Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

22 juin 2024 à 20:23:13
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes mi-longs » Echange épistolaire [Historique]

Auteur Sujet: Echange épistolaire [Historique]  (Lu 502 fois)

Hors ligne Prélude

  • Tabellion
  • Messages: 59
  • Nelson and Co (Tome 1 ) : Simao
Echange épistolaire [Historique]
« le: 08 juillet 2023 à 19:33:04 »
 
Petite mise en contexte : Cet échange sera publié en plusieurs parties, pour plus de facilité.  Je pense que je donnerais des indications plus poussées en temps voulu, pour savoir quelle partie est à commenter ou non (n'hésitez pa à me dire si cela vous pose souci , chers membres du staff).

Il s'agira d'un échange entre Emile, jeune soldat de la Première Guerre Mondiale, démobilisé après avoir perdu une jambe à cause d'un obus et Auguste, son ex sergent pour lequel il s'est pris d'afffection ( et réciproquement). Je vous laisse avec la suite




PS : Les lettres ne seront pas en couleur dans la version définitive. C'est juste là pour vous aider à mieux les différencier.

1er Novembre  1916

Cher Émile,


Si vous lisez ces mots, c’est que cette lettre vous est  bien parvenue. Le fait que je vous écrive va sans doute vous surprendre car vous n’êtes point de ma famille. Cependant, dès que j’ai ouï dire que vous avez été démobilisé , vous écrire m’est apparu comme une évidence et je ne sais combien je l’aurais regretté si je ne l’avais point fait.

Autrement, j’espère que vous allez bien. Pour ma part, cela peut aller. Je profite d’être en 3e ligne pour vous écrire ces quelques lignes. Récemment, je suis passé au régiment d’artillerie de campagne, où je suis maréchal des logis. Cela change de l’infanterie mais je m’y habitue.  Mes camarades et moi  tenons bon pour protéger la France malgré un quotidien difficile.  Je pense à vous au quotidien, ce qui me redonne le sourire Je ne parviens pas à trouver les mots pour vous faire savoir à quel point vous me manquez. J’espère de tout mon cœur afin de vous serrer dans mes bras, mais ces dernières se font de plus en plus rares.

Je me souviendrais toujours de notre rencontre, il y a maintenant presque un an et demi. À peine avons-nous échangé un premier regard que j'ai senti en vous une profonde gentillesse et vivacité d’esprit. Lorsque vous avez commencé à me soutenir, alors que j’étais en pleurs, j’ai su que je ne m’étais pas trompé.  Nos instants ensemble me faisaient presque oublier l’Enfer. Malgré nos 24 ans d’écart et notre différence de grade, je vous considère  comme un ami.  Je me souviendrais toujours de cette fois où vous avez pris le temps de me soigner  et de veiller sur moi alors que vous étiez épuisé. Chaque souvenir que j’ai de vous est pour moi aussi précieux que ceux avec ma famille,

Je me doute bien que la situation dans laquelle vous vous trouvez n’est point facile et que vous devez fournir des efforts pour pouvoir réapprendre à vivre . Aussi , je vous encourage de tout mon cœur. Chaque soir, je prie afin que vous puissiez aller mieux, mais aussi pour que cette guerre se finisse.  Vous êtes un jeune homme courageux méritant tout le bonheur du monde. Continuez à prendre soin des autres, mais n’oubliez pas non  plus de penser à vous !
Avec les mois de décembre et janvier qui approchent, je vous souhaite également un Joyeux Noel et une bonne année en avance, au cas où  je n’ai pas l’occasion de vous réécrire d’ici là.  Au fait, vous pouvez m’appeler Auguste, cela ne me dérange pas.

Avec toute mon affection


Auguste







18 novembre 1916

Cher Auguste,


Vous ne pouvez pas savoir à quel point le fait de recevoir une lettre de votre part m’emplit de joie. Même si nous avons échangé notre adresse, je n’imaginai pas que vous prendriez le temps de m’écrire. Je ne sais  comment vous remercier pour tous ces bons moments passés ensemble malgré le Pandémonium. Votre absence se fait sentir même si  je pense à vous au quotidien. Ma mère refuse que je revois un de mes camarades en permission, craignant que mes mauvais souvenirs ne m’assaillent encore plus. Même si je la comprends, sachez que si vous en avez une, j’insisterais jusqu’à ce qu’elle cède pour pouvoir vous passer ne serait-ce qu’une minute en votre compagnie.
 

J’ai, hélas, bien conscience des dantesques conditions auxquelles vous êtes confrontées. Nonobstant, je sais aussi que vous et les autres soldats, vous battez pour la France et j’espère que vous vous plaisez dans votre nouveau régiment. Votre dévouement est admirable et je suis fier de vous compter parmi mes amis.  Sachez que vous êtes également une très belle rencontre à mes yeux. Vos exhortations et adjurations me touchent. Je fais de mon mieux pour récupérer et m’adapter à ma nouvelle vie. J’ai conscience que le chemin sera long, difficile, et même que je ne pourrais jamais me remettre totalement de mes traumatismes. Mes proches s’inquiètent pour mon avenir et je les comprends.  Cependant, leur soutien , tout comme le vôtre me donnent la force de continuer à me battre. Ainsi, j’essaie de leur rendre la pareille comme je peux.  J’essaie  de lire et de jouer du hautbois ,  même si mes souvenirs me hantent D’ailleurs  ma sœur a fait la connaisance de votre fils Marcel alors que ma mère l’avait emmené joué au Square Carpeau et ils se sont immédiatement fort bien entendu.

Vous remerciant de  nouveau pour votre lettre, je vous envoie toutes mes plus sincères pensées et toute mon amitié  en cette période difficile. J’espère que la paix sera bientôt retrouvée et que nous pourrions un jour passer à nouveau des moments ensemble. En attendant, prenez soin de vous ainsi que de vos frères d’armes. Je vous souhaite également un Joyeux Noël et une bonne année si je n’ai pas l’occasion de vous donner des nouvelles d’ici là.  Si vous avez l’occasion de voir Zéphyr, embrassez le pour moi. Dites-lui que je pense tous les jours à lui et que j’espère pouvoir à nouveau le serrer dans mes bras .


Avec toute mon affection



Émile



Modération  :  messages regroupés. Si tu pouvais éviter les doubles messages à la suite, ce serait cool ! Merci  ;)


 
« Modifié: 09 juillet 2023 à 08:02:48 par Claudius »
N'hésitez pas à aller voir ma fiction : Nelson and Co (Tome 1 )  Simao

Hors ligne Basic

  • Modo
  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 010
Re : Echange épistolaire [Historique]
« Réponse #1 le: 13 juillet 2023 à 07:23:28 »
Bonjour,

beau défi que le récit épistolaire.

Les rubriques longs et mi longs sont peu fréquentées. L'engagement des commentateurs est plus couteux en temps et en énergie, si tu souhaites recevoir des avis, il est nécessaire de t'impliquer dans le forum au niveau de ces rubriques, du moins il me semble après y avoir été cantonné pendant quelques temps, ça marche comme ça : créer des liens, écrire des commentaires et lire les autres, jouer de la réciprocité et de l'entraide. IL y  pas mal de nouveaux projets.
Voici mon  commentaire sur ton premier post.

B

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Page perso ( sommaire des textes sur le forum) : https://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=42205.0

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Prélude

  • Tabellion
  • Messages: 59
  • Nelson and Co (Tome 1 ) : Simao
Re : Echange épistolaire [Historique]
« Réponse #2 le: 13 juillet 2023 à 10:39:36 »
Merci beaucoup pour cette réponse


Oui , ca a volonté d'être réaliste. Non, je n'ai pas lu de lettres de ce genre, je sais que ma famille en a gardé mais je n'ai toujours pas réussi à mettre la main dessus, malgré la promesse de mes parents de me le donner.

Disons que c'est un bonus d'un plus gros projet donc le récit ne reposera pas uniquement sur la correspondance, même si cela sera une part importante de ce dernier. Un peu comme la BD " Les amis de papier" (je ne sais pas si tu connais) : la correspondance est un élément clé mais on ne voit pas que ca dans l'histoire.

Emile vient d'une famille  Parisienne très aisée (il habite un hôtel particulier) aux origines nobles.

Alors,non, Zéphyr ,contrairement à ce qu'on pourrait penser , est bel et bien un humain et non pas un rat.
N'hésitez pas à aller voir ma fiction : Nelson and Co (Tome 1 )  Simao

Hors ligne Basic

  • Modo
  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 010
Re : Echange épistolaire [Historique]
« Réponse #3 le: 13 juillet 2023 à 11:11:35 »
Peut-être alors marquer un peu plus la différence dans les deux types de syntaxe.

B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Page perso ( sommaire des textes sur le forum) : https://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=42205.0

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.018 secondes avec 18 requêtes.