Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

15 juillet 2024 à 06:17:49
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » La friandise défendue.

Auteur Sujet: La friandise défendue.  (Lu 933 fois)

Hors ligne Feather

  • Prophète
  • Messages: 941
La friandise défendue.
« le: 21 décembre 2019 à 11:37:19 »
L'autre jour maman me disait que les bonbons c'est pas bon!
Alors je lui répondais,
puisque c'est pas bon les bonbons, je n'en mangerai plus, ouais d'ac pas d'ac!
Aujourd'hui cette réplique me paralyse toujours autant. Et j'en pleurs des larmes amères, car bien que mon défi fut de ne plus en manger, il reste cependant une cruelle censure. Parfois, dans l'arrière rue de mon quartier qui mène à la charcuterie Favier, je salive devant la devanture de Georgette la bonbonnière... Tout est un artifice de couleurs et de saveurs acidulées. À chaque fois que ma tentation est grande, je sombre dans des agapes délictuellement sirupeuses.
Et ce, le vendredi de chaque mois. Tel un spectacle enrubané, les arômes diffusent leur nectar embaumant dans les abysses de mes narines en peine. Les rosaces rosées de mes joues gonflent sous l'effet de mon péché mignon dont la frénésie des tentations ne saurait me faire obtenir grâce !
Mes jambes titubent sous le poids de mon probable écoeurement lorsque les sucres d'une blancheur insoupçonnée viennent parsemer ma bouche de leur poudre douce.
Tout se délecte et s'apprivoise.
C'est une ronde de fanfares sur une somptueuse toile de sucres d'orge et d'anis diablement attirants qui m'aide à me consumer dans des remords interdits.
Sans aucune rémission, je me lèche amoureusement les babines rue Condor. Et le défendu devient sous une alchimie, une parfaite insomnie d'un temps ou jadis enfant je croulais sous le poids de l'indécente culpabilité.
Les bonbons, c'est bon, et le ronflement de leur odeur m'abandonne à la faveur d'un désir bien plus flateur que les permissifs dictons sauraient pardonner.
Depuis que je succombe à mon orgie indécemment délicieuse, je pense à cette Mère, autoritaire et sauvagement austère.
« Modifié: 17 avril 2023 à 23:04:14 par Feather »
Les larmes sans pleur sont une lanterne.

Hors ligne Cheeseback

  • Calligraphe
  • Messages: 104
Re : La friandise défendue.
« Réponse #1 le: 21 décembre 2019 à 12:26:28 »
Une historiette nostalgique qui m'a tiré un sourire, est elle faussement naïve ? (je salive devant la devanture de Georgette la bonbonnière... ) Je ne sais pas mais c'est cinq minutes de lecture appréciée.  :)

Anna (politaine)

Addenda tardif : "Et le défendu devient sous une alchimie, une parfaite insomnie d'un temps ou jadis enfant je croulais sous le poids de l'indécente culpabilité."

ça, j'adore...
« Modifié: 21 décembre 2019 à 12:33:29 par Cheeseback »

Hors ligne Feather

  • Prophète
  • Messages: 941
Re : La friandise défendue.
« Réponse #2 le: 21 décembre 2019 à 13:06:12 »
Cheeseback,

La sucrerie défendue peut-être une délicieuse tentation. Qu'advienne le moment de succomber aux interdits moraux quand l'innocence se fait favorite!

Merci pour ton commentaire.
Et au plaisir de te lire prochainement.

Les larmes sans pleur sont une lanterne.

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 355
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : La friandise défendue.
« Réponse #3 le: 21 décembre 2019 à 16:03:44 »
Bonjour Feather,


Voici qui ressemble à un quelque chose d'autobiographique. Je dirais que c'est difficile de dire, à ce stade, si tu parles de toi-même, de tes goûts, de tes préférences, ou si au contraire c'est une fiction (voire une auto-fiction).

Peut-être l'argumentaire m'a semblé un peu faible, j'aurais aimé que tu me fasses aimer les bonbons, ou alors la dimension morale de ton récit m'a semblé un peu limitée... Quoi qu'il en soit, je trouve que tes écrits mériteraient plus de soin et d'élaboration, c'est ce que j'ai retenu de ce texte.


Merci à toi pour cette lecture ! ^^
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Dot Quote

  • Équipe Mammouth - Maquette
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 057
  • ?
Re : La friandise défendue.
« Réponse #4 le: 24 décembre 2019 à 21:11:20 »
j'ai lu une fois la première et la dernière phrase
je reviens aujourd'hui et lis le premier paragraphe
*savoure*
:0
"Je suis Miroir de Fumée, parce que je me vois en chacun de vous, mais nous ne nous reconnaissons pas les uns les autres à cause de la fumée qu'il y a entre nous."
- Don Miguel Ruiz

Hors ligne BAGHOU

  • Prophète
  • Messages: 689
  • Reflet de l'humeur du moment
Re : La friandise défendue.
« Réponse #5 le: 26 décembre 2019 à 20:47:08 »
Bonsoir,

Je me suis régalée de sucre à la première lecture, celle du premier degré, j'ai accompagné la narratrice et je me suis retrouvée à ses côtés en tant qu'observatrice et cela marche. Il semble que la boîte de chocolats de Noël trouve ce soir un épilogue à sa vie.  8) :noange:
Et puis à la seconde lecture, je me suis laissée séduire en trouvant aux détours de certaines phrases, un second degré d'appréciation, voulu ou non, difficile à dire. La lectrice que je suis, en tout cas, a joué avec les mots et leur double sens pour y voir autre chose. Mon imagination a fait le reste... ::)

Merci pour les petites douceurs sucrées et les odeurs qui les accompagnaient. Petite, j'achetais des Mistral gagnants à la station-service située non loin du collège. Un très bon souvenir. :P


NB : Je ne cherche jamais les coquilles, mais d'instinct, je ne mettrai qu'un seul M à consumer.
"La critique, art aisé, se doit d'être constructive." Boris Vian dans l'Herbe rouge.

Hors ligne Feather

  • Prophète
  • Messages: 941
Re : La friandise défendue.
« Réponse #6 le: 27 décembre 2019 à 11:47:23 »
Oups☺! Merci Baghou pour ta correction.
Les larmes sans pleur sont une lanterne.

Hors ligne Kalimero

  • Tabellion
  • Messages: 40
Re : La friandise défendue.
« Réponse #7 le: 17 novembre 2023 à 00:13:26 »
Pour moi la beauté de ton texte réside en cette déscription de l'expérience gustative. Au début je l'ai trouvé trop appuyée, puis avec le recul je m'aperçois que c'est un mystère, ce qui est décrit. On pourrait tout aussi bien l'assembler aux haricots verts ou aux poids chiches, si toutefois on change deux ou trois mots.

Le gustatif entre en jeu durant une bonne partie du texte, et quand j'écris personnellement, je ne m'étends pas autant sur le déscriptif des sens (enfin ça dépend).

J'ai apprécié ton texte car tu fais d'une évidence (les bonbons) un mystère.
What you get is exactly what you give.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.02 secondes avec 20 requêtes.