Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

03 décembre 2023 à 08:07:56
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » ton étincelle =)

Auteur Sujet: ton étincelle =)  (Lu 892 fois)

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 716
  • 💡
    • frreee
ton étincelle =)
« le: 24 février 2023 à 14:40:58 »
y'a un délire avec le raté des écrivains non ? le sujet des tomates exutoires pour moi il a pas marché je crois en partie parce qu'on est pas mal ici je crois à pas avoir confiance en nous et du coup, à se dire que on va pas aller plus loin que les 'bravos' amicaux en coms de textes, mais pas allez chialer légitmement à chaque fois sans quoi le fortflood deviendrait minoritaire huhu ; compassion ? moi perso j'y tiens à mon auto-dévaluation, à ma déréalisation aussi, j'aime pas les compliments surtout depuis que je l'ai dit tout de voix dans ce hall de collège où j'sais pas qui me parlait d'un truc de je-sais-pas-quoi...

et pourtant

tu la vois cette étincelle nan ? y'a le cagoulé de la bisounourserie qu'a très bien dit le truc, on est pas seul lui et moi hein ? que tu passes six mois dans le fond glauque et dégueu du trou du fin fond de la déchetterie émotionnelle la plus sombre et crasseuse qui puisse entâcher de filins collants qui agglutinent de noirceur les notions d'espoir, de fierté, de sérénité, de confiance, de certitude... tout ça pour ce petit quart d'heure de lumière, y'a une intensité limite effrayante à comparer, tu déprimes ce six mois indicatifs, c'est âchement sincère, prenant, deep & dark, tu le sens comme on dit au fond des tripes, c'est exactement ça la nausée, les acides intestinaux de faim détraquée, les désossements de la structure de la larve d'officine, les larmes de colères qui dégoûtent la tristesse d'avoir peur, ui tout ça, un poid qui se chiffre pas en grammes, pas même plus sérieusement une masse en newtons, c'est du temps passé juste, six moi louuuuuurds, et pourtant rattrapés, justifiés, transvalués, sublimés, dans ce petit quart d'heure où le convertisseur te sort le truc qui te tient en vie tout autant que te manques, à mourir, en attendant les six autres mois...

on est là à tester des trucs avec des mots, j'mettrais pas un billet sur le fait qu'one est sûrement une bonne partie d'esprits à la fois tous cassés et avec ce petit spécial qu'est le mot écrit ; juste parce que moralement c'est moche... pis dans un élan de 'mais qmm les gens, ça brille là des fois ! on va pas se la faire à l'envers ?!' ! entre le bien et le mal ? des nuances à dev, mais un départ ontologique clair, en tous cas pour moi, et c'est chaud de savoir en quoi tel truc de moi irait plutôt aux tomates et quel truc de moi irait... ici ?

seule règle : on oublie quand l'égo est trop par rapport à la valeur du truc pour lequel on est fier ; comme un beau bonzaï, faut la longueur qui soit ni trop vantarde ni trop écrasée... et comme toujours ce sera moins compliqué j'crois : bin on hésite pas à reconnaitre pourquoi ce que l'autre a fait est effectivement bien joué, et expliquer pourquoi ! je suis sûr de me rassurer en me disant que entre les invisibilités du fo, vous êtes déjà entre vous de ce genre... mais ça pourrait se rendre en pestacle discussionnel public ?

premier problème rencontré qui contextualise cette difficuluté surtout avec nos délires fédérationnels : j'imagine de l'ordre du 0,005% les joyaux que je perçois dans ce que je lis, et j'imagine facilement que mes petits kiffs orgasmiques littéraires persos doivent fréquemment au mieux susciter un haussement d'épaule, juste parce que dicos, idées, cultures, syntaxes, attention, interprétation, chronologie, humeurs, relativité de ma maladresse, de la force des mots...

mais donc, pour si jamais, c'est surtout que j'ai lold en me disant que ma réponse à un com sur une poésie mienne, était plus poétique que le sujet du fil lul le con ; nan, j'ai tenté de me rassurer en me rappelant que j'avais cherché une poésie de fond, alors que le com qui me fait délir' parce que j'aime quand ils apparaissent aussi fluidement et normal que n'imp' quelle impro normale d'expression, à une époque j'aimais bien penser ainsi sonorisé, mêtré, tout ce que je m'étais parfois pris à vouloir écrire, jusqu'à ce que du coup, je n'y pense plus... j'y reviens avec surprise now que l'écrit me lâche un peu, mais voilà ! une tite étincelle de moi, j'ai kiffé ce tit 9/9/12/12 à la relecture aussi chantante qu'à l'écriture spontanée :

une clôture une frontière une pensée ? tous les murs sont-ils bons à foncer ? si c'est efficace pour les défoncer, un argument de plus à donc ui, y aller

=)

bon c'pas un fil concours de jet de bouquet de nains, mais wè, comme y'a le fil des tomates qui correspond je crois à un besoin de nous entre rassurer mais qui peut vite trop ambiancer 'caliméro' si y'a pas de quoi chercher du minerai qui nous motive tous et que j'suis sûr qu'on a tous ; j'y verrais bien en mode étude de la modestie diplomate, mais de la fierté saine, de l'humour et de la remise en question, de la répartie, des thèmes ou des méthodes, tout de quoi comment raconter qu'une fois arrivé au sommet de la montagne, on retrouvera bien sûr les tomates de zarathoustra après, mais en attendant y'a moins d'oxygène pour se sentir bien sans que ce soit une pédeuserie d'alpiniste à ego de santé holobionte ? cette vieille idée qui m'a parcourue, comme quoi on a pas le droit de voter pour soi ; évidemment que faudrait être aussi cons que des chats pour que l'égalité tout à fait libre désigne un scrutin parfaitement indépartageable, mais la charité sacrificielle donne l'excuse d'être une victime ou un déchet ou un truc que personne n'y remarquera quand il aura dépassé l'hermétisation olfactive de sa copropriété, j'suis pas de ouf non plus convaincu du résultat sur la couleur du monde global ; heu ouais... donc... ? y'avait aussi le fil des mots marrants très ouvert mais du coup un peu flou ; voici ma petite idée du now, le sujet :

"regardez mon allumette dans le noir, soufflez pas trop fort, on en a chacun que pas bcp, je craque celle-ci now"

(hmm comme d'hab si ça se trouve y'a déjà ailleurs cette thématique dans les recoins... :/)

(pis oui qmm, un minimum de... ambition à être soi ?)
dq : anadrome Φ à destination d'apodictique

Hors ligne Feather

  • Prophète
  • Messages: 915
Re : ton étincelle =)
« Réponse #1 le: 25 février 2023 à 17:43:22 »
Salut,

Je me méfie toujours de l'autosatisfaction, généralement le texte est mal reçu et bourré d'erreurs. Car au-delà du fond qui est peut-être correct la forme est souvent désastreuse. Mon regard reste incomplet et je trouve que c'est l'exposition de son texte au regard extérieur qui contraint l'exigence.

Suis-je hors propos Dot quot :/
« Modifié: 25 février 2023 à 17:46:46 par Feather »
Les larmes sans pleur sont une lanterne.

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 716
  • 💡
    • frreee
Re : ton étincelle =)
« Réponse #2 le: 27 février 2023 à 16:03:44 »
perso je me rassurerais de rencontrer plus de discours étincellant grâce au plateau de la consolidation, que de pollutions de la montagne de la stupidité

mais je partage du coup oui, cette frayeur de l'auto-sur-évaluation et propose un terrain pour y contrer : une arène à fleurs depuis l'autrui, (pour calmer les 'je' trop 'je' ?) car je me demande l'ego entre qui propose ou qui reçoit du compliment et si y'a une préférence à l'un ou à l'autre, juste pour la question de depuis-l'autrui ; j'aurais pas du donner mon exemple mince, arf en pluss moi même j'y crois pas et j mef, c'était juste pour le montrer, donner accès à l'échange de nos valeurs là où parfois le mystère nous enferme, ton étincelle, ui inadapté un terrain de glorification d'autre que soi, j'ai mal formulé ? la fausse humilité et la modestie neuro-profondément-implémentée, ça traîne la déprime, fierté n'est mauvaise que si elle est illusoire, mais j'aimerais moi, pouvoir croire en ce qui s'ouvre comme gueules, et donc, en étincelles sur quoi suivre ma confiance... car on n'ôte pas les ultracrapidarianistes, surtout pas du coup j'pense, en ôtant les réalistes-&-compétents... ?


https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/75/2019-06-19_effet_dunning_kruger.png

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.




edit après ma réaction à la surprise de ce qui me surprendra plus dorénavant : j'vais arrêter les initiatives débiles et de tenter d'exprimer des trucs ou de me faire comprendre x')

Salut,

Je me méfie toujours de l'autosatisfaction,

là où j'comprends pas que mes 'tu' soient tant hurlés qu'inentendus ?
comment as-tu pigé cette invers' ?
pareil moi, c'est pour ça que faut pas que ça fermente, alors un 'tu' pour amoindrir les ultracrapidarianistes ?

moi j'en suis un ... remarque, ui, du coup, c'est vrai que j'aime pas trop quand les fleurs viennent d'un 'tu'... et je confirme que j'ai pas fini de me questionnner sur comment me grâcier et ou me flageller, d'où ptetr un appel à autre que mon cercle mental tousseul, le premier je tombe dans le piège de me croire en mesure d'affronter mes problèmes, trop souvent à tort... je cherche un peu de quoi ? j'en sais rien, je doute, mais ui c'était pas pour me masser le gland ou que chacun le fasse dans ce coin, justement, créer un truc où le 'tu' comble des lacunes ou vide du trop-plein... heu...
« Modifié: 27 février 2023 à 16:50:31 par Dot Quote »
dq : anadrome Φ à destination d'apodictique

Hors ligne Marcel Dorcel

  • Calliopéen
  • Messages: 409
Re : ton étincelle =)
« Réponse #3 le: 03 mars 2023 à 17:45:33 »
Peut-être n'ai je pas compris le propos ? Cela ne m'étonnerait qu'à moitié car souvent je ne lis qu'en diagonale ( et encore ce qui m'intéresse...)...

Le schéma que tu nous proposes est pour ma part basique puisque qu'il ne repose que sur la progression. De la débutance ( hic ! )à la compétence puis à l'expertise.
Et pourquoi diable ce schéma serait-il vainqueur à tous les coups ? La stagnation ne concerne que  l'expertise, comme si  parvenus au bout, nous ne pouvions pas chuter. Le dernier livre d'un écrivain est-il vraiment le meilleur ?

Pour revenir à l'auto-satisfaction, à l'auto-illusion ...? C'est une quête nécessaire de notre propre paradis.
" Suivre sa confiance ", oui voilà, c'est peut-être le socle de ce qui devrait être le fondement même du combat de chacun dans une progression naturelle.
Jamais le style mal ordonné, les fautes d'orthographe, une ponctuation défaillante etc...ne devraient entrer en compte face au discours, à  l'idée, à des mots qui font mouche, l'étincelle dont tu parles.

La confiance favorise la compétence. Certes. Mais quand celle-ci se développe, elle tend à favoriser l'auto-satisfaction. On pourrait faire le rapprochement avec un chirurgien, ultra-compétent et expérimenté face à un jeune chirurgien qui débute. Pour ma part, je choisis le jeune chirurgien.

D'aucuns diront que je me fais des idées mais je ne poursuis jamais une conversation avec quelqu'un qui ne doute jamais. Le doute est la plus forte des certitudes, l'alliée la plus précieuse.
Un imbécile ne s'ennuie jamais il se contemple
De Gourmont

Tout dire ou se taire
J Green

 Croyez-vous que je me sois donné la peine de me lever tous les jours de ma vie à quatre heures du matin pour penser comme tout le monde 
J Hardouin

Tout ce qui est atteint est détruit
Montherlant

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 716
  • 💡
    • frreee
Re : ton étincelle =)
« Réponse #4 le: 03 mars 2023 à 19:02:44 »
yoyo ui ce dunning-kruger comme les autres biais, je les crois flexibles grâce à la bonne action du léviathan, évolutifs, à dépasser, progresser par conscientisation, par démonstration de l'expérimentation numérisée du débat, le web ça va cartonner du potentiel, imagine on a laissé la place aux ultracrapidarianistes le soin d'ouvrir le bal du scandal sur les platefrormes faciles de masse, pis on en a ensuite qu'ont flairé de quoi faire leur enquête sur la désinformation... un bon moyen si on arrête un peu les censurages épidémiques actuels, pour que à la lecture de nos bêtises une sagesse générationnellement augmentée puisse s'agir... ceux qui se ramènent sans argument vont bien finir par voir les timides réléchis oser de plus en plus distinguer le level xp et l'innocence enthousiaste d'un néophyte assuré que sa curiosité lui assure des facilités...

moi ici j'voulais ptetr surtout avoir des fleurs à jeter en conv' plutôt qu'en com', j'y voyais d'un bon oeil humain un peu différent que se pencher sur chaque travail, j'y trouve scolaire, j'imaginais l'ambiance où notre pouvoir des mots puissent se lier depuis la fiction l'histoire le récit le scénario d'un texte à jauger, à plutôt genre échange littéraire depuis littérateurs, et ce, soit improvisé, soit en matière de réflexion ; entre arène poétique non pas de duel, et moyen de converser comme si nous étions nous-mêmes animés du même flow que celui qui ne ressort jamais de nos littérairarité, pour se qui pourrait être marant de converser ainsi, comme dans un vrai roman ; incarnation des métaphysiques...?

conteurs de louanges ? évidement c'est chatouiller de l'ego dangereusement, les chevilles ouilles... mais tout part du fait vous allez dire c'est cliché mais j'y ai ainsi, comme quoi les filles aiment les compliments ; ptetr sûr, les gars aussi, m'enfin j'ai pas l'impression que c'est les mêmes enjeux pour qui qui et reçoit ou donne, et moi qui n'aime rien déprime de tout et touche à rien de réel, sur le coup j'avais juste envie de me faciliter l'accès à vos perles, parce que je flemme de tout ; discord, lecture des fils, réponses, vite crevant pour moi, et ce dans mon idéal ptetr un peu naïf j'avoue, mais jusqu'à quand ? qu'on pouisse arriver humblement avec nos conceptions de ce qu'on est content d'avoir fait, et justement le proposer à avis extérieur, le but du jeu étant de nous entre-dévoiler nos singularités, nos méthodes, nos automatismes comme nos impros, nos beaux ou nos profonds... des regards

m'enfin ui, j'crois la méconnaissances des capacités et difficultés peut vite être exaspérant pour l'en face ; sans être une question de performance absolue, au contraire...

j'ai été con avec mon exemple, c'était l'inverse que j'avais fait, alors je rectif : moi y'a des étincelles que j'aime bien qu'elles soient du 'tu' :

- Feather, je connais pas ta perle c'trop profond complexe et surement personnel, mais ton étincelle... j'ai pas encore les mots, dsl, tu m'excuses ? y'a une qualité que je te cherche dans ton ambition à trouver la joie, ou plutôt une joie floue et très onirique, mais qui se cherche des arguments pour être solide, ce qui a l'air de lui réussir souvent quoique, contre obcurités au moins aussi intenses... ce n'est que ma vision, un rai de lumière instantanment disparu
- Marcel Dorcel, pour l'instant, je crois ne voir qu'une audace solide de sa molesse à encaisser les agressions, c'est pour moi ton étincelle

mais il y en a plusieurs, pour qu'un briquet s'allume, de ces étincelles... je comprends l'humilité à ne pas se jeter des fleurs trop soi, et pourtant je pense que ne compter que sur celles que les autres nous laissent, est une autre forme de snobisme

je sais pas le contenu possible pour s'assurer chacun entre nous que justement nous ayons de quoi élargir les implications de nos 'je' à aider autrui d'une manière moins administrative que les textes et com', ici ça peut être un type de terrain de jeu que je crois avoir déjà tout aussi maladroitement tenté de proposer... mais j'avoue que j'serais d'acc avec qui me dirait que s'entre lécher les derrières en public est ptet pas le même délire que sur le didi, en mp, en conv' privée quelconque... et pourtant : moi ce serait un défi intéressant quoi que ambitieux, de me dire que toute réponse ici relèverait du soutien à multisens des qualités d'autrui

mais ui, non, pas du tout sombrer dans le laurier automasturbatoire... mais le tenter pour le contrer, et nous savoir s'entregloser de plus en plus mieux dans cette nuance subtile...

mais voilà, c'est là un truc qui me manque surtout moi l'associable, vos blind textes étout c'est, même si j'y peux peu, des trucs que vous faites pour cette thématique, bin mieux que moi ici ou ailleurs...

mais j'suis sûr que le schéma ui peut se dépasser, au moins une fois qu'on est averti ; 'connais-toi toi-même' ; quant au si précieux doute, ui, le réserver de principe pour la remise en question, le doute en moteur de l'éclaircissement de la vérité, et ici moi j'aime me satisfaire même de ceux qui n'ont pas pour principe de se satisfaire autonomes... j'suis idem !

heu mais alors là j'suis encore plus dans un étant neutre indécis douteux et vide imaginativement...

x')
dq : anadrome Φ à destination d'apodictique

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.017 secondes avec 17 requêtes.