Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 juillet 2020 à 21:13:41
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Aube, Chapart, Claudius) » Deux

Auteur Sujet: Deux  (Lu 596 fois)

Hors ligne Koondera

  • Tabellion
  • Messages: 50
    • Koondera
Deux
« le: 20 février 2019 à 15:10:39 »
Bon... Il faut bien se lancer et confronter... Alors voilà ce que j'écris sur mon "blog" (mot détestable) :


Deux
Ma Femme, ma Dame, mon Epouse. Si mon être est cette unité étrange et massive que je visite au gré du temps de mes souvenirs, je m’attarde parfois en ce lieu aride de ton espoir, de ton attente, de ta certitude. J’y vais pour me parler au passé, rassurer de ma confiance présente les plaies vives des chemins sans issues, les obscurs tâtonnements, l’éternel silence qui précéda la note. J’existe à cet instant en esprit à côté de moi, là-bas où tu m’ouvris ta porte d’une robe dorée, un dragon brodé sur fond carmin, un regard azuré, un sourire en coin.  J’existe en âme à côté de toi, là-bas dans la douceur de ton onde, je t’y souffle mon amour au présent, la nécessité de nos moments, les rires de nos enfants. Je t’y murmure nos silences, nos soupirs de détresse, le pouvoir de nos caresses, la connivence de nos mains dans la liesse. La foudre n’est pas un coup, c’est une lumière qui éclaire un caillou dans une flaque, et qui, la vague passée, sauve celui qui allait s’y noyer. 
Je pense : Je n’ai pas besoin de l’éternité pour exister, juste de t’aimer.

Hors ligne Max74

  • Tabellion
  • Messages: 46
Re : Deux
« Réponse #1 le: 26 mars 2019 à 13:29:27 »
Tout d’abord, le texte est compliqué à lire (un seul paragraphe).

« Si mon être est cette unité étrange et massive que je visite au gré du temps de mes souvenirs, je m’attarde parfois en ce lieu aride de ton espoir, de ton attente, de ta certitude. »

La phrase est compliquée à lire.

Si… alors je m’attarde (je n’arrive pas à comprendre le lien entre si et le alors ; être = lieu)

Etrange et massif ne sont pas définis (pourquoi l’unité est étrange et massive ; emploi du pronom défini cette)

Que je visite au gré du temps de mes souvenirs => (plus simple) que je visite au gré de mes souvenirs

« J’y vais pour me parler au passé, rassurer de ma confiance présente les plaies vives des chemins sans issues, les obscurs tâtonnements, l’éternel silence qui précéda la note. »

Problème de syntaxe (rassurer de ma confiance présente les plaies…) ; la phrase ne fonctionne pas.

« J’existe à cet instant en esprit à côté de moi, »

Je + moi font bizarres

Ton texte est plutôt une poésie.
Je trouve la rédaction laborieuse. Il faut que tu essayes de faire des phrases plus simples.

Hors ligne Koondera

  • Tabellion
  • Messages: 50
    • Koondera
Re : Deux
« Réponse #2 le: 26 mars 2019 à 23:32:39 »
Citer
Tout d’abord, le texte est compliqué à lire (un seul paragraphe).
yep
j'ai foiré la mise en page

Citer
Ton texte est plutôt une poésie.
Je trouve la rédaction laborieuse. Il faut que tu essayes de faire des phrases plus simples.
oui, tu as raison.
Le texte en lui même n'a pas sa place ici, seul

Le texte pris seul = tu as raison sur la majeure partie des points que tu évoques

En fait, il est dans un contexte : un rapport particulier à la temporalité etc.
= j'ai merdé en le mettant seul.

+ je crois que mon épouse a été touchée ... alors bon ... même si tu as raison ... parfois ;)



 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.028 secondes avec 22 requêtes.