Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

07 février 2023 à 03:39:25
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'antichambre de l'édition » Blog ou pas blog, beurk ou pas beurk

Auteur Sujet: Blog ou pas blog, beurk ou pas beurk  (Lu 1309 fois)

Hors ligne Ariane

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 410
Re : Blog ou pas blog, beurk ou pas beurk
« Réponse #15 le: 28 novembre 2022 à 17:54:48 »
Bonsoir,
Peut-être que mes attentes sont moins élevées que les tiennes, basic, mais vu de l'extérieur je ne trouve pas ça si négatif comme réponse de la part du libraire ? Un auteur sur place qui peut signer ses livres, souvent ça attire davantage l'attention qu'un livre au milieu des rayons... et peut-être que sur une après-midi entière, les libraires trouveront plus facilement le temps de discuter avec toi et se renseigner sur ton livre, plutôt qu'à l'instant T où tu es passé ? A ta place, j'aurais envie de tenter l'expérience !
~ Ariane ~

Hors ligne Deofresh

  • Calliopéen
  • Messages: 420
Re : Blog ou pas blog, beurk ou pas beurk
« Réponse #16 le: 30 novembre 2022 à 11:07:57 »
Bonjour Basic,
J'ai vécu la même expérience que toi cet été. Les yeux brillants de fierté, je suis allé voir tous les libraires de ma ville pour faire des dépôts, mais après trois refus assez brutaux, j'avais le cœur en miette. Pourtant, au fil des mois, j'ai pu participer à des séances de dédicaces et je me suis même retrouvé sur un salon. Pas grand-chose, trente livres vendus en tout et pour tout, max, mais j'ai pu échanger avec des lecteurs et c'était vraiment sympa. Le libraire qui m'a reçu en dédicace m'a même lu et il est venu me complimenter : il avait préparé des petites étiquettes "coup de cœur" à apposer sur les quelques exemplaires qui sont restés en dépôt chez lui. Et ça, ben c'est pas grand-chose, mais ça m'a fait plaisir.
Tout ça pour dire que je comprends ta frustration. Quand on a terminé d'écrire, on pense que le plus dur est fait, mais ce n'est pas le cas. La promotion est un travail long et frustrant, on avance à petits pas, mais pour celui qui persiste, je suis sûr que le bout de chemin en vaut la chandelle. Si c'était facile, tout le monde le ferait, non ? Le premier roman best-seller est un mythe, il faut bosser et c'est ce qui fait la beauté de la chose. Ne te décourage pas, je suis en train de livre ton roman et il est super ! Tu as du talent et tu mérites de te faire connaître.

À bientôt !
« Modifié: 30 novembre 2022 à 11:11:44 par Deofresh »
En ce moment, je travaille sur ça : Les cinq masques

Hors ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 445
    • Dits de l 'aube.
Re : Blog ou pas blog, beurk ou pas beurk
« Réponse #17 le: 26 décembre 2022 à 09:39:29 »
Je reviens sur ce fil.
Parce que je suis allé me promener pour prendre l'air et j'ai trouvé des trucs comme ça :
Librinova rire jaune ou pourquoi t'y penses pas tout seul  Y a des centaines de trucs comme ça, on peut s'y perdre, errer dans le phantasme de la succès story éditoriale

à mettre en parallèle avec ces phrases de R Barthes
"« L'écriture est destruction de toute voix, de toute origine. L'écriture, c'est ce neutre,
ce composite, cet oblique où fuit notre sujet, le noir-et-blanc où vient se perdre toute identité, à commencer par celle-là même du corps qui écrit. […]
l'image de la littérature que l'on peut trouver dans la culture courante est tyranniquement centrée sur l'auteur, sa personne, son histoire, ses goûts, ses passions. [...] l'explication de l'œuvre est toujours cherchée du côté de celui qui l'a produite, comme si, à travers l'allégorie plus ou moins transparente de la fiction, c'était toujours finalement la voix d'une seule et même personne, l'auteur, qui livrait sa ‹ confidence ›. […]
Mallarmé, sans doute le premier, a vu et prévu dans toute son ampleur la nécessité de substituer le langage lui-même à celui qui jusque-là était censé en être le propriétaire ; pour lui, comme pour nous, c'est le langage qui parle, ce n'est pas l'auteur […]
en acceptant le principe et l'expérience d'une écriture à plusieurs, le Surréalisme
a contribué à désacraliser l'image de l'Auteur. […]
l'Auteur n'est jamais rien de plus que celui qui écrit, tout comme ‹ je › n'est autre que celui qui dit ‹ je › : le langage connaît un ‹ sujet ›, non une ‹ personne › […]
Nous savons maintenant qu'un texte n'est pas fait d'une ligne de mots, dégageant un sens unique, en quelque sorte théologique (qui serait le ‹ message › de l'Auteur-Dieu), mais un espace à dimensions multiples, où se marient et se contestent des écritures variées,
dont aucune n'est originelle : le texte est un tissu de citations, issues des mille foyers
de la culture […]
l'écrivain ne peut qu'imiter un geste toujours antérieur, jamais originel ; son seul pouvoir est de mêler les écritures, de les contrarier les unes par les autres, de façon à ne jamais prendre appui sur l'une d'elles : voudrait-il ‹ s'exprimer ›, du moins devrait-il savoir que la ‹ chose › intérieure qu'il a la prétention de ‹ traduire ›, n'est elle-même qu'un dictionnaire tout composé, dont les mots ne peuvent s'expliquer qu'à travers d'autres mots, et ceci indéfiniment […]"

Bon comme je ne suis pas philosophe je ne dirais pas que j'ai complétement compris Barthes.
Avec la panoplie ( rappel : ce que j'appelle la panoplie c'est : blog, réseau sociaux, chaine, influenceurs...) n'y aurait il pas quasi disparition du texte au profit d'un "auteur-fiction", une sorte d'avatar qui devient quasi l'œuvre en lui-même ?

B
« Modifié: 26 décembre 2022 à 09:41:39 par Basic »
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 456
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
Re : Blog ou pas blog, beurk ou pas beurk
« Réponse #18 le: 26 décembre 2022 à 20:56:31 »
Citer
Avec la panoplie ( rappel : ce que j'appelle la panoplie c'est : blog, réseau sociaux, chaine, influenceurs...) n'y aurait il pas quasi disparition du texte au profit d'un "auteur-fiction", une sorte d'avatar qui devient quasi l'œuvre en lui-même ?
- virtualisation : poursuivre l'hors paroles volatiles tout-de-même ?
- démocratisation : chacun son usage des lettres ?
- sensation de perversion, déviation, déperdition : l'élite se dilue-t-elle ?
; et puis :
- instincts sur histoire : comment vivre la révolution numérique ?
- consensus vers quoi : notre vie néophyte aux yeux d'une révolution qui se pense en ère ancestralement générationnelle ?
; déviation rejointure :
- objet d'écrit : le bain du livre papier vs la panoplie ?
- auteur-fiction : imparable entre-deux, jusqu'à ivresse ?
- avatar : masque de plus dans le règne des apparences ? l'éternel n'est-il pas qui ou quoi est derrière chaque ? comment 'représenter' en toute conscience de la roue suivante du pédalier, et des autres, 'construction', 'reflet', vrai faux quoi comment exprimé ?
- oeuvre : processus d'auto-divinisage par création du soi artistiquement impliqué à l'explique de la névrose ?
; manson l'avait dit : i'm not an artist am a fuxking work of art
- du premier rupestre généreux et gratuit au freemindd mégaloshwdnkd, je me demande la progression-complexification de la transparence d'expression-contenu, qui anime de bordures à freins et accélérateurs, l'expression artstique en ce qu'on se figure l'avant panoplie... pis après avec ? expression amoindrie de la volonté esthétique complexe des virtuoses passés à creuser depuis élite ? expression naturelle, avec filtres industriels ? niveau majoritaire d'une époque post-virtuoses-élitement-sélectionnés-construits ?
- moi : j'ai peur juste de ce qu'on teste le brouillon du web, on n'y peut rien, 'seront pas sûrs avant long y'a à cravacher encore après nos lifes si ça survit, qui donc ? qui donc se rappelle le premier siècle de l'invention de l'écriture ? toute la pop' à l'époque, 'z'en étaient où par rapport à la portée du truc ? l'alphabet c'est pas rien comme acquis social, et le truc technique qui nous tsunamise nos lifes et celles de pas mal de nos enfants si jamais, c'est autre chose que tout le tout d'avant : mur, feuille, papier, c'est tout du matos unique, pas reproductible, un objet matériel, pas numérique, on se paye une belle vague avec le numérique indénombrable, tout autour de nous et l'expression aussi, on se paye ce truc sortez les planches de surf même le télésiège est trop court ! l'industrie de la production en série, pour les livres, c'était le pitit avant-goût de ce qui nous submerge, ce truc qu'est là, et comme il est matériellement inexploitable, faut du matériel pour l'incarner, et ce matériel se pense dans les catégories de l'indénombrable, le, le, le, gros truc que bin voilà, moi j'suis avec mon alphabet, j'ai pigé qu'on a la piste de poudreuse devant nous un matin de saison, les godilles qui ouvrent la voie ça va être le pied, autant y'aller fifou, c'est le brouillon, après y'aura tout le monde qu'aura dammé sa part de chemin c'est d'autres vies de la neige, celle-là là qu'on sait pas ce que sait, moi je sais pas : écrire ?

en tous cas je partage le vertige, 'm'semble : c'est quoi ce tout nouveau merdier ? comment on s'en sort ?


(edit)

bah pis tiens pour montrer à quel point

je ressors d'ici tout ébroué de mon mot, je lance un yt pour me changer d'air, et là, pub, sur quoi ? ça s'appelle myheritage.fr, que ce soit nouveau de now, comment que quoi, incarné selon logiciel et origine des données ? usage du truc ? vous avez pigé le clair du nom de domaine, c'est du même genre que livre de visages ? l'histoire se prend le tsunami je redis ce que je pense, là myheritage.fr tu crois ça sert à quoi ? qui en verra un truc intéressant ? le but du jeu on n'y voit qu'à peine venir, c'est cette nouvelle mesure de ce qu'on laisse à travers le temps, cette pitite quête anodine qui s'ouvre avec l'histoire de l'écriture, tsunami grogro avec le numérique ! que ce soit l'ascii art, le blogging, le réseautage, la rv, etc... bin là tu sais, dans mille ans t'as mille gamins hétéroclites qui sont dilués dans l'espace de leur petit temps de vie, ils vont cliquer sur mon-plus-vieil-ancêtre et voir ta tronche, tes mots, tout plein de trucs que seuls les hugo et flaubert nous y ont fait rêver pour le monde, limite les platons les écrits saints, mais en tous cas, crytage numérique additionné à diffusion mondiale non-géographique de masse, ajd touuuut le monde ou prex, n'a que peu d'espoir de disparaitre de l'histoire... ça va bien durer qu'une demi-seconde, tout ça pour nous, nan ?

et donc par la généalogie ici, les nouvelles questions à l'identité ? son expression ? son accès ? son usage ? son utilité ? ses limites ? ses formes ? tout à venir moi je parie pas, mes centimes n'en valent pas le coût...


(re-edit)

lol le yt c'était cette scène au milieu du 'vortex'
https://www.youtube.com/watch?v=6LddInXaBrA
l'angoisse pure oui, en parallèle...
« Modifié: 26 décembre 2022 à 21:33:12 par Dot Quote »
"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

Hors ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 445
    • Dits de l 'aube.
Re : Blog ou pas blog, beurk ou pas beurk
« Réponse #19 le: 01 janvier 2023 à 12:34:38 »
Si on refaisait le coup de Romain Gary créant Emile Ajar et que l'on confie la rédaction du roman à chat GPT3

parenthèses : https://www.numerama.com/tech/1195664-openai-comment-generer-du-texte-grace-au-modele-de-langage-gpt3.html
avec en prime un poème qui pourrait passer sur le mde non ?

qu'on allie a cette création la force de frappe d'une publication sur internet avec l'appui des spécialistes du webbussiness :  acheter des vues, savoir se référencer et touts les techniques pour booster et créer le buzz

Pourrait-on avoir le prix Goncourt ?

mais heureusement Dot Quote, on ne s'y penchera pas, on aurait fait un malheur, non ? Et pas certain ( du moins pour moi,) que l'on comprenne bien à quoi servent tous les boutons de la panoplie... Tiens, celui-ci qui clignote là... ah.....!

B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Deewild

  • Scribe
  • Messages: 66
Re : Blog ou pas blog, beurk ou pas beurk
« Réponse #20 le: 01 janvier 2023 à 14:12:38 »
Bonjour tout le monde.
Je n'ai pas encore pu vraiment m'y mettre, mais un blog est très important je pense, voire un site internet.
Il y a des formations sur le net pour savoir comment bien faire sa promotion et/ou vendre son ouvrage.

Hors ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 445
    • Dits de l 'aube.
Re : Blog ou pas blog, beurk ou pas beurk
« Réponse #21 le: 25 janvier 2023 à 18:23:25 »
Bonjour,

pour continuer dans la déprime post-édioriale.

Alors, les boire et déboires de la petite édition non distribuée :
 Si tu n'as que deux cousins, deux tatas, encore tes parents et tes frères et sœurs, plus deux ou trois amis assez proches mais pas trop ( à tes amis, tu offres ton livre)... tu peux vendre ( en fait donner à lire, il ne s'agit pas trop de businesse à notre niveau) une vingtaine de bouquins. Après, ton éditeur : le gars s'échine ou s'échine pas, place deux trois bouquins par ça par là, fait comme il peut le salon de petouneland... comme ni l'éditeur, ni l'auteur ne sont bien capables d'user des panoplies créatrice de buzz ( voir plus haut)... alors il en vend 20 aussi ( lui il vend vraiment, il voudrait bien faire du businesse)...
Au final, t'arrives à 40 bouquins. Tu sabres ton Heineken et tu la bois cul sec.
Concernant ta panoplie :
- dans les envois que t'as fait aux quelques revues que tu connais, personne n'a pris la peine de te dire qu'il foutait ton bouquin à la benne. Le stagiaire de troisième et là pour ça et il a mal aux bras
- les statistiques de ton blog, affichent sans problème ni honte, 2 consultations sur le premier mois, 0 le second et 1 le troisième... des types qui se sont égarés et sont partis fiça sans vouloir se faire remarquer.
- Sur Babelio, tes potes sont trop vieux pour poster un commentaire ou se perdent dans le machin et commente tes citations.  (  ;)  si tu lis tu te reconnaitras). Ta maman qui t'aime à 86 ans, elle ne comprend pas ce que c'est internet.
- les rares contacts que tu as dans le milieu, parce que sans te vanter, il y a une ou deux nouvelles que t'as écrites qui se sont placées, sont tellement débordés qu'ils liront ton bouquin quand la palette de livres entreposés dans leur salon ou les 400 autres nouvelles qui patientent dans leur boite mail, seront lus...
- les libraires ne font pas de dépôt sauf en argent, ou bien, ils ne font pas trop dans la fantasy
- ton boucher charcutier ne prend que Jean Anglade

Bon, j'ai cassé l'ambiance.
La littérature est une grande aventure.

B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Milla

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 061
  • Linotte éparpillée
    • mon site
Re : Blog ou pas blog, beurk ou pas beurk
« Réponse #22 le: 26 janvier 2023 à 11:19:56 »
Oui, je suis assez convaincue de ce que tu racontes dans le cas de petites ME sans diffuseur. Même avec diffuseur, c'est loin d'être simple !
Tu trouveras peut-être une ME plus grosse et diffusée pour ton prochain livre ! J'ai vu assez souvent des auteurs commencer à  marcher et que les droits de leur premier livre qui est passé inaperçu soit repris par la plus grosse ME pour le ressortir et lui redonner sa chance  :)

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 408
Re : Blog ou pas blog, beurk ou pas beurk
« Réponse #23 le: 26 janvier 2023 à 22:08:09 »
Tu as indéniablement des qualités d'écriture Basic ; le nombre de ventes ne traduit pas la qualité du bouquin lorsqu'il est peu diffusé. Donc, courage et patience.  :calin:
Le paysage de mes jours semble se composer, comme les régions de montagne, de matériaux divers entassés pêle-mêle. J'y rencontre ma nature, déjà composite, formée en parties égales d'instinct et de culture. Çà et là, affleurent les granits de l'inévitable ; partout les éboulements du hasard. M.Your.

Hors ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 445
    • Dits de l 'aube.
Re : Blog ou pas blog, beurk ou pas beurk
« Réponse #24 le: 26 janvier 2023 à 23:15:04 »
Merci pour vos avis et encouragements
Le post est plus un compte rendu d expérience qu un confessionnal. C est surtout pour ajouter du blé au moulin du changement de paradigme du monde de l édition. Le déplacement des cases : création. édition. Distribution. Promotion. ..il y a des cases qui hoquettent... Burp !
B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.018 secondes avec 17 requêtes.