Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

12 juin 2024 à 23:35:18
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'antichambre de l'édition » Promotion fastidieuse

Auteur Sujet: Promotion fastidieuse  (Lu 2488 fois)

Hors ligne Deewild

  • Aède
  • Messages: 236
Promotion fastidieuse
« le: 06 février 2023 à 00:42:04 »
Bonsoir,
Je suis contraint par la singularité de mes écrits, je vais devoir commencer la publication de mes écrits par l'auto édition, avec le souhait de connaître toutefois un éditeur sérieux ou au moins capable de m'aider par la suite.
J'ai toujours eu une appréhension notable par rapport au statut d'auteur indépendant. Entre les clichés de l'artiste célèbre dans les ME classiques (ce qui n'est que très rarement le cas), les auteurs auto édités qui trainent les pieds ou s'effondrent (ce qui ne m'aidera absolument pas, pour celles et ceux qui me connaissent sur le forum), le statut d'auteur indépendant me fait très peur.
Pourtant, force est de constater, qu'il présente des avantages notables et sa liberté, ses possibilités plus ou moins grandes, les couvertures génialissimes (éditions anniversaires, intégrale, campagnes ulule, genres atypiques (bon courage pour trouver en France un éditeur capable de cautionner une série littéraire avec des tomes compagnons, des romans jeunesses de type japonais ou un roman d'horreur psychologique sur la psychose...).
Brefs, pour une personne différente, qui devient un auteur différent, ultra motivé et investi, avec des périodes de flow fréquentes, c'est un peu une bonne solution.
Mais... Et ce n'est pas un simple mais....

Dewild est un auteur mélancolique, incompris et surtout incapable de se vendre. Paradoxalement, j'ai une haute estime de mes écrits. Je reste convaincu que ça vaut quelque chose, que c'est "top" comme disent certains.
Je me suis donc inscrit à des formations sur l'auto édition. Bien que très souvent appeuré par les tâches et tout ce qu'il faut faire, je reste motivé pour réussir et enfin faire quelque chose de cette volonté dévorante de créer. Pour ceux qui savent lire entre les lignes, ma citation préférée est celle d'Antonin Artaud.
Un graphiste français, au talent énorme selon moi, attends que je lui donne enfin mon aval.
J'ai engagé une coach littéraire, laquelle a effectué un travail absolument remarquable sur mon premier manuscrit. Certains passages méritaient d'être plus clairs, et la psychologie d'Adam (mon personnage principal) était source de quelques incohérences légères. Mais dans le texte, elle a souligné des points forts majeurs, un concept qu'elle a adoré, des personnages vraiment loufoques ou au contraire qui forcent le respect. Quant à celui qui est le grand antagoniste de cette saga, il est aussi monstrueux que détestable selon elle.  En un sens, je me rapproche de ce que je voulais vraiment depuis des années, être lu, admiré par certains, mais juste faire ressentir des émotions...

Mais je n'arrive pas à faire ma promotion. J'ai commis de lourdes erreurs, dont une rixe sur un forum, et j'ai perdu beaucoup. Sur instagram, j'ai quelques followers, lesquels me disent qu'ils ressentent de la négativité dans mes posts, même si mes idées ont l'air géniales. Je me suis inscrit sur différents groupes facebook, sans vraiment savoir quoi dire.
Je vais normalement lancer un site et un blog en 2023.

Je suis quelqu'un de motivé, un peu orgueilleux dans le bon sens (déterminé pas arrogant). Mais je vous avoue, que si je suis capable de rédiger/réecrire durant 8-9h, de parler de mes personnages comme s'ils étaient vrais, je ne sais pas comment m'y prendre. J'ai 33 ans, je fais des sacrifices financiers énormes pour réaliser ces projets, mais je suis terrorisé.
Quand j'étais plus jeune, la première version s'était faite détruire par les éditeurs, faute de béta lecteurs je pense, ou d'avis plus objectif. Maintenant le texte a été refait, il est plus propre, plus réaliste, et suscite autant ma passion que l'envie.

Que me conseillez vous, sincérement ? Je me convaincs depuis plusieurs mois, que je vais réussir, et une partie non négligeable de mon être en est persuadée. Ce truc n'est pas arrivé dans mon esprit pour rien, surtout que c'est un peu la seule chose qui m'a tenu en haleine depuis toutes ces années.

Merci à tous par avance. A bientôt tout le monde, je vais écrire un peu .
Amicalement, Dewild.
Il n'y a pas plus grande richesse sur Terre que la liberté...mes amis imaginaires peuvent en convenir.

Hors ligne Basic

  • Modo
  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 984
Re : Promotion fastidieuse
« Réponse #1 le: 06 février 2023 à 08:08:06 »
Bonjour Deewild,

ce que te conseillerait le psychologue de comptoir que je suis c'est de prendre du champ par rapport à tes écrits. Si il faut beaucoup d'implication, de confiance en soi, de narcissisme même pour s'imposer, à mon avis il faut être d'une solidité à tout épreuve.
On ne sait pas trop ce que tu écris, donc, on ne peut pas trop dire à ce niveau ( là, je te titille avec la pointe du crayon)
Ta panoplie à l'air conséquente ( panoplie : moyens de promotion mis en place par l'auteur :blog, réseaux sociaux, critique quasi autocritique sur babelio etc... même le coach). J'ai proposé une discussion à ce sujet sur le mde  blog, tu y as participé. Tu as dû voir que c'est un sujet étrangement clivant. Je crois que le monde de l'édition est en pleine mutation, comme d'ailleurs pas mal d'autres microcosmes, cette mutation cause pas mal de dégât, dans toute la chaine, de l'auteur, à l'éditeur, en passant par le libraire... ceux qui s'en sortent bien, sont les entités économiques que le système a construit ( distributeur en position de domination, auteur-entreprise). Je ne sais pas trop si il y a des études socio-ethno sur l'auto édition, des statistiques par exemple, mais c'est une réponse à la crise du milieu et à la croissance du  nombre des auteurs. Il est vrai que, assez facilement, on peut avoir un livre en vente ( perso, je n'ai pas pratiqué l'auto édition mais quasi tout comme, mon éditeur est tellement petit que ça revient à ça), ce que je pense et crois avoir compris, c'est que l'auto édition à besoin d'un sac de dynamites pour être propulsé : soit un furieux coup de pot, soit une machinerie propulsive ( influencer les influenceurs, acheter des followers, et des tas d'autres trucs certainement) donc avoir du fric à y mettre, avoir un plan marketing... ce que souvent les écrivailleurs ne savent pas trop faire.
Bon, pas très optimiste ce que je dis. Bien loin du versant artistique. La question devient alors : maintenant que le livre existe, comment le faire lire, le donner à lire. Peut-être qu'il existe des formules alternatives, mais le problème reste quasi le même, faire passer l'information. Lorsque j'étais un jeune poète, mon prof ( qui s'appelait J P Siméon) m'avait fait une sorte de plan de carrière "tu publies en revue, ton nom et tes écrits circulent, tu fais un ou deux concours, tu republies en revue, tu tentes l'édition, ça marchera" j'étais un peu arrogant, j'en ai fait qu'à ma tête et je n'ai pas véritablement publié... mais c'était de la poésie ( petite niche), c'était une recette des années 90. Ta question concerne le roman, nous sommes dans les années 2020. Auteur-éditeur- diffuseur-distributeur, le quadrille se casse la gueule, je ne sais pas du tout ce qui va le remplacer, mais ce qui pointe son nez n'a (pour moi) pas un joli museau, ça a de la dent et une grande bouche. Ce qui m'a scotché le plus dans l'histoire de mon petit bouquin, c'est le contraste, la contradiction fondamentale que j'ai pu constater entre les acteurs traditionnels et les acteurs modernes : mon libraire ne fait plus de dépôt d'auteurs locaux ( il ne s'investit plus dans le réseau court) , mais quand on tape sur internet le  nom du bouquin, on arrive direct sur les cites vendeurs comme fnac, decitre, amazon et compagnie... la bête à grandes dents mangent toutes les proies des plus petites aux plus grosses, son appétit est sans fin et sa mâchoire est très souple.

Continue à t'accrocher mais lâche un peu de lest, c'est bien toi le plus important, ce n'est pas ton livre. Des livres, il y en a des millions, des toi, il n'y en a qu'un. Ceci est un conseil de papi Basic.

B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Page perso ( sommaire des textes sur le forum) : https://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=42205.0

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne BeeHa

  • Prophète
  • Messages: 817
Re : Promotion fastidieuse
« Réponse #2 le: 06 février 2023 à 11:39:33 »
Bonjour Deewild,

Un petit bout peut-être hors sujet, je ne connais rien à l'édition (quelle qu'elle soit) et n'ai d'ailleurs pas vraiment l'intention de m'y frotter pour l'instant (et peut-être pas plus tard non plus d'ailleurs :)), mais ce point m'a interpellé :

Citer
(bon courage pour trouver en France un éditeur capable de cautionner une série littéraire avec des tomes compagnons, des romans jeunesses de type japonais ou un roman d'horreur psychologique sur la psychose...)

Pour les écrits "type japonais jeunesse", s'il y a un problème d'édition, c'est peut-être plus lié à un côté "bouché" plus que pas d'éditeurs.
Je sais que j'ai tous les derniers tomes de la série sur les Otori (de Lian Hearn) qui sont sortis chez Gallimard Jeunesse, ainsi qu'une nouvelle série (Les chroniques de l'érable et du cerisier de Camille Monceaux) et je me souviens en avoir vu d'autres les dernières fois que je suis passé en rayon jeunesse (Bon, c'était il y a quelques mois).
Du coup, peut-être que le marché a un peu évolué depuis l'époque où tu as tenté à ce niveau là ?

Bon courage à toi en tout cas dans ton aventure éditoriale ~
“A faint clap of thunder;
Clouded skies;
Perhaps rain comes – if so, will you stay here with me?”

“A faint clap of thunder;
Even if rain comes not;
I’ll stay here, together with you…”

Hors ligne Deewild

  • Aède
  • Messages: 236
Re : Promotion fastidieuse
« Réponse #3 le: 06 février 2023 à 13:07:24 »
Bonjour à tous les deux pour m'avoir répondu.
Pour reprendre les propos de basic, c'est exactement ça. J'ai l'impression qu'être publié chez un petit ou un moyen groupe (pour certains) revient à de l'auto édition masquée, seulement moins chère en terme de fabrication.
C'est dommage mais c'est un peu ça. J'avais envoyé un manuscrit mauvais début 2022, et j'ai reçu des retours très négatifs, voire arrogants. J'étais naif et débutant, et je n'avais pas conscience du haut degré d'exigences. Je ne blâme personne, (même si les propos de l'un furent blessants, passons), mais j'ai l'amère impression que de très nombreux éditeurs vendent du rêve malgré eux, en se focalisant sur des valeurs "internationales" sûres, notamment outreatlantique.
Le problème, c'est que tout le monde a commencé un jour petit, et fixer son attention sur des auteurs légendaires empêche l'émergence de nouveaux talents, lesquels ne reprendront pas le flambeau le cas échéant. Il en va de même pour les genres littéraires. Une saga SF/steampunk bâtie sur plusieurs tomes compagnons ? Un one shot horrifique, véritable bouée de sauvetage par rapport à une pathologie mentale bien précise? Quoi, vous allez écrire un roman pour enfants, de type power rangers, êtes vous tombez sur la tête?

Ce qui me chagrine, passablement, et me tombe envie de me surpasser encore plus, c'est de commencer à croire que ma mission de vie, si celle ci est basée sur l'écriture, serait de bousculer un peu les autres. J'entends par là, que penser, que réfléchir et imposer quelque chose de différent, même croire en soi face à une horde de détracteurs, va être mon crédo... Je suis désolé tout le monde, mais je ressens ça comme ça. Dewild n'est pas comme le commun des mortels, on lui a dit que ce n'était pas bien et il s'entête? Très bien, éliminons le . Nous sommes positifs, c'est lui le négatif. Ne le devenons pas, mettons le à l'écart.

Toutes les communautés me disent que ma place est ailleurs, dans le sens où personne ne m'accepte. C'est malheureux, mais "ça vient de toi voyons".
C'est en ce sens que la promotion est fatigante, force est de constater qu'il me faille tantôt devoir devenir autre. Et ça me déplait fortement.
Ne pas laisser les autres dicter qui je suis est apparemment un bon point, mais ça pourrait me condamner.

BeeHa, mes propos vont paraître négatifs, et je m'en excuse. Si j'ai tort, je serais ravi que vous puissiez me le prouver. Un français, en France, qui écrit des intrigues différentes, avec un plan original et surtout des personnages américains, voire dans ce cas concret japonais, coréen, chinois etc...Ce n'est pas normal. Visiter les bibliothèques me donne parfois envie de faire ce que je crois être juste. Toutefois, les plus ouvrages selon moi, sont ceux traduits de l'anglais par X, traduit de l'anglais (Etats Unis) par Y, avec la participation de Z (Corée) etc.... Je suis désolé mais mon pays, voire même mon continent ne me passionne pas du tout. Dans mon premier manuscrit, ma coach a confirmé cela, en retirant toutes les allusions françaises, qu'il s'agisse des restaurants ou même d'autres sujets. " Vu que ça passe aux US !"

C'était important pour moi de vous évoquer ces difficultés, sans craindre d'être pointé du doigt, sans craindre de lire des phrases à la forme négative, ou autre.
Merci à tous, ce forum est fort sympathique :)
PS: quid du community manager ?
Il n'y a pas plus grande richesse sur Terre que la liberté...mes amis imaginaires peuvent en convenir.

Hors ligne Miléna

  • Calliopéen
  • Messages: 571
    • Page Perso
Re : Promotion fastidieuse
« Réponse #4 le: 06 février 2023 à 18:44:05 »
As tu démarché des éditeurs ? si oui lesquels ?
Combien de temps as tu attendu avant de considérer que le passage par un éditeur serait un échec ?

Je vois que tu ne partages pas tes textes sur le forum. A mon sens c'est une très mauvaise idée de se lancer dans l'édition sans partager ses textes à de multiple personne. Si le forum n'est pas parfait, ça reste à mon sens le meilleur moyen de progresser.

Hors ligne Basic

  • Modo
  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 984
Re : Promotion fastidieuse
« Réponse #5 le: 06 février 2023 à 18:48:31 »
Bonsoir Deewild,

c'est quoi le community manager ?

B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Page perso ( sommaire des textes sur le forum) : https://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=42205.0

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Deewild

  • Aède
  • Messages: 236
Re : Promotion fastidieuse
« Réponse #6 le: 07 février 2023 à 11:23:52 »
Bonjour Miléna, c'est prévu. Le premier texte a été retapé par des pros mais oui les autres vont être présentés ici dès que possible.
Basic, un community manager est une sorte d'associé, ou d'employé de micro entreprises qui gère justement les communautés et les réseaux.

Par contre, est-il possible de présenter un texte aux nombreux trigger warnings ( sujets dark ou très difficiles) ? Si oui, j'ai deux trois chapitres d'un roman d'horreur.
Merci.
Il n'y a pas plus grande richesse sur Terre que la liberté...mes amis imaginaires peuvent en convenir.

Hors ligne BeeHa

  • Prophète
  • Messages: 817
Re : Promotion fastidieuse
« Réponse #7 le: 07 février 2023 à 11:32:25 »
Bonjour Deewild,

Citer
Par contre, est-il possible de présenter un texte aux nombreux trigger warnings ( sujets dark ou très difficiles) ? Si oui, j'ai deux trois chapitres d'un roman d'horreur.

Tu peux bien évidemment poster un texte aux sujets difficiles, comme le stipule la charte, il faut juste annoncer dans le titre du message la mention explicite, avec la possibilité, si tu le souhaites, de préciser cette mention (Violence, sexualité...). :)

Citation de: Charte du forum
Par défaut, la modération n'apporte aucun jugement moral sur une œuvre et par conséquent ne censure ni ne sanctionne aucun texte à cause de son contenu. Ainsi les paragraphes §2-3 de l’article 1 ne s’appliquent pas aux textes postés. Malgré tout, si vous estimez qu'une œuvre ou partie d'une œuvre relève davantage des intentions de l’auteur que d'une démarche artistique, signalez-la. La modération se réserve alors le droit de juger du caractère contrevenant du message et d'avertir/ sanctionner l'auteur le cas échéant. Lorsque vous postez un texte à caractère sexuel et/ou violent, vous devez ajouter la mention [explicite] à la suite du titre.

A plus ~
“A faint clap of thunder;
Clouded skies;
Perhaps rain comes – if so, will you stay here with me?”

“A faint clap of thunder;
Even if rain comes not;
I’ll stay here, together with you…”

Hors ligne Miléna

  • Calliopéen
  • Messages: 571
    • Page Perso
Re : Promotion fastidieuse
« Réponse #8 le: 07 février 2023 à 12:45:05 »
fait tes envois aux éditeurs avant d'envisager de l'auto édition. Beaucoup de petites maisons rejettent les manuscrits qui ont été préalablement auto édité.

Hors ligne Deewild

  • Aède
  • Messages: 236
Re : Promotion fastidieuse
« Réponse #9 le: 08 février 2023 à 00:29:32 »
Bonjour Miléna, je sais très bien...
Est ce que quelqu'un connait une maison d'édition pour de l'épouvante/horreur?
Je suis sur un projet très intime et très personnel, et j'aimerais faire publier celui là.
Merci.
Il n'y a pas plus grande richesse sur Terre que la liberté...mes amis imaginaires peuvent en convenir.

Hors ligne Miléna

  • Calliopéen
  • Messages: 571
    • Page Perso
Re : Promotion fastidieuse
« Réponse #10 le: 08 février 2023 à 10:05:12 »
S'il s'agit de littérature imaginaire (avec du surnaturel) je te conseil fortement ce pdf :
https://cocyclics.org/?page_id=621
Il s'agit d'un guide sur les éditeurs de l'imaginaire. Il est payant mais il vaut vraiment le coup, il est pleins de bons conseils.

S'il ne s'agit pas de littérature de l'imaginaire, malheureusement, je ne connais pas beaucoup. Mais peut-être que du côté des éditeurs de polars il y aurait des maisons qui correspondront ?

Hors ligne Deewild

  • Aède
  • Messages: 236
Re : Promotion fastidieuse
« Réponse #11 le: 08 février 2023 à 23:16:29 »
Bonsoir merci beaucoup Miléna^^
Alors, à avoir pour l'horreur. Malgré l'amour que j'ai pour ma saga sf YA, je m'éclate vraiment sur mon texte horrifique. Quelques éditeurs locaux font, mais surtout au Québec, de plus gros groupes.
Miléna, je vais te suivre sur l'atelier^^

A bientôt.
Il n'y a pas plus grande richesse sur Terre que la liberté...mes amis imaginaires peuvent en convenir.

Hors ligne Miléna

  • Calliopéen
  • Messages: 571
    • Page Perso
Re : Promotion fastidieuse
« Réponse #12 le: 09 février 2023 à 11:00:09 »
J'essaierais de passer mettre quelques commentaire sur tes textes :)
Par contre je n'ai pas beaucoup de temps :/ je ne pense pas que je pourrais beta lire la totalité de ce que tu fais

Hors ligne Deewild

  • Aède
  • Messages: 236
Re : Promotion fastidieuse
« Réponse #13 le: 11 février 2023 à 13:06:54 »
Bonjour Miléna, sans soucis. J'hésite encore sur quel texte présenter en premier de toute façon.
Mais ce sera fait dès que possible. Là j'ai un béta lecteur sur un groupe facebook qui souhaite commenter mon texte horrifique.
Il n'y a pas plus grande richesse sur Terre que la liberté...mes amis imaginaires peuvent en convenir.

Hors ligne L.F.

  • Tabellion
  • Messages: 40
    • Accompagnement à l'écriture
Re : Promotion fastidieuse
« Réponse #14 le: 07 mars 2023 à 16:55:06 »
Bonjour Deewild,

J'arrive un peu après la bataille, mais mieux vaut tard que jamais.

Je suis globalement assez - voire très - d'accord avec Basic sur le panorama du monde de l'édition : un bordel chaotique et donc aléatoire, avec des grosses maisons dont la frilosité est à la mesure de leur position dominante, des petites maisons aux pratiques parfois plus que limite vis-à-vis de leurs auteurs, des libraires qui font rarement de vrais choix et se contentent de suivre les gros mouvements, et une auto-édition encore hasardeuse - en bonne partie à cause des libraires d'ailleurs.
Je pense que la massification est une catastrophe, mais c'est un autre sujet.

Je suis moi aussi passé par une petite ME et, effectivement, pour ce qui est de la promotion je ne reçois aucun appui. Si j'ai bien compris et tu essaies de te construire une panoplie de diffusion, je ne peux que t'en féliciter, et continuer dans cette voie en apprenant de tes erreurs. Je ne l'ai pas fait avant de publier mon roman, et rétrospectivement je n'ai aucun doute sur le fait que c'était une erreur.

Concernant la question du refus des éditeurs, et de la difficulté à percer quand on a de l'originalité.
J'ai coutume de dire que le refus d'un éditeur, s'il a bien entendu des répercussions commerciales, ne veut STRICTEMENT rien dire sur la qualité littéraire de ton texte - ni en bien, ni en mal, ça marche dans les deux sens. C'est effectivement désagréable et désespérant de recevoir refus sur refus, mais il faut s'efforcer de ne les prendre qu'au niveau éditorial - pas artistique. Pour l'aspect littéraire, seul vaut le jugement des lecteurs et des pairs - et les éditeurs ne lisent pas toujours, loin de là, les manuscrits dans leur intégralité.
Pour l'originalité de ton univers, ça sera évidemment un frein : quoiqu'on en dise, le nouveau déroute, et la plupart des gens ne veulent pas être dérangés - et c'est souvent pire quand ils se disent "ouverts", mais là encore c'est un autre sujet. Le prix de ne pas se conformer est de ne pas être facilement accepté : c'est tristement logique. C'est tout sauf impossible, et à terme (je pense) la qualité finit par l'emporter. C'est juste plus difficile et long.

Mais à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Alors haut les cœurs !

Ce que je peux te recommander pour percer, gagner de premiers lecteurs et pouvoir commencer ta future aventure éditoriale (en ME comme en autoédition), c'est d'écrire et de publier des textes courts : des articles sur des œuvres que tu aimes, ou des fictions courtes. Ces fictions pourraient d'ailleurs se dérouler dans l'univers de l'une de tes œuvres de plus longue haleine, ce qui te permettrait de les développer, de les faire connaître, mais aussi de "tester" le lectorat afin non pas d'écrire pour lui, mais de choisir parmi tes œuvres celle qui est la plus susceptibles d'intéresser, et donc que tu ferais bien de présenter en premier. (D'ailleurs, je ne remets pas en doute ton expérience, mais je ne pense vraiment pas qu'un univers très centré sur les Etats-Unis soit un problème - ça serait même plutôt le contraire, il me semble.)
Quoiqu'il en soit, l'exercice sera également intéressant en lui-même, et te fera sans doute progresser comme auteur.
Tu peux le faire en créant un site (assez facile et peu onéreux via Wordpress), ou encore en te faisant publier sur des sites préexistant ou dans des revues. Cela sera aussi l'occasion de nouer des relations, des amitiés peut-être et, sans tomber dans la mondanité, c'est toujours mieux de ne pas être seul.

J'espère t'avoir apporté un petit quelque chose par rapport aux postes précédents, qui étaient déjà très complets et que j'espère ne pas avoir trop répétés.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.019 secondes avec 18 requêtes.