Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 février 2023 à 09:48:09
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » La Révolte des Chouquettes V2

Auteur Sujet: La Révolte des Chouquettes V2  (Lu 16587 fois)

Hors ligne Vivi

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 684
  • Pouponnière de Posts
La Révolte des Chouquettes V2
« le: 25 novembre 2012 à 03:55:23 »
La Révolte des Chouquettes (V2)

Depuis toujours, les chouquettes résidaient sur le devant de la vitrine, bien confortablement installées sur un tissu brodé immaculé au creux d'un immense panier en osier. De cet endroit privilégié, elles étaient toujours choisies par les ouvriers qui passaient avant l'aube, les mamans qui venaient acheter le petit déjeuner, ou les écoliers qui rentraient de l'école en fin d'après-midi. Leur légendaire chair tendre et leurs grains de sucre croquants étaient la source d'une fierté excessive, leur raison d'être marquée du sceau de la gourmandise. Grâce à ce succès inégalable, rien ne pouvait changer leur extraordinaire popularité. Rien. Sauf qu'un jour…

Tout commença par un incident totalement anodin : le petit four où elles se faisaient dorer tomba en panne. N'ayant pas le temps de le réparer, le boulanger passa ses grosses productions en priorité, notamment les baguettes et les croissants. C'est seulement en milieu de matinée que la fournée fut prête. Les croissants ayant déjà pris toute la place, la vendeuse ennuyée déposa finalement l'encombrante panière en retrait.

Ce fut le temps des premières désillusions : éloignées du regard des clients, les chouquettes furent moins sollicitées. Seuls les inconditionnels les cherchaient d'un regard avide et paniqué ; puis souriaient de soulagement à la vue de leur pâtisserie préférée. De leur côté, les acheteurs occasionnels se laissaient séduire par les croissants. Il faut dire qu'il y en avait toute une smala : croissant nature, croissant au beurre, croissant au chocolat, croissant aux amandes, croissant aux noix, croissant au jambon-gruyère, et cætera, et cætera… Étalés devant la grande baie vitrée, ils se pavanaient et n'attendaient que peu de temps avant de se faire dévorer par les passants affamés.

Les chouquettes utilisèrent alors plusieurs stratégies pour se faire remarquer. Certaines d'entre elles roulaient en dehors de la panière en se frayant un chemin entre les usurpateurs. Quel bonheur quand un client demandait s'il y en avait d'autres et que la vendeuse en prenait un plein sachet. Les plus excitées faisaient des bonds frénétiques en couinant, tels des mogwaïs surexcités réclamant quelque nourriture à une heure plus que tardive. Là encore, de jeunes enfants interpellés avec succès se remplirent l'estomac comme des bienheureux.
Malgré ces efforts ingénieux, ce fut le déplorable avènement des premières chouquettes invendues. Celles-ci passèrent une nuit atroce dans l'immense frigo à se morfondre en compagnie de tartes flapies et moult gâteaux neurasthéniques. Le lendemain, les malheureuses étaient boudées par les connaisseurs ; et ceux qui se laissaient prendre au piège affichaient une grimace de dégoût en déglutissant la pâte durcie. Ceci fit l'objet de grandes discussions dans la panière : chaque jour les doyennes de la veille décrivaient cet horrible moment de solitude nocturne à la nouvelle fournée, tout en transmettant les légendes de leur passé glorieux sur le devant de la vitrine.

Malheureusement, la situation se dégrada : le boulanger constata que les croissants et les viennoiseries élaborées lui rapportaient plus d'argent que les gentilles chouquettes dont la grande panière prenait trop de place sur le comptoir. Il valait mieux exposer plusieurs marchandises et en quantité plutôt qu'une seule très volumineuse qui n'intéressait que les enfants. Il finit donc par faire moins de chouquettes et plus tardivement.

C'est ainsi que les chaussons aux pommes et les pains aux raisins investirent les côtés de la baie vitrée, alors que les éclairs aux différentes saveurs faisaient leur apparition en rangs serrés derrière les croissants. Ces pâtisseries sophistiquées étaient de sacrées garces, profitant de chaque vente pour se moquer des chouquettes oubliées. Ces dernières étaient désormais empilées en pyramide sur un napperon trop fin qui ne les protégeait ni de la dureté, ni de la froideur du marbre. Quand les tartelettes aux fruits multicolores arrivèrent, les chouquettes furent repoussées tout au bord du comptoir, à la limite de la chute. Quel gâchis si l'une d'entre elles tombait, écrasée par une vendeuse pressée ; ou pire, roulait sous la table pour y être oubliée…

Une fois, une chouquette passa deux nuits successives dans le monstrueux frigo gris. La boulangère excédée la donna négligemment au chien qui l'engloutit sans même l'apprécier. Un destin si misérable, que même la poubelle en aurait été préférable ; ne serait-ce que pour la faible éventualité de faire plaisir à un nécessiteux.

Cet outrageux chouquetticide provoqua l'ire d'une chouquette plus grosse que les autres. Celle-ci entreprit d'en finir avec cette situation intolérable.
Du haut de la pile, elle regarda l'étalage de viennoiseries tel un général examinant un champ de bataille. L'objectif était clair : traverser le barrage des tartelettes, foncer à travers les éclairs, zigzaguer entre les régiments de croissants, puis s'installer aux premières loges de la vitrine, comme autrefois. Dans sa stratégie, elle incluait la fourberie des chaussons aux pommes et la méchanceté des pains aux raisins qui logeaient sur les côtés. Car il était évident qu'ils ne resteraient pas simples spectateurs. Les détails furent minutieusement débattus et l'attaque programmée à 15h30, moment où il y a le moins de clients. L'insurrection devrait être prompte et expéditive, afin de ne laisser aucune chance à leurs ennemis, puis de mettre la maîtresse de maison devant le fait accompli : la place des chouquettes est devant la vitrine. Sinon, ça va sucrer fort !

Chouquinette 1ère donna le feu du départ en dévalant la pyramide. Les pelotons s'organisèrent rapidement. Les doyennes formaient la première ligne. Leur pâte endurcie écrasa les rebords tendres des tartelettes encore chaudes. Les fruits rouges furent implacablement broyés, répandant leur jus carmin aux alentours. Les chouquettes ensanglantées s'embourbèrent dans la gelée épaisse. La deuxième vague de combattantes qui déboulait juste après ne put s'arrêter à temps. Elles piétinèrent leurs congénères qui se transformèrent en un solide plancher, les empêchant ainsi d'être piégées dans la garniture collante. De mémoire de chouquette, jamais un sacrifice ne fut si honorable.

Les éclairs furent désemparés par ce déferlement soudain. Comme plus de la moitié d'entre eux était déjà vendue, la palissade hermétique qu'ils formaient initialement présentait de sérieuses lacunes. Devant la barbarie de l'attaque, les religieuses tremblaient à s'en faire tomber le chapeau. Les éclairs patauds, gavés de crème et couverts de glaçage, tentèrent de pivoter afin de former une barrière de fortune, mais la légèreté des chouquettes les prit de vitesse. Ils ne réussirent qu'à se ridiculiser aux yeux de leurs alliés. Un pain aux raisins exaspéré leur lança un de ses fruits secs avec rage.
— Et on appelle ça des éclairs ? Laissez-moi rire ! railla-t-il devant l'assistance médusée.
— Va te faire foudre, lança un éclair à la vanille.

La voie libre, la générale scinda son armée en trois groupes. Sur la gauche, les chouquettes avec les plus grosses perles de sucre ; à droite, les chouquettes qui avaient le plus de grains.
Le reste des troupes déferla sur les croissants nature et au beurre qui furent les premiers à mourir piétinés car ils étaient les plus tendres et les moins vindicatifs. Les croissants au chocolat et aux noix offrirent une résistance plus farouche. De nombreuses chouquettes furent transpercées par les longues barres en chocolat ou déchiquetées par les morceaux de noix biscornus. Mais les assaillantes furent victorieuses.
Elles continuèrent leur progression vers l'arrière-garde de l'armada. Sur les côtés, la violence se déchaînait sous diverses formes.

À gauche, l'affrontement contre les chaussons aux pommes se résolut d'une seule traite. Les mastodontes écrasèrent implacablement les premières chouquettes qui s'approchèrent. La riposte fut foudroyante. Les assaillantes de la deuxième vague transpercèrent la pâte dorée et lacérèrent les énormes panses tendues avec leurs grosses perles de sucre.
Quand les chouquettes survivantes rejoignirent leurs consœurs pour l'assaut final, il ne restait plus qu'un tas informe de pâte brillante baignant dans sa propre bouillie. D'après les tartes au flan, les éclairs au café qui étaient tout près de l'hécatombe périrent noyés dans la mélasse visqueuse.

En face, la troisième faction s'en prenait aux pains aux raisins. Le carnage retentit jusqu'aux bavarois aux framboises qui logeaient de l'autre côté de la boulangerie. Les feux nourris de raisins secs et de grains de sucre furent impitoyables. Les chouquettes lisses transpercées à mort s'aplatissaient mollement dans un dernier soupir, alors que les pains sans raisins criblés de cristaux blancs se désagrégeaient définitivement.
Il n'y eut aucun survivant, et de nombreux dommages collatéraux furent observés.

Puis ce fut l'assaut final, les forces restantes se jetèrent pâte contre pâte. Les croissants aux fromages furent les plus vicieux, car ils se collèrent aux chouquettes pour les étrangler avec leurs jambons. De leur côté, les croissants aux amandes lancèrent leur garniture effilée pour trancher net les chouquettes qui rejoignaient enfin la vitre tant convoitée. Malgré leur puissance, ces ultimes défenseurs trop faibles en nombre trépassèrent sous les renforts qui avaient vaincu les chaussons aux pommes.

Chouquinette 1ère roula lentement jusqu'à la vitrine. L'immense muraille invisible se dressait jusqu'au plafond. Dans les anciennes légendes, on la disait parfaitement transparente. La bataille récente avait un peu terni cette réputation. Les survivantes éreintées s'alignèrent au côté de leur messie, fières. La plupart d'entre-elles avaient perdu leurs jolis cristaux blancs, voire étaient blessées ou un peu cassées, arborant quelques trous dévoilant leur vide intérieur. Mais elles étaient de nouveau là, enfin !

C'est à ce moment-là que la clochette retentit. La boulangère qui était dans l'arrière-boutique arriva précipitamment. C'est le client fixant la vitrine avec un sourire mi-figue mi-raisin qui lui mit la puce à l'oreille.
Le spectacle était apocalyptique. Des dizaines de chouquettes étaient éparpillées sur tout l'étalage, recouvrant les tartelettes, les éclairs et les croissants, leurs grains de sucre ayant été systématiquement retirés pour se retrouver sur les viennoiseries avoisinantes. Les fruits secs des pains aux raisins déchiquetés s'éparpillaient plus loin, gâtant les glaçages des bavarois et les magnifiques décorations en pâte d'amande des gâteaux d'anniversaire. Les chaussons aux pommes avaient vomi leur compote sur tous les produits environnants, sans négliger le sol. Et bien évidemment, la vitre était criblée de la majorité de ces ingrédients.

— Ah non ! rugit la matrone d'une voix de ténor. Jeannot ! Le gosse a encore joué avec les pâtisseries, c'est la deuxième fois ce mois-ci ! J'en ai marre !!


__________________________________________________________
EDIT 1 : Correction d'un oubli signalé par Loïc.



Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.
« Modifié: 25 juillet 2015 à 16:14:28 par Viviane »
Je suis capable du pire comme du meilleur, mais c'est dans le pire que je suis le meilleur (^.^)v

Hors ligne OliveDuWeb

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 677
  • Une tapenade de mots dans une mer d'huile d'idées
    • Page auteur
Re : La Révolte des Chouquettes
« Réponse #1 le: 25 novembre 2012 à 09:02:11 »
leurs grains de sucre croquants
Des grains de sucre sur des chouquettes ??
Sacrilège !!!!!
"Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse" (Coco Chanel)

Hors ligne loana90

  • Calliopéen
  • Messages: 430
Re : La Révolte des Chouquettes
« Réponse #2 le: 25 novembre 2012 à 10:02:52 »
On dirait un conte pour enfants ! ca m'a bien fait rire. Joli petit texte qui donne faim  ;D allez, m'en vais manger quek chose moi !

Hors ligne Kerena

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 684
  • Schrödinger cat
    • Dans les nuages
Re : La Révolte des Chouquettes
« Réponse #3 le: 25 novembre 2012 à 14:13:56 »
J'ai vraiment adoré =)

C'est très bien narré, j'étais à fond dans l'action. Et en plus j'adore les chouquettes  :mrgreen:
Je crois qu'il y a dans le coeur des hommes une place créée pour l'émerveillement, une place endormie qui attend de s'épanouir ~ Les Aventuriers de la mer

Hors ligne Vivi

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 684
  • Pouponnière de Posts
Re : Re : La Révolte des Chouquettes
« Réponse #4 le: 25 novembre 2012 à 14:45:42 »
leurs grains de sucre croquants
Des grains de sucre sur des chouquettes ??
Sacrilège !!!!!
hah ? :o Bah c'est pourtant 90% de la prod mondiale ;)
P'têt que dans ta région, c'est pas la coutume ; dans ce cas-là, désolé de t'avoir traumatisé :huhu:


@lolo et Kerena : merci. Moi aussi, j'adore les chouquettes :coeur:
Je suis capable du pire comme du meilleur, mais c'est dans le pire que je suis le meilleur (^.^)v

World End Girlfriend

  • Invité
Re : La Révolte des Chouquettes
« Réponse #5 le: 25 novembre 2012 à 15:23:44 »
Maîtrisé du début jusqu'à la fin, je n'ai noté aucune faute ni maladresse, tu as sans doute passé beaucoup de temps à fignoler ce texte et ça se voit: Merci donc.
Super idée, style fluide, non franchement j'ai rien à dire, mis à part que toutes ces patisseries m'ont donné envie de manger  :D

Hors ligne Tomoyo

  • Calliopéen
  • Messages: 583
Re : La Révolte des Chouquettes
« Réponse #6 le: 25 novembre 2012 à 16:05:06 »
Saaalut,

Citer
le boulanger dû faire passer
dut

Citer
N'ayant pas le temps de le réparer, le boulanger dû faire passer ses grosses productions en premier
Je ne comprends pas. Comme le petit four est en panne il faudrait mettre les chouquettes dans le grand ? mais le grand est occupé c’est ça ?  :\?

Citer
les acheteurs occasionnels se laissaient séduire les croissants
+ par

Citer
Seuls les inconditionnels les cherchaient d'un regard avide et paniqué ; puis leur sourire soulagé leur réchauffait le cœur ; alors que les acheteurs
Je trouve la ponctuation étrange  ???

Citer
ce fût le déplorable avènement des premières chouquettes invendues
mdr

Citer
chaque jour les vétéranes de la veille
je l’avais jamais vu au féminin… ben c’est pas beau  |-|

Citer
tout en transmettant les légendes de leur antique passé glorieux sur le devant de la vitrine.
Mdr

Citer
Cet outrageux chouquetticide
:D

Citer
Du haut la pile,
+de

Citer
traverser le champs de tartelettes
champ
(par contre il y a « champ de bataille » déjà juste avant)

Citer
des pains aux raisins qui logeait sur les côtés
logeaient

Citer
Sinon, ça va sucrer fort !
Sucrons mes frères, sucrons \o/

Citer
Chouquinette 1ère donna le feu du départ en dévalant la pyramide. Les pelotons se formèrent rapidement. Les vétéranes formaient la première ligne. Leur pâte endurcie écrasa les rebords tendres des tartelettes. Les fruits rouges furent écrasés, répandant leur jus carmin aux alentours. Les chouquettes ensanglantées s'embourbèrent dans la gelée épaisse. Les autres combattantes qui roulaient à toute vitesse ne purent s'arrêter. Elle piétinèrent leurs congénères qui se transformèrent en un solide plancher, les empêchant ainsi d'être piégées dans la garniture collante. De mémoire de chouquette, jamais un sacrifice ne fut si honorable.
Excellent passage  ::)

Citer
qu'ils formait initialement
formaient

Citer
Les éclairs patauds, gavés de crème et couverts de glaçage
Sans déconner… du glaçage sur des éclairs….  :\?

Citer
Les croissants nature
Pour le coup, j’aurais mis un « s » mais ma conviction est toute influençable  :huhu:

Citer
par les morceaux noix biscornus
+de

Citer
Les feux nourris de raisins secs et de grains de sucre furent impitoyables.
J’aime beaucoup !

Citer
car ils se collèrent aux chouquettes pour les étrangler avec leurs jambons
mon dieu, je me rends compte que c’est surement une phrase que je ne verrai qu’une fois dans toute ma vie, c’est beau  :mrgreen:

Citer
les chouquettes qui avait réussi à rejoindre le voisinage
avaient

Citer
Mais leur puissance n'avait d'égal que leur faible nombre
Chuis pas sûre de comprendre s’ils sont puissants ou non du coup…
Citer
Le spectacle était apocalyptique. Des dizaines de chouquettes étaient éparpillées sur tout l'étalage, recouvrant les tartelettes aux fruits, les éclairs et les croissants. Leurs grains de sucre ayant été systématiquement retirés pour se retrouver sur les autres viennoiseries. Les pains aux raisins déchiquetés voyaient leurs fruits secs éparpillés tout partout, gâtant les glaçages des bavarois et les magnifiques décorations en pâte d'amandes des gâteaux d'anniversaire. Les chaussons aux pommes écrasés avaient vomi leur compote sur tous les produits environnants, sans négliger le sol. Et bien évidemment, la vitre était criblée de la majorité de ces ingrédients.
Je trouve que ça répète ce qui est dit juste au-dessus, notamment les grains de sucre, la compote, les raisins secs… j'ai eu l'impression de lire deux fois la même chose coup sur coup  :-[


J’ai bien aimé ^^
La lecture est fluide, on se laisse prendre et c’est bien rendu, on a vite des images en tête.
Je te trouve un certain talent pour les récits de bataille, il y a des passages succulents (huhuhu).
Je ne suis pas fan de la phrase de chute, mais je ne m’attendais à rien de spécial non plus, j’ai juste trouvé dommage de clôturer sur ça. Sur une larme de Chouqinette 1ere ou un achat épique de 3 chouquettes, je sais pas  :\?… Bref, pas bien grave.  ::)
Ah oui, il y a un truc que j’ai regretté, c’est que tu parles toujours des chouquettes, et il n’y a pas de personnages chouquettes. Chouquinette 1ere arrive très tardivement et elle est bien seule et quasi pas définie à part qu’elle est grosse… Enfin c’était pas le sujet de ton histoire, mais du coup au début je lisais de loin.
Très divertissant au final. :mrgreen:

Merci pour ce texte :D
Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur [Oscar Wilde]

Hors ligne Vivi

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 684
  • Pouponnière de Posts
Re : La Révolte des Chouquettes
« Réponse #7 le: 26 novembre 2012 à 00:19:31 »
@World End Girlfriend : merci. Il doit y avoir environ 5h de rédaction (pour 1,7k mots, ça doit être un rythme lent, je pense) et 2h de relecture/correction (faite 2 jours après). Le tout en 4 fois seulement.

@Tomoyo : merci-merci-merci pour toutes les coquilles que je corrigerais ce soir. Je te répond sur les points suivants :


Citer
Citer
N'ayant pas le temps de le réparer, le boulanger dû faire passer ses grosses productions en premier
Je ne comprends pas. Comme le petit four est en panne il faudrait mettre les chouquettes dans le grand ? mais le grand est occupé c’est ça ?  :\?
Oui. Tu trouves que ce n'est pas clair ou trop facile comme excuse ? ???




Citer
Citer
chaque jour les vétéranes de la veille
je l’avais jamais vu au féminin… ben c’est pas beau  |-|
Il est pourtant bien validé ;) (je l'avais déjà utilisé)




Citer
Citer
Les éclairs patauds, gavés de crème et couverts de glaçage
Sans déconner… du glaçage sur des éclairs….
bah, vi. Lit la fin de la recette (et regarde l'image) :-¬? Je peux mettre nappage si tu as une objection plus formelle :huhu:




Citer
Citer
Mais leur puissance n'avait d'égal que leur faible nombre
Chuis pas sûre de comprendre s’ils sont puissants ou non du coup…
En faite, la puissance s'applique à chaque croissant, mais leur infériorité en nombre les pénalise. C'est parfaitement cohérent. Tu te bas contre plus fort que toi (donc disons qu'à 1 contre 1 ou même à 2 contre 1 tu perds forcément), mais comme tu es en surnombre, la bataille t'es finalement aquise, tu vois (parce que tu es à 10 contre 1 et qu'il reste 6 survivants). Je ne pense pas que la formulation soit incorrecte. Je peux modifier comme ça peut-être :
Mais leur puissance individuelle n'avait d'égal que l'infériorité numérique de leur troupe
ça alourdit un peu mais plus compréhensible, peut-être ?




Citer
Je trouve que ça répète ce qui est dit juste au-dessus, notamment les grains de sucre, la compote, les raisins secs… j'ai eu l'impression de lire deux fois la même chose coup sur coup  :-[
C'est possible effectivement. Je peux pas faire grand chose à part rajouter du texte pour éloigner le propos (et le rendre moins répétitif), soit faire le ménage en allégeant/supprimant ce paragraphe ou supprimer des descriptions équivalentes qui sont plus haut dans le texte (je pense que c'est la moins barbare celle-là :P )



Citer
Je ne suis pas fan de la phrase de chute, mais je ne m’attendais à rien de spécial non plus, j’ai juste trouvé dommage de clôturer sur ça.
Ce que la chute a de marrant, c'est qu'elle est ambiguë. Le gosse (non décrit) a très bien pu jouer avec la bouffe ; tout comme les chouquettes ont très bien pu s'animer tels les personnages imaginaires d'un Walt Disney ::)  On ne le saura jamais... ^^
« Modifié: 26 novembre 2012 à 00:34:18 par Viviane »
Je suis capable du pire comme du meilleur, mais c'est dans le pire que je suis le meilleur (^.^)v

Jon Ho

  • Invité
Re : La Révolte des Chouquettes
« Réponse #8 le: 26 novembre 2012 à 00:36:28 »
Un texte bien ficelé, qui se lit avec un réel plaisir.
Peut être un peu facile par endroits mais ça ne gâche pas l'ensemble très agréable.
Non,  en fait je n'ai pas du tout aimé ton texte : Pas de chouquettes dans mon placard... :/

Merci pour cette lecture
Au plaisir

Hors ligne marie

  • Calligraphe
  • Messages: 106
Re : La Révolte des Chouquettes
« Réponse #9 le: 28 novembre 2012 à 22:02:11 »
C'est pas mal du tout. Cependant on reste sur sa fin c'est dommage...
Si tu as le temps: http://monde-ecriture.com/forum/index.php/topic,7149.0.html :) jette un coup d'oeil!

Gohan

  • Invité
Re : La Révolte des Chouquettes
« Réponse #10 le: 29 novembre 2012 à 02:51:21 »
Et bien, une bonne tranche de rire ( et pas de dangereux jambon)
J'etais pris dans la petite histoire jusqu'au bout, quel courage ces chouquettes ;)
C'est bien ficeler, bourré d'humour, et de petits jeux de mots.
En conclusion "Vive les chouquettes"
A quand "la vengeance des croissants?"

Hors ligne Xeraphia

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 045
  • Rudetripping
Re : La Révolte des Chouquettes
« Réponse #11 le: 29 novembre 2012 à 03:23:16 »
Ouah joli délire :D Puis avec un tel titre, obligé de jeter un coup d’œil... qui s'est transformé en avalage de texte en bonne et due forme.

Bravo pour :
- ben l'idée, déjà, n'est-ce pas.
- tu as super bien intégré le lexique de la guerre là-dedans, bravo !
- un texte très visuel -oui, oui, je voyais carrément les chouquettes s'entre-tuer avec les tartopum. Vraiment.
- j'ai adoré la description du déclin des chouquettes versus la montée en puissance des autres pâtisseries, avec l'énumération des croissants, des pains aux raisins, des éclairs ces garces (:D) Bref je me suis bien marrée.
- "De mémoire de chouquette, jamais un sacrifice ne fut si honorable." Là j'ai explosé de rire, c'était sublime, c'était délicieux, c'était chouquetissime.

Moins bravo pour la chute. Oh, cruelle déception ! Je croyais dur comme fer que c'était vrai, un texte fantastique, quoi, c'était tellement magique, ces pâtisseries qui se faisaient la guerre, la générale Chouquinette 1ère... puis là tu m'as complètement bousillé mon trip, quoi :( Bref pour m'éviter de futurs traumatismes, j'arrête le texte à l'entrée du client, et j'espère une suite ou ces garces d'éclairs au chocolat se vengeront... :-¬?

En tout cas, merci pour un très bon moment :mafio:

Hors ligne OliveDuWeb

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 677
  • Une tapenade de mots dans une mer d'huile d'idées
    • Page auteur
Re : Re : La Révolte des Chouquettes
« Réponse #12 le: 29 novembre 2012 à 09:08:51 »
C'est pas mal du tout. Cependant on reste sur sa fin c'est dommage...
Tu veux dire sur ta "faim" ?  :mrgreen:
"Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse" (Coco Chanel)

Hors ligne Vivi

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 684
  • Pouponnière de Posts
Re : Re : La Révolte des Chouquettes
« Réponse #13 le: 29 novembre 2012 à 11:31:58 »
Moins bravo pour la chute. Oh, cruelle déception ! Je croyais dur comme fer que c'était vrai, un texte fantastique, quoi, c'était tellement magique, ces pâtisseries qui se faisaient la guerre, la générale Chouquinette 1ère... puis là tu m'as complètement bousillé mon trip, quoi :( Bref pour m'éviter de futurs traumatismes, j'arrête le texte à l'entrée du client, et j'espère une suite ou ces garces d'éclairs au chocolat se vengeront... :-¬?
Merci. Désolé de t'avoir traumatisé. Mais comme je l'avais écrit plus haut : "Ce que la chute a de marrant, c'est qu'elle est ambiguë. Le gosse (non décrit) a très bien pu jouer avec la bouffe ; tout comme les chouquettes ont très bien pu s'animer tels les personnages imaginaires d'un Walt Disney ::)  On ne le saura jamais... ^^"
Donc...

Je remarque que 2-3 personnes n'ont pas apprécié cette fin. Je peux en conclure que fait que le texte est très immersif, et que mon clin d'oeil "IRL" n'était pas une aussi bonne idée :-\. J'en prend bonne note pour un prochain texte "délirant". ^^

En tout cas, ça vous a fait plaisir et bien rire. Et ça, c'est la plus belle des récompenses pour moi ;) . Merci à vous aussi de m'avoir lu.
Je suis capable du pire comme du meilleur, mais c'est dans le pire que je suis le meilleur (^.^)v

Sophie

  • Invité
Re : La Révolte des Chouquettes
« Réponse #14 le: 29 novembre 2012 à 15:06:38 »
Oh lala!! Moi qui suis une adoratrice des pâtisseries je suis presque sur le point de sortir de chez moi (sous la neige) pour me précipiter à la boulangerie!! J'ai été captivée du début à la fin!

Le thème de la guerre est bien exploité avec un lexique brillamment choisi.

J'ai personnellement apréciée la fin, contrairement à certains parce je trouve que c'est judicieux de faire revenir le lecteur sur terre aprés une telle explosion d'aventures "imaginaires". En plus je trouve plausible qu'un enfant puisse avoir inventé tout ça en saccageant la vitrine de ses parents.

Sinon, plusieurs fous rires qui ont intrigué mon copain, ya fallu que je lui lise deux ou trois passages, comme celui du sacrifice des chouquettes vétéranes lol!!

Sinon j'étais beaucoup trop captivée pour relever des erreures de logique/orthographes/formulation. Et donc ça veut dire que tu as bien réussi ton coup!! Bravo! Je pense bien le relire un de ces quatres juste pour le plaisir!!
« Modifié: 29 novembre 2012 à 15:22:54 par Sophie »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.022 secondes avec 22 requêtes.