Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

22 juillet 2024 à 14:03:14
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Agora : vie collective » Penser le MdE » Comment réagir face à la violence sur le MdE ?

Auteur Sujet: Comment réagir face à la violence sur le MdE ?  (Lu 10293 fois)

Hors ligne flag

  • Prophète
  • Messages: 766
  • Le navet ne se pèse pas au kilo mais à la tonne
Re : Comment réagir face à la violence sur le MdE ?
« Réponse #15 le: 06 juillet 2022 à 13:01:44 »
bonjour, Ariane,


Citer
Posté par: Ariane
« le: Aujourd'hui à 12:08:51

Flag, Jadis (Manu je ne lis plus tes posts depuis x temps, désolée du coup si je passe à côté de qqch mais je n'ai pas vraiment envie de faire des exceptions) :

 je ne veux pas avoir un rapport conflictuel car je t’apprécie, mais je suis désolé de te le dire, cette façon de voir les choses on appelle ça du mépris.  :/
Dieu et la nature vont bien ensemble, ça va de paire, c'est Dieu le père.

Hors ligne Kwak'

  • Prophète
  • Messages: 690
Re : Comment réagir face à la violence sur le MdE ?
« Réponse #16 le: 06 juillet 2022 à 13:07:24 »
Pourquoi rester sur un forum dictatorial et ne pas rejoindre celui des écrivains lumières façon rochedy et papacito ?..
« Modifié: 06 juillet 2022 à 13:10:13 par Kwak' »

Hors ligne Aponiwa

  • Modo
  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 845
Re : Comment réagir face à la violence sur le MdE ?
« Réponse #17 le: 06 juillet 2022 à 13:11:35 »
Hello,

Forêt a bien raison de le rappeler. Les violences, il y en aura toujours. C'est donc une excellente idée de débattre ici de l'attitude à avoir dans ces cas là.

Concernant les membres du forum :
Je pense qu'il est le devoir de chacun de réagir quand on se trouve face à des propos discriminatoires ou offensants. Soit on se sent de répondre, soit on signale le message. Pour moi, ça vaut aussi dans la vie de tous les jours.
Après, on peut répondre calmement dans un premier temps : faire comprendre à l'autre qu'il a été offensant, raciste, sexiste..., lui expliquer pourquoi ça ne va pas, essayer de comprendre son raisonnement... Parfois (c'est rare, je l'admets), la personne va répondre que ouais, elle n'avait pas pensé à cela et ça va la faire réfléchir. Soyons honnête, cela n'arrive qu'une fois sur 1000.
La plupart des cas, on tombe sur des gens qui ne comprennent pas, ne veulent pas comprendre et campent sur leurs positions nauséabondes.
Combien de fois ai-je réagi face à un texte raciste ou sexiste? Un paquet de fois. Je commente, j'explique, j'essaie de comprendre ce qu'il y a derrière les mots... J'ai déjà reçu des mp pour me dire "c'est cool que tu aies réagi, j'osais pas le faire...". Ben je comprends qu'on ne se sente pas de réagir mais du coup la personne qui proteste se demande à quelle point elle est légitime. Le nombre de fois où j'ai gueulé et je me suis dit "attends si personne dit rien, est-ce que j'ai bien fait ou je fais ma relou là?"
Après discussion, si on voit que la personne campe sur ses positions et surenchérit même dans la provocation, est-ce raisonnable de continuer? Est-ce constructif?
Pour moi, ça revient à ça :





Insulter les autres quand on se sent blessé, je peux le comprendre, bien sûr. Moi, je ne me sens pas de le faire. Premièrement parce que la charte l'interdit. Quand je trouve une règle sensée, en général, je la respecte. Deuxièmement, je n'insulte pas les gens qui ont des propos discriminatoire par respect encore. Pas par respect pour eux, par respect pour la cause que je défends. Suis-je crédible si je pars en cacahuète? Non. OK, je me serai défoulée et ça ira mieux. Mais j'aurai conforté la personne en face de moi que les gens de mon espèce sont bien tous comme il le pensait (ça c'est sans doute du à mon éducation d'activiste écolo non-violente va savoir...)

Quand le type en face veut rester dans son racisme, son homophobie, sa misogynie, on fait quoi? Qui est partant pour tenter d'expliquer à Eric Zemmour que l'immigration est une chance? Hein? Personne? Ben non, parce qu'on sait tous que c'est peine perdue. Alors, on manif, on communique mais parler avec lui on laisse tomber. Autant souffler dans le cul d'un poney (s'il est consentant bien sûr!)

Alors quand on s'agrippe malgré ça à cette idée, ça fout le zbeul sur le forum, et la personne qui est à la base de tout ça, se sent-elle coupable? Non. Je pense même sincèrement qu'en ce moment certaines personnes doivent avoir un orgasme à nous lire et nous voir se prendre la tête à cause de connards de cette espèce. Quand on s'attaque à eux avec insistance, on les fait exister, ils en jouissent grave. Le pire c'est qu'après ils se posent en victime : maieuh zetes méchants avec moi, vous me parlez mal alors que je suis calme...
On a gagné quoi là?

Nous, utilisateurs, devons signaler les débordements à chaque fois qu'on en croise un. J'avoue, ça m'est déjà arrivé de me dire "les modos sont débordés, je vais pas les déranger" et du coup j'ai lâché des posts pas très sympas. Mais au final, on devrait tout remonter.

Concernant les modos :
Dure tache que la votre. Vous ne pouvez être partout et parfois le jugement est difficile.
Comme la plupart d'entre vous, je suis d'accord pour ne pas mettre au même niveau les agressions discriminatoires (même "polies") et la défense des gens blessés. Chaque propos discriminatoire devrait être passible de sanction voire direct bannissement. Il y a des personnes ici dont je ne comprends pas comment elles peuvent encore poster des textes, et je comprend encore moins que certains les commentent.
Après, il y a la question des textes, de la limite entre propos littéraires et réalité des idées... Ben euh... Moi, j'ai toujours du mal à détacher. Je vois pas Céline écrire une éloge de la POUM pendant la guerre d'Espagne et je vois pas Damasio écrire l'éloge d'Adolphe Hitler, mais bon, pourquoi pas hein...! Bref...
C'est là que ça devient dur et que le jugement est difficile.
Dans ce cas, peut-être s'expliquer en mp? Faire une médiation pour demander des précisions à l'auteur?
J'avoue, je ne sais pas trop.

Le but, au final, c'est que chacun se sente bien ici et puisse exercer sereinement l'activité pour laquelle il est ici : écrire et lire.


Edit : ah ben voilà! Attiré par l'odeur, il est venu poster. Il a l'air contrit là? Nan, il jouit à fond de nos contrariétés.
Just ban!

« Modifié: 06 juillet 2022 à 13:15:07 par Aponiwa »
« Noone will know my name until it's on a stone » Eels, Lucky day in hell

Hors ligne Jonque

  • Troubadour
  • Messages: 384
Re : Comment réagir face à la violence sur le MdE ?
« Réponse #18 le: 06 juillet 2022 à 13:56:24 »
Dis Jadis, tu n'en as pas marre de jouer les offensés ?
"Oh non ! Quelqu'un propose une case ouverte pour le genre au lieu de la mention sexe, je me dois de faire une remarque déplacée et on-ne-peut-plus inoriginale"
"Oh on parle de respecter les minorités et de lutter contre les discriminations ? Il faut que je crie au scandale ! Et puis quoi encore ? Être un être humain décent ? On veut m'enlever mon droit si précieux de me comporter comme une sombre merde ? Sus à l'ennemi !"
(Oui, c'est comme ça que je t'imagine)

Sérieusement, tu crois que c'est une preuve d'intelligence ? Tu crois que tu es un libre penseur ? Que mille abrutis n'ont pas dit la même chose avant toi et que mille autres ne le feront pas après ?
"Un chien géant, c'est comme un chien mais en plus grand"
Un chien géant - Ultravomit

Hors ligne Ocubrea

  • Modo
  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 762
  • Corbeau au bec d'or
    • Pour plus d'informations
Re : Comment réagir face à la violence sur le MdE ?
« Réponse #19 le: 06 juillet 2022 à 14:02:08 »
Re-bonjour,

Je poste ici en mon nom propre et pas au nom de l'équipe, parce que je trouve quand même ça intéressant que les modos puissent s'exprimer sur le sujet à titre personnel.


@ Dot Quote
Citer
- moins fixer sur la charte, plus de bon sens commun... le rôle des textes d'autorité ne réside surement pas dans leur rigidité, mais plutôt de valider les bons fonctionnements et leurs impacts sur la justice partagée pour le bien commun et de chacun ; trop se référer à eux pour interdire, m'apparait comme un automatisme qui glisse vers le totalitarisme, d'où que ça fait mal ce côté milice culpabilisante des signalements avertissements et sanctions.
Ce passage de ton commentaire m'a interpellée, parce que le rôle de la modération est quand même en grande partie de s'assurer du respect de la charte, et c'est de cette charte que vient notre "légitimité" lors de la gestion de conflits. Le "bon sens" des uns n'est pas celui des autres, c'est quelque chose de très subjectif et ce n'est donc pas, je trouve, un bon outil de mesure à lui seul pour gérer la violence sur le forum - même s'il est nécessaire, je te l'accorde. En particulier, lorsqu'une sanction s'applique, elle doit reposer sur du concret, sur des règles qui ont été établies à l'avance et acceptées par les membres lors de leur inscription, sinon justement on rentre dans ce fonctionnement totalitariste que tu crains... Enfin, de nouveau, c'est mon opinion ^^

Citer
- redéfinir la discrimination,
Alors sur ce point, je te suis en partie, mais pour moi le problème vient surtout de "là où on met la limite". Les propos clairement homophobes ou clairement racistes sont ceux qui posent, paradoxalement, le moins de problèmes : on met au silence ou on bannit, ça prend 5 minutes de discussion et on n'en parle plus. Les propos les plus problématiques (au sens de "ceux qui sont les plus difficiles à gérer en pratique") sont ceux qui ont des relents d'homophobie ou de racisme, mais de manière larvée. Et puis, effectivement, il y a la question de membres qui, sans être ouvertement racistes/homophobes, tiennent des propos bourrés de stéréotypes, par exemple hérités du colonialisme ou autre, et qui ne se rendent sincèrement pas compte de la portée de leurs paroles, ne voient pas où est le problème simplement par manque d'éducation et d'intérêt pour le sujet. (Je ne donne ici aucune solution, aucune réponse, je ne dis pas que ceci est plus acceptable que cela, j'essaye juste d'approfondir la compréhension de différents cas de figure qui, pour moi, ne sont pas tous équivalents).


@ Aléa :
Citer
Une prise de position ferme et clair sur le fait que le forum ne tolère pas ce genre de propos et qu'on est pas hyper copains avec toutes ces tendances.
D'accord sur le principe, et avec ce que tu dis ensuite.

Citer
Ensuite si une personne s’énerve en face, je pense que y'a des colères saines et la rhétorique du "lol tu t'es énervé tes propos sont donc invalides, moi je suis un connard, mais un connard calme du coup mes propos valent plus que les tiens :) " c'est vrm une logique stupide.
Alors, c'est là peut-être que je vais soulever encore plus de débats mais : autant, pour moi, il existe effectivement une "colère" saine et parfois souhaitable, autant la violence n'est jamais justifiée.
Je précise, encore une fois, que je ne parle ici qu'en mon nom propre, en tant que membre et non en tant que modératrice. Mais mon éducation fait que, pour moi, en arriver aux insultes, c'est toujours inadmissible. Et surtout, c'est complètement contre-productif, ça n'apporte rien, ça ne fait rien avancer. Selon moi, il existe une limite claire entre "agressivité/colère" et "violence" : exprimer son désaccord de manière un peu "échauffée", sur un ton énervé, pourquoi pas. Injurier ou insulter, non.
Ce n'est pas que je ne comprenne pas d'où ça vient, bien sûr que je comprends, et je peux aussi comprendre la formulation de Forêt de "violence défensive essentielle", mais elle me met aussi mal à l'aise, en particulier sur un forum. Je peux comprendre le concept si on se fait agresser physiquement dans la rue, bien sûr, mais sur une plateforme d'échange par écrit, je ne suis pas sûre de pouvoir adhérer à l'idée qu'une quelconque forme de "violence" soit légitime.

Citer
je vois pas pourquoi sanctionner + que ça sauf si vrm les insultes sortent complètement du cadre et abusent.
Là encore, le problème est un problème de limites. Qu'est-ce qu'une insulte acceptable, dans ce cas ? Qu'est-ce qu'une insulte qui "abuse" ? A partir du moment où on tolère les insultes, pour moi, on ne fait que rendre le sujet encore plus complexe...

Citer
Et le point "rapprochez vous des autres" peut je pense être important, jusque là on passait beaucoup par l'idée que quelqu'un allait faire le taff d'éducation, on comptait sur la force de notre collectif motivé et bienveillant, mais cette force elle s'est pas mal fatiguée et érodée, encore présente sinon y'aurait pas ces sujets qui reviennent heureusement, mais peut être que ça passerait par une remobilisation collective qui passe par du lien, par le fait de se souder dans ces moments par des mps notamment pour se soutenir et avoir une réponse en bonne intelligence collective plutôt que de voir des individualité qui s'épuisent et s'enervent seules
Tout à fait d'accord avec ça.

Citer
Mais c'est sûr qu'à l'heure actuelle, difficile de se dire "ok je deconnecte, de toute façon la modé va s'en occuper" parce c'est pas toujours le cas, ce qui fait qu'on peut soit se taire (et donc il y a + de messages dans ce genre) soit s'énerver (et être sanctionner pour la forme)
Je pense qu'il y a peut-être un juste milieu entre se taire et devenir violent ?
Sur ce que tu dis par rapport à la modé, bah, je lis, j'entends, je ne sais pas comment répondre pour le moment, si ce n'est qu'on entend, et qu'on prend acte.


@ Ariane :
Citer
Côté modération, je pense que la possibilité de niveler les sanctions dans ce type de situation (mise sous silence directe ou ban direct), + le fait d'avoir nommé plusieurs discriminations dans la charte, ça me semble suffisant. Comme dit + haut, à titre personnel, je ne souhaite pas déléguer toute responsabilité à la modé.
Après, c'est quand même censé être le rôle de la modération aussi.

Citer
Côté communauté, pour moi il n'y a pas besoin de partir dans des longs discours si vous ne vous en sente* pas capable / pas l'énergie. Ca peut être juste un ptit message disant : "Ton message me met super mal à l'aise, je le trouve homophobe" ; ou autre variante selon votre degré d'assurance. Bien sûr, j'adore les messages ultra argumentés de Forêt ou d'autres (Loup Taciturne quand il passait ; Aube...). Je pense que le travail de communication autour des enjeux est nécessaire. Mais on peut aussi (et même, le + souvent ?) juste exprimer une position.
Ultra d'accord avec ça :)

Citer
Pour le coup, ça me semble jouable pour la modération de reconnaître s'il y a agressivité envers un groupe (ou une personne bien sûr ; c'est juste que là on parlait des groupes), ou s'il y a juste différents points de vue qui se confrontent. Pour moi il y a un peu 3 choses à distinguer : confrontation d'idées ou de points de vue (pas de souci) ; forme d'essentialisation qui s'ignore (besoin d'expliquer clairement les choses) ; agressivité ou mépris à l'égard d'un groupe (besoin d'expliquer clairement les choses + sanction (éventuellement sévère), surtout si ça ne redescend pas immédiatement). Je sais bien que les limites sont floues parfois (par exemple, au final, toute forme d'essentialisation est méprisante), mais je sépare les trois parce qu'il me semble réaliste de rappeler que les choses ne sont pas toujours en "tout ou rien" et qu'on peut ajuster la réponse.
Amen :huhu:
Mais effectivement, parfois plus facile à dire qu'à faire.


@ Cendres :
Citer
Je vais parler d'une expérience ici. Un membre, Licorne, avait été vexant avec moi.
Je ne voulais pas le dire à  l'époque, mais il m'a vexé.
Je ne voulais pas qu'il y ai des problèmes  a cause de moi sur le forum et j'ai dont dit que ca m'avait rien fait pour éviter  cela.
Si un membre tient des propos que tu juges blessants envers toi, il ne faut surtout pas hésiter à nous en parler, quitte à nous dire que tu ne souhaites pas que des sanctions s'ensuivent si vraiment ça te gène, mais pour qu'on ait au moins conscience du problème et qu'on puisse intervenir ne fut-ce que pour recadrer les choses... De nouveau, c'est le rôle de la modération. C'est très gentil de ta part de te soucier de nos vies privées mais c'est notre responsabilité et c'est à nous de gérer ça :)


@ flag :
Citer
Je n'aime pas trop cette façon de faire qu'on certains membres, qui pensent détenir la morale de ce forum par ce qu'ils sont anciens.  Je me suis déjà fait insultés par des modos et ces soient disant gardes chiourmes.  Il y a en plus un mépris et une arrogance nauséabonde.
Je ne suis pas sûre de ce que ça a à voir avec le sujet...


@ Jadis :
Je suis presque tentée de te prendre au mot ^^


@ Alan Tréard :
Citer
Donc, pour en revenir à la discussion... J'ai l'impression, à certains moments, que vous avez tendance encore aujourd'hui à privilégier les membres qui jouent avec vous aux soirées dicos et défis tic-tac.
C'est une "critique" qui nous revient souvent, mais j'avoue avoir vraiment du mal à voir des exemples concrets où c'est arrivé récemment, en pratique.

Citer
On a aujourd'hui une équipe de modération qui repose encore énormément sur des critères managériaux où la « bonne ambiance » est placée en must du must des priorités, comme si des écrivains qui abordent parfois des questions très dures ou très douloureuses pouvaient, aujourd'hui encore, avoir en tête l'objectif de « préserver la bonne ambiance sur le forum ».
La question du rôle de la modération est effectivement une question complexe. Elle a comme "devoirs" d'aider et de guider les membres dans leur utilisation du forum, de veiller au respect des "règles mineures" comme l'interdiction des doubles-posts et le respect des différentes sections de textes, d'encourager/de mettre en place différents projets pour tenter de maintenir un certain dynamisme sur le forum, de respecter les libertés de chacun, de rester neutres, tout en veillant au respect de la charte et en essayant de maintenir un espace "safe" pour tous. Tu mets en opposition le maintien de la "bonne ambiance" et "le droit à l'expression et ses limites naturelles" : je pense que les deux ont leur place et sont complémentaires.

Effectivement, il est parfois difficile de faire la part des choses entre essayer de calmer une conversation houleuse sans recourir à la sanction, qui peut-être perçue comme violente et "totalitaire",  et en même temps ne pas laisser passer d'injustices flagrantes. Les modos sont à la fois les professeurs, les gardiens de la paix, la police, le juge et la prison - et ce n'est pas pour rien que dans la société, ces rôles sont généralement séparés. Le but de la modération n'est pas de sanctionner à tout-va non plus, même si on peut tout à fait entendre que parfois nos décisions peuvent être remises en cause par "manque de fermeté". Ce qu'il faut aussi voir, c'est qu'on est aussi très souvent accusés au contraire de "totalitarisme", donc clairement l'équilibre est précaire ^^

Ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas d'accord avec toi sur certains points que tu avances. J'ai bien lu ton commentaire en entier et, comme tu le dis bien, nous avons ouvert la discussion dans le but d'avoir ce genre de retours, qui vont nourrir notre réflexion "en interne".

Citer
Ce dont je parle plutôt, c'est du fait que l'équipe de modération avait l'air de vouloir m'empêcher d'essayer de le rappeler à la raison avant l'ultime débordement.

Ça fout toujours une mauvaise ambiance que quelqu'un comme moi essaie de prendre quelqu'un d'irrationnel du point de vue humain, car ça oblige à prendre en compte le fait qu'il existe un espoir que ce membre revienne à la réalité avant de basculer dans l'horreur.
Je peux t'assurer qu'il ne s'agissait pas là de notre réflexion, mais je ne pense pas que ce soit le lieu pour en parler. Si tu veux des clarifications, on pourrait essayer d'en discuter plutôt en MP.


@ Aponiwa :
Citer
Insulter les autres quand on se sent blessé, je peux le comprendre, bien sûr. Moi, je ne me sens pas de le faire. Premièrement parce que la charte l'interdit. Quand je trouve une règle sensée, en général, je la respecte. Deuxièmement, je n'insulte pas les gens qui ont des propos discriminatoire par respect encore. Pas par respect pour eux, par respect pour la cause que je défends. Suis-je crédible si je pars en cacahuète? Non. OK, je me serai défoulée et ça ira mieux. Mais j'aurai conforté la personne en face de moi que les gens de mon espèce sont bien tous comme il le pensait (ça c'est sans doute du à mon éducation d'activiste écolo non-violente va savoir...)
Merci pour ce passage, avec lequel j'adhère à 100%. Je n'arrivais pas à le formuler aussi bien.

Citer
Nous, utilisateurs, devons signaler les débordements à chaque fois qu'on en croise un. J'avoue, ça m'est déjà arrivé de me dire "les modos sont débordés, je vais pas les déranger" et du coup j'ai lâché des posts pas très sympas.
(Euh, pour information par contre, ça ça a juste tendance à nous rendre la tâche plus difficile après ;D)

Citer
Le but, au final, c'est que chacun se sente bien ici et puisse exercer sereinement l'activité pour laquelle il est ici : écrire et lire.
Amen :huhu:
"Il est plus facile de jouer au mikado avec des spaghettis crus qu'avec des spaghettis cuits.” - Philippe Geluck.

Hors ligne Ari

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 568
Re : Re : Comment réagir face à la violence sur le MdE ?
« Réponse #20 le: 06 juillet 2022 à 14:13:46 »
bonjour, Ariane,


Citer
Posté par: Ariane
« le: Aujourd'hui à 12:08:51

Flag, Jadis (Manu je ne lis plus tes posts depuis x temps, désolée du coup si je passe à côté de qqch mais je n'ai pas vraiment envie de faire des exceptions) :

 je ne veux pas avoir un rapport conflictuel car je t’apprécie, mais je suis désolé de te le dire, cette façon de voir les choses on appelle ça du mépris.  :/
((Flag, t'as cité juste mes interpellations '-' c'est le fait que je ne lise pas les posts de Manu que tu considères comme du mépris ? On avait clashé il y a longtemps, je pense qu'on a le droit de passer un membre en "ignoré" et il me semble, dans mes souvenirs, que lui-même m'avait dit qu'il n'échangerait plus jamais avec moi.))

Edit : passé en MP '-' c'était hors sujet.
« Modifié: 06 juillet 2022 à 14:20:35 par Ariane »
~ Ari ~

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 357
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Comment réagir face à la violence sur le MdE ?
« Réponse #21 le: 06 juillet 2022 à 15:05:51 »
Bonjour Ocubrea,


Merci beaucoup pour l'effort de réponse que tu nous offres aujourd'hui dans lequel tu précises (et je le remarque bel et bien) que tu y exprimes une position individuelle.

@ Alan Tréard :
Citer
Donc, pour en revenir à la discussion... J'ai l'impression, à certains moments, que vous avez tendance encore aujourd'hui à privilégier les membres qui jouent avec vous aux soirées dicos et défis tic-tac.
C'est une "critique" qui nous revient souvent, mais j'avoue avoir vraiment du mal à voir des exemples concrets où c'est arrivé récemment, en pratique.

Alors, je pose le problème sur la table avec le plus grand déplaisir, mais je le fais dans l'intérêt des membres qui ont, avant moi, pris le temps de formuler une difficile expression de leurs espoirs et inquiétudes vis-à-vis de la modération.

De plus, je n'espérais effectivement pas que quelqu'un me relance sur cette question de la « bonne ambiance » et que mon message suffise à exprimer une opinion personnelle.

Cependant, et puisque tu es en droit, Ocubrea, de demander des clarifications sur les discussions en question, je reviens sur un récent message qui faisait suite à un membre qui se sentait particulièrement blessé par des échanges qui ont eu lieu récemment.

La réponse qui lui fut faite est la suivante :

Citer
Il est fort dommage qu'on en arrive là.

Préparer le podcast n'est pas à la portée de tout le monde, je pense qu'il faut voir si quelqu'un d'autre veut prendre la suite, moi je ne sais pas faire.

Si personne ne se manifeste, je pense qu'on en restera là, ce qui serait une victoire pour ceux qui font fuir les bonnes volontés à coup de messages subliminaux.

Je suis amère, très amère.

Réponse formulée tardivement un jour après l'expression de la détresse du membre en question.

Unique réponse de modération (et encore, je devine que ce pouvait être une décision individuelle d'apporter un message de soutien), qui donna suite à une soirée dico fort arrosée dont je cite les échanges :

Citer
  • j'aime beaucoup ce décalage, et j'imagine tellement le lapin en train de râler parce qu'on le tient pas les oreilles
  • voilà trois beaux quatrain, bravo ! Joli tableau champêtre, c'est très chouette.
  • oui, ça finit en queue de poisson, mais l'ambiance est très sympa, on a envie de les suivre plus loin les deux copines. (et de savoir quel est donc ce tout de passe-passe !)
  • Super de continuer avec Marcel ! Longue vie à Marcel ! Tu devrais en faire un carnet-de-bord
  • Bonne soirée les potos, c'était sympa ! on remet ça bien vite   
  • j'aime vraiment beaucoup beaucoup l'image du mascara,
  • Merci pour la soiréeeeee c'était cool de se refaire du dico !!
 

En date du 3 juillet 22 (pseudos volontairement effacés afin d'éviter de désigner spécifiquement quelqu'un.e).

Donc pendant qu'un membre se morfond dans sa détresse, certains se demandent s'il ne faudrait faire semblant de rien et passer à autre chose rapidement.

Je comprends parfaitement que vous puissiez avoir besoin de décompresser, au moins certains d'entre vous, et que le jeu soit la meilleure occasion pour cela. On vous le souhaite, d'aller bien. Cependant il me semble qu'il serait plus judicieux pendant qu'un membre se trouve dans une grande détresse de lui apporter au moins quelques encouragements (y compris si le membre en question serait « sous surveillance »).


Voilà, je ne souhaite pas aller plus loin dans de pseudo-accusations qui n'ont pas lieu d'être ici, donc je me contente d'essayer d'expliquer en quoi le jeu ou la bonne ambiance ne peuvent pas suffire à aider les membres à changer leur état d'esprit. Si mon message est compris, c'est l'essentiel et il n'y a pas besoin d'épiloguer sur la question. Je crois dorénavant que vos objectifs de modération pourraient se tourner vers d'autres priorités (tout en remarquant que, individuellement parlant, certains d'entre vous aiment participer à ces soirées jeux pour se détendre, ce qui est un droit personnel à titre individuel).

Distinguer la question de la supposée bonne ambiance du forum de celle du droit de chacun à l'expression écrite me paraît être la meilleure perspective d'avenir pour faciliter la compréhension des décisions de modération.

Ensuite, sur la question entre l'impartialité des décisions (qui est très difficile à atteindre, je le comprends) et la difficulté de mettre en œuvre des sanctions d'un point de vue humain, je comprends ta position, Ocubrea, et je préfère ne pas trop m'étendre sur le sujet afin que d'autres points de vue puissent en parler selon leurs propres priorités individuelles. J'ai bénéficié d'un espace d'expression ci-dessus et cela me suffit pleinement.


Enfin, pour la question de Versus, puisque je n'ai pas compris votre intervention de modération selon ce que tu m'expliques, Ocubrea, cela signifie que je risque de reproduire les mêmes erreurs prochainement et que j'ai peu de perspectives pour éviter de nouveaux rappels à l'ordre.

Étant donné qu'il compte pour moi de pouvoir rentrer dans le rang, je vais t'envoyer un MP en espérant que tu m'accordes individuellement le temps d'expliquer en quoi ma vision diffère de la tienne ou de celle d'autres membres de l'équipe.


Encore merci pour l'effort de réponse qui nous permettra de nous projeter vers d'autres perspectives très prochainement.
« Modifié: 06 juillet 2022 à 15:11:39 par Alan Tréard »
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Dot Quote

  • Équipe Mammouth - Maquette
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 058
  • ?
Re : Comment réagir face à la violence sur le MdE ?
« Réponse #22 le: 06 juillet 2022 à 15:30:33 »
yoyo j'ai un peu lu tout le titouin, suis un peu dans le flou pour cerner mes divergences ou mes convergences, néanmoins je rajouterais un truc à comparer comme on veut : j'ai rencontré des personnes d'origine, certaines voient des racistes partout, des fachos, des nazis en tous genre, ils ont l'air tous contre eux et uniquement par la cause raciale, jamais pour autre raison ... j'ai rencontré de femmes sexuellement blessées par leur historique, certaines ne parlent des hommes qu'en termes méprisants, ils sont tous dans ce panier patriarcal de connards aux éternelles abus sur les femmes, et elles ne peuvent que s'écraser face un mâle qui lui ne sait qu'écraser... j'ai rencontré des punks anarchistes, certains s'employaient activement à pourrir la politique en lui boudant ses armes, les mots, remplacés par l'extrême intelligence d'actes souvent violents quoique revendiqués pacifistes... je veux en venir à l'idée qu'on peut partir en guerre contre les gens qui parlent sur une étiquette qui nous tient à coeur, ui et surtout dans ce cas, mais un peu d'esprit est nécessaire pour se figurer qu'alors notre sensibilité devient susceptible et surtout, intéressée, concernée, impliquée, orientée sur le sujet qui nous fait réagir ; et puis l'incontournable devient alarmant, dramatique, ici on s'offusque des discriminations sur le genre principalement, les races, un peu le handicap vu quo'n est certains à être là-dedans au final mon impression d'axes des vulnérabilités, sur le forum, provient de là ; plein de distinctions autres que celles citées juste au dessus, ne sont jamais ici de l'ordre du problème et passent ignorées, genre l'obésité ? la précarité financière ? ces discriminations là ne soulèvent aucune dramatique guerre de sensibilités, y'a pas de retour outré, pas de feed-the-troll, alors qu'à peine de misogynie emporte les vagues de réactions hérissées, et cette misogynie que vous voulez ici résoudre, en amplifiant à mort ses contours, reste dans son relief violent et douloureux, parce qu'on ne voit plus qu'elle à travers ses contradicteurs de bonne foi ; ou une petite remarque avec un mot sensible axé sur l'une des fixations d'ici, alors là la machine à réactions outrées bat son plein et au final on sent que c'est pas une guerre contre qqun, contre la réflexion générale, mais juste en réponse automatique et parano face à ces sujets 'classiques de la discorde meud'... choisit-on nos secteurs d'intérêt ? d'aller livrer bataille pacifiste pour eux ? de remporter pour notre idéal le suivi de ceux qui ne le suivait alors pas ? je suppose flouement, mais ici comme partout, la discrimination emprunte certains chemins spécifiques, qui peuvent ou non être le reflet de nos fixations psychiques personnelles, et je crois le nœud du problème réside en notre hyper-sensibilité sur les sujets clichés, et notre ignorance et ou indifférence sur d'autres ; y'a des obèses et des pauvres ici ? se sentent-ils comment, face aux victimes usuelles de la discrimination d'ici ? oseraient-ils répondre ou alors confirmer l'intuition qu'ils ne sont pas représentés ici et ce en dépit de la volonté de parité des bons membres ? comment leur répondrait-on ? avec ce brouillon sur le contexte d'usage, je n'ajoute pas de gros point pour la modé, mais il m'apparait important de vous témoigner de ce que je perçois en toute relativité sur les valeurs du fo, qui elles aussi, sont relatives ; je pense que là où les étrangers craignent parfois trop exagérément le racisme, les femmes trop exagérément les hommes, les handicapés trop exagérément les sains, ici nous les mots écrits sont notre centre névralgique, et le piège sur les sujets réactionnables, c'est de nous scléroser à leurs automatismes...
"Je suis Miroir de Fumée, parce que je me vois en chacun de vous, mais nous ne nous reconnaissons pas les uns les autres à cause de la fumée qu'il y a entre nous."
- Don Miguel Ruiz

Hors ligne Kwak'

  • Prophète
  • Messages: 690
Re : Comment réagir face à la violence sur le MdE ?
« Réponse #23 le: 06 juillet 2022 à 15:34:43 »
Opposer les handicapés aux gens "sains"... Toujours plus

Édit :
Citer
j'ai rencontré de femmes sexuellement blessées par leur historique
Fallait la sortir celle-là. Les femmes ne sont pas agressées sexuellement par leurs historiques, dot, mais par d'autres personnes.

Pour le reste, vous tartinez tellement pour ne rien dire, Alan et toi, je passe mon tour. Perso j'essaie de faire gaffe au mot "pute", j'essaie de ne pas faire de sales blagues sur les gros, enfin bref j'essaie de vivre en 2022 quoi, et de blesser le moins de monde possible. J'ai du travail encore, mais enfin, après s'être fait agresser a la sortie d'un bar gay et devant me défendre dans la vraie vie, sur le forum je fais pareil. Ce n'est pas moi qui vais devant le bar préfère de Jadis pour lui demander des comptes, et non plus sur ses espaces publics pour y vilipender mon opposition face à son comportement. C'est l'inverse : ce sont eux qui viennent nous menacer et nous insulter. Je ne dis à personne comment vivre et quoi aimer sous la menace, quand j'aurais droit au même traitement tout le monde sera tranquille.
Tant que je devrais regarder derrière moi quand je trace dans la rue avec un autre homme, faudra s'attendre à des coups de crocs prêts à partir. Je ne demande qu'à ce que ça s'arrête. Pour le moment ils en sont aux attentats à l'arme à feu, et les plus lâches, Versus en tête, au cynisme anonyme sur ces faits dramatiques, avant c'était les ratonnades pour les étrangers, quand tout ceci sera aboli on pourra peut être parler sans base concrète comme Alan et toi le faites.

En attendant va falloir s'habituer a ce qu'on défende notre droit de vivre tranquilles.

Allez, je vous laisse tartiner à en devenir illisible, j'ai une vie à côté et il fait beau aujourd'hui :)
« Modifié: 06 juillet 2022 à 16:10:15 par Kwak' »

Hors ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 919
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Comment réagir face à la violence sur le MdE ?
« Réponse #24 le: 06 juillet 2022 à 15:49:57 »
Citer
plein de distinctions autres que celles citées juste au dessus, ne sont jamais ici de l'ordre du problème et passent ignorées, genre l'obésité ?

Sûrement parce que les gens s'imaginent qu'on l'a choisi ou une connerie du style  :D
It will reveal its meaning when it lives in victory...

Hors ligne Dot Quote

  • Équipe Mammouth - Maquette
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 058
  • ?
Re : Comment réagir face à la violence sur le MdE ?
« Réponse #25 le: 06 juillet 2022 à 15:57:14 »
Opposer les handicapés aux gens "sains"... Toujours plus

Édit :
Citer
j'ai rencontré de femmes sexuellement blessées par leur historique
Fallait la sortir celle-là. Les femmes ne sont pas agressées sexuellement par leurs historiques, dot, mais par d'autres personnes.

bin tu vois, l'exemple parfait ! y'a pas d'insulte à dire qu'un handicap relève d'autre chose que de la parfaite santé, moi je le trouve ni méprisant ni rabaissant, j'ai un dossier officiel sur mon handicap, je suis au contraire heureux d'être considéré ainsi, c'est la reconnaissance de mon état, j'ai une faiblesse là, et le nier me serait très défavorable ; sain, 'en bonne santé', ça s'oppose à moi, et au concept d'handicap, je n'ai pas à m'outrer de ce qui s'y exprime en mots, même si je me blesse l'ego  savoir lucidement que je suis pas normal sur ce point, je garde la raison à me dire que le considérer comme une insulte serait mon propre jugement posé sur autrui et en dépit de la neutralité médicale de cette distinction ; oui la distinction, ne pas distinguer la bonne santé de la mauvaise, c'est une pente vraiment dangereuse faut faire gaffe c'est flippant sérieux la bouillie relativiste nihilante ; accepter qu'on puisse désigner notre singularité, c'est aussi être humble sur nos imperfections ; perso pour le handicap moi au contraire j'en ai marre quand les sains croient que je peux agir des process psychiques u'ils considèrent naturels, normaux, évidents, faciles, mais qui sont juste de leur norme saine bien propre à eux qui sous couvert de non-discrimination, font pire que rabaisser, juste, ignorent totalement ; j'suis schizo, va dire à un sain que je suis sain

pis sinon désolé oui on peut chipoter sur comment les mots de quoi des hommes et des femmes, m'enfin... y'a qmm un truc que j'ai pas besoin de dév, là, non ? c'était pas pour dire le comment, juste que les hommes abusent des femmes depuis quelques millénaires, tout comme depuis des millénaires les pauvres ont moins de pouvoir que les riches que ce soit au bitcoin ou à la sesterce ; oui on peut chipoter mais encore une fois bon exemple de fixation ; j'suis sûr un concerné par les problèmes de surcharge pondérale aurait trouvé à redire sur mes évocations de l'obésité

nan ? :/
je paranoïse du coup
mais je dis ce que je pense
"Je suis Miroir de Fumée, parce que je me vois en chacun de vous, mais nous ne nous reconnaissons pas les uns les autres à cause de la fumée qu'il y a entre nous."
- Don Miguel Ruiz

Hors ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 919
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Comment réagir face à la violence sur le MdE ?
« Réponse #26 le: 06 juillet 2022 à 16:01:14 »
Citer
j'suis sûr un concerné par les problèmes de surcharge pondérale aurait trouvé à redire sur mes évocations de l'obésité

Je te rassure : je m'en fous pas mal  :mrgreen:
Je suis le premier à en rire et à en rajouter mais je suis pour l'humour "libre" donc on va dire que ça ne compte pas.

Et je suis d'accord avec l'ensemble de tes interventions.
It will reveal its meaning when it lives in victory...

Hors ligne Kwak'

  • Prophète
  • Messages: 690
Re : Comment réagir face à la violence sur le MdE ?
« Réponse #27 le: 06 juillet 2022 à 16:06:47 »
Marrant moi sain je l'oppose à malsain et là ça n'a plus du tout le même sens.
Citer
c'est une pente vraiment dangereuse faut faire gaffe c'est flippant sérieux la bouillie relativiste nihilante ;
Moi j'te dis, j'ai aucun problème pour dire que je suis bisexuel ou gay, j'ai aucun problème pour dire que j'suis bipolaire face aux gens stables, et je peux te suivre quant au danger d'un trop grand relativisme et d'une interdiction absolue d'utiliser des termes clairs pour désigner des différences entre les gens.

Maintenant, ce qu'il se passe sur le forum depuis peu, à savoir les blagues de versus sur le fait que l'attentat d'Oslo est dû à une partouze, lire les envolées haineuses de jadis sur la gay-pride, l'entendre défendre le droit de coller des mains au cul dans la rue parce que c'est un savoir ancestral, ou voir flag accuser Aponiwa de trolling quand elle s'oppose à ces comportements, puis voir enfin les concernés se faire justement bannir et vous entendre crier au danger du relativisme, ça commence à me casser les couilles.


« Modifié: 06 juillet 2022 à 16:09:21 par Kwak' »

Hors ligne Aponiwa

  • Modo
  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 845
Re : Re : Comment réagir face à la violence sur le MdE ?
« Réponse #28 le: 06 juillet 2022 à 16:08:23 »
j'ai rencontré des punks anarchistes, certains s'employaient activement à pourrir la politique en lui boudant ses armes

Ben oui, Dot. C'est le principe de l'anarchie, là en fait... Elle est fondée sur le refus de la domination d'une personne ou d'un groupe de personne. Un anar qui vote, c'est comme un athée qui prie, ça n'a aucun sens quoi...
« Noone will know my name until it's on a stone » Eels, Lucky day in hell

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 158
  • Miss green Mamie grenouille
Re : Comment réagir face à la violence sur le MdE ?
« Réponse #29 le: 06 juillet 2022 à 16:15:34 »
Mon message sera court, parce que je n'ai ni l'énergie ni l'envie de répondre à tous tant j'ai du mal à savoir qui en a après qui, pour ou contre...

Il n'y a qu'une chose que je peux ajouter, un membre qui n'est pas dans l'équipe ne peut pas savoir quelles sont nos discussions en dehors, quels sont nos échanges avec tel ou tel membre.

Je suis outrée de lire qu'on n'a même plus le droit en tant que modérateur de participer à un Dico ou un Tic-Tac ! D'ailleurs ces jeux sont ouverts à tout le monde, qui veut vient ! Que l'on soit membre ou modo, on a tous nos problèmes perso, on a tous une vie, et on a tous besoin de décompresser et de notre vie, et de la modération qui en ce moment est vraiment lourde ! J'ai 70 ans et je n'ai jamais vu un tel imbroglio de propos ineptes ! Je suis à bout, si quelqu'un veut ma place c'est avec plaisir que je lui laisse. Comme on dit "la critique est aisée mais l'art est difficile".

Ce qui devait être un échange courtois pour essayer de trouver des solutions acceptables par tous au vu des derniers évènements, tourne une fois de plus au vinaigre. Au lieu de vous incriminer les uns ou les autres, répondez donc aux questions posées par la modération qui ne cherche qu'à mener à bien une charge bien lourde et n'est pas parfaite. Même si elle essaie de faire au mieux, personne n'est parfait.



C'était un MESSAGE PERSONNEL.
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Ma page perso si vous êtes curieux

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.021 secondes avec 17 requêtes.