Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

24 juin 2019 à 14:27:19

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » L'Aire de jeux » Défis Tic-Tac » La chambre des mots [tic-tac "nuit" du MDE]

Auteur Sujet: La chambre des mots [tic-tac "nuit" du MDE]  (Lu 345 fois)

Hors ligne Chapart

  • Modo
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 023
La chambre des mots [tic-tac "nuit" du MDE]
« le: 03 février 2019 à 03:24:05 »
Je n'avais pas sommeil. J'observais le contour des meubles dans la lumière bleutée que la pièce accueillait sans broncher: tout était blanc, et c'était peut-être là ce qui me gênait: étagères presque vides, murs et haut plafond. Seul le parquet semblait vouloir s'offusquer de cette absence de fantaisie, que même une touche de lumière bleutée ne suffisait pas à masquer.

Je regardais par la fenêtre. Une heure, deux heures sans doute s'écoulèrent, sans que rien ne se passe. Pas une seule voiture dans la petite rue principale du village ne vint troubler ce calme inquiétant.

Un bruit diffus mais régulier, sorte de tapotement sur le sol de l'étage du dessus, émergea progressivement. Je ne le remarquai d'abord pas, il sembla s'insérer au-dessous de l'agrégat de pensées accumulées dans ma tête. Mais au bout d'un moment, je le remarquai, consciente pourtant qu'il ne venait pas d'apparaître, qu'il avait ce petit air presque familier d'une musique d'arrière-fond qui s'est imposée à notre insu.

Je me demandai de quoi il pouvait s'agir. Le bruit vibrait avec la régularité d'un métronome, et se fit plus vif, avant de se stabiliser à nouveau. Il aurait suffi d'un second bruit, la vibration d'un appareil électrique ou le bourdonnement d'un flux lointain de véhicules sur un grand axe pour qu'on ne le remarque pas.

Un bruit beaucoup plus net me fit sursauter. On aurait dit que quelqu'un venait de sortir brutalement de son lit, l'intensité du son correspondait à celle d'un saut pieds joints sur le parquet. Il me sembla ensuite entendre des bavardages, petites messes basses d'arrière-salle, que des voix tout droit tirées d'un dessin animé portaient à mes oreilles.

Rapidement, les discussions gagnèrent en intensité, pour se transformer en une sorte de bouillon sonore. On aurait pu croire à une contestation. J'eus envie d'en avoir le coeur net.

Je quittait donc la pièce blanche, le regard rivé sur les lattes de bois du parquet qui tranchaient un peu avec cet univers aseptisé, et empruntai l'escalier qui menait à l'étage du dessus. A mesure que je montais, les voix se faisaient plus nettes, puisées tout droit d'un ballon d'hélium. Je m'approchai de la porte de la chambre située exactement au-dessus de la vienne, d'où cette étrange réunion semblait provenir.

- Assurance ! Assurance !
- Plus d'assurance. J'ai cherché partout, on devra faire sans. On se contentera d'entrain. Je ne sais pas où elle est passée, ça fait bientôt une heure qu'on cherche. On ne peut pas se permettre de perdre plus de temps !
- Entrain ? Mais tu es complètement fou ! "Veuillez croire à l'entrain de nos sentiments distingués", ça ne va pas marcher ! Il faut la retrouver.
- On pourrait faire différemment, aussi. On ne manque pas d'expressions. Elles sont trois. Donc allez, si toi, toi, toi et toi vous vous mettez côte à côte, ça fait "Veuillez croire à l'expression de notre respectueuse considération". On a besoin d"expression" plus haut déjà, mais elles sont trois !
- Répétition !

Une petite voix innocente et nasillarde semble sortir de nulle part.

- On m'appelle ?
- Mais non, idiote ! Retourne te coucher, on n'a pas besoin de toi cette nuit. "Expression" deux fois dans une lettre d'une demi-page, ça va pas le faire.
- Bon, calme-toi, s'il te plaît ! Sinon on s'arrange pour te caser dans une phrase, ça sera pas bien compliqué, et on finit nous-mêmes. Genre "L'utilisation de cette technique fait désormais autorité dans le domaine". Et voilà, c'est plié ! On n'a pas le temps de pinailler sur des répétitions !
- Mais euh, j'ai rien fait, moi. J'était juste en train de dormir, et vous me hurlez-dessus, là.
- Retourne te coucher ma chérie, on parlait pas de toi. Enfin si, on parlait de toi, mais peu importe.
- Je retourne me coucher moi aussi puisque c'est comme ça ! Débrouillez-vous sans autorité. On va bien rigoler quand on verra le résultat.
- C'est ça, allez.

Les voix se taisent quelques instants. L'envie d'entrouvrir la porte est grande, j'ai toujours eu le goût du risque, et je ne crois pas manquer d'assurance lorsque j'ai affaire à des inconnus. Mais j'ignore ce que je vais y trouver.

- Allez, on reprend. Je propose qu'on mettre la phrase proposée par rose avec "expression", et on termine l'avant-dernier paragraphe. On aura au moins un premier jet à peu près complet, et ensuite, si on a le temps, on fera des millimétrages.
- Y a juste un problème quand même, c'est qu'une des expressions a disparu aussi. ça veut dire qu'on n'en a plus que deux à disposition. Sauf qu'on est obligé de mettre "expression" déjà deux fois plus haut ; en objet il y a "Expression d'intérêt", et on a pas les troupes pour mettre autre chose à la place. Et ensuite, dans ce fichu paragraphe, il faut qu'on mentionne qu'elle a participé au concours "Expressions libres", donc ça va pas le faire. Ou alors faut retrouver une des frangines, mais elle a tendance à sortir se promener la nuit, on est pas sortis de l'auberge.

Je commence à trouver ce petit dialogue fort amusant. Il serait trop dommage de ne pas tenter d'entrer dans cette chambre.

- Bon, et ben dans ce cas il faut retrouver l'expression manquante, ou retrouver l'assurance. C'est pas facile, de la retrouver, quand on l'a perdue. Elle nous a déjà fait le coup la vilaine. Elle se rappelle jamais de rien. Amnésie à répétition !
- Mais euh, vous voulez que je dorme ou pas ? Et pis bon, euh, j'aime pas trop me coltiner l'amnésie, elle est pas très commode.
- Allez viens, ma petite. On va te caser quelque part, ce sera plus simple. "J'ai encadré de nombreuses répétitions d'élèves".
- ça veut rien dire, ton truc.
- C'est juste pour qu'elle nous foute la paix le temps de terminer cette lettre. Qu'est-ce qu'on disait déjà.
- Qu'il fallait trouver une solution pour les sentiments distingués, tout ça tout ça. Parce que bon, y en a qui se permettent de disparaître. Heureusement que les sentiments, ça bouge pas trop. Fin, quoique. Mais c'est quand même plus stable que l'assurance.

Je n'hésite plus, sûre de moi, je me décide à en savoir plus. Je n'ai jamais été craintive. J'entrouvre la porte. De petites formes noires se retournent.

- Eh bien, te voilà toi ! Où est-ce que t'étais partie ! C'est bon, on a retrouvé notre assurance.

Hors ligne extasy

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 028
Re : La chambre des mots [tic-tac "nuit" du MDE]
« Réponse #1 le: 07 février 2019 à 03:08:08 »
C'est... génial ! Quelle idée de fou, le blocage total devant une lettre formelle, et avec des sentiments en plus !

Evidemment je trouve qu'il y a des choses à arranger, voire à retrancher, mais bon le défi était d'écrire en une heure, c'est normal de sentir qu'il y a encore des imprécisions.

Mais c'était génial  :D
^^

Hors ligne Chapart

  • Modo
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 023
Re : La chambre des mots [tic-tac "nuit" du MDE]
« Réponse #2 le: 07 février 2019 à 13:30:48 »
Hello, c'est sympa d'être passé ! Oui, c'est un peu bâclé.  :-[

Après, peut-être que je le retravaillerai. Disons que dans tout le début, je savais pas du tout où aller, l'histoire s'est construite en cours d'écriture haha (comme toujours, en fait. Mais quand t'as qu'une heure pour écrire ça se ressent encore plus) et en relisant je trouve que ça se ressent.


Hors ligne extasy

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 028
Re : La chambre des mots [tic-tac "nuit" du MDE]
« Réponse #3 le: 09 février 2019 à 22:44:55 »
Boh bâclé juste un peu, rien de grave. Non mais vraiment, quelle idée, et surtout de quelles façons est exploitée l'idée ! Je me répète mais le blocage devant les répétitions par exemple, et généralement toute la confusion qu'on sent, c'est tellement bien vu, et bien rendu. Et des double sens avec ça, des personnes, des émotions, et une chouette chute. C'est vrai qui si l'écriture était un poil plus précise - parce que je me souviens par exemple avoir eu du mal à comprendre ce qui se passait au début, avant les dialogues - ce serait vraiment top.

Bon je me suis surtout répété hein  :mrgreen:

Mais c'était pour être précis :p
^^

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.051 secondes avec 23 requêtes.