Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

15 juillet 2024 à 07:01:20
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?

Auteur Sujet: Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?  (Lu 5374 fois)

Hors ligne Robert-Henri D

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 044
  • ... Et Pelleteur de Nuages
Re : Re : Re : Re : Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?
« Réponse #15 le: 18 mars 2023 à 16:00:05 »
À mon sens il convient de préciser qu'en matière d'écriture créative, et donc inspirée d'autre chose que ce qui a déjà été écrit par d'autres, la maîtrise d'un sujet passe par la réflexion  philosophique plutôt que par le simple développement d'une idée basique. Or, c'est incontournable : l'être humain ne naît pas philosophe, et tout le monde ne peut le devenir. On peut donc présumer que seulement certains d'entre-nous sont pourvus de ce don cher à l'écriture et qui permet une analyse autrement plus approfondie que très superficielle. j'ajouterai qu'il existe plusieurs positions philosophiques et citerai pour exemple le solipsisme, le réalisme, le rationalisme et son contraire, l'empirisme, l'idéalisme, le matérialisme, l'hédonisme, le stoïcisme, le scepticisme, l'utilitarisme, le pragmatisme, l'existentialisme, le nihilisme, etc.
« Modifié: 18 mars 2023 à 16:29:47 par Robert-Henri D »
Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé.

(Terry Pratchett)

Hors ligne PlumeFané1

  • Buvard
  • Messages: 2
Re : Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?
« Réponse #16 le: 22 mars 2023 à 08:39:34 »
Honnetement? Moi-meme. Gros défaut oui je sais, mais je me projette toujours sur les histoires que j'écris. Ca se ressent dans certains personnages, dans les lieus choisies, dans l'histoire en elle meme blabla. C'est comme si je comblais mon narcissisme en ecrivant.  :coeur:

Hors ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 919
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?
« Réponse #17 le: 23 mars 2023 à 12:14:13 »
Je suis (malheureusement) très vite et très fortement inspiré par ce que je lis/regarde/joue. J'avais à peine commencé à lire Ca que je voulais écrire une histoire horrifique avec un monstre dégueu qui vit sous une ville  :-¬?
C'est à la fois un avantage et un inconvénient. Un avantage parce que je ne manque jamais d'envie d'écrire et d'idées (même si elles ne sont pas vraiment de moi...). Un inconvénient parce que c'est très difficile de se détacher de l'idée de départ pour essayer de faire un truc original. Mais avec le temps j'ai appris à me foutre de l'originalité. C'est une illusion de toute façon, on ne fait que réécrire la même histoire depuis des milliers d'années avec des variations. Je le sais bien que mon lore est un mélange de Legendarium, de GoT, du Ring et d'une multitude de légendes mythologiques. Mais je m'en fous, tant que j'aime ce que je fais et que ce n'est pas du plagiat, je continue.
Dans un autre registre, on m'a déjà comparé plusieurs fois à Lovecraft et Poe (même si je n'ai jamais lu ce dernier). Au lieu de me morfondre pour cause de non originalité, j'en ressens une certaine fierté (même si je suis intiment convaincu que je n'ai pas le quart du talent d'auteurs pareils mais ça c'est un autre débat  :noange: ).
A côté de ça je crois que je ne suis pas (plus) capable d'écrire sans écouter de la musique et ça influence forcément mes écrits. Je m'auto-influence volontairement via la musique d'ailleurs. Pour le lore dont je parle plus haut, j'écoute souvent des passages du Ring ou de la musique épique/celtique, pour l'horreur des trucs angoissants, pour de la SF j'écoute souvent l'album Leviathan de Alt 236, etc.
It will reveal its meaning when it lives in victory...

Hors ligne Robert-Henri D

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 044
  • ... Et Pelleteur de Nuages
Re : Re : Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?
« Réponse #18 le: 23 mars 2023 à 15:09:00 »
de toute façon, on ne fait que réécrire la même histoire depuis des milliers d'années avec des variations.

C'est pas faux !

Bien que le résultat dépendra du thème qu'il ou elle prévoit de développer selon une catégorie qui lui convient, quitte à s'essayer auparavant comme je le fais dans plusieurs genres ?
Perso, il m'arrive d'écrire en fonction d'une vision qui m'est propre, et donc acquise ou rêvée en fonction de mon époque. Et même d'user de mots présentant ou non, un ou plusieurs rapports avec mon milieu.
Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé.

(Terry Pratchett)

Hors ligne Safrande

  • Troubadour
  • Messages: 369
Re : Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?
« Réponse #19 le: 23 mars 2023 à 23:30:18 »
Pour ce qui est de la motivation, personne ne parle de la mort ?
Je veux dire, sortir urgemment ce qu'il faut sortir, avant de ne plus pouvoir.
Avant de finir le jeu sans y avoir rien laissé, même pas quelques traces de pas, comme si on n'avait jamais existé.
(Cette envie urgente d'écrire alors même qu'il n'y a que le temps lentement subit dans un état d'intranquille oisiveté qui pourra un beau jour nous en donner la possibilité.)
Ouais juste le fait de penser à la mort, et de penser qu'on a un temps limité pour dire et se dire le mieux possible, de façon totale (dans le meilleur des cas), pour explorer ce corps et cet esprit comme en location, qui devront disparaitre après la date de péremption, et dont le témoignage le plus fidèle (car même dans une totale infidélité le témoignage de l'écriture est ce qui se rapproche le plus de ce qu'on est réellement) et le plus intime sera ce qu'ils ont écrit.
Non personne pour la mort ?


Il regardait le verre non à sa portée d'une façon de reproche.

Hors ligne Glaçon

  • Scribe
  • Messages: 63
Re : Re : Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?
« Réponse #20 le: 24 mars 2023 à 09:25:15 »
Si, la mort avait été une de mes motivations un moment. Et on sait que ça a été une motivation de nombreux auteurs (on pense à Proust en particulier).
Mais à bien y réfléchir, j'ai trouvé ça puéril et indigne. Peut-on jamais être certain qu'on a quelque chose à apporter au monde ? que l'on doit se presser pour ?
J'ai changé de conception.
J'ai commencé à concevoir l'écriture comme une pratique dévote, avec en tête l'idéal d'un beau transcendantal. Plus aucune recherche de la gloire parmi les hommes, ou même d'une postérité. Simplement se dévouer au jour le jour pour une chimère que je me suis formé, que j'ai érigé au rang de divinité, qui requiert le sacrifice quotidien de quelques heures de travail, écriture et lectures choisies.
Et si un jour je crois avoir quelque chose de fini, de travaillé à proposer... J'essaierais, mais sans en attendre quoi que ce soit, l'essentiel n'étant pas là.

Hors ligne Safrande

  • Troubadour
  • Messages: 369
Re : Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?
« Réponse #21 le: 24 mars 2023 à 20:52:17 »
Hello Glaçon, je crois qu'il y a méprise ! Je ne parle pas de gloire parmi les hommes, encore moins d'avoir quelque chose à apporter au monde, seulement d'expression intime de son être qui, je crois, si c'est puéril ou indigne, est au moins un des buts de l'art - c'est un voyage intense et passionnant pour celui qui crée et parfois aussi pour ceux qui reçoivent.
Dans tous les cas, sans chercher la gloire parmi les hommes, ce serait se mentir de dire qu'on écrit sans une petite envie de reconnaissance - d'un inconnu, d'un ami, d'une divinité comme dans ton cas : tu écris à l'image de ta chimère, et tu espères que ton expression lui plaira - et de postérité quand, comme moi, tu ne peux laisser que ça - j'ai l'impression qu'au fond tout humain (ou toutes espèces vivantes), sans qu'il ne comprenne pourquoi (comme disait notre ami Arthur), a cette pulsion de se perpétuer, et certains emploient d'autres stratégies que la procréation. Car si tu ne cherches plus rien parmi les hommes, pourquoi venir sur un forum donner ta vision de la littérature à travers des discussions et des retours, et même proposer des textes : pourquoi ne pas les garder enfouis et (peut-être que c'est le cas), avant de mourir, ne pas avoir le projet d'en effacer toutes traces ? (Pourquoi même prendre en compte les critiques ?)
Il y a certes d'abord une nécessité, une urgence personnelle de créer, mais qui à mon avis est lié, peut-être inconsciemment au moment de l'acte, à un besoin de reconnaissance, un besoin d'expression qui n'a de sens finalement que s'il y a quelqu'un ou quelque chose en face : s'il n'y avait rien ni l'espoir qu'il y ait quelque chose un jour (comme c'est le cas pour Pessoa qui espérait qu'après sa mort on trouve son œuvre rangée dans une malle) on ne sentirait pas ce besoin - comme s'il n'y avait pas la faim on ne sentirait pas le besoin de manger. On reste des animaux sociaux  ;D
Peux-tu me préciser ton "idéal d'un beau transcendantal", ça me parait là juste une formule absconse et pompeuse ; quelle est l'idée derrière ?
« Modifié: 24 mars 2023 à 22:22:22 par Safrande »
Il regardait le verre non à sa portée d'une façon de reproche.

Hors ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 919
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Re : Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?
« Réponse #22 le: 25 mars 2023 à 11:53:46 »
Pour ce qui est de la motivation, personne ne parle de la mort ?
Je veux dire, sortir urgemment ce qu'il faut sortir, avant de ne plus pouvoir.

J'y pense souvent mais je ne considère pas ça comme une motivation mais comme une sorte d'angoisse (légère tout de même, je n'en suis pas non plus à me morfondre). Dans le même ordre d'idée je me dis aussi souvent que je ne fous rien et que certains génies ont accompli toute leur oeuvre et sont morts bien avant d'atteindre mon âge (je pense surtout à la musique où des mecs de même pas 30 ans ont pondu des opéras et des oeuvres mythiques, par exemple Schubert est mort à 31 ans et a donc... fatalement composé toute son oeuvre avant). Mais bon, ça ne me motive pas. Je ne sais pas si c'est très sain comme moteur en fait, la peur de la mort ou la honte de ne rien faire quand d'autres ont accompli tant de choses au même âge voire avant.
« Modifié: 25 mars 2023 à 11:56:56 par Krapoutchniek »
It will reveal its meaning when it lives in victory...

Hors ligne Glaçon

  • Scribe
  • Messages: 63
Re : Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?
« Réponse #23 le: 25 mars 2023 à 14:21:50 »
Safrande :

Je vois, merci de préciser ta vision des choses, je n'avais pas saisi.  ;)

Disons que je ne recherche pas à m'accomplir parmi les hommes, ce qui ne veut en aucun cas dire que je ne trouve pas d'intérêt à échanger, dans l'espoir de recevoir de judicieux coups de bâton ou d'en donner, et peut-être trouver des pairs qui pourraient me grandir.

Pourquoi prendre en compte les critiques et lâcher l'oeuvre par le monde ? Parce qu'on ne peut jamais être trop sûr d'être lucide, qu'il faut bien se confronter à des jugements plus ou moins éclairés pour estimer plus justement la valeur de ce qu'on fait. Parce qu'il y a d'autres personnes qui se sont lancés dans la même quête, car même parmi ceux qui aspirent à des gloires vénielles, il y a de meilleurs talents que moi.

L'idée d'un "beau transcendantal", c'est rien de plus que la foi en une entité infaillible qui serait à même d'estimer à sa juste valeur le beau dans toutes les oeuvres de l'homme. L'idée qu'il n'y aurait pas que le jugement des hommes, que la gloire ou la postérité donc, mais quelque chose de supérieur, de transcendantal, donc qui me dépasse complétement et que je ne peux même pas esquisser, mais qui à la fin des fins jugerait les oeuvres à la manière d'un dieu et rétribuerait je ne sais comment dans un juste dessein.
Ce n'est finalement rien de plus que les muses. Je me prétends d'elles et c'est donc leur jugement, avant toute considération, qui m'obsède.

Hors ligne Lucie Beauvisage

  • Scribe
  • Messages: 81
Re : Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?
« Réponse #24 le: 25 mars 2023 à 18:55:57 »

J'ai toujours trouvé mon inspiration dans les petites choses de la vie. Je pense que l'observation est primordiale avant d'écrire (rien de plus génial qu'une terrasse de café !), je note des faits parfois insignifiants et je regarde les travers de mes contemporains avec bienveillance et beaucoup de recul. J'écoute et note ce que j'entends, c'est parfois drôle, surprenant, offensant, idiot, imagé mais le tout contribue à une ambiance de vie qui m'interpelle. A mon âge, on ne cherche plus à être célèbre ou reconnu et, libéré d'une pression certaine, l'écriture devient plus spontanée (il faut bien un avantage à vieillir !). Ecrire d'abord pour le plaisir est l'assurance de fluidifier son esprit pour que les mots coulent de source. Bon courage Joaches
« Modifié: 25 mars 2023 à 18:59:38 par Lucie Beauvisage »

Hors ligne Safrande

  • Troubadour
  • Messages: 369
Re : Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?
« Réponse #25 le: 26 mars 2023 à 18:39:20 »
Citer
Mais bon, ça ne me motive pas. Je ne sais pas si c'est très sain comme moteur en fait, la peur de la mort ou la honte de ne rien faire quand d'autres ont accompli tant de choses au même âge voire avant.
La honte face à ceux qui ont accomplis de grandes choses n'est pas un moteur effectivement, c'est même une raison de plus d'abandonner. Face à ça je me dis qu'il faut prendre en compte le parcours de vie de ces "génies", comme ces Beethoven ou Mozart nées dans un milieu et avec un entourage qui, en quelque sorte, les prédisposaient à devenir ce qu'ils sont devenu. Y'a effectivement le travail qui a fait de ces gens des "génies" (j'aime pas ce mot), c'était des bourreaux de travail, et ce qu'ils sacrifiaient pour atteindre ce niveau d'excellence était inimaginable (leur vie n'était pas si enviable), mais tout le monde ne part pas avec la même chance, ne nait pas dans un milieu où l'art est évident, omniprésent et pratiqué par une majorité, tout le monde n'a pas été éduqué à une discipline stricte, qui rend le travail plus facile et naturel, tout le monde n'a pas autant de temps à consacrer à l'étude et à la pratique de l'art, certains voient ce temps bouffé (comme toi et moi je suppose) par un travail quotidien et épuisant afin de pouvoir manger et avoir un toit, certains ont dû faire tout un travail de déconstruction et d'éducation (souvent en autodidacte) pour accéder aux jouissances de l'art, certains encore ont dû apprendre par eux même, et trouver des raisons et des motivations qui n'étaient pas évidentes au début, pourquoi ils avaient ce besoin impérieux de vouloir exprimer l'intimité de leur être, et accepter que c'était un projet légitime, quand leur environnement considère ça comme une lubie mignonne (comme les enfants quand ils font un dessin pour la fête des mères), un truc que de toute manière personne ne comprend ni ne cherche à comprendre, et dont le résultat laisse indifférent.

Au final les "grandes œuvres" ne m'écrasent pas mais au contraire me motivent - je n'ai jamais eu ce sentiment de poids, elles m'ont même libéré d'un poids. Après avoir fini "Voyage au bout de la nuit" je me suis dis "C'est possible d'écrire comme ça, c'est possible de faire ressentir ça", et ça m'a ouvert des horizons insoupçonnés, ça m'a tracé des chemins : ça m'a rendu enthousiasme à l'idée de créer, et à l'idée que l'art rendait possible un dialogue d'une profondeur inatteignable autrement entre ceux qui créent et ceux qui reçoivent - et j'ai découvert aussi que ça rendait possible un dialogue en soi même inatteignable autrement, une compréhension et une découverte de soi passionnantes.

Quand à la mort je ne considère pas que c'est la peur d'elle qui me motive mais la conscience que j'en ai : de savoir que ce qu'on vit là est éphémère et donc des plus précieux - toutes nos sensations, toutes nos émotions, nos pensées (lire Proust pour se rendre compte à quel point elles sont riches et complexes, minutieuses : on n'en prend pas toute la mesure avant qu'il mette des mots dessus, qui nous les rendent évidentes) ; tout ce qu'on voit, entend, sent de manière précise et parfois intense, débordante, tout ça disparaitra, et en faire le témoignage me parait comme une nécessité. Puis je trouve qu'on est jamais moins vivant que quand on oubli la mort, quand on oubli à quel point tout repose sur rien, à quel point tout est fragile. C'est la conscientisation de la mort qui m'a permis d'achever mon premier texte, et qui m'a donner l'élan et l'envie d'en achever d'autres.

De toute façon je crois, tout est une question de temps d'énergie de curiosité de sincérité ou d'authenticité que tu mets dans ton art - les "génies" étaient avant tout des passionnés pour qui l'art était tout, et ils ont (pour la plupart) tout sacrifié pour ça, on a rien sans rien, "mettre la peau sur la table", comme disait Céline...

Citer
L'idée qu'il n'y aurait pas que le jugement des hommes, que la gloire ou la postérité donc, mais quelque chose de supérieur, de transcendantal, donc qui me dépasse complétement et que je ne peux même pas esquisser, mais qui à la fin des fins jugerait les oeuvres à la manière d'un dieu et rétribuerait je ne sais comment dans un juste dessein.
Oké... Idée saugrenue, mais qui je crois, inconsciemment, m'a déjà traversé l'esprit - plus dans le sens qu'il existerait un avis purement objectif, capable de juger parfaitement les œuvres, à la différence que je le situerais non pas dans quelque chose de divin et fantasmatique, mais dans une chose toute humaine et bien avisé, et qui pourrait même se trouver dans plusieurs humains, dont la somme des jugements donnerait ce jugement final objectif. Mais est-ce qu'un jugement que l'on considère objectif ne dépend pas de notre propre jugement ?
Pour ce qui est des muses je n'y crois pas, comme je ne crois pas à "l'inspiration" ou au "génie", qui je trouve sont des mots éculés cherchant à transformer celui qui s'en pare en objet de fascination, et derrière lesquels il y a finalement des choses plus triviales et moins séduisantes comme une certaine sensibilité, une capacité à transcrire cette sensibilité, à exprimer ce qu'il y a à l'intérieur (capacité d'introspection), de la culture, une disposition à travailler, du temps à consacrer à ce travail, une mise en condition (comme les sportifs, que certains prennent pour des "surhommes", alors que derrière il y a des sacrifices, des efforts alimentaires, des entraînements inlassables), etc.

« Modifié: 27 mars 2023 à 00:05:40 par Safrande »
Il regardait le verre non à sa portée d'une façon de reproche.

Hors ligne Glaçon

  • Scribe
  • Messages: 63
Re : Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?
« Réponse #26 le: 26 mars 2023 à 20:44:13 »
Safrande :

" comme je ne crois pas à "l'inspiration" ou au "génie", qui je trouve sont des mots éculés cherchant à transformer celui qui s'en pare en objet de fascination "

ça c'est bien dommage, c'est une prostitution du sens d'un terme fort en usage dans la littérature romantique par le sens moderne qui ne parvient plus à le comprendre.
Il faut avoir en tête la signification latine du terme "génie" et savoir quelle part le génie occupait dans la religion romaine antique. Il s'agit ni plus ni moins de celui qui a la capacité de générer, donc de créer, en prenant appui de la part divine qu'il y aurait dans lui, part divine qui ne dépend pas de lui et que chaque homme détient au passage. C'est assez beau et c'est force de modestie, en réalité : c'est dire que tout ce que l'on créé, on le sort d'une  part divine qui est nous, que chaque homme détiendrait un fragment d'un dieu sans en avoir pleinement conscience, quelque chose qui sommeille en nous, qui nous est étranger, qui nous gratifie d'une puissance supérieure quand on se dirige dans la bonne direction.
Chateaubriand l'a employé mille fois, il s'en est fait le champion, et c'était par modestie : il était un des meilleurs latinistes de la littérature de son temps, il n'en ignorait pas le sens antique.

" derrière lesquels il y a finalement des choses plus triviales et moins séduisantes comme une certaine sensibilité, une capacité à transcrire cette sensibilité, à exprimer ce qu'il y a à l'intérieur (capacité d'introspection), de la culture, une disposition à travailler, du temps à consacrer à ce travail, une mise en condition (comme les sportifs, que certains prennent pour des "surhommes", alors que derrière il y a des sacrifices, des efforts alimentaires, des entraînements inlassables) "

C'est un manque de spiritualité que je proscris. Des choses plus triviales, en effet, dont je ne nie pas l'existence ni l'importance, mais je ne réduirais aucune réalité à ces dernières. Disons que je laisse toujours la possibilité à quelque chose de magique d'exister, j'y suis conforté par une littérature que je trouve mille fois plus belle, juste et vivante, dès lors que l'auteur intègre ce versant spirituel à son oeuvre (le symbolisme chez Bloy ou Huysmans, par exemple).
« Modifié: 26 mars 2023 à 20:46:13 par Glaçon »

Hors ligne Safrande

  • Troubadour
  • Messages: 369
Re : Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?
« Réponse #27 le: 26 mars 2023 à 23:31:07 »
Hey Glaçon, j'aime bien discuter avec toi  :)
Je crains cependant que nos visions soient irréconciliables, bien que je respecte et même envie un peu la tienne, qui était la mienne sans doute quand j'étais petit, et que les désillusions s'enchainant et la souffrance m'ont fait perdre, au profit d'une autre plus rationnelle et froide, certes, mais qui est la seule à laquelle je suis capable d'adhérer, dont mon esprit ne doute pas trop (pour l'instant, on verra demain) : le fait que la vie n'ait de sens principalement que par les plaisirs (plus ou moins subtils, intenses, intelligents, raffinés, partagés, responsables, etc.) et l'engagement, et que les plaisirs de l'art n'ont rien de divins, et nous font accéder à rien d'autre qu'une part de nous même et des autres. Je m'adonne aux plaisirs inoffensifs et enrichissants, je goûte pleinement la vie qu'ils nous font vivre, mais sans leur donner un sens mystique - Bach (avec Beethoven) est mon compositeur préféré, et je jouis de sa musique comme d'un plaisir tout humain, et ça me suffit largement.
Quant au mot "génie" qui fait d'un homme une espèce d'être à part, une espèce d'élu, d'interprète d'une volonté divine qui s'adresse à tous, ben je trouverais ça quand même plus modeste de se dire qu'il s'agit d'une position (celle du "génie") qui est le fruit d'une éducation, de rencontres (avec telles personnes ou telles œuvres d'art), d'un environnement, puis ensuite d'un certain travail, de certaines mises en condition, de certaines vicissitudes, etc.

Citer
j'y suis conforté par une littérature que je trouve mille fois plus belle, juste et vivante, dès lors que l'auteur intègre ce versant spirituel à son oeuvre (le symbolisme chez Bloy ou Huysmans, par exemple).
Et tout pareil, je suis conforté dans ma vision par des auteurs comme Proust, Claude Simon, Céline, bien que je considère les idées, s'il y en a dans une œuvre, que pour ce qu'elles ont d'esthétiques - c'est la vision de l'auteur mais souvent remaniée, travestie, amplifiée par pur esthétisme, par souci d'être troublant, vertigineux, génial, comme une expérience mentale, et en aucun cas comme un raisonnement donnant une vision fiable du réel (je pense à Pessoa ou même Kafka). Par exemple, ayant feuilleté Bernanos, j'aime sa foi et son mysticisme parfois poussé jusqu'au délire pour le souffle et l'intensité (parfois la lourdeur, dommage) qu'ils donnent à son écriture, et non pour sa foi et son mysticisme qui en soi me laissent indifférent.

Bref je crois qu'on dérive, le sujet étant l'inspiration et la motivation, je t'invite à m'envoyer un mp si tu veux continuer cette discussion stimulante, affiner et développer ton point de vue, bye !
« Modifié: 27 mars 2023 à 09:18:27 par Safrande »
Il regardait le verre non à sa portée d'une façon de reproche.

Hors ligne Robert-Henri D

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 044
  • ... Et Pelleteur de Nuages
Re : Re : Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?
« Réponse #28 le: 27 mars 2023 à 15:28:14 »
Hey Glaçon, j'aime bien discuter avec toi  :)
---------------------------------------------------
Bref je crois qu'on dérive, le sujet étant l'inspiration et la motivation, je t'invite à m'envoyer un mp si tu veux continuer cette discussion stimulante, affiner et développer ton point de vue, bye !

  ;)  Perso, ça peut surprendre, or j'apprécie ce genre d'échange constructif car il m'inspire et me motive, voire m'incite à m'exprimer à mon tour... par l'écriture !
Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé.

(Terry Pratchett)

Hors ligne Deewild

  • Aède
  • Messages: 240
Re : Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive ?
« Réponse #29 le: 30 mars 2023 à 17:50:34 »
Bonjour tout le monde.
Je rebondis sur le sujet.
J'écris certainement sans raisons précises. Un besoin de communiquer, ou une force étrange qui me propulse toujours, pour y croire, encore et toujours.
Il n'y a pas plus grande richesse sur Terre que la liberté...mes amis imaginaires peuvent en convenir.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.02 secondes avec 17 requêtes.