Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

22 novembre 2019 à 11:37:51

Le Monde de L'Écriture » Salle de lecture » Essais, documents » Ars grammatica (David Bessis)

Auteur Sujet: Ars grammatica (David Bessis)  (Lu 727 fois)

En ligne Chapart

  • Modo
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 260
Ars grammatica (David Bessis)
« le: 07 septembre 2019 à 23:57:39 »

Ars grammatica, de David Bessis.


Editions Allia, 80 pages.

(J'ai acheté ce bouquin parce que je connais l'auteur par le boulot et je m'étais dit qu'un jour je jetterais un oeil à ce qu'il a écrit, et je suis tombé sur son bouquin l'autre jour dans une petite libraire pas loin de chez moi  ^^ le monde est bien fait huhu)

C'est un livre très atypique, je le mets là faute d'une meilleure section où poster cette fiche de lecture. Pas de récit, ni même de phrases : juste des mots dans des ovales ou des cases, parfois reliés entre eux (comme sur la couverture, sauf qu'il manque les mots). Extraits sur la page de l'éditeur.


Ce qu'en dit l'éditeur :

Ars grammatica est la géographie mentale d'un homme, de ses joies, de ses peurs, de ses amours. David Bessis, à la fois écrivain, mathématicien et entrepreneur, renouvelle ici l’écriture de soi. Cette coqueluche des médias, capable de prédire nos futurs achats grâce aux algorithmes, entraîne ici son lecteur dans un réjouissant jeu de piste, une excursion au pays de la mémoire et de l’inconscient. En quelques mots essentiels. Le lecteur est mené de l’un à l’autre par des chemins de traverse, des raccourcis, des détours, des messages subliminaux. Atlas sentimental, version moderne de la "carte du Tendre", Ars grammatica tient également du manuel d’alchimie et du jeu de construction. Le lecteur assemble lui-même les différents éléments de ce journal intime en kit.


Mon avis :

J'ai passé un bon moment. On s'attarde un peu sur chaque page et le format laisse une perspective d'ouverture que j'ai trouvée assez cool. Deux mots sont reliés entre eux. Pourquoi ? Parfois, parce qu'il existe une expression toute faite qui les relie, un jeu de mots, ou un lien de cause à effet évident. Parfois, c'est plus flou, et l'imagination se met en route. Parfois, c'est beaucoup plus subtil que ça, et il faut lire une bonne partie du "graphe" avant qu'une image mentale ou que quelque chose émerge. Je me suis amusé parfois à "lire" une page depuis le haut, le bas, la gauche, la droite, et c'est pas les mêmes impressions qui se dessinent. J'ai bien aimé cette sorte d'entre-deux où l'on a à la fois l'impression de devoir résoudre une énigme mais qu'en même temps le peu de choses sur chaque page laisse beaucoup d'espace possible pour l'interprétation, la réflexion, et une sorte de "création" d'un petit univers de lecteur. C'était un mélange assez inhabituel et j'ai trouvé ça chouette. 

C'est pas non plus à tomber par terre, mais l'idée est cool et il y a des trouvailles assez ouf sur certaines pages. D'autres m'ont moins botté mais comme truc à lire sans prise de tête en buvant une bière, je recommande.





Hors ligne Feather

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 316
Re : Ars grammatica (David Bessis)
« Réponse #1 le: 23 septembre 2019 à 16:34:45 »
C'est très sympa, et effectivement ça plonge le lecteur dans une espèce de curiosité intellectuelle.
Spontanément, mon envie fut de les retourner, et curieusement la lecture de droite à gauche m'est apparue comme une évidence. Ces lignes couplées de formes ovoïdes remplies de graphèmes facilitent, pour moi, la représentation trajectorielle et transversale de l'espace.

Merci pour le partage.
« Modifié: 23 septembre 2019 à 16:55:58 par Feather »
Les larmes sans pleurs sont une lanterne.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.056 secondes avec 22 requêtes.