Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

17 avril 2021 à 22:13:29
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Agora : vie collective » Projets collectifs » Erakis » [Erakis] Le nouveau Sheonyn

Auteur Sujet: [Erakis] Le nouveau Sheonyn  (Lu 1115 fois)

Hors ligne Ocubrea

  • Modo
  • Prophète
  • Messages: 726
    • Pour plus d'informations
[Erakis] Le nouveau Sheonyn
« le: 03 octobre 2020 à 21:14:34 »
Bonjour !
Voici ma première contribution à ce merveilleux projet ! J'ai essayé de laisser diverses portes ouvertes tout au long du texte pour permettre à d'autres d'embrayer sur des histoires précédant ou succédant à celle-ci :)
L'action de ce texte prend place peu avant les révoltes de Natyis dont il est question dans Elfes et parias écrit par Bapt90
(— Vous devriez éviter Natyis.
— Pour quelle raison ?
— Des révoltes ont eu lieu il y a peu. Ce n’est pas un lieu sûr avec des Ulfsnars en plus. Vous risqueriez de perdre un œil ou un doigt en allant là-bas.
)
En espérant que cela vous plaise !



      Naacia s’avançait à pas lents vers la matérialisation de son pire cauchemar, comme sous l’emprise d’une fascination morbide exercée par l’horreur qui l’attendait. Malgré tous ses efforts, l’annonce que l’on venait de lui faire n’était pas encore parvenue à percer la brume de son esprit pour s’y ancrer de manière tangible ; la scène autour d’elle conservait des allures de songe aux angles flous et au cours absurde.
      Le silence régnait dans la vaste tente. Ses doigts gelés se posèrent avec douceur sur les planches de bois sombre et brut qui composaient le cercueil d’un des plus grands chefs de clan que leur peuple, les Elfsirings ou Elfes Dorés, eût jamais connu. Son père.
      La jeune Elfe souleva le linceul qui recouvrait le corps sans vie. Il lui fallut faire appel à toute sa force et son sens du devoir pour rester droite et fière. À la vue du visage inanimé qui avait guidé chacun de ses pas jusqu’à ce jour, elle ne put toutefois retenir une larme qui roula le long de sa joue couleur de miel et effleura le coin de ses lèvres pleines, puis suivit le dessin de son menton avant de se perdre sur sa tunique usée, ajoutant une tache salée à celles de sang.
      Un souvenir surgi du passé se pencha par-dessus son épaule, et lui susurra à l’oreille quelques mots acides, issus d’une sombre prophétie. Naacia esquissa un geste de la tête, comme pour le chasser — elle savait qu’il avait raison, mais cela ne changeait rien : elle allait à présent devoir suivre le plan le plus audacieux qu’elle et son père eussent jamais élaboré, et sans la moindre fausse note. Naacia savait que ses prochaines actions allaient s’avérer cruciales. Elles allaient tout simplement déterminer sa vie ou sa mort. 
      Sa poitrine se gonfla d’une longue inspiration et ses paupières se fermèrent, l’espace d’une seconde. Un frémissement imperceptible agita les plumes soyeuses des ailes qui ornaient son dos, et elle serra brièvement le poing.
      Quand ses yeux s’ouvrirent de nouveau, elle était prête.
      La jeune Elfe se détourna du linceul sous lequel reposait le cadavre encore chaud. Lentement, elle lança un regard à la ronde, aux guerriers qui guettaient sa réaction, immobiles, postés autour du cercueil à intervalle réguliers tels les Dröniels, ces statues traditionnelles qui gardaient les morts. Un par un, elle les toisa, les évalua. Elle prit son temps. C’était l’une des nombreuses choses que son père lui avait répétées au fil des années : « Cesse donc de te presser. La vie va assez vite comme cela pour ne pas tenter de la cravacher comme tu le fais. »
      Il serait bien avisé de sa part, à l’avenir, de se remémorer et de suivre jusqu’au plus petit conseil qu’il lui eût jamais donné. À partir d’ici, la moindre erreur pourrait tout faire basculer. Naacia avait toujours su que ce jour finirait par arriver, et son père lui avait laissé des instructions claires sur la marche à suivre le moment venu. Il n’aurait cependant pas pu plus mal tomber : les Elfsirings étaient en pleine campagne militaire, et la dernière chose dont ils avaient besoin était l’instabilité qui découlait d’un changement de chef de clan. La jeune Elfe devait tout faire pour préserver la cohésion et l’unité de ses troupes.
      La tension dans l’air était suffocante, mais elle s’exhorta à respirer profondément, afin de calmer son cœur battant et de continuer son petit manège.
      Les visages sombres des Elfsirings assemblés là ne semblaient être animés que par la lueur agressive dispensée par deux torches rouges. Ils étaient sept, prêts à bondir au moindre mouvement maladroit de sa part, tels des Ulfsnars affamés. À cette différence près qu’un Ulfsnar était aisé à apprivoiser. Tout Elfsiring qui se respectait en était capable, au prix d'un peu d'efforts et de patience…
      Il n’en allait pas de même pour apprivoiser les Elfsirings eux-mêmes.

      Enfin, elle fit face à Kaëll Behlrad, l’ancien bras droit de son père - le sien, à présent, si elle parvenait à gagner son allégeance. Elle arrima son regard à celui du guerrier et attendit. Elle se sentit sur le point de tourner de l’œil sous le poids de ces yeux dorés et perçants, mais elle était déterminée à tenir le temps qu’il faudrait. Son père lui avait toujours dit de se fier à son instinct : elle attendit donc de sentir le bon moment. Kaëll ne baissa pas la tête, mais il n’était pas question ici d’une guerre de regards, pas vraiment. Il s’agissait d’une présentation, d’un échange.
      L'Elfe Doré cligna des yeux, et Naacia sut que le moment était venu. Elle tourna sur elle-même avec dignité, en déployant ses ailes de quelques degrés, puis ouvrit la bouche et déclara d’une voix lente et grave :
      —   Préparez la cérémonie. Je veux que tout soit fait ce soir. J’annoncerai moi-même la nouvelle.
      La tension atteignit alors son apogée et temps resta suspendu, l’espace d’une interminable poignée de secondes, chaque guerrier épiant son voisin pour évaluer sa réaction. Naacia sentit son destin tournoyer en l’air telle une pièce de monnaie sur le point de choisir sur quelle face elle allait tomber. Puis, lentement, Kaëll hocha la tête. Une fois.
      La pression se dissipa presque aussitôt. La pièce avait rendu son verdict : pour le moment, Naacia vivrait. Elle avait fait le pas et avait saisi son dû : il allait à présent lui falloir le défendre, envers et contre tout.
      Elle s’était emparée du titre de Sheonyn. Elle était le nouveau chef de clan.

      La jeune Elfe fit signe à l’un des guerriers, Hervaëll, de rester avec elle, tandis que les autres se dispersaient rapidement dans un concert de chuchotements. Ils sortirent de la tente comme un essaim de mouches affolées. La suite serait difficile. Elle savait déjà que certains d’entre eux allaient tenter de lui arracher son statut nouvellement acquis, par la ruse ou par la force. Et elle avait déjà une bonne idée des candidats les plus enthousiastes.
      Une inspiration discrète l’aida à reprendre ses esprits avant de sortir à son tour, suivie par l’Elfsiring qu’elle avait désigné pour lui servir d’escorte. Elle n’avait pas laissé son choix au hasard : Hervaëll avait un caractère franc et entier. Il était dévoué à feu son père et d’une loyauté sans faille, une fois acquise. S’il n’avait pas été d’accord avec son ascension au pouvoir, il l’aurait déclaré d’emblée ou, mieux encore, il aurait tenté de la tuer sur le champ. Elle pouvait donc à présent s’en remettre à lui, les yeux (presque) fermés.

      À l’instant où la froide lumière du jour naissant toucha son visage, le brouhaha et l’agitation qui régnaient dehors se turent. Tous les regards se posèrent sur elle, curieux, inquisiteurs, parfois même malveillants. Pas une expression qui affichât de la joie ou de l’espoir. Les visages étaient fermés.
      Elle fit mine de les ignorer. Le dos droit, le menton haut, les ailes à moitié déployées comme il seyait à toute personne de pouvoir, elle se dirigea vers la place principale de leur campement, où se trouvait une petite estrade de fortune couverte de neige. Ses enjambées étaient souples et sûres, et ses épaules carrées. Tout son être dégageait de la fermeté, de l’assurance. Cependant, les plus observateurs dans foule pouvaient remarquer une faille dans l’attitude de défi qu’elle portait comme une armure. Sa main droite tremblait.
      Sa main droite avait toujours tremblé, lorsqu’elle était nerveuse, et c’était là l’une de ses principales failles, d’après son père. Elle avait un jour rétorqué que sa main ne tremblait pas durant un affrontement — « Non, lui avait répondu l’ancien Sheonyn, mais cela montre ta faiblesse à ton ennemi. »
      Elle serra donc le poing et porta avec elle tous les regards jusqu’à l’estrade. Dans son dos, une foule de guerriers s’était amassée et la suivait, avide d’informations.

      Tous les Elfsirings savait que Naacia n’était pas comme les autres femmes. Il était de notoriété publique que son père l’avait élevée depuis son plus jeune âge selon son caractère – c’est-à-dire comme un homme. Et même, comme un guerrier.
      Ses longs cheveux d’or liquide étaient tressés en motifs complexes et ornaient son crâne comme les serpents de Faërwir, le Dieu de la ruse, mais elle n’avait jamais été aperçue en robe. Elle se maquillait, et ornait son cou et ses poignets de bijoux somptueux, mais se battait depuis qu’elle était en âge de voler. Personne ne l’égalait au tir à l’arc, et nombre d’hommes avaient passé de longs-après midi à marcher étrangement et à refuser catégoriquement de s’asseoir après avoir tenté de la « séduire ».
      Néanmoins, aussi loin qu’on s’en souvînt, aucun Elfsiring n’avait jamais sérieusement cru qu’elle prendrait la succession de son père à la tête du clan. Ç’eût été du jamais vu, une insulte aux traditions digne des Elfkingrs, ces Elfes Argentés qui n’avaient d’elfique que le nom et avaient tourné le dos à leurs racines.
      Naacia monta posément les marches de l’estrade, réfléchissant à la suite. À la stupeur avait succédé le bouillonnement interne, un grouillement de sentiments mêlant rage, terreur et espoir. Arrivée en haut, elle se posta, jambes et ailes écartées, face à la foule. Elle croisa les mains dans son dos pour en cacher le tremblement, puis lança par-dessus le bruit ambiant :
      —   Mon père, Dräthuin Callanthiel, est mort.
      Dès les premières syllabes, la foule se tut. Le vent jouait avec les cimes des arbres de la forêt, et l’on entendit un corbeau lancer au loin un cri expectatif. Tous les hommes amassés à ses pieds semblaient suspendus à ce silence. Naacia savait que les prochains mots seraient déterminants.
      —   Il m’a désignée comme votre nouvelle Sheonyn.
      Avant que quiconque eût pu réagir, elle conclut :
      —   Les funérailles auront lieu ce soir. Demain, nous poursuivons notre route vers Natyis. Les plans n’ont pas changé. Nous allons reprendre aux Elfkingrs nos terres ancestrales. La révolution des Elfes Dorés est en marche, et rien ne l’arrêtera !
       Un silence de mort accueillit ces paroles. Il fut finalement rompu par un cri d’approbation isolé, suivi par des applaudissements timides. La foule s’embrasa alors lentement, mais sûrement. La nouvelle Sheonyn se détourna, et redescendit de l’estrade sous les vivats.

***

      Naacia se glissa dans l’eau avec délices. Deux servantes s’approchèrent pour la laver avec douceur – d’abord la nuque, puis les bras, le ventre et les jambes – tandis qu’elle se laissait aller au bonheur de pouvoir simplement profiter de la chaleur sur ses membres perclus. Elle déploya ses ailes afin de permettre aux servantes les enduire d’huile de trolual, ces baleines maléfiques que l’on ne chassait que dans la mer d’Haff.
       Le répit fut de courte durée. Un soldat annonça la visite de Kaëll. Naacia lui demanda d’une voix forte de patienter quelques instants. Elle profita de son court repos durant quelques délicieuses secondes encore, puis sortit prestement de la bassine d’eau et s’enroula dans un drap de bain propre. Après avoir enfilé une simple tunique bleu clair, un peu trop courte, un peu trop moulante, un peu trop transparente, elle ordonna aux gardes de laisser passer l’ancien bras-droit de son père.
      Kaëll ne cilla pas en la voyant si légèrement vêtue. Elle mit cela à son crédit, tandis qu’ils s’observaient l’un l’autre, comme plus tôt dans la tente de son père. Naacia fit durer le moment, délibérément. Enfin, elle salua le guerrier d’un signe de tête et lui désigna une chaise. Kaëll ne bougea d’abord pas puis, lentement, il finit par s’asseoir sans la quitter des yeux.
      —   Que puis-je faire pour toi ? Demanda Naacia.
      —   Sheonyn. Ce que tu as fait aujourd’hui,… C’était… Osé, commença l’Elfsiring.
      Naacia ne répondit rien. Il n’y avait rien à répondre.
      —   J’imagine que tu t’en rends compte, mais ta vie est dès à présent en danger. Nombre d’Elfes Dorés n’acceptent pas, et n’accepteront jamais, la montée au pouvoir d’une femme. Cela va à l’encontre de nos traditions, et la préservation de nos traditions est la seule chose qui nous différencie des Elfkingrs. On murmure partout que si nous acceptons cela, nous nous engageons sur une voie qui nous fera perdre tout ce qui fait la puissance de notre peuple, comme eux sont sur le point de laisser disparaître leurs Rekkulfs au profit du… commerce.
      Ce dernier mot avait sonné comme un juron dans la bouche du guerrier.
      —   Et toi, Kaëll ? Qu’en penses-tu ?
      —   J’avais le plus grand respect pour ton père, Naacia. Il était mon ami le plus proche, et il n’existait pas à mes yeux de meilleur Sheonyn. Grâce à lui, nous avons retrouvé l’espoir d’échapper à la misère de notre bannissement, et de retrouver notre gloire d’antan, plutôt que de vivre prostrés, livrés à une extinction lente mais certaine dans des forêts de glace de Nekja.
      Il fit une pause.
      —   Ton père était très dur avec lui-même, et avec les autres autour de lui. Mais je ne l’ai jamais vu être plus dur avec quelqu’un qu’avec toi. Il ne t’a jamais choyée. Il ne t’a jamais pardonné la moindre erreur. Il ne t’a jamais regardée avec les yeux embrumés qu’un père peut avoir pour son enfant. Il t’a toujours considérée comme l’héritière qu’il se devait de rendre digne du titre de Sheonyn.
      Naacia se tendit imperceptiblement, et employa son énergie à rendre son visage impassible.
      —   Si Dräthuin Callanthiel t’a finalement jugée apte à nous diriger, je me range à son avis… pour le moment.
      Un hochement de tête accueillit ces paroles.
      —   Mais tu ne garderas pas longtemps ton titre ni ta vie, si tu n’accordes pas plus d’importance à ta sécurité. Deux malheureux gardes à l’entrée de ta tente ne te protègeront pas des attaques de tes propres guerriers, s’ils sont suffisamment déterminés.
      —   Que proposes-tu ?
      —   Il y a… un secret. Que j’avais juré de ne jamais révéler, mais qui je pense n’a plus de sens aujourd’hui. Je vais donc me parjurer, en priant pour que les Dieux me pardonnent.
      La jeune chef de clan haussa un sourcil.
      —   Le secret de ton père, plus précisément. Une arme et une protection, en quelque sorte. Il y a quelqu'un, dans ce campement, que nul n’a jamais remarqué. Il semble avoir des amis sans en avoir, il est toujours occupé à quelque chose mais n’a aucun rôle défini,… on le voit, puis on l’oublie.
      La jeune femme retient son souffle.
      —   Un Elfscors.
      —   Oui. Ton père lui a un jour sauvé la vie et, en retour, il a fait serment d’éponger sa dette en le protégeant au prix de sa propre existence. Il se fait passer pour un simple soldat mais il a des yeux et des oreilles partout.
      —   Mais si mon père est mort, alors…
      —   Oui, il a échoué à respecter son contrat, et devrait en théorie se donner la mort. Cependant, nous pourrions en jouer.
      —   Il doit avoir quitté le campement, à l’heure qu’il est.
      —   Il attend dehors.
      Naacia ouvrit de grands yeux.
      —   La première chose que j’ai faite, lorsque tu as fait comprendre ta décision de prendre la succession de ton père, a été de lui rendre visite. Accepterais-tu de le recevoir ?
      La jeune femme se dirigea vers l’entrée, et ordonna à ses gardes de laisser entrer l’homme qui accompagnait l’ancien bras droit de son père.
Grand, musclé, la démarche souple, l’Elfe Obscur qui pénétra dans la tente avait une peau noire comme l’ébène, et était plus massif que les Elfes Dorés auxquels Naacia avait habituellement affaire.
      Elle eut le souffle coupé. Bien entendu, elle avait déjà entendu parler des rares Elfscors qui arpentaient encore le Rothren, généralement accompagnés de leurs Ulfsnars à la toison bleutée si caractéristique. On lui avait aussi rapporté la capacité surnaturelle de ces Elfes à se fondre dans la masse et à passer inaperçus lorsqu’ils le désiraient, quelles que fussent les circonstances ou le lieu. Cependant, en être témoin était autre chose.
      L’Elfe Obscur s’inclina, la main posée à plat sur le sternum, suivant le protocole des Elfsirings.
      —   Mes hommages, Sheonyn.
      —   Quel est ton nom, Elfscor ?
      —   On m’appelle Eider.
      —   Comme l'oiseau ? Tu es donc un paria.
      —   Oui.
      —   On vient de m’apprendre que tu étais lié à mon père par une dette d’honneur, Eider. Est-ce la vérité ?
      —   Oui.
      —   Il est mort. Tu as donc failli.
      —   Oui. J’en assumerai les conséquences.
      —   Je te propose une alternative.
      Son interlocuteur se redressa légèrement, attentif.
      —   Deviens mon protecteur de l’ombre, comme tu étais celui de mon père. Son sang coule dans mes veines, ses projets guident mes pas. Me protéger revient donc à protéger son héritage.
      Un long silence vint ponctuer ces paroles.
      —   Acceptes-tu, Eider ?
      —   J’accepte.
« Modifié: 16 décembre 2020 à 21:23:35 par Ocubrea »
“Au pays des cyclopes, les borgnes sont aveugles.” - Philippe Geluck.

Hors ligne Paf

  • Troubadour
  • Messages: 256
  • Dix doigts et un clavier.
    • Mon Nano
Re : [Erakis] Le nouveau Sheonyn
« Réponse #1 le: 03 octobre 2020 à 21:53:11 »
Salut !

Je bosse sur la chronologie, je n'ai pas encore pris le temps de lire ton texte, mais :
Tu le place avant ou après la bataille de Nargarone ? :)

(C'est la bataille de Nargarone qui provoque le retard du marchand que Miol attends dans "Rekkulf et retard", qui se passe juste avant Elfes et Parias -vraiment juste avant. )

Hors ligne Ocubrea

  • Modo
  • Prophète
  • Messages: 726
    • Pour plus d'informations
Re : [Erakis] Le nouveau Sheonyn
« Réponse #2 le: 03 octobre 2020 à 22:51:00 »
Salut, Paf ! :)

D'après les deux textes (Rekkulf et retard et Elfes et parias), j'ai l'impression que la bataille de Nargarone et les révoltes de Natyis sont très proches chronologiquement parlant, donc je placerais ce texte avant la bataille de Nargarone également.

Merci pour ton travail !
“Au pays des cyclopes, les borgnes sont aveugles.” - Philippe Geluck.

Hors ligne Bapt90

  • Calliopéen
  • Messages: 433
  • Baryum Platine
Re : [Erakis] Le nouveau Sheonyn
« Réponse #3 le: 04 octobre 2020 à 11:53:37 »
Bonjour Ocubrea, je vois que tu as découvert Erakis et contribué à celui-ci  ^^ C'est chouette que tu centres ton texte sur un "petit" détail de mon dernier texte  :D et tu proposes en plus une nouvelle variante d'Elfes tout en complétant leur région, le Rothren.

Sinon sur la forme j'ai vu une ou deux fautes, mais je n'ai pas relevé où, ça devait être au milieu (j'étais sur téléphone quand j'ai lu donc c'est pas pratique pour citer le texte et continuer de lire).
J'ai été assez surpris par la présence d'ailes. Après, ça peut faire son effet : une armée d'Elfes dorés qui sont à l'aise dans les airs contre une armée d'Elfes viking (argentés du coup ?) qui chevauchent des loups géants  :coeur: peut-être que bientôt on va voir fleurir "La bataille de Natyis:mrgreen:

Par contre la fin me laisse perplexe, l'Elfe Obscur est-il Grand-duc ? ou serait-ce juste un congénère / un frère / un cousin ?
Si ce n'est pas lui, les Elfes obscurs pourraient donc tous être des parias, ce qui ferait une opposition aux autres elfes qui vivent en clan  :) Bon je pose ma question surtout car Grand-duc paraitrait donc être un "agent double" s'il est allié aux Elfes dorés et que ceux-ci sont ennemis avec les Elfkingrs (dont Miol fait partie) :\? et du coup, Grand-duc aurait "perdu" son nom assez récemment par rapport à mon texte. (et le texte de Paf évoque les origines de Grand-duc)

Bref je m'étale  ;D En tout cas merci pour cette lecture qui pose une pierre de plus à l'univers.
« Modifié: 04 octobre 2020 à 11:55:29 par Bapt90 »
All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are. -Robin Williams

Hors ligne Ocubrea

  • Modo
  • Prophète
  • Messages: 726
    • Pour plus d'informations
Re : [Erakis] Le nouveau Sheonyn
« Réponse #4 le: 04 octobre 2020 à 12:23:44 »
Hello Bapt90 !

Merci pour ton passage !
Pour répondre à ta question, oui, j'ai hésité avec les ailes mais... Je me suis dit que si on avait des lions humanoïdes, des wyvernes et des "dragons d'eau", autant s'amuser un peu ;D

Maintenant si l'idée déplaît, je peux changer ça, les ailes ne sont pas capitales à cet extrait, je peux les effacer facilement.

Et oui, pour explication, comme tu avais introduit l'idée qu'il y avait plusieurs race d'elfes, je voulais développer et éclaircir cela + harmoniser les noms. Pour le moment il y en a donc trois selon mon texte :
- Les Elfkingrs, ou "elfes argentés" ou "elfes vikings" : à la peau plutôt grise (cfr Rekkulf et retard). Ils avaient auparavant une puissance militaire extrêmement développée grâce aux Rekkulfs mais ont petit à petit privilégié le commerce.
- Les Elfsirings, ou "elfes dorés" : à la peau couleur miel et aux cheveux blonds dorés, qui possèdent des ailes, peuvent toujours apprivoiser des Ulfsnars mais ça n'est pas à l'avant plan de leur culture. Ils avaient été bannis très longtemps auparavant sur des terres inhospitalières et en ont toujours gardé beaucoup de colère et de rancœur. Culture très guerrière et très fidèle aux traditions.
- Les Elfscors ou "elfes obscurs" : dans ma tête (mais évidemment ça peut changer en fonction de ce que quelqu'un d'autre écrira), je les imaginais presque éteints (par exemple décimés lors du conflit qui a été responsable du bannissement des Elfsirings). Je n'ai pas forcément encore décidé d'en faire uniquement des parias, ils pourraient encore avoir un clan comme noyau dur quelque part dans les îles, ce sera à un prochain auteur de décider...

Si quelqu'un a d'autres noms en tête pour ces différentes races, je suis tout à fait prête à discuter et à les changer, l'idée était vraiment d'avoir une logique et une uniformisation...

Et non, Eider n'est pas Grand-duc, mais tu avais l'air de dire dans ton texte que les parias portaient tous des surnoms liés aux animaux (mais peut-être que j'ai mal lu). Et comme cet Elfe Obscur ci aussi est seul et vit carrément dans un autre clan, ça me semblait logique qu'il soit un paria... D'où le nom d'oiseau ;) Je voulais aussi créer des congénères à Grand-Duc, je trouvais triste qu'il soit tout seul ^^
« Modifié: 04 octobre 2020 à 12:30:47 par Ocubrea »
“Au pays des cyclopes, les borgnes sont aveugles.” - Philippe Geluck.

Hors ligne Bapt90

  • Calliopéen
  • Messages: 433
  • Baryum Platine
Re : [Erakis] Le nouveau Sheonyn
« Réponse #5 le: 04 octobre 2020 à 12:34:43 »
D'accord  :) mais j'avais été perturbé aussi parce que, au début, je croyais qu'ils étaient tous des Elfes vikings, et du coup ça n'avait jamais été dis qu'ils avaient des ailes etc... mais puisque ce sont d'autres Elfes  :-[ mais en vrai garde-les, ça fait un style  8)

J'aime bien ça fait écho aux Liontaris où il y a les crinières noires, dorées et blanches... cela dit, pour eux hormis leur couleur de peau/pelage, il n'ont pas plus de différence physique. (et du coup dans mon texte il y a pile un Elfscor ou "elfes obscurs" qui est pote avec un Liontari noir  :D)

Citer
Et non, Eider n'est pas Grand-duc, mais tu avais l'air de dire dans ton texte que les parias portaient tous des surnoms liés aux animaux [...] D'où le nom d'oiseau
Ahhhh ! je ne savais pas que "eider" était un nom d'oiseau  ^^ très intéressant
Pourquoi pas un jour une rencontre entre Eider et Grand-duc  :)

J'aime bien le fait que des personnes ont repris mon personnage, pour étoffer le lore autour de lui, mais aussi sur la région qu'à créée Zamy  :)
All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are. -Robin Williams

Hors ligne Quaedam

  • Calliopéen
  • Messages: 432
  • Viens sur Erakis, on est biiiiiiiien(s)
Re : [Erakis] Le nouveau Sheonyn
« Réponse #6 le: 13 décembre 2020 à 21:56:57 »
Salut Ocubrea !
Il était temps pour moi de commenter un nouveau texte d’Erakis  :coeur:
Désolée de t’avoir laisser de côté O..O
Citer
au décours absurde.
Aux détours/contours absurdes non ?

Citer
elle ne put toutefois retenir une larme, qui roula le long de sa joue couleur de miel, effleura le coin de ses lèvres pleines et suivit le dessin de son menton avant de se perdre sur sa tunique usée, ajoutant une tache salée à celles de sang.
Je dirais que cette phrase est un peu lourde (mais j’écris personnellement de toutes petites phrases, donc c’est à prendre avec des pincettes^^) mais : je retirerais la première virgule (qui est à mon avis inutile et donne une respiration artificielle), et je replacerais le « et » par une virgule. C’est un peu subjectif, mais comme juste après une à proposition introduite par « avant », je trouve que cette conjonction donne l’impression d’une fausse conclusion. Qu’est-ce que tu en penses ?

Citer
Handicaps
Je trouve ça un peu anachronique dans le ton du texte.
Citer
Naacia n’était pas comme les autres femmes
Ca me fait tellement mal au cœur de lire ça >.>

Citer
Ses longs cheveux couleur d’or liquide
Je ne sais pas si l’or à une couleur différente à l’état liquide ou solide^^. Mais dans le doute, je te conseillerais de changer un peu la formulation pour garder l’image plus efficace : « Sa chevelure/ses cheveux d’or liquide » ou « Ses longs d’or ».

Citer
Elfsiring n’avait jamais sérieusement cru qu’elle prendrait la succession de son père à la tête du clan. Ç’eût été du jamais vu, une insulte aux traditions digne des Elfkingrs,
Je ne comprends pas très bien en quoi la tradition d’un peuple ennemis importe aux Elfsiring.

Conclusion
Texte très sympa en somme. Plutôt clair sur le déroulé de l’action et les enjeux. C’est agréable à lire, tu arrives en quelques lignes à bien planter l’ambiance et les personnages.
J’ai l’impression que ton texte et une porte ouverte à une autre histoire, non ?

Par contre, je pense juste que comme tu as pris le parti de nommer tous les clans elfiques avec des préfixes en « Elf- » ça brouille un peu la lecture. Par exemple, je n’ai pas vraiment compris avec quoi entrait en conflit le fait qu’une femme devienne cheffe : les Elfkingrs, les Elfsiring, les elfes en général ou tout en même temps.

En tout cas c’est très coule à lire :D Je vais faire un petit résumé (depuis le temps, tu le mérites :D)

Voilà pour moi, encore merci pour ce moment 😊

Hors ligne Ocubrea

  • Modo
  • Prophète
  • Messages: 726
    • Pour plus d'informations
Re : [Erakis] Le nouveau Sheonyn
« Réponse #7 le: 16 décembre 2020 à 21:45:22 »
Hello !

Merci beaucoup pour ton commentaire ! :) J'ai revu les passages que tu as pointés du doigt et adopté tes suggestions (telles quelles ou adaptées).

Citer
Je ne comprends pas très bien en quoi la tradition d’un peuple ennemis importe aux Elfsiring.
Ah , c'est peut-être pas clair, mais "digne" est au singulier, il ne s'agit donc pas "d'une insulte aux dignes tradition des Elfkingrs" mais bien "d'une insulte au traditions [des Elfsirings], cette insulte étant digne des Elfkingrs qui on renié les leurs il y a longtemps déjà".

Citer
J’ai l’impression que ton texte et une porte ouverte à une autre histoire, non ?
Je voulais éviter d'écrire un texte fermé en effet :)

Citer
Par contre, je pense juste que comme tu as pris le parti de nommer tous les clans elfiques avec des préfixes en « Elf- » ça brouille un peu la lecture. Par exemple, je n’ai pas vraiment compris avec quoi entrait en conflit le fait qu’une femme devienne cheffe : les Elfkingrs, les Elfsiring, les elfes en général ou tout en même temps.
Oui, je craignais que ce ne soit le cas, mais je tenais à essayer de trouver une logique entre les différents noms d'elfes pour pourvoir ensuite développer les différents récits sans trop s'y perdre. Je suis tout à fait prête à revoir cette "classification" et à renommer les différents clans si quelqu'un a de meilleures idées :)

Mais du coup, pour ta question, une femme au pouvoir ce serait du jamais vu pour les Elfsirings, qui auraient alors l'impression de s'abaisser au rang des Elfkingrs qu'ils détestent et à qui ils reprochent leur manque de respect des traditions.

Citer
En tout cas c’est très coule à lire :D Je vais faire un petit résumé (depuis le temps, tu le mérites :D)

Voilà pour moi, encore merci pour ce moment 😊
Merci à toi ! :calin:
“Au pays des cyclopes, les borgnes sont aveugles.” - Philippe Geluck.

Hors ligne Bapt90

  • Calliopéen
  • Messages: 433
  • Baryum Platine
Re : Re : [Erakis] Le nouveau Sheonyn
« Réponse #8 le: 16 décembre 2020 à 21:49:55 »
Citer
Mais du coup, pour ta question, une femme au pouvoir ce serait du jamais vu pour les Elfsirings, qui auraient alors l'impression de s'abaisser au rang des Elfkingrs qu'ils détestent et à qui ils reprochent leur manque de respect des traditions.

Désolé de m'immiscer  :-[
Mais ta réponse à Quae est très intéressante car j'imaginais justement un éventuel clan elfkingr dirigé par une vieille elfe  :-¬?
(j'ai commencé à réfléchir à une suite à ce texte c'est pour ça)
All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are. -Robin Williams

Hors ligne Ocubrea

  • Modo
  • Prophète
  • Messages: 726
    • Pour plus d'informations
Re : [Erakis] Le nouveau Sheonyn
« Réponse #9 le: 16 décembre 2020 à 21:53:05 »
Citer
Désolé de m'immiscer  :-[
Mais ta réponse à Quae est très intéressante car j'imaginais justement un éventuel clan elfkingr dirigé par une vieille elfe  :-¬?
(j'ai commencé à réfléchir à une suite à ce texte c'est pour ça)
Ah, Bapt, ce serait top ! :)
J'aime beaucoup l'idée, et ce serait tout à fait cohérent avec ce texte-ci...
J'ai hâte de lire ce que tu es en train de concocter, si tu poursuis sur cette lancée !
“Au pays des cyclopes, les borgnes sont aveugles.” - Philippe Geluck.

Hors ligne Bapt90

  • Calliopéen
  • Messages: 433
  • Baryum Platine
Re : Re : [Erakis] Le nouveau Sheonyn
« Réponse #10 le: 16 décembre 2020 à 22:04:17 »
Ah, Bapt, ce serait top ! :)
J'aime beaucoup l'idée, et ce serait tout à fait cohérent avec ce texte-ci...
J'ai hâte de lire ce que tu es en train de concocter, si tu poursuis sur cette lancée !

Ouais, je dois finir 2-3 trucs avant, mais si personne ne me dépasse je devrais arriver à faire une petite suite début 2021.
J'envisage d'ajouter des forces aux elfes dorés pour faire face aux elfes viking et leurs loups de glace  ^^ mais chut
All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are. -Robin Williams

En ligne Opercule

  • Troubadour
  • Messages: 354
  • Nécroposteur aux mains froides
Re : [Erakis] Le nouveau Sheonyn
« Réponse #11 le: 06 janvier 2021 à 23:57:34 »
Yo--ba !

J’aime bien le côté "garde prétorienne" de la succession — suffit de convaincre le type qui protège le boss de t’accepter comme boss ; le reste suivra.
De nouveaux enjeux éclosent, mais tu dis que c’est la cause des révoltes de Natyis, qui vont empêcher Rekkulf de passer par là dans le texte de Bapt ? donc, en soi, on sait déjà ce qui se passera, non ?
Ou bien... ne sont-ils pas à Natyis ?

Question personnages, encore une princesse forte ^^ j’en ai plus ou moins déjà vu dans un texte à toi (et j’en ai lu qu’un seul). Bon, forte avec des fêlures. J’admets. mais je trouve les personnages encore un peu... filiformes. tu n’as pas eu l’occasion de beaucoup dire que les gens pour l’instant, et c’est okay.

J’ai l’impression qu’au début tu pars dans de belles envolées lyriques et puis c’est juste du dialogue... j’aime bien la narration tout du long aussi — ou plutôt, je n’aime pas que les dialogues...
Les baleines, j’aime bien les baleines. j’aime bien la culture. Des habits, des rituels.

Bienvenue dans l’aventure!
j’espère que ça te plaira de jouer avec nous  :)

Hors ligne Ocubrea

  • Modo
  • Prophète
  • Messages: 726
    • Pour plus d'informations
Re : [Erakis] Le nouveau Sheonyn
« Réponse #12 le: 25 janvier 2021 à 09:05:24 »
Hello Oper ! :)

Sorry pour le délai de réponse ! J'avais laissé Erakis un peu en attente, mais mon petit doigt m'a dit qu'un texte en rapport avec celui-ci va potentiellement bientôt arriver alors je mets tout en règle :D

Citer
J’aime bien le côté "garde prétorienne" de la succession — suffit de convaincre le type qui protège le boss de t’accepter comme boss ; le reste suivra.
Oui, je voulais quelque chose qui se fasse dans la subtilité, dans le non-dit, façon "intrigue politique dans les peuples plus anciens" avec ce côté un peu archaïque où il y a des lois et des coutumes, mais elles peuvent être tordues en fonction de la situation et de la personne qui parvient à assoir son autorité ;) Je sais pas si tu vois la série Vikings mais clairement, je voulais recréer une ambiance qui s'en inspirait.

Citer
De nouveaux enjeux éclosent, mais tu dis que c’est la cause des révoltes de Natyis, qui vont empêcher Rekkulf de passer par là dans le texte de Bapt ? donc, en soi, on sait déjà ce qui se passera, non ?
Ou bien... ne sont-ils pas à Natyis ?
Ils ne sont pas encore à Natyis, mais en effet dans ma tête c'est ce mouvement des Elfes dorés qui va déclencher les fameuses révoltes...

Citer
Question personnages, encore une princesse forte ^^ j’en ai plus ou moins déjà vu dans un texte à toi (et j’en ai lu qu’un seul). Bon, forte avec des fêlures. J’admets. mais je trouve les personnages encore un peu... filiformes. tu n’as pas eu l’occasion de beaucoup dire que les gens pour l’instant, et c’est okay.
Mmmh tu parles peut-être de la sorcière de Magicomite ? Effectivement j'aime dépeindre des femmes fortes en général... Je trouve qu'on en manque cruellement dans les œuvres de fiction (y compris dans Erakis jusqu'à maintenant, j'ai l'impression qu'il n'y clairement pas une représentation 50/50, m'enfin, je n'ai pas encore lu tous les textes ^^), même si c'est heureusement en train de changer petit à petit. Mais c'est vrai que je ne n'avais pas envie de figer sa personnalité trop vite, je trouve sympa l'idée que chacun puisse apporter une "couche" en plus pour avoir plus de profondeur dans les personnages. Moi, je lui ai donné un caractère bien trempé, et j'ai hâte de voir ce que d'autres auteurs vont proposer pour qu'elle soit moins unidimensionnelle ;)

Citer
J’ai l’impression qu’au début tu pars dans de belles envolées lyriques et puis c’est juste du dialogue... j’aime bien la narration tout du long aussi — ou plutôt, je n’aime pas que les dialogues...
Du coup je ne comprends pas ce que tu as aimé ou pas haha :D Tu aurais préféré moins de dialogues ?

Citer
Les baleines, j’aime bien les baleines. j’aime bien la culture. Des habits, des rituels.
Merci ! :-[ En effet, pour le moment je voulais surtout poser les bases d'une culture, mettre une ambiance, poser des fondations volontairement incomplètes pour pouvoir ensuite construire ce qu'on veut :)

Merci pour ton commentaire, et jusqu'ici je trouve ça vachement fun ;D

« Modifié: 25 janvier 2021 à 09:07:13 par Ocubrea »
“Au pays des cyclopes, les borgnes sont aveugles.” - Philippe Geluck.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.026 secondes avec 18 requêtes.