les études, vu les documentaires, je n'arrive toujours pas à intégrer qu'une telle horreur ait été possible à si grande échelle.

yep
tout dépend ce qu'on appelle "sens".
enfin en tout cas c'est plutôt dangereux de réduire la barbarie à du nonsense ou à de l'absurde, puisque des trucs qu'on considère comme absurdes, c'est plus difficile d'éviter leur survenue que des trucs dont on comprend un peu d'où ça vient, où ça va, etc.

c'est pour ça d'ailleurs que la mort est mon métier c'est bien, puisque ça montre à quel point un gars un peu bas du front et discipliné, un simple "bon soldat" peut sombrer dans la mise en oeuvre concrète des pires ignominies (d'où l'intérêt du livre de hannah arendt sur hess, par exemple).
by the way c'est vrai que la mort est mon métier est un roman de robert merle, mais il est très inspiré je crois des mémoires de hess   8)

Hors ligne Ocubrea

  • Modo
  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 254
    • Pour plus d'informations
Re : Si c'est un homme (Primo Levi)
« Réponse #8 le: 08 septembre 2021 à 00:12:48 »
Citer
by the way c'est vrai que la mort est mon métier est un roman de robert merle, mais il est très inspiré je crois des mémoires de hess
Oui, mais aussi même de retranscriptions d'enregistrements audio de Hoess je crois, notamment d'entretiens avec des psys qu'il aurait eu durant le procès de Nuremberg, si je me souviens bien ?

Citer
enfin en tout cas c'est plutôt dangereux de réduire la barbarie à du nonsense ou à de l'absurde, puisque des trucs qu'on considère comme absurdes, c'est plus difficile d'éviter leur survenue que des trucs dont on comprend un peu d'où ça vient, où ça va, etc.

c'est pour ça d'ailleurs que la mort est mon métier c'est bien, puisque ça montre à quel point un gars un peu bas du front et discipliné, un simple "bon soldat" peut sombrer dans la mise en oeuvre concrète des pires ignominies
Là-dessus, je suis 100% d'accord avec toi ! :)

"Il est plus facile de jouer au mikado avec des spaghettis crus qu'avec des spaghettis cuits.” - Philippe Geluck.

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 760
Re : Re : Si c'est un homme (Primo Levi)
« Réponse #9 le: 08 septembre 2021 à 13:41:50 »
Citer
by the way c'est vrai que la mort est mon métier est un roman de robert merle, mais il est très inspiré je crois des mémoires de hess
Oui, mais aussi même de retranscriptions d'enregistrements audio de Hoess je crois, notamment d'entretiens avec des psys qu'il aurait eu durant le procès de Nuremberg, si je me souviens bien ?

oui effectivement  ;) ! (je viens de vérifier :--))

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.18 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.025 secondes avec 20 requêtes.