Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

13 juillet 2024 à 08:51:15
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » Méditations sur un amour impossible

Auteur Sujet: Méditations sur un amour impossible  (Lu 390 fois)

Hors ligne Oncle Archibald

  • Scribe
  • Messages: 97
Méditations sur un amour impossible
« le: 06 novembre 2023 à 10:50:40 »
Pour Rimbaud, la femme est semblable à une messagère de l’infini, parée de sa beauté, et dont la mission est d’élever l’âme humaine de la prison terrestre à la clarté du jour.

   C’est ainsi que je veux voir J.

   Je désire de toute mon âme parvenir à la considérer non plus comme un être dont je serais épris mais comme une muse inaccessible, siégeant au Parnasse : Une muse équivoque, équanime dans sa part inatteignable, au-delà de tout défaut, sans souillure ni avilissement matériel terrestre, mais tout à la fois accessible et bienveillante en tant qu’amie et confidente.

   J’ai pensé à elle comme à ma « Dulcinée du Toboso », moi pauvre Don Quichotte, pétri d’amour courtois moyenâgeux, imprégné des déboires de Julien Sorel dans Le Rouge et le Noir ; m’imaginant à la conquête de la belle Mathilde, figure inaccessible de l’aristocratie. J. ressemblerait d’ailleurs bien davantage à Madame de Rênal, douce, modeste et sage. Prenant courage afin de lui remettre la lettre que je lui ai remise, je me souvins de Julien Sorel se jurant que s’il ne prenait la main de Madame de Rênal dans la sienne avant minuit, il monterait dans sa chambre se brûler la cervelle ! Image romanesque et romantique s’il en est !

   J. doit être au-delà de tout cela…

   Elle est l’élégance même. Je suis parvenu à discerner la fragilité de son cœur, qu’elle a alors protégé de sa pâleur. J’ai senti poindre la colère sous sa douceur si touchante. Son âme est à fleur de peau. Son charme en est exacerbé. Elle est capable de souffrir énormément, cela se ressent. Sa sensibilité est telle que la souffrance qu’elle pourrait me provoquer sans l’avoir voulue la rendrait malade. Elle est délicatesse et indulgence. Elle est inspiration.
   La colère dont elle pourrait être capable serait sans doute feinte, volontairement ou non, dans un but de protection mutuelle.

   Comment ! Moi pauvre fou ! Je pourrais être cause de sa souffrance ? Comment pourrais-je l’assumer ?

   Je la pense également forte : dans son petit corps de femme plein de noblesse et dont le port est sans pareil, existe une puissance intérieure insoupçonnée et belle…

   « Je est un autre » : Cet aphorisme de Rimbaud, ce poète qui m’inspire tant, qu’il écrit dans une lettre à son ami Demeny le 15 mai 1871, parmi d’autres fulgurances, et de laquelle bien des érudits ont tenté de faire l’exégèse, reflète mon état d’esprit actuel. Je ne me reconnais plus. Quel est donc cet autre qui parle en moi, et dont toute l’énergie semble se prolonger en une direction unique ?


   Ces vers me sont venus :

De tréfonds en tréfonds et plus au fond encor,
Je me noie en une eau si huileuse et si noire ;
Rhumatisant mon cœur, brutalisant mon corps,
Le désespoir me serre en sa robe de moire…
« Modifié: 07 novembre 2023 à 10:20:12 par Oncle Archibald »
Au lieu de mettre en joue quelque vague ennemi,
Mieux vaut attendre un peu qu'on le change en ami.
(Georges Brassens)

Hors ligne Basic

  • Modo
  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 057
Re : Méditations sur un amour impossible
« Réponse #1 le: 06 novembre 2023 à 17:37:33 »
Bonjour

quelques mots sur ce texte

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Page perso ( sommaire des textes sur le forum) : https://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=42205.0

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Cendres

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 137
Re : Méditations sur un amour impossible
« Réponse #2 le: 06 novembre 2023 à 18:38:49 »
Merci pour ce texte.

Il fait référence a des œuvres littéraire.  Les personnes ne les ayant pas lut seront moins apte a saisir la richesse de ton récit.

En lisant ton texte, la narrateur imagine une femme "parfaite", car prenant en référence divers personnages littéraires.

Ca m'a fait penser a une blague ou un homme dit que la femme qu'il recherche doit avoir le corps de Ava Max, le visage de Dua Lipa et les cheveux de machin et les yeux de truc... Il ne trouvera jamais cette femme parfaite ^^

« Modifié: 06 novembre 2023 à 18:40:26 par Cendres »

Hors ligne Oncle Archibald

  • Scribe
  • Messages: 97
Re : Méditations sur un amour impossible
« Réponse #3 le: 07 novembre 2023 à 10:12:17 »
Merci Cendres et Basic pour vos retours.

Basic peux tu développer ton idée sur la polysémie du mot port?

Cendres, effectivement on idéalise toujours un peu l'être aimé... 
Et tu as raison c'est vrai que pour qui n'aurait lu ni Cervantès ni Le Rouge et le Noir, ça doit paraitre bien abscons... Mais je les invite à lire au moins Le Rouge et Le noir c'est indispensable! :P
Au lieu de mettre en joue quelque vague ennemi,
Mieux vaut attendre un peu qu'on le change en ami.
(Georges Brassens)

Hors ligne Basic

  • Modo
  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 057
Re : Méditations sur un amour impossible
« Réponse #4 le: 07 novembre 2023 à 12:01:02 »
Port d attache
Port de tête

En fait je n y avait pas pensé vraiment... Ton texte me l a ramené en tête
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Page perso ( sommaire des textes sur le forum) : https://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=42205.0

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 354
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Méditations sur un amour impossible
« Réponse #5 le: 08 novembre 2023 à 11:22:07 »
Bonjour Oncle Archibald,


Tu proposes ici un grand classique de la littérature : l'amour impossible.

J'ai eu l'impression, en te lisant, que tu passais assez rapidement d'un sujet à l'autre alors que j'aurais aimé en savoir un peu plus sur cette femme dont tu nous parles. Parler un peu moins des autres écrivains et un peu plus d'elle m'aurait sûrement plu.

Sinon, j'ai l'impression que c'est bien écrit dans le sens où il y a une recherche du langage qui me parle.


Merci à toi pour cette lecture.

Et à bientôt sur le Monde de l'Écriture.
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Oncle Archibald

  • Scribe
  • Messages: 97
Re : Méditations sur un amour impossible
« Réponse #6 le: 10 novembre 2023 à 11:17:36 »
Merci Alan pour ton commentaire et tes justes remarques. Effectivement ça part un peu dans tous les sens car ça partait de réflexions qui me sont venus comme ça mais ça pourrait être développé.
Au lieu de mettre en joue quelque vague ennemi,
Mieux vaut attendre un peu qu'on le change en ami.
(Georges Brassens)

Hors ligne azerta

  • Calliopéen
  • Messages: 414
Re : Méditations sur un amour impossible
« Réponse #7 le: 05 janvier 2024 à 21:20:04 »
Talentueux!

Est ce que J. existe en vrai?

Je suis fascinée par ses amour dévorant. Et Julien Sorrel, son caractère passionné se retrouve bien dans ton texte.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.022 secondes avec 18 requêtes.