Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

04 décembre 2021 à 12:45:06
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Écrire des personnages féminins

Auteur Sujet: Écrire des personnages féminins  (Lu 763 fois)

Hors ligne Earth son

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 049
    • Ma page perso
Re : Re : Écrire des personnages féminins
« Réponse #15 le: 18 septembre 2021 à 20:03:20 »
Tous mes mecs parlent aux filles sans jamais d'arrière-pensées, alors qu'il me semble qu'en réalité beaucoup d'hommes ont comme premier réflexe devant une femme de se demander s'il y a moyen de tenter leur chance avec elle ou non (dites-moi si je dis des bêtises, j'ai tendance à trop traîner sur le 18-25 :-[ ).
Hum, je pense que ce n’est pas le cas de tous les hommes quand même.
Peut-être plutôt une question d’âge en effet.
Mon homme a plusieurs « copines » de musique. Je sais très bien qu’il ne les voit pas comme ça.
Ce que tu penses, tu le de­viens. Ce que tu res­sens, tu l’at­tires. Ce que tu ima­gines, tu le crées

Hors ligne MoonAngel

  • Prophète
  • Messages: 790
  • En plein chill sur Terra Promessa 🕊️
Re : Re : Re : Écrire des personnages féminins
« Réponse #16 le: 18 septembre 2021 à 20:50:07 »
Tous mes mecs parlent aux filles sans jamais d'arrière-pensées, alors qu'il me semble qu'en réalité beaucoup d'hommes ont comme premier réflexe devant une femme de se demander s'il y a moyen de tenter leur chance avec elle ou non (dites-moi si je dis des bêtises, j'ai tendance à trop traîner sur le 18-25 :-[ ).
Hum, je pense que ce n’est pas le cas de tous les hommes quand même.
Peut-être plutôt une question d’âge en effet.
Mon homme a plusieurs « copines » de musique. Je sais très bien qu’il ne les voit pas comme ça.

J'ai dit beaucoup, pas tous :-[
Ou tout du moins il me semble que, sur base d'une même situation initiale (disons célibataires pour les deux), une femme qui s'entend bien avec un homme aura plus de chances de vouloir développer une amitié, tandis qu'un homme qui s'entend bien avec une femme aura plus de chances de chercher si une relation amoureuse est possible. En tout cas, les tutos "Comment sortir de la friendzone" s'adressent plus souvent aux mecs. J'ai l'impression qu'il y a culturellement une sorte de "honte" à être juste un ami pour une femme aux yeux des hommes.

Enfin je m'écarte du sujet + mes impressions sont peut-être erronées + c'est une façon vachement binaire de voir les choses :-[
« Modifié: 18 septembre 2021 à 21:02:16 par MoonAngel »
🕊️

May your heart be your giding pen~♫

Hors ligne Ariane

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 957
Re : Écrire des personnages féminins
« Réponse #17 le: 18 septembre 2021 à 21:47:35 »
Citer
Je m'excuse de l'avoir déclenché :-[
Oh bah non, pas du tout ! je voulais dire que moi je ne souhaitais pas risquer d'en lancer !
Ton sujet de base m'intéressait, par contre je ne souhaite pas m'investir dans une discussion sur les généralités sur les hommes et les femmes.......................
~ Ariane ~

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 524
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Re : Écrire des personnages féminins
« Réponse #18 le: 18 septembre 2021 à 21:49:01 »
Bonsoir,

Désolé, je ne réponds pas aux questions juste au-dessus, mais à quelque chose qui m'a été répondu quelques heures plus tôt. ^^


Alan :
La question n'était pas tant "Comment écrire de bons personnages féminins", mais surtout "Comment expliquer de ne pas arriver à être inspiré.e pour écrire des personnages de notre propre genre". Et que là où je pense qu'écrire un personnage masculin vient naturellement pour un homme (ou corrigez-moi si je me trompe), je me demande si écrire un personnage féminin vient tout aussi naturellement pour une femme. Si ce problème ne vient que de moi ou pointe un problème plus global de la représentation des femmes dans la fiction, qui fait que finalement même les femmes elles-mêmes peuvent en venir à ne pas savoir comment les écrire.

Surtout qu'a contrario, je n'ai jamais eu aucun souci et j'ai besoin de peu d'efforts pour créer des personnages masculins super complexes. Et je me demandais si d'autres femmes rencontraient ce paradoxe, voire si cela pouvait arriver que des hommes parviennent à imaginer beaucoup plus facilement le développement de leurs personnages féminins par rapport aux personnages masculins.

Mais pour avoir déjà parlé de ce souci avec quelqu'un, on est tombés d'accord sur le fait que ce qui pouvait être intéressant pour écrire un personnage, c'était de d'abord construire sa personnalité, son développement, son background, et seulement à la fin déterminer son genre.

Eh ! Bien, au final, si c'est plus facile de faire un homme pour quelqu'un, alors celui-ci sera beaucoup plus creusé en peu de temps, pendant que la difficulté à faire une femme mènera cette personne à bâcler, limiter, contourner le personnage féminin.

Même si on ne parle pas nécessairement d'écrire un « bon personnage féminin », on parle au moins d'en écrire un complexe.


Franchement, j'ai déjà vu ou lu des fictions avec un personnage féminin secondaire (pour ne pas dire tiers...) qui ne jouait quasiment aucun rôle dans l'intrigue si ce n'est d'être spectatrice de ce que fait le héros. Heureusement c'est rare, hein, mais quand ça arrive, je me dis que celui ou celle qui l'a créée ne s'est pas franchement forcé.e.

Je préfère cent fois voir des gens qui se questionnent comme toi et d'autres sur ce fil en essayant de surmonter les difficultés, j'ai l'impression de le ressentir à la lecture. Ça joue énormément sur ma perception d'une intrigue quand il y a des déséquilibres relatifs au genre dans une fiction (déséquilibre, exemple : un personnage masculin qui a beaucoup plus de répliques dans un film que le personnage féminin ; ou alors, dans un roman, un personnage masculin qui a plus de descriptions de son mental ou de son intériorité que le personnage féminin qui est quasiment neutre).


Voici sur ce que je peux répondre, en général, sur ma sensibilité à ce sujet.

Écrire un personnage sans genre, moi j'ai déjà fait : un monstre, une créature, un animal ne sont pas nécessairement genrés dans mes contes ou récits. En revanche, je n'ai jamais essayé d'exclure le genre au début de la création d'un personnage féminin ou masculin, j'ai toujours tendance à prendre en compte cette part de l'identité dans un ensemble plus vaste, et ce dès le début de la création, personnellement. :\?
« Modifié: 18 septembre 2021 à 21:52:46 par Alan Tréard »
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 087
  • 💡
    • frreee
Re : Écrire des personnages féminins
« Réponse #19 le: 19 septembre 2021 à 00:06:27 »
Ah mince c'etait pas évident pour moi que la question du sexe se cacherait une énième fois derrière la question du genre. Jpensais parler Jean Auel ou Anne Rice, pas Ruby Rodd ou Christian Katia Clavier... Je vais gentiment faire comme le 12, dsl.
si seulement niature...
pui(t)
#moi dq #grif #perso de je #grogrogro
il fallait t'façon


"lorsque l'art est volt
tu es l'ampère
qui rend puissant"

Яr

Hors ligne Feather

  • Prophète
  • Messages: 839
Re : Écrire des personnages féminins
« Réponse #20 le: 05 octobre 2021 à 21:48:37 »
Bonsoir,
C'est une question intéressante !
Cependant, je pense que l'on écrit avec conviction et authenticité.  L'écriture exprime aussi notre rapport au monde, et c'est notre force libidinale qui façonne notre inspiration. Alors, certes notre style peut être genré par une grammaire mais complètement démunie d'univocité lorsque la création s'exécute.
« Modifié: 05 octobre 2021 à 22:58:51 par Feather »
Les larmes sans pleur sont une lanterne.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.18 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.021 secondes avec 18 requêtes.