Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

07 février 2023 à 03:19:33
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'Atelier » De la nouvelle au roman

Auteur Sujet: De la nouvelle au roman  (Lu 825 fois)

Hors ligne Julien-Gracq

  • Aède
  • Messages: 156
De la nouvelle au roman
« le: 23 février 2022 à 10:37:19 »
Bonjour à tous, j'ouvre ce topic pour me nourrir de votre expérience, je fais face à un sacré dilemme en ce moment...

J'ai eu l'idée d'écrire un recueil de nouvelles centré sur l'univers du porno (amateur, professionnel, côté acteurs, producteurs, réalisateurs et consommateurs), après lectures de quelques faits divers qui m'ont fait prendre conscience qu'en effet, il y a une potentialité romanesque dingue dans cette matière.

J'avais déjà prévu six nouvelles, et puis je me suis lancé dans la principale, celle qui m'intéressait le plus d'écrire.
L'écriture a fusé, la productivité et les idées vinrent très rapidement, si bien que la bête compte déjà 10 000 mots et en comportera sans doute le double au moins...

Du coup je suis face à ce problème : trop long pour une nouvelle ? Même si intégrée dans un recueil où les autres nouvelles seront plus courtes ?

Je me dis qu'il aurait été mieux de partir sur un roman, car ce n'est pas faute d'avoir été concis dans mon écriture, j'avais juste sous-estimé à la base tout le potentiel littéraire qu'on pouvait tirer de cette histoire, et je le découvre petit à petit.

Et donc le problème suivant : peut-on, à partir d'une nouvelle déjà écrite, parvenir à achever un roman complet ? Ne reste-t-on pas prisonnier de notre première tentative, qui va nous rendre difficile l'écriture d'une version allongée/ramifiée (soit brider notre imagination, notre style, soit nous imposer des dilemmes cornéliens de réécriture de passage, de déplacement des péripéties dans la chronologie...) ?

En clair, à dessein de rendre ça publiable en l'état (nouvelle), ou d'en faire un roman (inspiré de la nouvelle, version élargie), est-ce que je me suis tiré une balle dans le pied en allant trop vite ?
Vous avez des anecdotes ou des expériences de "courts récits" transformés plus tard en véritables romans ? ça m'inquiète d'autant que je suis particulièrement fier de cet écrit et de la psychologie que j'ai donné à mon personnage... je ne voudrais pas que ce ne fût "pour rien".

Hors ligne Opercule

  • Modo
  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 557
  • Nécroposteur aux mains froides
Re : De la nouvelle au roman
« Réponse #1 le: 23 février 2022 à 11:07:11 »
Je ne sais plus exactement ce qui différentie la nouvelle du roman, si ce n’est que la longueur ; mais je dirais finis la nouvelle, elle sera abrégée avec la correction itou, donc ça pourrait garder un nombre de mot correct…

Hors ligne Meilhac

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 051
Re : De la nouvelle au roman
« Réponse #2 le: 27 février 2022 à 03:33:06 »
Si tu as fini ton texte et que tu le trouves bien garde le comme ça julien

Ne le raccourcis pas. ne le rallonge pas.

S'il tient dans ton recueil de nouvelles :tant mieux

s'il doit être proposé comme publication tout seul : tant mieux

bref tout va bien. je crois qu'il y a zéro problème. essaye de faire publier ton recueil. et essaye de faire publier (dans le recueil ou à côté peu importe) ta nouvelle "trop" longue.

un texte qui est plus long que prévu c'est super bon signe.

Hors ligne Claire Rapha

  • Tabellion
  • Messages: 33
    • site internet
Re : De la nouvelle au roman
« Réponse #3 le: 05 mars 2022 à 17:42:16 »
Bonjour,

J'ai moi même transformé une longue nouvelle en roman (de 70 à 200 pages).
Je suis passée d'un texte linéaire à un texte plus complexe. J'y ai ajouté des incidents, des anecdotes, des revirements, j'y ai donné de l'importance aux personnages secondaires. Au final, mon histoire avait beaucoup évolué et le centre d'intérêt (le sujet) s'était déplacé.

Une nouvelle est comme une flèche tendue qui tout à coup retombe (la chute). Alors qu'un roman pourrait être comme un oiseau qui vole en faisant toutes sortes de détours dans le ciel. C'est à mon avis un texte non seulement plus long mais aussi plus riche en événements et en contradictions.

Si l'objectif est de publier, le roman est nettement plus facile à publier que le recueil de nouvelles. Les éditeurs français ne publient pratiquement pas de nouvelles en dehors de celles écrites par des auteurs ayant déjà un public.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.016 secondes avec 18 requêtes.