Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

27 janvier 2023 à 12:03:23
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'antichambre de l'édition » Travailler dans le merveilleux monde des "métiers du livre".

Auteur Sujet: Travailler dans le merveilleux monde des "métiers du livre".  (Lu 380 fois)

Hors ligne motspourmaux

  • Plumelette
  • Messages: 13
Travailler dans le merveilleux monde des "métiers du livre".
« le: 26 novembre 2022 à 15:12:03 »
Bonjour à tous,

Je suis une jeune femme, de 24 ans, qui étudie la littérature à l'université, lit de tout, rêve de monter sa propre chaîne youtube sur la littérature, écrit... Et aimerait travailler dans le monde bien obscur pour un non-initié qu'est celui des "métiers du livre"...

On m'a tout de suite mise en garde. Ce secteur est "bouché", "fermé", presque parfois "sectaire" (mot d'une directrice d'école privée). La situation des jeunes diplômés est souvent précaire. Alors, revenant à la raison, j'ai décidé de me tourner vers un autre secteur professionnel...Non je plaisante ! Je suis déterminée à tenter ma chance. Et passionnée par le livre.

Chance bien amenuie par le fait que je vis avec une maladie chronique, qui peut me fatiguer, ce qui pourrait rendre mon rêve totalement "fou".

Mon projet d'étude est de terminer ma licence de lettres tout en suivant un bachelor métiers du livre dans cette fameuse école privée. Cela me permettrait, dans l'idéal, d'obtenir un diplôme assez reconnu dans le secteur, tout en ayant fait un ou plusieurs longs stages en édition, librairie, bibliothèque. Puis, si cela est nécessaire et possible, j'enchaînerais avec un master "métiers du livre" ou bien "création littéraire".

Quel serait votre avis, gens d'expérience dans ce secteur, au sujet de ce projet d'étude ?

Auriez-vous des conseils à donner à une novice pour s'insérer dans ce milieu ? Faut-il prévoir un plan B pour travailler (au cas où) et si oui dans quel secteur par exemple ?

Si vous avez une maladie chronique et que vous travaillez, auriez-vous des indications encore plus spécifiques à me transmettre ?(je sais, par exemple, que certains parviennent à gagner leur vie en travaillant comme freelance, d'autres bossent dans les bibliothèques car cela est sécurisant...Quid des concours de la fonction publique?)

Au plaisir de vous faire lire mes textes et de vous partager ma chaîne youtube,

merci énormément

M.





Hors ligne Ariane

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 405
Re : Travailler dans le merveilleux monde des "métiers du livre".
« Réponse #1 le: 26 novembre 2022 à 17:20:25 »
Bonjour,

J'ai lu ton post avec attention mais j'ai peut-être loupé quelque chose : quel métier voudrais-tu exercer ? (dans l'idéal bien sûr). La "filière" reste très large, entre éditeur et correcteur pro, en passant par diffuseur ou libraire ou que sais-je...

J'ai une formation de correctrice-relectrice, que je n'ai toujours pas utilisée de manière professionnelle (mais uniquement en bénévole), car je ne sais pas me "vendre" du tout  >< . Mais du coup j'ai reçu quelques conseils / quelques témoignages dans ce domaine si c'est cela qui t'intéresse.

Citer
Si vous avez une maladie chronique et que vous travaillez, auriez-vous des indications encore plus spécifiques à me transmettre ?(je sais, par exemple, que certains parviennent à gagner leur vie en travaillant comme freelance, d'autres bossent dans les bibliothèques car cela est sécurisant...Quid des concours de la fonction publique?)

Idem, je pense que ta question, bien que très légitime, recouvre pleiiiiin de situations différentes, donc il est difficile de te donner une réponse. Cela dépend tellement du type de handicap / maladie... et même, pour chaque personne, du retentissement en terme de fatigue ou de handicap + précis. Tu peux te renseigner pour savoir si tu as droit à la RQTH (reconnaissance en qualité de travailleur handicapé), et à partir de là, normalement CAP emploi doit t'accompagner (plutôt que pôle emploi) en prenant en compte tes difficultés et en te proposant les formations / aides auxquelles tu as droit. Selon le type de maladie ou de handicap, tu peux peut-être avoir droit à des conseils + précis (par exemple, si dans le service médical qui te suit il y a une assistante sociale... s'il y a des structures spécifiques pour accompagner cette maladie... etc etc).

N'hésite pas si tu veux préciser un peu plus ta situation / tes aspirations, et dans tous les cas, bonne chance pour trouver un mode de vie qui t'épanouira :) .
~ Ariane ~

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Travailler dans le merveilleux monde des "métiers du livre".
« Réponse #2 le: 26 novembre 2022 à 17:38:07 »
Bonjour motspourmaux,


Effectivement, je ne sais pas pourquoi certains présentent les métiers comme une chose linéaire comme le sont certains parcours dans les ministères, avec un début et une fin, un objectif unique et une progression carriériste !

Il faut de toute sorte de métier, et ceux du livre sont évidemment différents. ^^


Je rebondirais sur l'intervention d'Ariane en te disant qu'il y a le choix, et que c'est parce qu'il y a ce choix que rien n'est définitif dans les objectifs que tu pourrais te fixer.

Tu as raison de remarquer que les études universitaires ne suffisent pas pour « entrer en fonction » dans les métiers relatifs à la créativité, mais cela ne doit pas pour autant t'en éloigner car ça t'offrira de premières bases excellentes pour trouver tes repères dans cet immense univers.

Ensuite, beaucoup de jeunes passent par les stages en entreprise comme ça se fait dans l'artisanat car c'est une excellente occasion d'apprendre à se diversifier (en allant là où tes préférences te mènent mais aussi là où des possibilités existent). D'autres idées pour te faire un chemin dans le milieu de la créativité, ce sont aussi les associations à but non lucratif à dimension culturelle au sein desquelles tu peux acquérir une expérience culturelle singulière. Il ne s'agit pas directement de professionnalisation, cependant ce sont des perspectives locales facilement accessibles et porteuses d'initiatives valorisantes.

Parvenir à te forger une identité, une spécificité, en favorisant ta personnalité, tes goûts, ta sensibilité, ton handicap même si c'est de ce sujet là que tu aimes parler, c'est vraiment l'occasion pour toi de savoir ce que tu veux et ce que tu ne veux pas pour toi-même. Ensuite, une fois le profil établi, tu sauras plus aisément prendre les bonnes décisions pour toi-même.


Citer
Si vous avez une maladie chronique et que vous travaillez, auriez-vous des indications encore plus spécifiques à me transmettre ?(je sais, par exemple, que certains parviennent à gagner leur vie en travaillant comme freelance, d'autres bossent dans les bibliothèques car cela est sécurisant...Quid des concours de la fonction publique?)

La fonction publique ne me semble pas forcément être la plus exaltante des perspectives pour des artistes libres et créatifs. En matière d'édition, de publication, il me semble que tu aurais plus intérêt à essayer de te faire une place dans les métiers de l'artisanat, de la scène (événementiel) ou de l'information.

Pour autant, la littérature donne sa voix à de nombreuses professions diversifiées : des diplomates, des musiciens, des professeurs d'université, des plasticiens ou des juristes écrivent aussi des livres, et trouvent donc leur place dans ce qu'on appelle communément les « métiers du livre ».


Courage à toi, donc, pour te laisser le choix, car ce sont tes choix les plus assumés qui prendront le plus de sens progressivement.

J'espère que tu parviendras à faire de ta maladie une force de créativité, car je suis sûr qu'il y a des tas de personnes un peu partout qui se passionnent pour ce sujet et s'y intéressent et s'y identifient. :)
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne motspourmaux

  • Plumelette
  • Messages: 13
Re : Travailler dans le merveilleux monde des "métiers du livre".
« Réponse #3 le: 27 novembre 2022 à 14:25:34 »
Bonjour à vous deux,

Concernant mes choix d'orientation - la situation est délicate. Je suis intéressée par l'édition, la bibliothèque, la librairie...sans vraiment discerner ce qui pourrait être le mieux. Je pense qu'il faudrait effectuer des stages dans ces trois secteurs pour mieux saisir déjà le pannel de métiers existants, puis décider ce qui serait le mieux pour moi, compte tenu aussi de mes difficultés de santé. Bien sûr mes aptitudes, mes compétences et mes goûts sont tout aussi importants dans ma décision que la maladie !

Disons que ma maladie, je peux me permettre de le mentionner sur ce forum où je suis anonyme, est assez "mal vue", voir franchement discriminée. Je dispose du statut RQTH déjà, mais je pense le cacher autant que possible si mon état le permet, car je souhaite avoir les mêmes chances d'obtenir un poste que tout le monde dans ce milieu "compétitif".

Une connaissance qui bosse en librairie m'a dit que ce milieu n'était pas le meilleur pour les personnes ayant une maladie chronique, mais je crois que je ne pourrais véritablement m'en rendre compte uniquement si je fais un long stage dans ce domaine. Peut-être que je ne ressentirai aucune limitation particulière, je peux tout à fait porter des cartons et me tenir debout de longues heures.

Je crois que quand on est véritablement porté par la passion, on peut aussi oublier un peu ce genre de désordre, ce qui fait beaucoup de bien.

D'ici quelques mois, je vous écrirai peut-être pour vous dire que tout s'est bien passé durant mes études et mes stages et que je compte continuer vers mon rêve. Sinon... Je me dirigerai plutôt vers les métiers de la documentation.

Pas facile de conjuguer passion et limitations, mais je compte écrire oui ! Trouver du temps pour cela, et enfin rédiger mon roman de fantasy.

Hors ligne Claire Rapha

  • Tabellion
  • Messages: 33
    • site internet
Re : Travailler dans le merveilleux monde des "métiers du livre".
« Réponse #4 le: 27 novembre 2022 à 20:19:23 »
Bonsoir,

A première vue, dans l'édition, travailler dans l'éditorial pur est difficile et suppose de faire beaucoup de stages. Trouver de bons stages n'est pas forcément facile si l'école dans laquelle on se trouve ne propose pas son carnet d'adresses aux étudiants. Mais les métiers de la communication sont plus ouverts à ma connaissance (attaché de presse par exemple), qui de nos jours imposent la maîtrise de la communication digitale (animation des réseaux sociaux de l'éditeur). Certains attachés de presse sont free-lance. C'est un métier qu'on peut faire à son rythme mais qui suppose d'être très sociable et moderne. La jeunesse peut être un atout. Le métier de correcteur est aussi un métier qu'on peut faire à son rythme mais très mal payé.

Dans les bibliothèques, secteur public, la RQTH est souvent bien acceptée. La fonction publique a des obligations de recrutement de travailleurs handicapés, et elle propose dans de nombreuse secteurs un recrutement par voie contractuelle (hors concours) permettant d'intégrer les services plus facilement. Le statut de fonctionnaire est très protecteur des personnes en situation de handicap. Certaines bibliothèques font aussi de l'animation culturelle, ce qui peut être sympa (rencontres littéraires, festivals...).

Pour la librairie, je ne connais pas.

Bien cordialement,

Hors ligne motspourmaux

  • Plumelette
  • Messages: 13
Re : Travailler dans le merveilleux monde des "métiers du livre".
« Réponse #5 le: 19 janvier 2023 à 18:27:43 »
Bonjour,

Je vous donne quelques nouvelles.

Après discussion avec une bibliothécaire, j'ai décidé de passer les concours de bibliothècaire catégorie B et C, en priorité dans la fonction publique d'état.

Ce métier est passionnant, et sans doute celui qui est le plus adapté à ma condition de santé.

Je vais cependant effectuer un stage, probablement, dans une maison d'édition. Par pur plaisir.

L'année prochaine, je postulerai dans une licence pro bibliothèque et documentation (documentation, car ainsi, je m'ouvre d'autres portes que les bibliothèques). À terme, j'aurais donc une licence pro bibliothèque et une licence générale de littérature, si tout se passe bien. À la suite de cela, j'aimerais effectuer un master de littérature ou de philosophie, par pur plaisir, tout en passant les concours.

Je vous remercie encore pour votre aide,

À bientôt.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.018 secondes avec 17 requêtes.