Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

19 avril 2021 à 12:07:06
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes mi-longs » L'envers

Auteur Sujet: L'envers  (Lu 2002 fois)

Hors ligne Feather

  • Prophète
  • Messages: 764
Re : L'envers
« Réponse #60 le: 09 avril 2021 à 18:45:43 »
Bonjour Manu

Grandement merci pour ton retour,
Je serai en vacances prochainement, ce qui je l'espère me laissera du temps pour reprendre cet écrit en tenant compte de toutes les judicieuses remarques qui m'ont été faites.
Les larmes sans pleur sont une lanterne.

Hors ligne Manu

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 509
Re : L'envers
« Réponse #61 le: 14 avril 2021 à 16:30:23 »
Bonjour Feather,  :)

Quatrième partie.

Naïvement, je continuais à croire …  «  la rencontre » m’habitait encore.  Ici, je suis un peu surpris par le quelques années après et encore plus par la façon lapidaire dont tu traites ces années de somnolente errance : j'espère que tu reviendra sur les sentiments qui habitaient le personnage lors de ces années : cette douce tristesse de savoir qu'on est capable d'aimer, même si rien ne vient enrichir nos êtres.

pour des raisons que je ne saurais dire,   Je vais être ch...t, mais je suis frustré ici. Dès le début du roman, tu m'habitues à la description précise de sentiments et puis ensuite tu sautes allègrement quelques années et le personnage ne sait pas dire pourquoi elle retourne à la bibliothèque. Oui, je suis frustrée, je veux savoir pourquoi elle s'est éloignée si longtemps ; pourquoi elle revient maintenant. Il me semble que c'est l'essence même de la force de ton écriture.

J’étais terrifiée par la coïncidence, …. Que se passait-il ? Où étais-je ? Alors là, oui, je me pose également la question : où suis-je ?

Au final, je comprends que mes commentaires très terre à terre ne veulent, peut-être, rien dire par rapport à l'histoire que tu veux nous raconter (je les laisse quand même, des fois que..). Je comprends que je n'ai pas encore compris grand-chose à ton histoire et cela m'intrigue. J'aime bien quant l'auteur joue au chat et à la souris avec moi.  A la fin de ce chapitre, je me demande si nous avons quitté un jour l'esprit imaginatif de l’aventurière littéraire pour un monde bien réel.  Je vais bientôt le découvrir, c'est sûr. ;)

À bientôt pour la suite de l'aventure...

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 294
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : L'envers
« Réponse #62 le: Hier à 17:39:26 »
Bonjour Feather,


J'ai profité de mon week-end pour prolonger ma lecture de ton texte, découvrant avec plaisir la quatrième partie de cette histoire mystérieuse et passionnée.

J'y ai trouvé une intrigue surprenante mêlée de cauchemars et de rebondissements en tout genre. Il y a là une intériorité volcanique aux débordements intenses et volcaniques. Je me suis alors demandé quel était le nom de cet homme, cet inconnu dont l'apparence me semble étrangement aussi familière qu'inhabituelle. ^^


Merci à toi pour cette lecture divertissante, un moment de partage dont les émotions chavirent en tout sens.

À bientôt pour la suite de cette lecture. :)
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Feather

  • Prophète
  • Messages: 764
Re : L'envers
« Réponse #63 le: Hier à 21:34:15 »
Merci à vous deux , Manu et Alan de continuer de porter un intérêt pour ce texte.

C'est un texte que j'ai voulu intuitif et malgré cela construit sur un vécu émotionnel, bâtit sur des représentations imaginaires, ce qui expliquerait le caractère irrationnel de certaines descriptions.
J'ai souhaité faire le focus sur la cristallisation des sentiments autour de cet homme pour évoquer la transcendance et la superficialité de l'amour lorsque celui-ci ne trouve sa finalité que dans la folie.
Cet homme n'a pas réellement d'existence, il est une pure projection, le phénomène amoureux finalement devient très vite une hallucination:
Une faille chez cette héroïne morcelée par une émulation affective.
Les larmes sans pleur sont une lanterne.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.022 secondes avec 18 requêtes.