Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

25 octobre 2021 à 05:37:27
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions » Ces actes d'intelligence sortis du cœur de la tendresse

Auteur Sujet: Ces actes d'intelligence sortis du cœur de la tendresse  (Lu 498 fois)

Hors ligne Exil

  • Aède
  • Messages: 156
Ces actes d'intelligence sortis du cœur de la tendresse
« le: 02 octobre 2021 à 16:12:12 »
Anecdote émouvante d'un morceau de vie de l'auteur de "La Métamorphose"

À 40 ans, Franz Kafka (1883-1924), qui ne s'est jamais marié et n'avait pas d'enfant, se promenait dans un parc de Berlin quand il rencontra une petite fille qui pleurait parce qu'elle avait perdu sa poupée préférée. Kafka et elle cherchèrent la poupée sans succès. Kafka lui proposa de revenir le lendemain afin de la chercher encore.
Le lendemain, la poupée demeurant introuvable, Kafka donna à la petite fille une lettre "écrite" par la poupée qui disait :
"S'il te plaît ne pleure pas. Je suis partie en voyage pour voir le monde. Je vais t'écrire sur mes aventures."
C'est ainsi que commença une histoire qui se poursuivit jusqu'à la fin de la vie de Kafka. Lors de leurs rencontres, Kafka lisait les lettres de la poupée, soigneusement écrites et contenant des aventures et des conversations que l'enfant trouvait adorables.
Enfin, Kafka lui ramena la poupée (en acheta une) qui était de retour à Berlin.
" Elle ne ressemble pas du tout à ma poupée", dit la petite fille.
Kafka lui remit alors une autre lettre dans laquelle la poupée écrivait : "mes voyages m'ont changée."
La petite fille embrassa la nouvelle poupée et l’emporta, toute heureuse. Un an après, Kafka mourut.
Plusieurs années plus tard, la petite fille désormais adulte trouva une lettre dans la poupée. Dans la minuscule lettre signée par Kafka, il était écrit :
"Tout ce que tu aimes sera probablement perdu, mais à la fin l'amour reviendra d'une autre façon."
Les lettres de la poupée n'ont jamais été retrouvées.
Elles ont peut-être fait partie des manuscrits brûlés par Dora Diamant, sa dernière compagne, à la demande de Franz, de son vivant, ou alors, en possession de la petite fille, ont  été mises au rebut, jetées une fois atteint l'âge de l'adolescence, ou bien détruites dans un bombardement, piétinées par des pillards la  guerre venue,  ou bien encore soigneusement dissimulées sous les lattes du parquet attendant d'être découvertes.
L'histoire de la poupée a été rapportée par Dora Diamant au grand ami de Kafka, Max Brod, et à Marthe Robert. Chaque jour, leur a-t-elle précisé, il est resté rivé à son bureau pour écrire ces lettres avec la même intensité que  lorsqu'il se consacrait à son œuvre. Poussé par la force la fiction et la toute puissance du récit, maître absolu du verbe, il a offert à la petite fille le plus beau cadeau qui soit : un monde imaginaire où s'oublient les chagrins.
Dévoré par la tuberculose dans un Berlin en proie à l'inflation, Kafka sait qu'il n'a plus que quelques mois à vivre. Bientôt, il renoncera à ses promenades. Alité, il s'amusera avec sa jeune fiancée Dora Diamant à raconter des contes de fées en projetant des ombres chinoises avec ses mains de plus en plus décharnées sur le papier peint de leur petit appartement où il a enfin connu le bonheur conjugal. Bientôt, il entamera son dernier voyage, via Prague, pour le sanatorium de Kierling, près de Vienne. Il s'enchantera de la venue d'un petit oiseau dans sa chambre et mourra le 3 juin 1924.
Quelle longue nuit s'enfuit à travers le verger avec deux coqs dans son filet de lumière ! Me tuera-t-elle, un jour, avec la malice d'un scorpion ?

Hors ligne Cendres

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 809
Re : Ces actes d'intelligence sortis du cœur de la tendresse
« Réponse #1 le: 03 octobre 2021 à 09:29:29 »
Je connais de nom cette personne, mais je suis incapable de dire ce qu'il a écrit.

C'est dommage qu'on a pas l'âge de la petite fille, car je doute que l'histoire est vrai.
Comment une petite fille irait tous les jours au parc seul. Personne ne trouverait cela étrange un vieux monsieur qui va lui parlé, lui donne des petits messages et lui offre une poupée?

Pour moi c'est juste un joli conte.

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 230
    • BEOCIEN
Re : Ces actes d'intelligence sortis du cœur de la tendresse
« Réponse #2 le: 03 octobre 2021 à 19:33:54 »
Bonsoir

Merci pour ce joli conte Exil ! :)


Il eclaire d un jour plaisant cet auteur qui n avait pas l air tres marrant ! :(
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

Hors ligne Exil

  • Aède
  • Messages: 156
Re : Ces actes d'intelligence sortis du cœur de la tendresse
« Réponse #3 le: 07 octobre 2021 à 21:20:27 »
Ma chère Cendres, je ne peux confirmer le caractère authentique de cette histoire. J'ai lu quelque part que cet épisode de la vie de Kafka nous a été parvenu par Dora, sa compagne du moment, dans ses mémoires, même si aucune lettre n'a jamais été retrouvée !

txuku : je répondrais que pour imaginer la métamorphose d'un homme en cancrelat je pense qu'il faut avoir un certain penchant pour le comique si pas marrant au moins noir...  :D

Merci à vous deux d'avoir transmis vos impressions. Je trouvais ça intéressant de partager ça ici.
Quelle longue nuit s'enfuit à travers le verger avec deux coqs dans son filet de lumière ! Me tuera-t-elle, un jour, avec la malice d'un scorpion ?

Hors ligne Basic

  • Aède
  • Messages: 207
Re : Ces actes d'intelligence sortis du cœur de la tendresse
« Réponse #4 le: 13 octobre 2021 à 18:40:59 »
Bonsoir,

je ne connaissais pas du tout cet épisode de la vie de Kafka, il faut avouer que je connais rien de la vie de Kafka.
Lewis Caroll avait offert un monde imaginaire à une petite fille, lui aussi. Mais peut-être y avait il caché des pensées impures comme on disait à l'époque, si l'on en croit la psychanalyse.
Qui se cache derrière les histoires ?
On ne sait pas qui était Homère. Certains pensent qu'il n'a jamais existé. On connaît à peine qui était Rabelais, on imagine quelqu'un qui ressemble à ses livres, on y adjoint quelques certitudes.
Actuellement, un écrivain doit avoir un blog, être sur facebook, avoir sa photo en tête de gondole, causer à la radio, à la télé, être photogénique et bankable. Leur artefact marketing devient plus important que leur personnage, plus monstrueux.
Est ce que j'imagine Kafka, ou Rabelais au salon du livre ?
Merci Exil pour cette tendresse.
B


Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Hors ligne frenchwine

  • Calliopéen
  • Messages: 436
  • Les Muses n'existent pas.
Re : Ces actes d'intelligence sortis du cœur de la tendresse
« Réponse #5 le: 13 octobre 2021 à 18:50:26 »
Comme tous les autres, je ne connaissais pas cette histoire ^^ merci si elle est véridique.
Hormis le trait d’empathie de Kafka, je retiens  "Tout ce que tu aimes sera probablement perdu, mais à la fin l'amour reviendra d'une autre façon." ^^ , je n'y crois pas beaucoup, mais c'est une jolie phrase.

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 700
Re : Re : Ces actes d'intelligence sortis du cœur de la tendresse
« Réponse #6 le: 13 octobre 2021 à 22:12:12 »
Comme tous les autres, je ne connaissais pas cette histoire ^^ merci si elle est véridique.
Hormis le trait d’empathie de Kafka, je retiens  "Tout ce que tu aimes sera probablement perdu, mais à la fin l'amour reviendra d'une autre façon." ^^ , je n'y crois pas beaucoup, mais c'est une jolie phrase.

cf. le fameux https://www.youtube.com/watch?v=12R4FzIhdoQ "and in the end the love you take is equal to the love you make"

c'est mieux dit comme ça

moi je trouve cette histoire sympa, mais décidément le style de Kafka c'est pas trop ma came. j'aime bien ses pitches et ses histoires, mais le style... ici encore la phrase est mal gaulée (même si bon c'est pour une gamine - et puis c'est peut-être mal traduit)

Hors ligne Exil

  • Aède
  • Messages: 156
Re : Ces actes d'intelligence sortis du cœur de la tendresse
« Réponse #7 le: 17 octobre 2021 à 23:28:52 »
Basic : j'adhère totalement à ta réflexion. Merci de l'avoir partagé.

frenchwine : cette phrase, à laquelle Meilhac joint brillamment un équivalent de chez les Beatles "and in the end the love you take is equal to the love you make", m'évoque beaucoup de choses. Je pense que Kafka faisait référence à leur rencontre au moment où il a écrit ces lignes. "L'amour reviendra d'une autre façon", par le biais du travail de longue haleine d'un homme à l'imagination débordante et sans enfant, amour démultiplié. Quelle poupée aurait eu l'amabilité d'écrire des lettres à ses propriétaires ? Mais l'amour, d'une autre façon...
Quelle longue nuit s'enfuit à travers le verger avec deux coqs dans son filet de lumière ! Me tuera-t-elle, un jour, avec la malice d'un scorpion ?

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 230
    • BEOCIEN
Re : Ces actes d'intelligence sortis du cœur de la tendresse
« Réponse #8 le: 18 octobre 2021 à 08:02:48 »
Bonjour

J ai quand meme pris la peine de consulter oui  quai pet dia a propos de Kafka................

La Metamorphose ne m avait pas laisse un souvenir poignant - la Colonie penitentiaire - que je n ai pas terminee - non plus.  :)
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

Hors ligne Feather

  • Prophète
  • Messages: 835
Re : Ces actes d'intelligence sortis du cœur de la tendresse
« Réponse #9 le: 19 octobre 2021 à 12:07:03 »
Cette anecdote décrit très bien la vocation de l'écriture, qui serait de faire émerger l'imaginaire et de nous relier aux êtres.
Les larmes sans pleur sont une lanterne.

Hors ligne Exil

  • Aède
  • Messages: 156
Re : Ces actes d'intelligence sortis du cœur de la tendresse
« Réponse #10 le: 19 octobre 2021 à 22:07:57 »
Merci Feather pour ce retour, très juste.
Quelle longue nuit s'enfuit à travers le verger avec deux coqs dans son filet de lumière ! Me tuera-t-elle, un jour, avec la malice d'un scorpion ?

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.18 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.06 secondes avec 18 requêtes.