Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

26 mars 2019 à 11:34:54

Le Monde de L'Écriture » Salle de lecture » Romans, nouvelles » Ronce-Rose (Eric Chevillard)

Auteur Sujet: Ronce-Rose (Eric Chevillard)  (Lu 274 fois)

Hors ligne Doctor Grimm

  • Chaton Messager
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 610
  • Reine solaire
    • Trois fois dès l'aube
Ronce-Rose (Eric Chevillard)
« le: 26 février 2019 à 08:56:10 »


Ronce-Rose, c'est Minuit qui édite un roman jeunesse, mais comme c'est chez Minuit ça se transforme en " littérature du rien qui est aussi celle du tout, celle où le langage prévaut sur l'histoire, celle où la recherche du mot juste peut dynamiter le récit", en "expérience de la paternité" (sic), en "recherche d'une voix particulière" blablabla. Personnellement j'aurais pas tiqué de le lire chez l'Ecole des loisirs m'enfin.

Ce qui n'empêche pas que c'est drôlement chouette à lire : Ronce-Rose c'est le journal intime de Rose, une petite fille qui vit avec Mâchefer (son papa, ou son tuteur, en tout cas la personne qui s'occupe d'elle et qui l'élève), dont le métier c'est de faire des blagues dans des banques la nuit (avec le visage masqué de préférence). Pour voisins, ils ont une vieille sorcière, un unijambiste et quatre mésanges sur un arbre dans le jardin. Il y a aussi Bruce, l'ami-collègue de Mâchefer, et le chat de la sorcière qui a toujours le même nom (et qui en ce moment est blanc avec une tâche noire, mais une tâche noire si grosse qu'on pourrait dire le contraire). Un jour, Mâchefer et Bruce ne rentrent pas à la maison, et Ronce-Rose part à leur recherche, traçant des flèches derrière elle comme un Petit Poucet en espérant qu'ils la retrouvent vite.

C'est délicat, drôle, doux, ça brise un tout petit peu le coeur... Lisez !

Citation de: Les premières phrases
C'est beau, moi je trouve ça beau, les choses qu'on voit, ce qu'il y a partout, c'est beau. Certaines de ces choses font plutôt rire, ça ne les empêche pas d'être belles aussi. Leur forme surtout, j'aime surtout la forme des choses, vous avez remarqué les formes qu'elles prennent ! Je ne pense pas seulement aux nuages. Vous avez déjà regardé une chaise ?
Mais les couleurs me plaisent aussi. Elles siéent aux choses de manière incroyable. Toujours la nuance qu'il fallait justement et parfois en plus la lumière vient se poser dessus. Je ne dis pas cela pour me vanter parce que je porte un nom de couleur. Ainsi parlerait l'orange, mais je ne suis pas un fruit. Ni une fleur, quoique mon nom soit aussi un nom de fleur. Ni Violette, ni Fuchsia, je m'appelle Rose. Mais Mâchefer par plaisanterie quelquefois, quand je l'escalade, m'appelle Ronce et c'est du coup le nom de ce buisson épineux et fleuri qui me va le mieux et que j'ai gardé, Ronce-Rose.
Citer
Bruce est extrêmement gros et fort et même quand il me tapote la tête, je m'enfonce toujours un peu dans le sol, jusqu'aux cuisses si c'est du sable, jusqu'aux genoux si c'est de la terre, mais jusqu'aux chevilles seulement si c'est du marbre.
Citer
J'ai des dispositions pour l'ornithologie. C'est un de ces mots que j'aime bien parce qu'ils ne veulent rien dire. Enfin si, je suppose qu'ils veulent dire quelque chose mais ils n'y arrivent pas. Il faut deviner.
Citer
Je voudrais plutôt rester moi dans un corps souple de belette, voilà ce qui me plairait beaucoup, mais est-ce possible ? Est-ce que je serais la première ou est-ce qu'il y a d'autres anciennes petites filles parmi les belettes ? Ou est-ce que toutes les belettes sont d'anciennes petites filles ? Car c'est vrai qu'on ne les voit plus, les anciennes petites filles.
Toute ma peau est maladésir.

En ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 821
  • C'est osé de penser que je pense.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Ronce-Rose (Eric Chevillard)
« Réponse #1 le: 12 mars 2019 à 12:21:57 »
J'avais bouquiné quelques pages d'un bouquin d'Éric Chevillard il y a quelques années, et j'en avais plutôt gardé un bon souvenir. Je dois dire que j'avais assez peu exploré sa littérature jusqu'à aujourd'hui, mais ta fiche de lecture me donne envie de m'y replonger.

Finalement, je trouve cette liberté de ton assez convaincante au niveau du style, ça me semble une manière d'aborder l'écrit tout à fait valorisante et stimulante, donc c'est une raison de plus de mettre ça à redécouvrir dans mes prochaines lectures.

En revanche, je ne connais que trop peu les thèmes sur lesquels il écrit, j'ai cru comprendre qu'il abordait des sujets parfois assez déstabilisants (un vieil ami m'en avait parlé il y a fort longtemps), mais je n'en sais malheureusement pas plus sur le fond de ses écrits, c'est peut-être un préjugé trompeur de ma part. Je verrai à revenir vers cet auteur sous peu, le mieux serait encore que j'en fasse une fiche de lecture par la suite moi aussi.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.064 secondes avec 22 requêtes.