Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

15 juillet 2024 à 07:07:09
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » le premier du dico

Auteur Sujet: le premier du dico  (Lu 590 fois)

Hors ligne Dot Quote

  • Équipe Mammouth - Maquette
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 057
  • ?
le premier du dico
« le: 21 novembre 2023 à 13:14:40 »
.
le premier du dico
#humour triste #pseudosophie #un exemple parmi plein #sociocritique



y'a que l'intention qui compte ? la culture de la misère, c'est l'art de se rassurer avec des fausses solutions, de satisfaire et contenter par l'illusion, et ce dans un plan d'efficacité financière que j'aimerais bien remettre en doute...

cet arrêt de bus, là... dans les coins perdus de la ville, c'est juste un poteau avec affiché en panneau, les horaires, un plan, pis c'est marre, t'as un budget communal tendu et pas bcp de clients concernés, alors l'équipe des urbanistes ils te font ça pour pas grand coût ; pis quand y'a un peu plus de monde et qu'ils veulent investir pour le confort clientèle, bin il te font cet abribus... mais ça coûte cher, qmm bcp plus que le simple poteau, oui là faut toute la structure, le mur de fond, le toit, le banc, pourquoi pas s'ils ont le budget de ouf, les coupes-vent sur les côtés... alors pour économiser au max pour pas trop douiller non plus inutilement l'impôt local, bin on va cultiver la misère : celui que j'ai croisé là, il a pas les coupe-vent, mais ils sont allés plus loin ! il pleut, je vois que le banc est trempé, je m'attarde sur le toit et... il fait quoi, quarante centimètres, et il protège rien de la pluie ; pour un abribus on sent que le terme est là juste pour la forme, qu'ils ont monté la structure pour qu'on se rassure à se dire qu'on vit dans un confort civilisé sympathique mais franchement : il sert à quoi votre abribus s'il abrite même pas ? à part décupler le prix de l'arrêt et conforter les gens dans l'illusion qu'on est pas si mal lotis, j'vois pas ; pour économiser efficacement si tu veux garder les clients bien sous la pluie, mets ton poteau pas cher, j'te jure t'y gagneras !

mais non, culture de la misère, illusion, fausse solution...

allez, qmm une médaille pour lui, il vient d'inventer l'indétrônable premier mot du dictionnaire : avec le 'a' privatif qui nie l'être de l'objet, on obtient l'aabribus, l'ordre alphabétique lui rend cet honneur, c'est beau non ? wè je prend la gagne là où je peux... misère de misère


dq
.
« Modifié: 21 novembre 2023 à 13:16:16 par Dot Quote »
"Je suis Miroir de Fumée, parce que je me vois en chacun de vous, mais nous ne nous reconnaissons pas les uns les autres à cause de la fumée qu'il y a entre nous."
- Don Miguel Ruiz

Hors ligne Michael Sherwood

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 013
Re : le premier du dico
« Réponse #1 le: 21 novembre 2023 à 15:11:14 »
Un petit coup de déprime, Dot Quote ?

Pour te redonner le moral, voici l’abribus, version africaine :




Remarque il a dans la déco un petit côté Jean-Michel Othoniel pas très dégueu, si on fait abstraction du reste…  8) !
It's not because you're paranoid that they aren't after you.

Hors ligne Dot Quote

  • Équipe Mammouth - Maquette
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 057
  • ?
Re : le premier du dico
« Réponse #2 le: 21 novembre 2023 à 15:16:59 »
l'une des bases de la culture de la misère : se dire que y'a pire, et ainsi cautionner autant le mauvais, que ce pire qui doit moins être rassuré que nous quand on relativise gràce à lui...

oui p'tit coup de déprime ='(
"Je suis Miroir de Fumée, parce que je me vois en chacun de vous, mais nous ne nous reconnaissons pas les uns les autres à cause de la fumée qu'il y a entre nous."
- Don Miguel Ruiz

Hors ligne Choumi

  • Prophète
  • Messages: 615
Re : le premier du dico
« Réponse #3 le: 21 novembre 2023 à 16:58:09 »
Bonjour
Pas que du faux dans ton texte, beaucoup de vrai même
Tes réflexions partent toujours d’une réalité courante et débouchent sur un petit mal de vivre qui prend tout à la lettre ( du moins c’est ce que je pense peut-être à tort)
Ta réponse à Michel Sherwood illustre ( à mon avis) mes propos sur un certain ras le bol
Regarder derrière pour ne pas oublier qu’ il y a pire ne doit pas nous arrêter d’aller de l’avant mais simplement nous dire qu’il faut aussi partager
Savoir se situer dans notre société est peut-être la clé de ma liberté d’esprit pour revendiquer et distribuer suivant mes moyens à moins chanceux , du  moins c’est ce que je pense
Tes différents textes pourraient à coup sûr animer une soirée de réflexions dont je suis assez friand
Amicalement
Michel
« Modifié: 21 novembre 2023 à 17:01:28 par Choumi »

Hors ligne Dot Quote

  • Équipe Mammouth - Maquette
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 057
  • ?
Re : le premier du dico
« Réponse #4 le: 21 novembre 2023 à 18:11:43 »
qui prend tout à la lettre ( du moins c’est ce que je pense peut-être à tort)
tu as exactement raison, wi l'un des problème que je rencontre, notamment par cette infantile non-construction au mensonge : je suis très crédule et ne sais absolument pas comprendre le second degré, ou toute forme d'à-peu-près ou d'à-côté de la langue... deviner ce que pensent les gens n'est pas un exercice où j'excelle, savoir lire entre leurs lignes m'est à peine possible, et seulement après des mois ou des années d'approfondissement de la relation, et là encore je reste très approximatif... y'a des avantages et des inconvénients : lucidité sur certains sujets où les gens n'ont que des phrases préconçues que je sais parfois dépasser et creuser contre intuition de ces-dites, contre naïveté profitable aux gens malhonnêtes ou moqueurs ou bien habitués à se dissimuler derrière le non-explicite... aisance avec les mots du dico contre maladresse totale face aux us conversationnels populaires... difficulté à lâcher prise, à rire, contre satisfaction solide à être sérieux
'_'

Ta réponse à Michel Sherwood illustre ( à mon avis) mes propos sur un certain ras le bol
oui j'en profite pour manifester un sentiment de culpabilité, l'amertume de cette réponse n'est pas contre Michael, merci pourtant à lui de me fournir un terrain où ce que je pense ne lui est pas personnellement adressé

Regarder derrière pour ne pas oublier qu’ il y a pire ne doit pas nous arrêter d’aller de l’avant mais simplement nous dire qu’il faut aussi partager
positivisme constructeur que je plussoie totalement en dépit de ma mauvaise foi qui se lit ici

Tes différents textes pourraient à coup sûr animer une soirée de réflexions dont je suis assez friand
la boucle se boucle, je crois ce genre de soirées m'inspirent tout comme j'aime les inspirer... ça fait un bail d'ailleurs, mais je retrouve la tonalité assez fréquemment même pendant la journée, ça gravite tjrs un peu autour de moi, comme je disais j'suis très peu second degré, ce qui est un peu un frein à des relations socialement agréables et de proximité, mais c't'une ambiance dans laquelle je me retrouve le mieux... je prends remarque pour me dire que faudrait que je m'ouvre à plus de complicité (j'ose pas mettre familiarité, intimité, pour désigner des relations sans filtre, plus humaines, amicales au delà de la cordialité, bref, où mon autrui se sentirait plus proche de moi et moi de lui...)
(edit : et je serais honoré d'ainsi animer de l'inspiration, et de te savoir profiter en ces soirées)



merci pour tes précieux mots Choumi, et que ton jour fut bon aussi j'espère, le mien se dirige vers sa fin en un bilan positif ; notamment grâce à toi

=)
« Modifié: 21 novembre 2023 à 18:14:05 par Dot Quote »
"Je suis Miroir de Fumée, parce que je me vois en chacun de vous, mais nous ne nous reconnaissons pas les uns les autres à cause de la fumée qu'il y a entre nous."
- Don Miguel Ruiz

Hors ligne Delnatja

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 193
  • Ailleurs et au-delà
Re : le premier du dico
« Réponse #5 le: 22 novembre 2023 à 19:52:54 »
J'aime bien ce texte.
La misère du monde, la misère des réseaux sociaux, la montée de l'intolérance et de la connerie.
Non ! Décidément, je n'aime le monde dans lequel je vis, je préfère celui que je m'invente, même s'il n'est pas parfait.
Un monde, où les abris bus sont chauffés en hiver et où aucun sans-papiers n'est obligé de s'y réfugier.
Belle soirée.
Michèle

Hors ligne LOF

  • Prophète
  • Messages: 882
  • Frappé par le vent
Re : le premier du dico
« Réponse #6 le: 23 novembre 2023 à 10:01:54 »
 Ton style s'accorde bien avec le sujet.
 Objet du pauvre, écriture du pauvre,
 mais une réflexion riche sur le sujet.
 Sur un exemple particulier tu dénonces tout un système.
 Je te suis.
Lof

Hors ligne Dot Quote

  • Équipe Mammouth - Maquette
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 057
  • ?
Re : le premier du dico
« Réponse #7 le: 27 novembre 2023 à 13:18:44 »
yoyoyo, un peu en retard dsl

je savais pas trop comment répondre pour la moindre des politesses, j'vais tenter de pas trop flooder alors juste : j'crois on est d'accord : le système est bien foireux ! mais paranoïsé-je : le système, c'est nous ! aaaaaaaoscour

merci pour votre passage Delnatja et LOF
et à +++
"Je suis Miroir de Fumée, parce que je me vois en chacun de vous, mais nous ne nous reconnaissons pas les uns les autres à cause de la fumée qu'il y a entre nous."
- Don Miguel Ruiz

Hors ligne Dot Quote

  • Équipe Mammouth - Maquette
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 057
  • ?
misère de cuillère
« Réponse #8 le: 22 mars 2024 à 20:28:15 »
misère de cuillère
#humour triste #pseudosophie #un exemple parmi plein #sociocritique

hmmoh j'avais un endroit pour aborder la culture de la misère... la prochaine fois je parle des trottoirs qui font vingt centimètres de large !



ma mère était chimiste, et j'ai un souvenir très ancien, j'étais tout petit, et elle m'avait appris comment tourner du poignet pour mélanger le sucre dans une tasse de thé... ça m'apparaissait tellement élémentaire que j'pensais que c'était de ces trucs basiques qui peuvent servir quand t'es adulte, bien que ce soit un petit détail théorique sans caractère vital ou mortel, mais plutôt ingénieux et nécessitant un minimum d'adresse à entraîner ; quand t'es gamin y'a un moment où t'es là à te concentrer à comment faire les gestes, non ? il me semble avoir phasé sur la question quand au lycée en travaux pratiques, on avait ce si fascinant 'turbulent', ce bout d'aimant que sous la plaque aimantée tournante, tu le mets dans ton récipient expérimental pour mélanger un liquide avec un autre produit, et qui mélange tout seul comme c'est magique : punaise le confort feignant ! 'z'ont qu'ça à foutre comme dépenses nationales scolaires, plutôt que de nous apprendre à jouer du poignet ? jamais ils nous ont appris ce truc un peu moins dépendant du système matérialiste, pour cet argument d'aliénation financière seulement ? aujourd'hui j'y repense sous mon idée fixe de 'culture de la misère', parce que faut admettre un truc : pour pouvoir mélanger au poignet le sucre, faut un minimum d'espace libre, faut pas remplir à raz-bord, non, il faut du contenant au récipient qui ne serve pas à contenir... et ça notre société elle aime pas du tout ! ce serait gaspiller de la taille de tasse ! du coup pendant qu'on trouve normale une taille adaptée à notre soif si elle est remplie à raz-bord, on ne profite plus de l'espace gaspillé pour se permettre de maîtriser le coup de poignet, et comme on n'est pas tous chimistes avec un turbulent, on est tous fiers de considérer la cuillère comme un outil indispensable à notre survie ! je me demande à quel point je peux paraître anormal à utiliser la technique du poignet, parce que je me heurte à ces tasses à raz-bord, ou qui à moitié remplies te laissent un peu frustré de la goutte ; j'suis sûr y'en a plein ça leur viendrait pas à l'idée, tout comme j'aurais pu passer à côté si ma mère ne m'avait pas ancré ce souvenir très jeune... ce truc de culture de la misère, pour moi se retrouve dans tellement d'objets matériels ! ok c'est une belle invention la cuillère, et du coup pour cet exemple on voit bien que j'ai strictement rien gagné à savoir mélanger mon sucre sans son aide... mais vous trouvez pas y'a d'autres exemples comme ça, où on est tellement assistés par l'outil qu'on en oublie qu'un petit déclic intellectuel pourrait le rendre obsolète ? des trucs parfois trèèès chers, d'où ptetr l'impensable notion de culture de la misère, mais qui qmm servent un peu à repousser un peu plus en arrière notre cerveau, loin des possibilités qu'il pourrait permettre à nos corps, sans frais de constructions d'artifices, frais qui pourraient être utilisés à meilleur escient je trouve...
"Je suis Miroir de Fumée, parce que je me vois en chacun de vous, mais nous ne nous reconnaissons pas les uns les autres à cause de la fumée qu'il y a entre nous."
- Don Miguel Ruiz

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.021 secondes avec 19 requêtes.