Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 février 2023 à 09:29:30
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » Lys de la vallée

Auteur Sujet: Lys de la vallée  (Lu 5861 fois)

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 010
  • Championne de fautes de frappe
Re : Lys de la vallée
« Réponse #15 le: 18 juillet 2012 à 17:04:14 »
Remontaaaaaaaaaage !

Non mais je me rappelle avoir commencé à lire ce texte plusieurs fois au moment où il a été posté, mais jamais eu le temps de dépasser le premier paragraphe. C'est chose faite !

Dans le détail :

Citer
ne laissant derrière eux qu'une touffe de cheveux sur le pas de la porte. Celui-ci entra
Celui-ci ça devrait avoir un antécédent juste avant dans la phrase précédente, mais c'est pas le cas du coup ça fait bizarre.

Citer
« Tout à l'ouest, avait-il commencé, tout au bout de la terre se dresse au milieu des tempêtes un phare, et dans ce phare vit le plus exceptionnel des forgerons. Les outils, les armes, les épées même, tout ça n'a plus aucun secret pour lui. Il a forgé des clous qui s'enfoncent tout seuls et ne tombent jamais, des pointes de flèches qui jamais ne se perdent, des fers de lance qui ne rouillent pas, même au contact du sang. Lorsqu'il a eu forgé la plus belle et la plus équilibrée des épées, il s'est mis à voyager par tout le monde à la recherche d'un nouveau métal à travailler, et l'a trouvé dans une étoile tombée du ciel pas plus grosse qu'un caillou – un cadeau des dieux. Alors, il a mélangé l'étoile à du fer et de l'acier, il en a fait le cœur d'une nouvelle enclume. Et sur cette enclume, il s'est mis à forger de nouvelles choses. Des sentiments. De petits, d'abord, qui s'effacent vite avec le temps. La surprise, la bonne et la mauvaise humeur, des choses comme ça. Et puis il en a fait de plus en plus grands, de plus en plus durables. L'angoisse, le plaisir, la peur. L'amitié. La confiance. Et même l'amour, l'épée des sentiments. Tout le monde pensait qu'il avait maîtrisé son nouvel art – tout le monde se trompait. Longtemps, il a cherché à forger un cœur tout entier. Il a, dit-on, réparé bien des cœurs brisés, mais n'a jamais su en fabriquer un. »
:coeur:
(le seul bémol c'est que j'aurais pas mis le plaisir dans les émotions durables)
Par contre j'ai pas compris pourquoi, à l'évocation de cette légende, le forgeron décide de partir. ça parle bien de coeur, mais je vois pas trop le lien avec la pancarte...

Citer
Il vit ce qu'on appelait la peste de près
Je trouve que la phrase n'est pas trop dans le bon ordre. Il vit de près ce qu'on appelait la peste ?

Citer
Sûrement, se dit-il, me suis-je trompé de phare et de tempête. Un vieillard ne saurait être le plus grand forgeron de tous les temps ! Ou bien, peut-être, s'agit-il de son fils. Après tout, ce n'était pas rare que les enfants vigoureux s'occupent de leurs vieux pères.
En même temps, si on lui a raconté l'histoire dans sa propre jeunesse et que ça se transmet de forgeron en forgeron, il peut se douter que ledit forgeron n'est plus de prime jeunesse ; c'est déjà pas mal s'il est encore en vie...

Citer
Il accepta donc le pain et le sel que lui offrait l'ancêtre
Le pain et le... sel ? Le sel c'était utilisé pour conserver plus que pour manger, non ? Surtout que juste du pain avec du sel, c'est pas top ; autant manger le pain et ne pas gaspiller le sel xD

Citer
Puis le forgeron pris le cœur entre ses pinces
prit (idem plus loin)

Citer
C'était une jeune femme endormi
endormie

Citer
Il laissa libre court à sa colère
cours

Citer
il se brisa en mille morceaux.
   Le vieux forgeron, ému et attristé pour cet homme brisé
brisa/brisé

Citer
lorsqu'il se leva du chevet de l'homme brisé
répétition avec "homme brisé" plus haut

Citer
« Je ne peux plus forger les cœurs et les sentiments, et je n'ai plus la force de marteler le fer, dit-il. Alors je vais accomplir mes rêves d'enfants. Rencontrer un roi, trouver un trésor de pirates, toutes ces choses que je me suis promis de faire et que je n'ai jamais faites. »
j'ai pas compris lequel des deux dit ça




Plus globalement :
C'est vraiment  :coeur: . Non, vraiment, c'est bien écrit, bien maîtrisée, et l'histoire est... hm... je dirais qu'elle est  :coeur: , ne trouvant rien de mieux  :D
Deux petits bémols toute fois :
- je trouve que l'enchaînement entre le moment où il se rappelle la légende et celui où il part par monts et par vaux est trop brutal. Genre il est prêt à tout abandonner sur les traces d'une rumeur, mais ne fait pas même une tentative pour braver la stèle ? D'autant plus que le lien entre la stèle et la légende est assez ténu...
- la fin, trop brutale. Les moutons étaient morts, non disparus... Et pourquoi la femme et le fils se sont-ils, euh, cachés chez Lys, plus ou moins ? Bref, j'aime beaucoup l'idée qu'il rentre et que ça finisse un peu en "tout ça pour rien", et que Lys ne soit qu'une guérisseuse ; mais je pense qu'il faudrait développer un peu la manière dont c'est amené.

Voilà voilà ! En tous cas, j'ai passé un chouette moment à te lire :)
« Modifié: 18 juillet 2012 à 17:13:06 par Milora »
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Rain

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 632
  • Perdu
    • Page Deviant Art
Re : Lys de la vallée
« Réponse #16 le: 29 août 2012 à 01:14:33 »
Attention : j'ai corrigé quelques petits bouts de ce texte ! La fin, et une phrase par-ci par-là. Rien qui mérite une V2, mais un petit peaufinage qui m'aura tout de même pris pas mal de temps (je bloquais sur la fin, et j'ai enfin réussi à la changer). Je ne sais pas si c'est mieux, pire, pareil, en tout cas, c'est changé.

Si vous voyez d'autres trucs qui pèchent dans le texte, dites ^^. J'ai essayé de corriger à peu près tout ce que vous m'avez dit, mais j'ai pu en oublier quelques uns. Je ferai pas une réponse détaillée à vos commentaires, cela dit, parce que mes corrections s'étalent sur plusieurs moi et je sais plus qu'est ce que j'ai changé en quoi. Voilà, bonne (re)lecture !

EDIT : je viens de me rendre compte que mon fichier open office avait fait n'importe quoi, et j'ai corrigé tous les "c?ur" et remis les italiques !
« Modifié: 29 août 2012 à 14:22:10 par Rain »
Perdu

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 010
  • Championne de fautes de frappe
Re : Lys de la vallée
« Réponse #17 le: 31 août 2012 à 12:59:54 »
Relu !

J'aime toujours autant :)

Juste :
Citer
mais la rage avait disparue.
disparu
(et juste au-dessus, je crois qu'il y a un problème de temps avec l'italique. Si c'est du style direct, pourquoi tu mets pas "il faudra" ?)

et
Citer
Ils avaient tourné le dos à leur gardienne et devait aujourd'hui s'en mordre les doigts
devaient

Et il te reste quelques c?urs au lieu de coeurs.

Niveau compréhension, je crois que maintenant tout est clair à la fin !
Comme j'ai lu plusieurs versions, je n'ai plus l'esprit très clair pour savoir quoi penser de celle-ci en particulier, mais il me semble que tu as réglé ce qui posait problème. :)
En tous cas, l'explication autour de la stèle est bien mieux comme ça !


Bref, bien réussi !
Je crois que je vais l'ajoutes à mes textes préférés du forum :)
« Modifié: 31 août 2012 à 13:03:44 par Milora »
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Rain

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 632
  • Perdu
    • Page Deviant Art
Re : Lys de la vallée
« Réponse #18 le: 31 août 2012 à 13:48:21 »
J'vais corriger tout ça !

En tout cas, merci  :-[. Je sais pas à quel AT il vaut mieux que je l'envoie, maintenant  :mrgreen: (et pareil pour la lamentation séculaire). Mais je trouverai.
Perdu

Hors ligne Rain

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 632
  • Perdu
    • Page Deviant Art
Re : Lys de la vallée
« Réponse #19 le: 28 novembre 2012 à 17:18:49 »
Petit remontage intéressé. Si vous avez le temps, j'aimerais bien des avis (vieux, neufs, de relecture) afin que je puisse retravailler ce texte et l'envoyer à Griffe d'encre ^^.

Merci !
Perdu

Hors ligne Tomoyo

  • Calliopéen
  • Messages: 583
Re : Lys de la vallée
« Réponse #20 le: 17 avril 2013 à 22:44:19 »
yop,

Citer
Un jour d'ailleurs, celui-ci revint avec des nouvelles de peste.
J’enlèverais le « d’ailleurs », ça fait anecdote alors que non, c’est un élément essentiel de l’histoire.

Citer
« Cette sorcière, disait-il en agitant sa pinte, c'est à cause d'elle en fait. C'est elle qui nous rend malade en nous j'tant des sorts. Ben oui, hé ! Elle f'rait quoi si personne était jamais malade ? Elle p'rrait pas soigner, elle p'rrait pas troquer ses racines cont' not' bonne viande de mouton et not' bon lait de chèvre. Elle servirait à rien et elle crèverait de faim !
Tout ce passage me fait penser aux antivirus … :\?

Citer
Il enflamma le c?ur de ses voisins et de ses amis
Bug

Citer
Il relut une dernière fois les mots de la stèle, et quelque chose le frappa. « Ton cœur d'enfant, » disait-elle. Bien longtemps auparavant, alors qu'il n'était qu'un apprenti forgeron, son maître lui avait raconté une petite histoire, une légende que l'on transmettait de forgeron à forgeron.
   « Tout à l'ouest, avait-il commencé,
Impression de poupées gigognes, le conte dans le conte. A ce moment là de ma lecture j’ai eu l’impression de m’éloigner de la vraie histoire  ::)

Citer
Alors, il a mélangé l'étoile à du fer et de l'acier
L’acier est fait de fer à 99%... du coup au sens stricte ce serait « à du fer et du carbone » ou juste « à de l’acier ». Mais tu peux aussi oublier cette remarque totalement psychorigide  :huhu:

Citer
Longtemps, il a cherché à forger un cœur tout entier. Il a, dit-on, réparé bien des cœurs brisés, mais n'a jamais su en fabriquer un.
J’aime pas bien l'enchaînement des deux phrases. Surement à cause de la répétition de « il a »

Citer
A l'époque, en tant qu'apprenti, il n'avait pas prêté beaucoup d'attention à ce conte farfelu ; mais à présent, il y croyait de tout son être.
Pourquoi ?

Citer
C'était, semblait-il, le seul moyen d'aller sauver sa femme et son fils sans subir le courroux du Lys de la vallée : il irait au bout du monde demander à l'homme du phare de lui fabriquer un cœur d'enfant.
Ça me semble excessif  ???. « je suis superstitieux donc je vais pas dans le bois comme ça. J’ai le choix entre : attendre le prochain jour de marché que Lys se pointe OU traverser le monde entier, épopée de plusieurs années, rencontrer  le forgeron Ultime, me faire forger un cœur d’enfant et revenir »

Citer
Il subit la pluie et la neige et la grêle et le vent,
Le soleil aussi peut être pénible

Citer
me suis-je trompé de phare et de tempête.
Mdr pour la tempête

Citer
Un vieillard ne saurait être le plus grand forgeron de tous les temps !
Un forgeron vieillit aussi.
Du coup je trouve pas ça logique. Ça correspondrait mieux avec « Ce vieillard », parce que du coup il y a un jugement sur la stature du gars, pas que sur l‘âge.

Citer
   Le voyageur regarda autour de lui, mais personne d'autre qu'eux ne se trouvait dans la pièce.
Je la trouve inutile, on se doute bien qu’ils sont seuls, et lui aussi. Ça fait pas naturel.

Citer
Tu es bien sûr de toi, et bien prompt à juger les autres. Un jour, cela te jouera des tours.
C’est déjà le cas hein  :noange:

Citer
Le phare, à cet étage, ne possédait plus ni mur ni fenêtres
Faudrait pas tout mettre au pluriel ou tout au singulier ?

Citer
Le vieil  homme travaillait un c?ur brisé avec adresse et précision.
Bug

Citer
   « Je ne peux te fabriquer de cœur, car je ne sais comment faire.
Pourquoi il dit ça alors que c’est faux ? (cf plus bas quand il lui fait)

Citer
qui n'est même pas brisé. Il brûle d'une flamme trop ardente pour que je puisse même l'approcher.
Même x2

Citer
Et le voyageur éconduit repartit, à la recherche d'un moyen de briser son cœur. Il trouva une ville remplie de mendiants et de gens si maigres qu'on leur voyait les os, mais la misère ne l'émut pas. Il assista à une exécution publique sanglante et douloureuse, mais jeta des fruits pourris avec la foule. Puis, désespéré, il rencontra une femme et chercha l'oubli dans ses bras. Toutefois, quand il s'aperçut qu'il l'aimait, que son ventre s'arrondissait, il l'abandonna seule avec son enfant. La rupture lui était très douloureuse, mais il se força néanmoins. C'est pour le bien de ma bergère et de notre fils. Car il les aimait encore bien plus passionnément que tout le reste au monde.
Bon évidemment, ce bonhomme assez neutre, bien qu’un peu empressé de juger, devient fort antipathique là  :relou:


Citer
Il laissa libre court à sa colère, tua des innocents, tua de ses propres mains, et il y prit plaisir. Il sema derrière lui corps et ruines de fermes fumantes, et trouva l'oubli dans la mort et la destruction. Une fois encore pourtant, le passé se rappela à lui alors qu'il saisissait une femme par les cheveux pour lui trancher la gorge, et que ceux-ci lui restèrent entre les doigts. Lys payera, pour mes moutons, pour ma femme et pour mon fils. Il n'y avait plus que le désir de meurtre dans son cœur asséché.
Donc là on en est à Hannibal Lecter :huhu:

Citer
Le vieux forgeron, ému et attristé pour cet homme brisé, le coucha dans son lit et le veilla toute la nuit.
Bon, qu’on se prenne d’affection pour un homme mauvais changé je veux bien, mais se prendre d’affection pour un homme mauvais avant son changement, c’est dur à avaler  ???.
J’arrive pas à suivre le vieux forgeron là.
T’as vu A propos d’Henri ? j’adore ce film. Bref, Harrison Ford est une pourriture, mais un accident le change, et ensuite on se prend totalement  d’affection pour cet homme tendre, naïf, bon, qui culpabilise de cet homme qu’il était auparavant. Là ça fonctionne pour moi. Mais dans ton texte  c’est différent, le vieux forgeron décide de l’aider alors qu’il est monstrueux. Oui plein de détresse blablabla, mais tout de même… C’est un serial killer qui vient lui dire « je reverrai plus jamais ma femme et mon fils », à la place du vieux forgeron j’aurais envie de dire « oui ben fais la queue, il y a d’abord toutes les familles endeuillées parce que tu as tué un de leurs membres ».
Bref comme tu peux constater, je ne partage pas ce choix  :huhu:

Citer
mais un cœur rafistolé ne survivrait jamais à une tristesse et une culpabilité de cette ampleur.
Mais il n’y a pas de culpabilité  :-\

Citer
Cela faisait très, très longtemps qu'il avait compris comment faire,
Vieux brigand, vieux filou  :kei:

Citer
Il hésita un peu, et puis il la poussa dans le feu.
Ce qui veut dire qu’il ne pourra plus jamais aider personne d’autre. Bravo, 20/20  :vaurien: !

Citer
se demanda s'il avait bien fait de sacrifier son enclume
c’est bien le moment…  |-|

Citer
mais la rage avait disparue
disparu

Citer
Il était très triste et désolé pour ces gens morts par sa faute, cette femme qu'il avait abandonné, ces mendiants dont il s'était moqué, et il pleura fort. Mais les larmes se tarirent rapidement, les sanglots le quittèrent quand il remarqua que le vieil homme le regardait avec bienveillance. Il n'a pas l'air de m'en vouloir.
Tu vas dire que j’insiste… mais on parle d’un meurtrier, certes c’était son autre lui qui l’a fait, mais je trouve ça léger comme mea culpa

Citer
cherchant à se rappeler de leur chant
il n’y avait qu’un seul chant ?

Citer
mais il était content, finalement, de ne pas avoir quitté son foyer pour de bon à cause de simples rumeurs
il est  parti quelques années quand même (puisqu’il a eu femme et enfant)

Citer
Il avait fait des bêtises depuis qu'il était parti et ne voulait pas se faire gronder.
«   s’te plait te fâche pas hein mais j’ai tué des dizaines de gens parce j’étais pas content. J’étais triiiiste t’sais, mais c’est fini maintenant ! »
Oui ben je ne suis pas sure de la réaction de la femme, je suis convaincue du happy end |-| :
1.   Mon mari est un meurtrier surement recherché de partout
2.   Mon mari parle comme un gamin de 8ans

Citer
de grands cernes sous les yeux.
Je le mets toujours au féminin ça… c’est fou…

Citer
Il n'y avait pas de sorcière ici, rien qu'une guérisseuse qui avait bravé la peste pour sauver une femme et un fils, et protéger tout un village en enrayant l'épidémie.
Pas clair pour moi  :\?. Finalement il s’est passé quoi ? la femme et le fils sont partis se faire soignés chez Lys ? Si oui pourquoi ne pas avoir prévenu le mari ?


Alors alors.
Oui j’ai critiqué de ci de là, mais j’ai passé un très bon moment  :). J’aime ton écriture  simple et rapide, on avance vite dans l’histoire et on sait qu’il va y avoir une fin propre ou une morale ou un double message etc.
J’ai adoré le début, vraiment, je savourais. Jusqu’au conte du vieux forgeron.  :)
J’ai trouvé que le perso est vite parti dans un délire de conte de son enfance alors qu’il y avait plus évident ou simple pour voir Lys.
L’idée du forgeron qui forge les sentiments voire les cœurs, c’est tout tendre et mignon, j’aime beaucoup. :D
Bon Par contre, le perso principal, c’est bien simple, je ne l’aime pas du tout  ><. Pas dans son traitement, mais sa personnalité. Colérique, buveur, prompt au jugement, lanceur de mauvaises idées ou de rumeurs, rancunier, soupe au lait, rouspéteur, mauvais, sadique et le must, meurtrier. Les circonstances n’excusent pas tout, loin s’en faut.
Du coup tu lui tires un tel portrait, que j’arrive pas une seconde à compatir, et j’arrive encore moins à comprendre le vieux forgeron qui va jusqu’à sacrifier son enclume et son don, pour lui  :-[. Peut être que si on avait les pensées du forgeron comme quoi il n’est pas simplement touché par la détresse, mais surtout qu’il sent que changer cet homme est la chose à faire, ça m’irait mieux.
Mais je sens bien que j’ai dû passer à côté de quelque chose, c’est mon côté trop terre à terre surement, je vois que tout le monde trouve tout ça mignon, moi je trouve ça horrible  :( (pas le récit hein xD) :
-   La peste touche mouton et famille. Le gars a les nerfs et accuse la guérisseuse, pour RIEN, juste parce qu’il a les nerfs et qu’il lui faut un coupable
-   Il veut se venger mais pour ça il lui faut un cœur d’enfant (passons sur le bienfondé de ce point). Pour ça on lui demande d’avoir un cœur brisé d’abord
-   Il côtoie la misère et s’en fiche, voit des exécution et s’en moque, abandonne une deuxième femme et enfant, et le clou, tue et enflamme des villages
-   Au bout du compte, c’est le fait qu’il n’arrive pas à avoir un cœur, qui lui fait avoir un cœur.
-   Le vieux forgeron tue l’ancien lui et le remplace par un nouveau, avec un cœur d’enfant (donc désolée mais le perso meurt par là)
-   Renaissance et rentre au village pour voir qu’il a fait tout ça pour rien, sa famille n’a jamais été morte.

Je vois du gâchis, des massacres et horreurs et tout ça qui aurait pu être évité si le gars au départ ne s’était pas enflammé. C’est profondément triste  :s. Et je ne suis pas sûre qu’il « récupère » femme et enfant....
L’homme est peut être meilleur, mais pour le moment. Car un cœur d’enfant grandit.

Ah et puis la fin j’ai pas compris pourquoi sa femme et son fils ne sont pas morts. Ils étaient où tout ce temps ? ???

 En résumé, j’aime bien l’histoire, mais le perso me tue mes ressentis de « moh c’est trop mignon » :-\. J’aime surtout le conte du vieux forgeron  :).
Faut pas m'en vouloir ! mon avis est tout personnel et surement d'une validité toute relative  :-[

la lecture fut très agréable pour autant
merci pour ce texte :D

Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur [Oscar Wilde]

Hors ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 792
  • Prout
Re : Lys de la vallée
« Réponse #21 le: 19 avril 2013 à 16:54:23 »
Rien à dire sur la forme, mais il reste des soucis dans les coeurs et des accords loupés.

Sinon je suis assez d'accord avec Tomoyo, ton texte excuserait presque le fait que le perso soit une ordure de la pire espèce puisqu'au final, tout va bien pour lui, comme s'il n'avait jamais fait ces massacres et que la perte de deux êtres chers excusait un tel comportement.

Mais ce fut une lecture agréable.
"We think you're dumb and we hate you too"
Alestorm

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.023 secondes avec 22 requêtes.