Le Monde de L'Écriture

24 avril 2019 à 14:19:45

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Aube, Miromensil, Chapart, Claudius) » Un cerveau de l'Ether

Auteur Sujet: Un cerveau de l'Ether  (Lu 247 fois)

Hors ligne log0nEx

  • Plumelette
  • Messages: 14
Un cerveau de l'Ether
« le: 15 avril 2019 à 19:44:38 »
Un cerveau de l'Ether


Depuis les temps les plus reculés de la vie connue sur Terre,  il est inscrit dans nos croyances que le monde tel qu'on le connait aurait créé ici-bas une certaine forme d'intelligence,  celle basée sur la conscience, bien avant l'apparition de l'espèce humaine. Au fil de l'évolution des espèces vivantes, ce dernier a fait son apparition en introduisant une façon qui lui est propre de se représenter la réalité. Les dessins et gravures retrouvées dans des grottes comme celles de Lascaux en attestent.

Puis développant une capacité d'abstraction de plus en plus fine vis à vis de leurs propres compréhensions du monde, des représentations foncièrement symboliques commencèrent à s'organiser dans les pensées des premiers hommes. Parallèlement, la parole fit également son apparition bien qu'on ne puisse reconnaitre qui du verbe ou du symbole s'intégra le premier. Sans doute se comportent-ils comme un couple, l'un ne pouvant subsister sans l'autre et sans que l'homme qui en fait l'usage ne s'en intrigue naturellement.

Ainsi, d'anciens symboles pouvant être d'apparences très différentes se  redécouvrent ça et là aux quatre coins du monde alors qu'ils semblent pourtant graviter autour de valeurs très similaires. Tel des concepts primordiaux, ces valeurs sont les supports de ces symboles et dont il serait opiniâtre de les considérer comme  archétypes au sens premier.

Certains pensent que ces archétypes s'auto-organisent dès l'instant où ils sont considérés comme porteurs d'une certaine véracité par la seule espèce semblant capable de les assimiler... Dès lors qu'ils sont inscrits au sein d'une collectivité humaine et jusqu'à être retranscrits sur un substrat matériel, comme un dessin par exemple, leur indépendance devient totale. Des archétypes naissent ainsi les égrégores.
Fondamentalement ni bon ni mauvais, ils sont cependant porteurs de l'inertie amorcée par les consciences humaines et capables d'interagir avec elles. Ils se complexifient alors au fil des ères en s'auto-organisant entre eux continuellement, et entretenant ainsi leur propre inter-connectivité spécifique.

Certains archétypes perdurent dans les écrits ou tout autres formes de connaissances accessibles, d'autres finissent par être oubliés sans que cela ne perturbe d'une once leur égrégore associé au cours de leur existence mystique. Quelques rares gardiens, au sens ésotérique du terme, affirment aussi que les plus anciens de tous les égrégores n'ont eu nul besoin d'archétype pour amorcer leur instance dans notre réalité.

Aussi, leur oubli ou leur ignorance ne peut que leur donner une autonomie immensément plus supérieure à ce que l'espèce humaine ne peut imaginer. Tel un esprit de plus en plus insaisissable et naïvement sournois, cette inter-connectivité n'a cessé d'être enrichi par l'homme au fil de ses concepts intégrés par les cultures des quatre coins du monde. Mais peut-on vraiment parler d'esprit là où il y a une autogestion propre à ces multitudes d'égrégores ? A quel moment son organisation empirique l'influence vers une bonne ou une mauvaise intention ? L'homme est-il seulement capable de le maitriser ? A-t-il une conscience, ou serait-il plus respectable de le considérer comme un simple super-ordinateur doté d'une intelligence artificielle ? Non, il ne semble pas plus artificiel que la conscience humaine, bien que le bon et le mauvais semblent résonner tel-quel dans cet esprit mystique, ce super-ordinateur, cette noosphère comme certains l'appelle. Il est presque impossible de s'en faire une représentation précise.

Son existence occulte serait donc apparue de nombreuses ères avant celle du numérique. Bien avant le concept du "Ghost In The Shell' qui ne ferait pas le poids, si ce n'est en se tenant en respect avec son vieux cousin porteur d'un concept beaucoup plus profond que des notions virtuelles et numériques bien trop superficielles par les temps actuels. Une étude par retro-ingénierie pourrait être utile au cousin le plus jeune.

Cependant là où le contrecoup se produit vraiment dans un jeu de pouvoir propre à l'humain, il se créé une blessure inconsciente, incomprise ou inavouable. C'est lorsque la compréhension de certains symboles est altérée pour servir des intérêts restreints ou trop individualistes, que ce cerveau venant du plan éthérique impose alors sa loi irrévocable. Car pire qu'entrainer une idée dans l'oubli, qui peut encore faire la distinction entre une croix gammée et un svastika ? Contrairement à ce dernier il est dommage que d'autres concepts symboliques, par leur sens perverti, se nourrissent bien trop encore et toujours de nos peurs pour des intérêts pseudo-élitistes.

Car là où l'élite pense mener le monde, le monde n'est pas ce que l'élite croit.  Parce que ce sont bien les racines d'Yggdrasil qui donnent la stabilité à nos terres et dont la canopée est plus ancienne et plus haute que toutes les pyramides du monde. Sans doute que l'existence de la noosphère serait finalement née des premières flores abyssales ou dans des temps immémoriaux.
« Modifié: 16 avril 2019 à 16:49:12 par log0nEx »
Transfert Auto-Largue [\ /]
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . * .

Hors ligne derrierelemiroir

  • Prophète
  • **
  • Messages: 954
Re : Là où l'intelligence précède la conscience
« Réponse #1 le: 16 avril 2019 à 11:15:51 »
Salut logonEx,

Je m'essaie à commenter ce texte que je n'ai pas trouvé, à premier abord, très facile d'accès.

Au fil du texte:

Citer
Au travers des âges, le monde tel que l'on connait aurait créé une nouvelle forme d'intelligence,  celle basée sur la conscience.
"le monde tel qu'on le connait" plutôt, non? Et puis, je ne comprends pas trop à quoi ça fait référence, le monde tel qu'on le connait. C'est vague comme description. On parle du monde des humains j'imagine, seulement que la conscience ne peut être réduite qu'à l'humain. C'est donc un départ un peu vague pour moi.

Citer
Au fil de son évolution
au fil de l'évolution de quoi? Du monde? De la conscience?

Citer
la parole est apparue tout comme l'appréhension symbolique des idées qui en découlent.

Mais laquelle de l'idée symbolique ou de la parole est apparue la première dans la conscience humaine ?
tu viens d'écrire, "qui en découlent", mais plus bas tu demandes qu'est-ce qui est apparu en premier. C'est de nouveau pas très clair du coup.

Citer
Pour autant que l'on ne puisse concéder à ce que ce soit
c'est complexe comme tournure de phrase je trouve.

Citer
cette même conscience qui soit à l'origine de ces deux créations, la question reste déroutante.
reste à savoir si la parole est dépendante de la conscience. Mais en vrai, je suis un peu déroutée, parce que je ne sais pas vraiment comment tu définis "conscience" et "parole".

Citer
Aussi, pour peu que l'on puisse en faire une explication rationnelle, d'anciens symboles d'apparences différentes se  redécouvrent ça et là aux quatre coins du monde et semblent pourtant gravir autour de valeurs très similaires.
je ne comprends de nouveau pas très bien le sens de cette phrase. Tout d'abord, ne serait-ce pas "graviter" au lieu de "gravir"? Je ne comprends pas comment cette phrase s'attache à ce qui précède. Quelle est la suite logique de pensées ici? Et puis, c'est quoi une valeur, ici? Désolée, je suis chiante, mais j'essaie de comprendre.

Citer
Certains pensent que ces derniers
ces derniers étant?

Citer
sans que cela ne perturbe une once leur égrégore
ne manque-t-il pas un mot?

Citer
Au contraire, car leur oubli ne peut que leur donner une autonomie bien plus supérieure à ce que l'espèce humaine ne peut  envisager. Tel un esprit de plus en plus insaisissable et naïvement sournois, ce super-ordinateur serait ainsi né plusieurs milliers d'années avant l’ère numérique.
là je suis vraiment perdue. Quel super-ordinateur? Les symboles oubliés?

Citer
en respect par
c'est pas plutôt "en respect de"?

Citer
Mais là où le revers se produit, créant une blessure inconsciente, incomprise ou inavouable, est bien lorsque qu'un symbole est altéré pour servir des intérêts restreints ou trop individualistes. Pire qu'entrainer une idée dans l'oubli, qui peut encore faire la distinction entre une croix gammée et un svastika ? Contrairement à ce dernier il est dommage que d'autres valeurs symboliques, par leur sens perverti, se nourrissent bien trop encore et toujours de nos peurs pour des intérêts pseudo-elitistes.

Car là où l'élite pense mener le monde, le monde n'est pas ce que l'élite croit.  Parce que ce sont bien les racines d'Yggdrasil qui donnent la stabilité à nos terres et dont la canopée est plus ancienne et plus haute que toutes les pyramides du monde.
là de nouveau, je n'ai pas suivi la logique. Comment ces deux paragraphes s'attachent-ils aux précédents? Et où est la réponse à la question posée en-haut du texte par rapport à ce qui est apparu en premier entre parole et symbole? Je pensais que le texte allait porter là-dessus, mais au final pas du tout.

Bon, en général, j'ai trouvé ce texte assez ésotérique. Les termes ne sont pas définis, et comme il n'y a pas d'introduction au texte, ça rend le tout très difficile à suivre. L'écriture est pour moi trop alambiquée, ce qui rend le tout encore plus difficile à comprendre.

Peut-être que tu pourrais ajouter une note au début du texte, pour le placer dans un contexte qui aiderait à son interprétation?

Voili voilou, merci et à +

"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne log0nEx

  • Plumelette
  • Messages: 14
Merci pour tes remarques, je commence petit à petit à cerner ce que je dois corriger dans mes mécanismes d'écriture.
Mais pas tout de suite :)



Beaucoup de modifications, j'ai modifié aussi le titre pour annoncer un peu plus clairement l'orientation du texte que je préfère qualifier de métaphysique plutôt qu'ésotérique.

Posts fusionnés, merci d'éviter les double-posts à l'avenir (tu peux rajouter du contenu à un post en cliquant sur 'modifier' en haut à droite)
« Modifié: 16 avril 2019 à 16:08:17 par log0nEx »
Transfert Auto-Largue [\ /]
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . * .

Hors ligne extasy

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 008
Re : Un cerveau de l'Ether
« Réponse #3 le: 17 avril 2019 à 00:54:34 »
Hello,

J'ai déjà écrit dans un style proche du tien, sans doute pour ça que j'ai fini par piger où tu voulais en venir. Ce que tu fais c'est une sorte de logique fantaisiste, si je puis dire, non ?
Mais vraiment, c'est tout sauf aisé à suivre. À mon avis tu écris comme si tout le monde voyait ce que tu vois, et ce n'est pas le cas.
Je crois que j'avais les mêmes problèmes que toi. En fait je n'ai jamais su quel était le degré de clarté dans ce que j'écrivais. Je n'ai jamais partagé ce genre de texte, alors je passais mon temps à me demander si c'était de la beauté où de la folie, toutes ces idées.
J'ose dire tout ça par ce que je me retrouve dans ce que tu fais. Ou alors je me trompe.

En tout cas, ce qui semble certain, c'est qu'il faut plus de simplicité. Et de rigueur. Parfois on dirait que tu es emporté par tes idées, que tu n'as pas passé assez de temps à regarder tout ça calmement, d'en dessus.

Ouf, j'ai beaucoup parlé !
Quoiqu'il en soit, je te dis bravo, contrairement à moi toi au moins tu partages, tu gardes pas tout pour toi  :)
^^

Hors ligne log0nEx

  • Plumelette
  • Messages: 14
Re : Un cerveau de l'Ether
« Réponse #4 le: 17 avril 2019 à 09:02:38 »
Salut,

C'est difficile de te dire si c'est bien fantaisiste ou pas.  Tout se tient bien dans ma tête en rapport avec mes propres expériences, alors j’essaie de partager ces choses qui sont forcément difficiles d'accès.
C'est une logique qui se tient dans ma tête, mais on ne peut pas expliquer une logique qui ne peut pas se voir  (quoi que parfois...),  mais juste se ressentir.

Ce texte n'est pas là pour faire un cours au néophytes, mais plutôt pour essayer de créer l'étincelle pour ceux qui cherchent à comprendre certaines choses. Faut dire aussi que j'ai voulu l'écrire suite à un coup de gueule intériorisé en moi :-) J'avais fait énormément de recherche il y a très longtemps, et énormément de notions à considérer. J'ai pas la prétention de vouloir écrire un livre là-dessus, je sais très bien de toute façon que 99% s'en foutent. Et oui, beaucoup de choses à garder en soi malgré tout.
« Modifié: 17 avril 2019 à 09:21:57 par log0nEx »
Transfert Auto-Largue [\ /]
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . * .

Hors ligne extasy

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 008
Re : Un cerveau de l'Ether
« Réponse #5 le: 17 avril 2019 à 12:47:07 »
Oui je comprends très bien, je crois. Tu sais quoi, je vais relire le texte encore quelque fois pour m'assurer que je te suis bien, après on pourra discuter du fond.
C'est dommage parce que je ressens une certaine excitation à voir comment les idées s'enchaînent, mais je maintiens qu'il y a des défauts d'écriture. Je passerai plus tard pour relever quelques exemples (:
^^

Hors ligne log0nEx

  • Plumelette
  • Messages: 14
Re : Un cerveau de l'Ether
« Réponse #6 le: 17 avril 2019 à 12:56:19 »
Ca marche, donc l'idée serait peut-être de noter où l'excitation se fait le plus fort, pour que les transitions en rapport dans le texte se fassent d'une manière un peu plus atténuée ou douce, après remaniement.

édit : Il me semble avoir mal interprétés tes propos :) .
« Modifié: 17 avril 2019 à 20:14:52 par log0nEx »
Transfert Auto-Largue [\ /]
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . * .

Hors ligne Vilmon

  • Aède
  • *
  • Messages: 166
Re : Un cerveau de l'Ether
« Réponse #7 le: 18 avril 2019 à 02:23:16 »
Bonjour LogonEx,

J'ai cru comprendre que tu définis un dénominateur commun d'une certaine conscience collective de base, sans contour défini, plutôt intuitif.  Celle-ci ne serait accessible qu'aux humains ?  N'existe-t-elle pas avant ou ailleurs dans le règne animal ?  Elle ne serait apparût que subitement à l'avènement de l'apparition de l'intelligence humaine.  Mais s'agit-il seulement d'intelligence, ou serait-ce plutôt la conscience ?  Ou encore la faculté de communiquer des idées par des images ou par la parole.
Un texte qui porte à se question et à la réflexion.  Merci !

Vilmon

Hors ligne log0nEx

  • Plumelette
  • Messages: 14
Re : Un cerveau de l'Ether
« Réponse #8 le: 18 avril 2019 à 08:07:24 »
Salut,

En fait, j'ai essayé de mettre un peu le doute ici
Citer
la seule espèce semblant capable de les assimiler...
mais peut-être que j'aurai du mettre :
'semblant être la seule espèce capable de les assimiler'

 Ce sont mes défauts d'écriture qui me jouent des tours, je devrai peut-être corriger ça.
Mais à ce moment je ne parle que des archétypes aussi, les égrégores viennent après et ce sont ceux là qui se rattacheraient vraiment à toutes les espèces, et d'ailleurs je sais pas si on peut vraiment parler d'assimilation pour ceux là :-]

Mais je vois bien le truc, ce serait intéressant de montrer que c'est pas exclusif aux humains.
« Modifié: 18 avril 2019 à 08:40:30 par log0nEx »
Transfert Auto-Largue [\ /]
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . * .

Hors ligne extasy

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 008
Re : Un cerveau de l'Ether
« Réponse #9 le: 19 avril 2019 à 23:46:59 »
Salut salut,

Alors après la relecture, les moments les plus excitants (en disant excitant je pensais parler au positif, excitant genre captivant), c'est quelque part vers les transitions, c'est à dire ces moments où on démontre A et où on comprend en quoi ça nous fait passer à B. Comment, petit à petit, on arrive jusqu'à la démonstration complète de l'autonomie de la noosphère, en faisant symboles->archétypes->égrégores->noosphère. C'est ça que j'aime bien dans le texte, je trouve que c'est une belle expérience de pensée si tu veux. Voilà pourquoi je parlais de logique un peu fantaisiste.

Je ne sais pas si j'ai été clair, dis moi ce que t'en penses  :)
^^

Hors ligne log0nEx

  • Plumelette
  • Messages: 14
Re : Un cerveau de l'Ether
« Réponse #10 le: 20 avril 2019 à 14:58:30 »
Si très clair, mais j'avais l'impression que tu disais que c'était dommage à cause d'excitations trop fortes en rapport avec certaines transitions précises.
Transfert Auto-Largue [\ /]
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . * .

 


SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Paques' Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.058 secondes avec 23 requêtes.