Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 février 2023 à 08:48:11
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » [Blind Texte] Eddy

Auteur Sujet: [Blind Texte] Eddy  (Lu 4583 fois)

Aube

  • Invité
[Blind Texte] Eddy
« le: 20 février 2013 à 22:07:48 »
Un texte à "atmosphère" qui était cousu en filigranes dans mon petit cerveau. J'ai tiré. C'est un peu emmêlé, mais c'est là.

Eddy passa sous le grand néon rose qui grésillait au-dessus de l’entrée. Le videur, une brute épaisse à la peau verte, le salua d’un signe sec en le reconnaissant. La foule était déjà compacte et l’atmosphère électrique. Le bar enfumé sentait la phéromone et les muscs agressifs des strip-teaseuses saturaient l’air. Dans un coin, des e-junkies étaient pris de spasmes, branchés sur une borne audio binaurale, « effet overdose ». Eddy plissa ses petits yeux laiteux derrière ses lunettes opaques pour repérer son client dans la foule fourmillante des danseurs en transe, dont les mouvements saccadés s’accordaient au rythme sauvage et pulsant de la musique. Des androïdes aux modifications aussi extravagantes que suggestives, dont les cheveux et l’épiderme revêtaient d’improbables couleurs flashy, jouaient les fauves sexuels dans la foule. Eddy avança, écartant sans ménagement ceux qui ne s’éloignaient pas de sa silhouette osseuse. Une fois qu’il parvint à s’extraire du marasme humain, de l’autre côté de la piste de danse, il avança sur le bar, son long manteau de cuir claquant derrière lui. Elliot était en train de gueuler sur un automate de service dont la rampe était grippée. Eddy arqua sa carcasse par-dessus le comptoir et posa une main gantée sur l’épaule de la gamine. Celle-ci ne se retourna même pas, et se dégagea en maugréant «Occupée ! ». Eddy susurra « C’est moi. » La jeune fille retourna son visage rouge, joli travail chirurgical, et lui décocha un sourire radieux qui jurait avec son établissement. « Eddy ! Toujours pâle comme un cul, bordel. » Eddy dévoila des dents jaunies et tordues. « Toujours pas pris mes vacances. » Elliot éclata de rire et abandonna l’auto-serveur immobilisé pour passer souplement du côté d’Eddy, par-dessus le bar. Elle dégaina une fiole d’un liquide rouge poisseux aux reflets vénéneux et orangés, puis en versa le contenu dans deux verres. A peine un fond pour chaque.  « A la tienne ! » clama la fille à la peau écarlate. Elle avait aussi des tatouages noirs autour de ses yeux bleu électrique. Elle faisait bien deux têtes de moins que lui. Il avala son shot en une seule gorgée. L’agressive odeur d’acide lui piqua violemment le nez, mais le breuvage lui chatouilla à peine le gosier. L’habitude. « Quoi de neuf ? » articula-t-il. Elliot lui tira la langue, goguenarde. « Griggs s’est fait descendre dans l’une des chambres. J’ai eu des soucis avec les poulets. » Eddy reposa son verre doucement, mais ne put masquer son étonnement. « Griggs ? Qui ? ». Elliot rigola encore, révélant sa langue bleue. Elle avait d’étranges goûts chromatiques, d’autant plus que la coloration des muscles était extrêmement douloureuse. « Une tueuse à gage. Comme c’était pas possible de buter Griggs avec une balle sans se faire tracer, elle s’est fait passer pour une pute et elle a collé des électrodes dans son… ». Elliot fit un mouvement de tête qui se voulait équivoque. Oh. Vicieux. « On arrête pas l’progrès. » fit remarquer Eddy d’un ton blasé. « Et toi ? Tu cherches qui ? » Elle reporta des yeux attentifs sur lui. Dans la pénombre crépusculaire balayée par les spots multicolores, ses lentilles électroniques brillaient légèrement. « Un richou y s’fait appelé Magnos, mais c’est un pseudo. Y doit être déjà arrivé. Tu sais où il est ?». Elliot lui jeta un regard en biais en regardant le serveur grippé faire du sur-place sur la rampe, pendant que des clients criaient leur impatience. « Ca s’pourrait. Yt’veut quoi ? ». Eddy lui offrit son sourire le plus carnassier et grinça. « Petite fille, je serais pas le porte-flingue prestigieux que je suis si je livrais les secrets de mes clients à la pire pipelette du coin. » Il y eut quelques secondes de silence, puis Eddy lâcha. « Un problème d’usurpation d’identité, rien de complexe. » Elliot sourit de nouveau et se hissa sur la pointe de ses chaussures à talons d’acier pour lui planter un baiser sur sa joue blafarde. Elle revendrait cette info à prix d’or au premier hacker venu, surtout si elle connaissait la véritable identité de Magnos, ce qui était certainement le cas. « Il est dans l’alcôve cinq. Ta préférée. » ajouta-t-elle avec un clin d’œil. Eddy avait tué douze types dans l’alcôve cinq.
Il s’éloigna du bar et avança vers les alcôves. La musique était comme lointaine, étouffée par les diffracteurs sonores. Ici, plus de danseurs, les types louches habituels. Certains portaient des masques et des verres opaques comme ceux d’Eddy, d’autres avaient l’air nerveux et inquiet d’être là. La fumée âcre des drogues synthétiques flottait au plafond, et les alcôves taillées grossièrement à même la pierre étaient fermées chacune par un lourd rideau décoloré et puant. Parfois, la lumière d’un spot passait dans ce recoin et éclairait les visages de ceux qui restaient dans l’ombre. Eddy souleva le rideau et passa sous l’alcôve marquée d’un V de pierre. Son client sursauta. Il était assis sur un banc, en pierre lui aussi, devant une petite tablette crasseuse. C’était un gros porc qui essayait de cacher sa masse dans une espèce de redingote de mauvaise coupe. Il avait une capuche, mais ses bajoues ornées de barbe neigeuse étaient trop bouffies pour se terrer dessous. Il observait Eddy avec des yeux porcins et craintifs. Son front luisait de peur, éclairée par l’ampoule vacillante, unique source lumineuse. Même sa sueur sentait l’angoisse. « Magnos ? » gronda Eddy. Son client hocha la tête, et sa capuche trop courte tomba en révélant au passage un crâne lisse et chauve. « Ne bougez pas. » avertit le porte-flingue. Il appuya sur le bouton filtre de ses lunettes et balaya l’alcôve du regard. Pas de réseau laser, pas de trace de chaleur suspecte, pas de relevé acide ou électromagnétique et pas de métal hormis quelques boutons, boucles de chaussure et montures de verres. Sans un mot, Eddy s’assit sur le banc d’en face, nonchalant. Après quelques secondes de silence pendant lesquelles seules la respiration lourde du gros lard et la rumeur de la musique battant contre les diffracteurs étaient audibles. Eddy croassa « Combien ? ». Magnos babilla quelque chose d’assez long pour que ce soit satisfaisant. « Pour un prix comme ça, je veux bien tuer un bébé. » dit Eddy d’un air détaché. L’autre avait retenu sa respiration. Eddy continua posément « Mais il va falloir me donner quelques infos pour que je vous aide. » Son client expira violemment comme s’il était soulagé, mais son regard de plus en plus affolé le démentait. Eddy aimait toujours autant l’effet qu’il avait sur ses « respectables » clients. Magnos prit néanmoins la parole et sa voix ne tremblait pas trop. « B… bien sûr. » Il s’épongea le front. « Je suis gérant d’une société de clonage organique et… depuis peu, mes comptes bancaires enregistrent une activité suspecte. Rien de grave, seulement quelques menues dépenses invisibles sur le papier. C’est moins une véritable attaque qu’une provocation… » Il se pencha vers Eddy et celui-ci vit la petite diode verte sur le côté de ses verres se reflétait sur le crâne luisant. Magnos chuchota d’un air conspirateur « Tout ceci restera entre nous n’est-ce pas ? ». Eddy arbora un sourire qui se voulait rassurant. « Bien entendu. Vos secrets sont les miens. » Magnos hocha la tête. Eddy tenta de le mettre plus en confiance et l’invita à continuer ses confidences. «Si vous m’avez dit que vous étiez gérant d’une société de clonage, ce n’est pas par hasard. » Ce n’était pas une question. « En effet » répondit l’autre « mes données bancaires sont protégées par des verrous génétiques, et je suis pratiquement certain de ne pas avoir laissé d’échantillons autres que médicaux. Il est impossible que quelqu’un en ait fait une copie, et pourtant… » Eddy le coupa « Si c’est un concurrent vous pensez à un clone ? ». L’autre parut déstabilisé « Et bien… je ne vois pas comment… puisqu’aucun échantillon ADN… mais oui c’est ce à quoi je… » « Très bien. » s’impatienta Eddy « Filez moi les coordonnées de votre médecin, je m’occupe du reste. » Eddy perçut un subtil changement dans l’atmosphère. Son instinct avait relevé une trace invisible, un frisson furtif était venu lécher son dos. Pourtant, ses yeux ne voyaient rien. « Ou… oui, voilà. » Le gros sortit un stylo à encre désuet et un post-it rose fluo. « Je… je vais vous l’écrire là. » Eddy régla le spectre de ses lunettes. Pas de traces de chaleur suspectes, pas de radiations nocives, pas de Ph éloigné de sept, pas d’objet métallique s’apparentant à une arme. Le gros tendit le post-it devant lui, il était d’un rose obscène et vulgaire dans la pénombre glauque, sous l’ampoule qui grésillait lentement son agonie. Il n’avait encore rien écrit dessus. Une ombre passa sur son visage angoissé lorsqu’un spot mouvant de la piste de danse vint lascivement éclairer l’alcôve cinq. Lorsque la face bouffie de Magnos réapparut, elle était transformée. Un sourire carnassier, un regard froid et métallique. Les lunettes bipèrent enfin, mais bien trop tard. Le stylo… Eddy esquissa un geste de la main, et ce fut fini.
Les danseurs hurlèrent lorsque l’alcôve cinq explosa, projetant des gravats et des débris. Des sillons sanglants se creusèrent dans la foule extatique, et un concert de hurlements éraillés envenima le chaos. Elliot, à l’abri derrière son bar, cocha le nom d’Eddy sur sa liste, juste sous celui de Griggs. Elle se retourna vers la silhouette de l’enquêteur-magistrat, dans l’ombre anarchique provoquée par la débandade et les spots déréglés. « Pour lui, ça fera double. » Le masque à gaz du magistrat dévisagea froidement la jeune fille à la peau rouge. « En quel honneur ? ». Elle lui décocha un sourire sanguin. « C’était un ami. » elle passa sa langue bleue sur ses dents pendant qu’il acquiesçait d’un air lugubre en fouillant dans les poches de son manteau vulcanisé. « Et les stylos piégés au deutérium sont pas donnés. » termina t-elle en empoignant l’épaisse liasse de billets.
« Modifié: 22 février 2013 à 19:04:56 par Aube »

Verasoie

  • Invité
Re : [Blind Texte] Eddy
« Réponse #1 le: 20 février 2013 à 22:28:46 »
Des e-junkys : D (même si j'aurais écrit junkies)

Ça me fait penser à un texte qui était dans les nouvelles du jury du crous cette année, piscine de nouilles, je l'avais kiffé. bref. XD

T'es déjà allé au cyberdog ?

T'as déjà lu Babylon Babies ?

Citer
Elle faisait bien deux tête de moins que lui. Il avala son shoot en une seule gorgée.

Têtes. On dit pas shot, plutôt ?

Citer
« Une tueuse à gage. Comme c’était pas possible de buter Griggs avec une balle sans se faire tracer, elle s’est fait passer pour une pute et elle a collé des électrodes dans son… ». Elliot fit un mouvement de tête qui se voulait équivoque. Oh. Vicieux. « On arrête pas l’progrès. »

xD j'avais déjà kiffé cette remarque à la première lecture

Citer
La fumée âcre des drogues synthétiques flottait au plafond, et les alcôves taillées grossièrement à même la pierre étaient fermées chacune par un lourd rideau décoloré et puant.

C'est marrant ce brusque changement d'ambiance cyberpunk à "cybercafé du coin de la rue" - mais en même temps ça reste cyber-lié, donc c'est trop classe

Citer
Eddy souleva le rideau et passa sous l’alcôve marqué d’un V de pierre

marquée. Ça fait deux fois que tu parles de pierre, c'est plus suffisamment futuriste ! J'veux un matériau chelou ! : D

Citer
« Pour un prix comme ça, je veux bien tuer un bébé. » dit Eddy d’un air détaché.

Badass

Citer
Le gros sortit un stylo à encre désuet et un post-it rose fluo.

Le rose fluo ne sera jamais désuet <3






Bon.





Comment te dire ? J'AI TROP PRIS MON PIED  :mrgreen:

Franchement, j'adore ce genre de cyberambiance, et je trouve que t'en mets juste assez pour pas que ce soit lourd (genre, quand y'a des tentacules, je trouve que c'est trop. La fille qui se fait teindre la langue en bleu, c'est à la fois subtil et trop cool au niveau de l'esthétique). Du coup, j'ai d'autant plus apprécié que t'as su la doser, cette ambiance, j'imagine vraiment le bar, y'a suffisamment de détails pour abreuver l'imagination sans la noyer. Chapeau.

L'histoire, même si elle a rien de particulièrement original, ça marche. La chute, cool, le moment où Elliot rajoute un nom, sa remarque pour la hausse du prix, j'ai trouvé ça touchant quoi.

Sérieusement, démêle-nous un peu ça, aère le truc parce que ça fait bloc, soigne tes dialogues, et envoie-moi ça vite à un magazine qui prend des trucs de hard-sf / insolite. J'trouve que dans cette littérature ça manque de choses subtiles comme tu fais là. J't'en trouve des zines s'tu veux -o-

(J'crois que j'avais rien lu de toi à part le défi épistolaire ^ ^)
« Modifié: 20 février 2013 à 22:30:33 par Verasoie »

Aube

  • Invité
Re : [Blind Texte] Eddy
« Réponse #2 le: 20 février 2013 à 22:44:14 »
Salut !

Non je connais ni le cyberdog, ni Babylon Cities. Faudrait ? :p

Citer
Têtes. On dit pas shot, plutôt ?
Si. J'étais trop dans l'action.


Citer
marquée. Ça fait deux fois que tu parles de pierre, c'est plus suffisamment futuriste ! J'veux un matériau chelou ! : D

Mais-euh ! Plastacier ? Lithobéton ? Agglo-Steel ?
Citer
Comment te dire ? J'AI TROP PRIS MON PIED  :mrgreen:

Franchement, j'adore ce genre de cyberambiance, et je trouve que t'en mets juste assez pour pas que ce soit lourd (genre, quand y'a des tentacules, je trouve que c'est trop. La fille qui se fait teindre la langue en bleu, c'est à la fois subtil et trop cool au niveau de l'esthétique). Du coup, j'ai d'autant plus apprécié que t'as su la doser, cette ambiance, j'imagine vraiment le bar, y'a suffisamment de détails pour abreuver l'imagination sans la noyer. Chapeau.

L'histoire, même si elle a rien de particulièrement original, ça marche. La chute, cool, le moment où Elliot rajoute un nom, sa remarque pour la hausse du prix, j'ai trouvé ça touchant quoi.

Sérieusement, démêle-nous un peu ça, aère le truc parce que ça fait bloc, soigne tes dialogues, et envoie-moi ça vite à un magazine qui prend des trucs de hard-sf / insolite. J'trouve que dans cette littérature ça manque de choses subtiles comme tu fais là. J't'en trouve des zines s'tu veux -o-

Trop cool que ça t'ait plu ! Je voulais m'entraîner à la description spontanée d'un univers hard-science/cyberpunk (oui c'était un peu hors sujet pour le BT).
Je voulais suggérer l'univers à travers quelques personnages et une histoire succincte (ou même un début d'histoire classique). Au passage, Le Bossu avait fait une très bonne analyse en repérant les accents "rôlistes".
Citer
(J'crois que j'avais rien lu de toi à part le défi épistolaire ^ ^)

Ah oui... j'avais tapé fort sur la tienne ^^ (tu es l'une des trois que j'ai envoyée !)

Merci tout plein pour ce commentaire, ça fait plaisir !
ça c'est le genre de texte que j'écris plus pour m'amuser que pour me vider. Mais souvent, ce sont les plus réussis que j'arrive à pondre.
« Modifié: 20 février 2013 à 23:11:52 par Aube »

Hors ligne Doctor Grimm

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 713
  • Reine solaire
    • Gribouillis
Re : [Blind Texte] Eddy
« Réponse #3 le: 20 février 2013 à 23:04:40 »
Yoooo !

Hé dis donc, il est carrméent trop chouette ton texte. Je l'ai vraiment beaucoup aimé ! C'était débordant de détails insolites, de nouveauté, d'imagination pure et simple, ça m'a totalement bluffée. En plus d'habitude j'aime pas trop la SF mais là c'était vraiment trop chouette. Je suis déçue de pas t'avoir reconnu d'ailleurs...  :-\
En fait, mon commentaire est pas constructif du tout, mais si tu veux savoir ce que j'en pense, de manière à peu près structurée, il faut juste que tu relises le message de Vera  :mrgreen: C'est juste un texte vraiment vraiment super. J'ai juste eu du mal avec l'aspect "bloc", qui était un peu indigeste au début, mais on est vite pris et on fait plus trop attention. Bravo bravo u_u

*câlin tu-sais-comment*
A bientôt ! o><o
Toute ma peau est maladésir.

Hors ligne LeBossu

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 314
Re : [Blind Texte] Eddy
« Réponse #4 le: 20 février 2013 à 23:05:09 »
Aaah, celui que j'ai pris pour le texte de Xera. Je ne te remercie pas de m'avoir fait perdre (d'ailleurs, vous avez TOUS perdu), je suis très contrarié, ça va influencer mon jugement. Et pas dans le bon sens…   |-|

Citer
Eddy
Eddy. Eddy quoi ? Eddy rien ? Essait pô parler ?
*facepalm*
Citer
une brute épaisse à la peau verte
Shrek.
Citer
branchés sur une borne audio binaurale
Là, je me suis dit que c'était un mec qui avait écrit ça. Tout faux.
Ou pas ?
*consulte le profil de Aube*
 :D
Citer
Eddy plissa ses petits yeux laiteux derrière ses lunettes opaques pour repérer son client dans la foule fourmillante des danseurs en transe, dont les mouvements saccadés s’accordaient au rythme sauvage et pulsant de la musique.
Looongue phrase.
Citer
Des androïdes aux modifications aussi extravagantes que suggestives, dont les cheveux et l’épiderme revêtaient d’improbables couleurs flashy, jouaient les fauves sexuels dans la foule.
:D
Citer
il avança sur le bar
Ça donne une image bizarre, on a l'impression qu'il marche sur le bar, plutôt que vers lui.
Citer
son long manteau de cuir claquant derrière lui
Mwé, c'est un peu cliché gothique, non ?
Citer
sur l’épaule de la gamine
C'est quand même bizarre comme prénom de fille, Elliot, la première fois que j'ai lu, je me suis demandé d'où elle sortait, puis j'ai fait la connexion avec le prénom, mais j'ai dû chercher plus loin.
Citer
en maugréant «Occupée ! »
>< Plouf !
Citer
Elle dégaina une fiole d’un liquide rouge poisseux aux reflets vénéneux et orangés
Si j'avais pas encore compris avant, cette phrase m'a persuadé que j'avais affaire à un rôliste / quelqu'un qui a lu beaucoup de fantasy.
Citer
J’ai eu des soucis avec les poulets
Y'a des droïdes félins qui se baladent en faisant du gringue à tout le monde, la barmaid est rouge comme Lucifer avec des yeux bleus électriques, on est servis par des robots, et avec ça, les flics sont toujours des poulets:P
Citer
Elle avait d’étranges goûts chromatiques
Tu m'étonnes. Alors qu'il aurait suffit de manger une Chupa Chups.
Citer
Petite fille
Gamine ?
Citer
je serais pas le porte-flingue prestigieux que je suis
Là, j'ai vraiment cru que c'était Xera…  :huhu:
Ça me rappelle que je t'en veux. Ça va saigner mon coco.
Citer
Elliot souri de nouveau
sourit.
Citer
et un post-it rose fluo
Un… post-it ? Mais dans quel monde vit-on, ma bonne dame !  :D
Edit : Ah, j'avais raté ça : « Le gros sortit un stylo à encre désuet », alors ça va bien avec, c'est marrant.
Citer
Elle lui décocha un sourire sanguin. « C’était un ami. »
C'est fourbe, c'est amoral, j'aime bien.  :huhu:
***
Bon, je te pardonne, parce que je me suis rendu compte entretemps que je t'avais finalement bien attribué ce texte lors de la deuxième tentative. Hum.  :-¬?
Ça, c'était la bonne nouvelle. La mauvaise, c'est que je ne suis pas du tout un lecteur de SF, ni de Fantasy, donc ça me parlera pas trop.
Une fois ce détail mis de côté, la chute était bien sympa, ça change, c'est ironique comme il faut. Les ambiances sont bien rendues, tu nous fait bien plonger dans ton univers.
Un bémol, tout de même, j'ai eu la sensation que certains termes étaient imprécis et exagérés parfois, par exemple :
Citer
et lui décocha un sourire radieux
Citer
Elle dégaina une fiole
Tu vois ce que je veux dire ?
++
 ;)
« Modifié: 21 février 2013 à 10:52:46 par LeBossu »
Et alors ?

Verasoie

  • Invité
Re : [Blind Texte] Eddy
« Réponse #5 le: 20 février 2013 à 23:07:22 »
Le cyberdog c'est un magasin à Camden town à Londres, il a un peu l'ambiance de ton texte lol. Avec des fringues trop chelou et des rave-cyber-danseurs dans des cages : D Même si t'achètes rien (ce qui est le cas quand t'as un budget normal mdr) c'est trop cool juste pour s'y promener XD. Ça etc.

Babylon Babies c'est ici

C'est quoi tes influences ?  :mrgreen:

J'aime bien Lithobéton mdr

Si t'as pas envoyé toutes les lettres, j'suis trop une veinarde d'avoir eu la tienne ! : D

Du coup faudra que je lise un de tes textes dévidoir ^ ^

Hors ligne Kerena

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 684
  • Schrödinger cat
    • Dans les nuages
Re : [Blind Texte] Eddy
« Réponse #6 le: 20 février 2013 à 23:35:45 »
Tu sais quoi ? J'ai OVERKIFFE ton texte  :mrgreen:

L'univers créé est juste magnifique et plein de couleurs, j'adore tout ce qui est futuriste comme ça, tes personnages ont leur caractère, et pis ben comme tout le monde, jsuis tombée dans le panneau quoi  :mrgreen:

Bref, un très agréable moment pour ma part, et mon texte préféré du BT !

Chapeau :mafio:

Citer
Le cyberdog c'est un magasin à Camden town à Londres, il a un peu l'ambiance de ton texte lol. Avec des fringues trop chelou et des rave-cyber-danseurs dans des cages

HAN l'arnaque ! Les danseurs y étaient pas quand j'y suis allée !  :'(
« Modifié: 20 février 2013 à 23:37:22 par Kerena »
Je crois qu'il y a dans le coeur des hommes une place créée pour l'émerveillement, une place endormie qui attend de s'épanouir ~ Les Aventuriers de la mer

Aube

  • Invité
Re : [Blind Texte] Eddy
« Réponse #7 le: 20 février 2013 à 23:48:27 »
Citer
Yoooo !

Hé dis donc, il est carrméent trop chouette ton texte. Je l'ai vraiment beaucoup aimé ! C'était débordant de détails insolites, de nouveauté, d'imagination pure et simple, ça m'a totalement bluffée. En plus d'habitude j'aime pas trop la SF mais là c'était vraiment trop chouette. Je suis déçue de pas t'avoir reconnu d'ailleurs...  :-\
En fait, mon commentaire est pas constructif du tout, mais si tu veux savoir ce que j'en pense, de manière à peu près structurée, il faut juste que tu relises le message de Vera  :mrgreen: C'est juste un texte vraiment vraiment super. J'ai juste eu du mal avec l'aspect "bloc", qui était un peu indigeste au début, mais on est vite pris et on fait plus trop attention. Bravo bravo u_u

*câlin tu-sais-comment*
A bientôt ! o><o

Chouette ! Merci de ton commentaire !
Mais j'étais en mode caméléon, je savais que tu me reconnaîtrai pas (mouhahaha) (Songe non plus n'est-ce pas ? Quand elle a trouvé c'était au chantage du bisou).
*Flaque d'huile*
Citer
Aaah, celui que j'ai pris pour le texte de Xera. Je ne te remercie pas de m'avoir fait perdre (d'ailleurs, vous avez TOUS perdu), je suis très contrarié, ça va influencer mon jugement. Et pas dans le bon sens…   |-|

ben non tu m'as sucré parque j'étais rôliste. (discrimination).

Citer
une brute épaisse à la peau verte

Shrek.

Clone-Videur MkIII modèle Shrek (fourni avec le dvd du quatrième film en 3D)
Citer
Eddy plissa ses petits yeux laiteux derrière ses lunettes opaques pour repérer son client dans la foule fourmillante des danseurs en transe, dont les mouvements saccadés s’accordaient au rythme sauvage et pulsant de la musique.

Looongue phrase.

Pleeeeeeeeiiiiine d'adjectifs qui alourdissent le tout. Je sais. Je me soigne.
Citer
il avança sur le bar

Ça donne une image bizarre, on a l'impression qu'il marche sur le bar, plutôt que vers lui.

Ouééé, moi aussi ça me l'a fait à la relecture ! XD

Devant mon propre personnage je me suis dit "mais pourquoi il marche sur le bar, ce con ?"
Mais j'ai laissé... Ouais ouais ouais. Je me rappelle vaguement avoir voulu dénoter en un seul mot prestesse, habitude, inéluctabilité. Bon. Vers le bar, c'est bien aussi.
Citer
son long manteau de cuir claquant derrière lui

Mwé, c'est un peu cliché gothique, non ?

Oui. C'est voulu. ça va avec le chiffre romain sur l'alcôve et la pierre abhorrée par Verasoie.

   
Citer
sur l’épaule de la gamine

C'est quand même bizarre comme prénom de fille, Elliot, la première fois que j'ai lu, je me suis demandé d'où elle sortait, puis j'ai fait la connexion avec le prénom, mais j'ai dû chercher plus loin.

Pas chez les britanniques, en fait. Mais oui je peux comprendre.
(qui dit SF dit britannique, attends monsieur)

Sinon le tueur à gages s'appelle Edouard et la barmaid Charlotte.
(je refuse)

Citer
J’ai eu des soucis avec les poulets

Y'a des droïdes félins qui se baladent en faisant du gringue à tout le monde, la barmaid est rouge comme Lucifer avec des yeux bleus électriques, on est servis par des robots, et avec ça, les flics sont toujours des poulets ?  :P

Si le tractus vocal d'Eddy était encore intact, et qu'une connexion nerveuse suffisamment dense le reliait aux aires de Broca et de Wernicke éparpillées par terre, il aurait dit "les temps comme les oeufs sont durs".
Citer
Ça, c'était la bonne nouvelle. La mauvaise, c'est que je ne suis pas du tout un lecteur de SF, ni de Fantasy, donc ça me parlera pas trop.
Une fois ce détail mis de côté, la chute était bien sympa, ça change, c'est ironique comme il faut. Les ambiances sont bien rendues, tu nous fait bien plonger dans ton univers.

Et bien merci ! Cool ! Mais tu sais, si t'aimes pas la SF (ce que je comprends très bien, moi non plus j'aime pas trop, à part Simmons) faut pas lire de SF hein ^^
Mais c'était très sympa de commenter !


Citer
    et lui décocha un sourire radieux


    Elle dégaina une fiole

Tu vois ce que je veux dire ?

Ouiiii. C'était pour rendre l’exubérance démoniaque teintée de dangereuse désinvolture du perso. Maladroit peut-être.
Après c'est un trait de mon écriture, les termes exagérés tout ça. J'aime écrire comme ça, mais je peux comprendre que ça rebute parfois, surtout si j'en fais un peu trop (comme c'est sûrement le cas ici). (trop de trop... zut alors)

encore merci ! :)
Citer
Le cyberdog c'est un magasin à Camden town à Londres, il a un peu l'ambiance de ton texte lol. Avec des fringues trop chelou et des rave-cyber-danseurs dans des cages : D Même si t'achètes rien (ce qui est le cas quand t'as un budget normal mdr) c'est trop cool juste pour s'y promener XD. Ça etc.

Babylon Babies c'est ici

C'est quoi tes influences ?  :mrgreen:

Mmmmhhh. Necromunda (pour le manteau d'Eddy). Mass Effect (pour les danseuses). Blade Runner (pour la rue dehors qu'on ne décrit pas). Dark Heresy (pour l'enquêteur-magistrat-gestapo-masque à gaz). Hypérion (pour la narration et la description, non pas le style mais pour les éléments pertinents). (livres, jeux vidéos, jdr et films confondus).

Citer
J'aime bien Lithobéton mdr
C'est déjà sous copyright je crois u_u
Citer
Si t'as pas envoyé toutes les lettres, j'suis trop une veinarde d'avoir eu la tienne ! : D
Rooooh.  :-[ Tu l'as encore ? Elle est pas en cendres ? ^^

Citer
Du coup faudra que je lise un de tes textes dévidoir ^ ^

Ben ils sont pas très bons de ce que j'en sais (enfin dès que je les habille et les fait beaux et que c'est au-delà d'une simple catharsis).
Citer
Tu sais quoi ? J'ai OVERKIFFE ton texte  :mrgreen:

L'univers créé est juste magnifique et plein de couleurs, j'adore tout ce qui est futuriste comme ça, tes personnages ont leur caractère, et pis ben comme tout le monde, jsuis tombée dans le panneau quoi  :mrgreen:

Bref, un très agréable moment pour ma part, et mon texte préféré du BT !

*s'évanouit*
Merci ! :)


« Modifié: 20 février 2013 à 23:54:53 par Aube »

Hors ligne LeBossu

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 314
Re : [Blind Texte] Eddy
« Réponse #8 le: 21 février 2013 à 00:32:43 »
Citer
Mais tu sais, si t'aimes pas la SF (ce que je comprends très bien, moi non plus j'aime pas trop, à part Simmons) faut pas lire de SF hein
Han ! mais qui a posté un texte de SF au beau milieu du Blind Text, hmm ?  :D
Mais t'inquiète, je n'en ferai pas de cauchemars, c'était quand même loin de me rebuter. ;)
Et alors ?

Hors ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 792
  • Prout
Re : [Blind Texte] Eddy
« Réponse #9 le: 22 février 2013 à 17:50:46 »
Citer
Une fois qu’il parvint à s’extraire du marasme humain

Ca fait un peu bizarre comme ça. Une fois qu'il eut parvenu, une fois extrait?

Citer
Magnos chuchota d’un air conspirateur « Tout ceci restera entre nous n’est-ce pas ? »

Je pense qu'il aurait plutôt gardé l'air inquiet, non?

Citer
Eddy perçut un subtile

Subtil

Citation de: Grimm
*câlin tu-sais-comment*

 :o

Sur l'affaire Eliott, regardez Scrubs les enfants  ::)

Je suis globalement d'accord avec Vera. Voilà. Et Eliott elle est trop cool, oui (ça vient du prénom je pense). Mais Charlotte c'est un chouette prénom aussi.

Ah et pis je me sens trop fier d'avoir donné un titre à ce texte  8)
"We think you're dumb and we hate you too"
Alestorm

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne Rain

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 632
  • Perdu
    • Page Deviant Art
Re : [Blind Texte] Eddy
« Réponse #10 le: 22 février 2013 à 18:24:28 »
Marrant, ça, je l'avais collé à Grimm, du coup XD. Mais je crois que j'avais pensé à toi aussi. Bon, c'est parti pour le commentaire inutile.

Bref, c'est un des textes que j'ai préféré du Blind Test parce qu'il est chouette, bien construit, avec un univers cool et parce que j'aime bien le cyberpunk de ce genre !
Ma lecture remonte à quelques jours, maintenant, mais il me semble pas l'avoir trouvé si brouillon que ça. Ou plutôt, le coté fouillis que j'ai décelé, je le mettais sur le compte de l'ambiance "boîte de nuit" du lieu où ça se déroule.
Je vais pas refaire de relevé détaillé, juste que comme Vera j'avais adoré la remarque sur le progrès des techniques d'assassinat  :mrgreen: et j'ai aussi adoré le côté touchant de la fin (la remarque sur la hausse du prix, etc). Dans l'ensemble, j'ai vraiment pris mon pied à lire ton histoire, et je me suis fait avoir par Eliott aussi. Rien ne m'a choqué durablement. En gros, une chouette lecture, donc.

Bref, merci pour la lecture !
Perdu

Hors ligne Xeraphia

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 045
  • Rudetripping
Re : [Blind Texte] Eddy
« Réponse #11 le: 23 février 2013 à 05:44:37 »
Yop! Bon bah desolee, mais je vais faire tache parmi toutes ces eloges... je n'ai pas ete bien loin dans la lecture de ce texte :-[
Je ne sais pas si c'est sa forme ou son contenu, je ne sais pas si c'est les personnages, l'ambiance ou le style : j'ai eu beau me forcer (parce que bon, fallait le lire pour le BT) j'ai laisse tomber tres rapidement. C'est voulu, la forme comme ca ? Puis bon on dirait que c'est dommage, parce que les autres l'ont apprecie, donc au final on dirait que c'est moi qui y perds, mais bon... ><

@ LB:
Citer
Citer
je serais pas le porte-flingue prestigieux que je suis
Là, j'ai vraiment cru que c'était Xera…  :huhu:
Ah ben tiens, tu m'etonnes que ca t'aies fait penser a moi :D (j'aurais pas mis ca comme ca, mais je vois le pourquoi du comment)

Bref ! Peut-etre une autre fois, Aube ;)

Anlor

  • Invité
Re : [Blind Texte] Eddy
« Réponse #12 le: 23 février 2013 à 09:01:41 »
Eddy passa sous le grand néon rose qui grésillait au-dessus de l’entrée. Le videur, une brute épaisse à la peau verte, le salua d’un signe sec en le reconnaissant. La foule était déjà compacte et l’atmosphère électrique. Le bar enfumé sentait la phéromone et les muscs agressifs des strip-teaseuses saturaient l’air. Dans un coin, des e-junkies étaient pris de spasmes, branchés sur une borne audio binaurale, « effet overdose ».
et bim, dans l'ambiance, c'est joliment campé !

Eddy plissa ses petits yeux laiteux derrière ses lunettes opaques pour repérer son client dans la foule fourmillante des danseurs en transe, dont les mouvements saccadés s’accordaient au rythme sauvage et pulsant de la musique.
y a beaucoup d'adjectifs ici

mais le breuvage lui chatouilla à peine le gosier.
je sais pas, y a un truc qui me dérange dans cette expression ; ça me paraît hors contexte


 Il appuya sur le bouton filtre de ses lunettes et balaya l’alcôve du regard. Pas de réseau laser, pas de trace de chaleur suspecte, pas de relevé acide ou électromagnétique et pas de métal hormis quelques boutons, boucles de chaussure et montures de verres.
trop classe les lunettes-portiques d'aéroport !

Eddy croassa « Combien ? ».
hum, ça me donne l'impression d'un Eddy-grenouille, c'est pas tip top comme verbe

   Le gros tendit le post-it devant lui, il était d’un rose obscène et vulgaire dans la pénombre glauque, sous l’ampoule qui grésillait lentement son agonie.
j'aime !

Elle lui décocha un sourire sanguin. « C’était un ami. » elle passa sa langue bleue sur ses dents pendant qu’il acquiesçait d’un air lugubre en fouillant dans les poches de son manteau vulcanisé. « Et les stylos piégés au deutérium sont pas donnés. » termina t-elle en empoignant l’épaisse liasse de billets.
j'aime beaucoup la chute

Alors, c'est pas le genre de texte que je lis, mais je dois dire chapeau pour l'ambiance et le rendu ! En fait, je pense tout comme Vera, donc je vais pas m'étendre plus que ça.
Vraiment chouette, ton texte. Au moment du BT, je l'avais plus survolé qu'autre chose, du coup j'étais vraiment passé à côté de la "cyberambiance" (comme dit Vera) que t'as réussi a créé.
Bref, je kiff.


Hors ligne Ariane

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 405
Re : [Blind Texte] Eddy
« Réponse #13 le: 29 avril 2019 à 20:07:51 »
Coucou
Je passais sur les recommandations de textes courts pour le challenge d'avril, et je suis tombée sur ton nom, je me suis rappelé que j'avais lu très peu de tes anciens textes, alors me voilà :) . (2013..... >< )

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


Et bien au final, j'ai bien aimé :) c'est chouette de te lire dans encore un autre style. Je me suis représenté l'atmosphère d'une façon très précise, tous les personnages, l'esthétique globale, comme dans un film, ça m'a beaucoup plu. Les personnages sont chouettes, l'inversion des rôles aussi. Je pense que la fin aurait pu être un tout minuscule chouïa plus ralentie (la toute fin, avec la remarque "c'était un ami") ; je ne sais pas trop comment, peut-être une histoire de mise en page ou de ponctuation - là je l'ai lue tout aussi rapidement que le reste et c'était un zeste trop. Pour le reste du texte le rythme rapide convient très bien, de même que toutes les répétitions des noms des personnages plutôt que d'autres désignations... J'ai bien aimé aussi le ton du récit.

Voilà, j'espère que tu ne m'en voudras pas pour le déterrage, au plaisir de te lire :) (bientôt, j'espère  :-* ).
~ Ariane ~

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.022 secondes avec 22 requêtes.