Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

22 février 2019 à 07:56:21

Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions » Fort Flood » à propos de la cellule de soutien psychologique

Auteur Sujet: à propos de la cellule de soutien psychologique  (Lu 1134 fois)

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 265
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : à propos de la cellule de soutien psychologique
« Réponse #15 le: 21 janvier 2019 à 01:13:47 »
Citer
J'ai pour ma part essayé de donner deux ou trois fois des conseils (étant passé par pas mal de galères dans la vie (pro, sentimentales, dépressives), je pense savoir un peu de quoi je parle. Mais à chaque fois je me suis fait rembarrer : a priori mes paroles ne sont soit pas pertinentes, soit déplacées, soit agressives.
Le seul et unique truc, c'est que personne ne fonctionne pareil, y'a aucune généralité à tenir de tout ça, ce qui est bon pour une personne ne l'est pas pour d'autres
Et je crois aussi qu'il faut comprendre qu'ici il y a beaucoup de personnes qui peuvent ressentir de la solitude, ou de l'angoisse sociale. Du coup, même si ca semble rien, si juste de savoir que t'es pas tout seul, sans avoir besoin de tout expliquer, ni de constater des conseils qui des fois ne sont pas efficaces quand on va pas assez bien pour que ca puisse servir (ou trop bien)(tout reviendra toujours au "ca dépend des gens" au final...), bah savoir que y'a de l'affection sans rien attendre en retour, ca fait du bien à beaucoup, si.


Perso j'ai pas ce besoin fréquemment, donc je n'y vais pas forcément, mais je sais ce que je peux y trouver et si j'en ai besoin j'y vais, et je sais aussi que tu si tu poses des question spour avoir des conseils, il y en aura aussi et plein de toutes sortes (disons que si une personne ne demande pas de conseils... pourquoi en donner ? on peut que parler de notre propre expérience dans un sens, et espérer, un peu comme pour l'ériture, que ca fasse écho, bien qu'on ne soit pas dans la même démarche)



Citer
J'ai fini par en conclure que certains membres ne veulent tout simplement pas sortir de leur état, voire s'y complaisent, parce que ça leur permet d'attirer la sympathie. J'en veux pour preuve que malgré des centaines de câlins, certains sont depuis des mois cantonnés à cette rubrique, sans jamais s'exprimer ou participer dans une autre.
je sais que t'es de bonne volonté, mais oui ca par exemple je trouve ca maladroit, parce que je sais ce que c'est de se sentir dans une position où t'es tellement mal que tu te sens "désolé" de simplement être en présence d'autres personnes, où tu te culpabilises, et si ca peut foutre un coup de pied au cul de dire ça, perso ca me ferait juste ultra+ culpabiliser
Ensuite... chacun à son utilisation du forum... (il parait tout simpelemnt qu'au bout d'une longue utilisation d'un forum, on fini par tomber dans le flood par confort et facilité..  :P une grosse mite floodesque haha, mais on en sort aussi, et bref, la vie quoi)


Citer
C'est pour cela que je regrette un peu qu'un de nos membres n'ait pas pu s'empêcher d'aller jusqu'à se faire bannir en essayant d'apporter sa pierre. Bien sûr, il n'était pas très fin, mais je suis persuadé qu'il ne pensait pas à mal.
Je ta'i répondu par mp, et comme je disais, quand au bout de plusieurs avertissements une personne continue à faire de la provocation sans prendre en compte ce qui a été expliqué moult fois, aucun dialogue, on ne parle plus de maladresse ou de mauvaise volonté, c'est souhaité et acté...





Je sais pas trop comment aider autrement quand la façon dont ont besoin de se soutenir plein de gens ne correspond pas à ce dont on peut avoir besoin, ou envie de donner...
Cette dernière année y'a aussi plein de fils qui ont gravité autour de cette cellule (celle de soutien aux arrêts d'addiction, celle des challengers, habitica aussi même si c'est une demarche un peu spéciale), plein de choses qui vont dans le pas qui suit celui du soutien : c'est à dire, se console, et ensuite trouver la force d'entreprendre des choses.
Mais franchement, ca demande juste de pas avoir trop de jugement, on ne sait pas toute la vie des gens et on ne peut pas savoir non plus ce dont ils ont besoin, et bref, je sais pas comment conclure ce message haha





Citer
Après, sur ce fil je n'ai qu'un rôle de câlineur, et je voudrais pas qu'un.e câliné.e ait l'impression que je lui vole la parole en te répondant à sa place. C'est juste une réponse de câlineur à câlineur.
:coeur:
« Modifié: 21 janvier 2019 à 01:16:28 par Ben.G »
Les belles pensées s'oublient mais ne disparaissent pas.
- Publilius Syrus

Mon paradoxe de singe

Hors ligne sergent

  • Aède
  • *
  • Messages: 235
  • Major d'homme à fables
Re : à propos de la cellule de soutien psychologique
« Réponse #16 le: 21 janvier 2019 à 01:15:34 »
Je n'ai aucune objection.
On peut déplacer ou supprimer mon intervention, c'est pas ça qui va me tourmenter... et je ne demanderai pas un soutien psychologique. Même si c'est à la mode. 

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 265
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Re : à propos de la cellule de soutien psychologique
« Réponse #17 le: 21 janvier 2019 à 01:17:45 »
Je n'ai aucune objection.
On peut déplacer ou supprimer mon intervention, c'est pas ça qui va me tourmenter... et je ne demanderai pas un soutien psychologique. Même si c'est à la mode.
bah non t'inquiètes x)


Citer
Même si c'est à la mode. 
c'est pas vraiment une question de mode en fait ^^
Les belles pensées s'oublient mais ne disparaissent pas.
- Publilius Syrus

Mon paradoxe de singe

Hors ligne Aube

  • Modo
  • Prophète
  • **
  • Messages: 700
  • Craie-Pulsive
Re : à propos de la cellule de soutien psychologique
« Réponse #18 le: 21 janvier 2019 à 01:23:53 »
Oui avant yavait les curés et l'adultère t'inquiète, on a juste décidé d'assainir un peu tout ça. ;)

Hors ligne Ariane

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 618
Re : à propos de la cellule de soutien psychologique
« Réponse #19 le: 21 janvier 2019 à 01:44:33 »
Bonjour Dieter,

Je vais essayer de te répondre à deux niveaux : d'une part d'un point de vue personnel (d'ailleurs à l'époque j'avais essayé à plusieurs reprises de t'envoyer un MP mais ta boîte était pleine, et je n'avais pas une motivation suffisante pour te contacter via le fil dédié aux boîtes pleines ^^ ça m'avait fait basculer du côté de "je laisse couler") ; et d'autre part d'une manière plus générale.

Alors voilà, personnellement :
Je me reconnais dans ce que tu dis (c'est à dire dans les gens que tu cibles) et très clairement, j'ai bien conscience que deux ou trois fois tu as essayé de m'apporter du "soutien" et à chaque fois j'ai vivement rejeté les mots que tu employais. C'était suite à ça que j'avais envisagé de t'écrire un MP (pour que tu saches que ce n'était pas contre toi ou toute autre formulation de ce style). Je comprends que tu puisses te sentir désemparé d'essayer d'aider et de recevoir un rejet franc. La raison, en ce qui me concerne, c'est que tu étais vraiment, vraiment, vraiment maladroit dans ta façon de faire, et tout en essayant de te le dire avec douceur (il me semble que j'avais précisé chaque fois que j'étais consciente de tes bonnes intentions), je ne pouvais vraiment pas fermer les yeux sur les choses qui me gênaient dans tes messages. Du coup je les soulignais, parfois même avec agacement parce que ça allait trop loin à mes yeux. Quand tu dis "donner des conseils", le résultat peut paraître très autoritaire en fait ; ou condescendant ; ou les deux en même temps. Surtout quand lesdits conseils consistent en une minimisation des souffrances actuelles et une maximisation de ce qui va arriver (je pense bien sûr aux choses que l'on avait évoquées Bibi et moi en début de grossesse) : quand tu te mets à la place de ton interlocuteur, tu ne te rends vraiment pas compte de ce qui va le déprimer encore + ou pas ? La position de "donneur de conseils" est vraiment délicate à tenir ; il suffit d'un rien pour sembler "donneur de leçons". Alors quand c'est au sujet de choses que tu n'as de toute évidence pas vécues toi-même, comprends que ce soit difficile à supporter pour celui qui se dépatouille avec ça pour de vrai. Voilà pour t'expliquer mes propres réactions ; j'avais perçu que ça pouvait t'être difficile de réagir correctement dans ce fil et aussi que ça pouvait t'être difficile de ne pas obtenir de résultat, et j'espère ne pas t'avoir blessé mais vraiment tes réponses ne m'aidaient pas.

Si tu veux vraiment vraiment des conseils concrets :
Pour répondre à ta question de manière plus générale, recevoir et réagir à la souffrance des gens, tu as raison, c'est réellement complexe. Malheureusement à l'échelle amicale / sociale / non professionnelle, je ne pense pas qu'on puisse asséner des règles toutes faites. Je pense qu'il faut y aller au feeling et il y a des gens qui s'en sortent très bien et d'autres qui ont plus de mal ; tout comme tu trouveras des interlocuteurs réceptifs à ton style et d'autres absolument pas (si personne n'y est réceptif, bon, c'est l'occasion de te remettre un peu en question quand même, mais je doute vraiment que ce soit le cas). C'est d'autant plus délicat avec des inconnus ou presque, et d'autant plus via internet.
Contrairement à Aube je ne pense pas que seules les attentes de fond ou les réponses de fond soient en jeu, je pense que ça se joue aussi énormément dans la manière de communiquer. J'ai l'impression de botter en touche avec ce discours "chacun est différent", du coup, si tu veux vraiment des réponses concrètes...
- Je pense qu'avant de proposer toute aide, c'est toujours cool (et en fait, utile) d'exprimer d'abord de l'empathie ou la reconnaissance de la difficulté de ce qui est traversé, avant d'essayer d'avancer dans une quelconque autre direction ; sinon la personne ne se sent pas entendue et aura envie de te réexpliquer son problème, bien plus que d'avancer, parce que tout simplement elle sera persuadée que tu ne l'as pas comprise.
- Quand tu exprimes des idées de changement, de résolution, des conseils, témoignages ou autre, je pense que c'est toujours plus prudent de le faire de façon douce et aussi de façon très ouverte (se méfier de toute autorité ou paternalisme), pour proposer à la personne de s'appuyer sur ses ressources à elle plutôt que recopier bêtement les tiennes. (Mais encore une fois, chacun son style et peut-être qu'avec certaines personnes le tien fonctionne bien ; c'est juste + simple quand tu les connais).
- Je pense pas qu'il faille désespérer si tu ne vois pas de "résultat", les gens ne sont pas en attente de ça vis-à-vis de toi, et tu n'as pas ce rôle-là dans leur vie, on est pas dans une optique de rentabilité.
- Je pense qu'il vaut mieux à tout moment éviter de juger.
Voilà, c'est seulement mon point de vue à moi  :-[ ; des petites choses écrites en vrac, qui ne suffisent sûrement pas à expliquer comment on peut consoler... Chacun étant différent etc etc. Mais j'avais l'impression que tu étais sincère dans ton désir d'être mieux outillé pour réagir, du coup je t'ai répondu en toute sincérité avec ce qui me venait.
L'autre but de ces explications sur la façon de communiquer, c'est que je pense que parfois c'est ce mode de communication (minimisation, position de supériorité, conseils pré-fabriqués dont on ne comprend pas qu'ils ne sont pas toujours formulés de façon entendable, et pas toujours adaptés sur le fond) qui crée des "résistances", c'est à dire, qui fait que les personnes vont résister à ton discours, et tu risques ainsi de les cataloguer à tort comme "ne voulant pas changer" (ce qui évidemment ne va pas arranger leur détresse). J'emploie la deuxième personne du singulier mais je pense que ta façon de réagir correspond à un discours extrêmement répandu dans la société et qui aggrave le mal-être de personnes en souffrance (au sens médical ou non).

Sur le fond, les motivations de ce fil etc :
Je plussoie énormément Aube qui l'a très bien dit : "Les gens qui postent sur la Cellule de Soutien ne font pas l'erreur de la confondre avec une Cellule de Résolution."
De même que la version super choupi de Lo et tous les ajouts de Ben G.
J'ai du mal à comprendre le besoin de changer ce fil tout en n'y intervenant pas : si lire des plaintes est désagréable, pourquoi ne pas simplement le zapper ?
Et les jugements-conclusions de type "ce fil n'aide pas les gens" "les gens veulent attirer l'attention", je pense y avoir répondu indirectement dans ce qui précède et ça me paraît absurde de devoir vraiment réagir à de telles aberrations... Je comprends que ça puisse être une impression au premier abord, mais est-ce si difficile de dépasser ce type de jugement ? On ne sait pas ce que les autres traversent. OUI il y a des difficultés qui se succèdent ou parfois durent des mois ou des années. NON se plaindre n'a jamais été source de bien-être social, je doute que qui que ce soit le fasse pour le plaisir, mais bon ce n'est que mon avis.
On pourrait peut-être laisser ce fil à ceux qui y sont réceptifs...?
« Modifié: 21 janvier 2019 à 02:03:46 par Ariane »

Hors ligne derrierelemiroir

  • Prophète
  • **
  • Messages: 843
Re : à propos de la cellule de soutien psychologique
« Réponse #20 le: 21 janvier 2019 à 10:00:41 »
Je suis assez d'accord avec tout ce qui a été dit jusqu'ici.

Je voulais juste ajouter que personnellement, le simple fait d'exprimer un mal être devant d'autres personnes m'aide. J'ai parfois tellement de peine à admettre que je ne vais pas bien devant les personnes que je connais bien, que ce fil de soutien m'a souvent aidé, parce que je n'y connaissais pas vraiment les gens. Ou je les connais d'une autre manière.

Il y a aussi souvent des mal être qui sont liés à du ressenti, et pas à un problème concret. Par exemple "je manque de motivation, je suis triste, je me sens seule, etc". Pour apporter des vraies solutions à ces problèmes, il faudrait avoir une très bonne connaissance, et de la psychologie humaine en général, et de la personne qui a le problème en particulier, ce qui est vraiment difficile sur un forum où les gens ne connaissent que les bribes de la vie des autres que ces autres ont bien voulu dévoiler.

Finalement, avoir soi-même l'impression d'avoir beaucoup d'expérience dans ce domaine n'est pas suffisant selon moi. Comme on nous le répète si bien en statistiques, il en faut beaucoup plus pour pouvoir généraliser du particulier au général, et du général, revenir au particulier.

Mais je trouve bien que tu aies soulevé ces questions Dieter, je pense qu'effectivement, on n'a pas tous les mêmes manières de faire et les mêmes attentes, et que de le soulever peut aider à ne pas se blesser les uns les autres.

"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Chouc

  • ex ChoucrouteEstivale
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 436
  • Louve
Re : à propos de la cellule de soutien psychologique
« Réponse #21 le: 21 janvier 2019 à 11:02:11 »
Bonjour à tous, j'apporte ma petite pierre

@Dieter

Citer
J'ai fini par en conclure que certains membres ne veulent tout simplement pas sortir de leur état, voire s'y complaisent, parce que ça leur permet d'attirer la sympathie. J'en veux pour preuve que malgré des centaines de câlins, certains sont depuis des mois cantonnés à cette rubrique, sans jamais s'exprimer ou participer dans une autre.
Entendons-nous bien : je ne dis pas ça méchamment, et je peux évidemment faire totalement fausse route, auquel cas je m'excuse platement si je blesse quelqu'un, mais je ne pense pas me tromper beaucoup, parce qu'il y a tout de même une personne que j'estime beaucoup, qui a eu le courage de me dire qu'elle ne voulait pas que je l'aide.

Etant la personne en question, ma première réaction à la lecture de ton message, Dieter, a été de pleurer, puis de me mettre vivement en colère. Des réactions épidermiques et violentes qui coinçaient tous les mots que j'avais dans la gorge pour te répondre et tenter (une nouvelle fois) de me faire comprendre. Et puis j'ai lu les réponses d'Aube, Lo, BenG, Ariane, qui finalement disent très exactement et bien mieux que je n'aurais su le faire tout ce que j'aurais pu vouloir répondre. Alors je ne vais pas ajouter grand chose.

Je vais juste ajouter que, contrairement à DLM (que j'embrasse au passage), parler de ce qui ne va pas n'a toujours eu que pour seul effet de m'enfoncer, jusqu'ici. Quel que soit l'interlocuteur, quelle que soit la manière employée, j'en suis jamais ressortie grandie ou simplement moins triste. Alors que DLM, ça l'aide d'en discuter, preuve par l'exemple que chacun diffère de l'autre et qu'il n'existe pas une panacée universelle pour nous sortir de nos marasmes respectifs.

Quoi qu'il en soit et pour conclure, puisque je ne sais plus avec exactitude si j'avais vraiment pris la peine de te remercier à l'époque, je le fais maintenant : Merci d'avoir voulu m'aider. C'était très gentil et ça partait d'un excellent sentiment, sans aucun doute. Mais ta méthode, si elle peut s'avérer adaptée à quelques uns, est catastrophique avec moi (culpabilité, colère, sentiment d'intrusion...) J'espère qu'à la lumière de ce fil et de toutes les belles explications développées avant mon message, tu cesseras de me juger comme une personne qui se complet dans son malheur, et tu accepteras de voir une personne que tu ne peux pas aider, simplement parce que ça dépend d'autre chose que de ta volonté à le faire et de ma volonté à te laisser opérer.
Les gens qui ont bonne conscience ont souvent mauvaise mémoire.

- Jacques Brel -

Hors ligne Mili Susjé

  • Scribe
  • Messages: 77
Re : à propos de la cellule de soutien psychologique
« Réponse #22 le: 21 janvier 2019 à 11:03:51 »
Pour moi ce fil doit être gardé, on peut en refaire un nouveau mais c'est important de le garder.

Ne serait-ce que pour les gens qui y ont posté, puis allez relire ces messages, ont peut croire que c'est pas important, mais si, moi même, j'ai garder pas mal de screen dans mes courts années qui m'ont permis de garder ces souvenirs, savoir quand on à était mal nous permet de savoir quand on va un peu mieux, j'ai toujours des photos de mes divers mutilations, et maintenant, je peux regarder mon bras qui n'a plus aucune marque avec sérénité. Car sa, j'ai au moins réussie à le dépasser.

C'est important de ce rappeler de ce qui à fait qu'on es nous, et si ce fil à était important pour beaucoup de personne, le détruire, l'effacer, serait à mes yeux, très irrespectueux de leur souffrance.
A vous, cher amis!

Hors ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 024
Re : à propos de la cellule de soutien psychologique
« Réponse #23 le: 21 janvier 2019 à 11:20:17 »
C'est marrant comme on est plusieurs à se sentir visé par tes propos Dieter (ceux un poil agressifs, cités maintes fois et cités par Chouc 2 posts plus hauts).

Car je me reconnais bien évidemment dans "les personnes qui ne postent que dans ce fil depuis des mois".
Cela dit, je m'aperçois avec soulagement que je m'en cague pas mal que tu me considères avec mépris. Je me connais, je sais qui je suis et si j'essaie d'avancer ou non, et ce n'est pas ton opinion qui y changera quelque chose.
Et défendre jobear franchement...

Pour le reste tout a été dit.

Je réitère juste ma demande d'être prévenue avant que vous supprimiez des messages de ce filcar j'ai pas encore fait le travail de collectages de mes messages (que j'imprimerai pour les montrer à ma psy, pour la petite histoire, car c'est des trucs que je ne ressens que par moments et que j'ai dans tous les cas beaucoup de mal à exprimer à l'oral).
Qu'elles étaient douces leurs illusions
Et qu'il nous manque de rêver
Pauvres de nous qui ne connaissons
Que le cynisme, la médiocrité
- Mr Roux, Les cocos -

Hors ligne Chouc

  • ex ChoucrouteEstivale
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 436
  • Louve
Re : à propos de la cellule de soutien psychologique
« Réponse #24 le: 21 janvier 2019 à 11:27:06 »
Entendons nous bien, je me suis "approprié" uniquement ce passage-là :
Citer
parce qu'il y a tout de même une personne que j'estime beaucoup, qui a eu le courage de me dire qu'elle ne voulait pas que je l'aide.

 Puisque ça s'est passé il y a quelques semaines, mais pour le restant du passage :

Citer
certains membres ne veulent tout simplement pas sortir de leur état, voire s'y complaisent, parce que ça leur permet d'attirer la sympathie. J'en veux pour preuve que malgré des centaines de câlins, certains sont depuis des mois cantonnés à cette rubrique, sans jamais s'exprimer ou participer dans une autre.

Oui, là nous sommes probablement plusieurs visé(e)s.
Les gens qui ont bonne conscience ont souvent mauvaise mémoire.

- Jacques Brel -

Hors ligne Ariane

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 618
Re : à propos de la cellule de soutien psychologique
« Réponse #25 le: 21 janvier 2019 à 11:31:57 »
Mili, Ambriel : je pense que la question de supprimer ou non les messages avait été résolue par Ben G... (transfert aux archives). Le fil ici présent a été scindé du reste à la demande de Dieter pour aborder d'autres sujets (je ne sais pas comment on pourrait résumer ça).

Hors ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 024
Re : à propos de la cellule de soutien psychologique
« Réponse #26 le: 21 janvier 2019 à 11:35:51 »
Entendons nous bien, je me suis "approprié" uniquement ce passage-là :
Citer
parce qu'il y a tout de même une personne que j'estime beaucoup, qui a eu le courage de me dire qu'elle ne voulait pas que je l'aide.

 Puisque ça s'est passé il y a quelques semaines, mais pour le restant du passage :

Citer
certains membres ne veulent tout simplement pas sortir de leur état, voire s'y complaisent, parce que ça leur permet d'attirer la sympathie. J'en veux pour preuve que malgré des centaines de câlins, certains sont depuis des mois cantonnés à cette rubrique, sans jamais s'exprimer ou participer dans une autre.

Oui, là nous sommes probablement plusieurs visé(e)s.

Chouc oui en effet je ne parlais pas de "une personne qe j'estime beaucoup".

Mili, Ambriel : je pense que la question de supprimer ou non les messages avait été résolue par Ben G... (transfert aux archives). Le fil ici présent a été scindé du reste à la demande de Dieter pour aborder d'autres sujets (je ne sais pas comment on pourrait résumer ça).
Pour ce fil j'avais compris, mais pour les messages supprimés ou non je préfère être sûre...
Qu'elles étaient douces leurs illusions
Et qu'il nous manque de rêver
Pauvres de nous qui ne connaissons
Que le cynisme, la médiocrité
- Mr Roux, Les cocos -

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 265
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Re : à propos de la cellule de soutien psychologique
« Réponse #27 le: 22 janvier 2019 à 00:01:50 »
Pour moi ce fil doit être gardé, on peut en refaire un nouveau mais c'est important de le garder.

Ne serait-ce que pour les gens qui y ont posté, puis allez relire ces messages, ont peut croire que c'est pas important, mais si, moi même, j'ai garder pas mal de screen dans mes courts années qui m'ont permis de garder ces souvenirs, savoir quand on à était mal nous permet de savoir quand on va un peu mieux, j'ai toujours des photos de mes divers mutilations, et maintenant, je peux regarder mon bras qui n'a plus aucune marque avec sérénité. Car sa, j'ai au moins réussie à le dépasser.

C'est important de ce rappeler de ce qui à fait qu'on es nous, et si ce fil à était important pour beaucoup de personne, le détruire, l'effacer, serait à mes yeux, très irrespectueux de leur souffrance.
(juste mili on n'a jamais parlé de supprimer totalement cet espace hein, il est cher à nos yeux aussi ^^ juste question de vie privée, parce que le sujet est gros, et bref on demande l'avis quoi, et merci)
(ensuite su le fait de se souvenir et garder des traces, on fonctionne pas pareil, je m'écarte du sujet, mais j'ai longtemps pensé comme toi, et récemment me débarrasser de plein de vieux trucs douloureux et inutiles que je gardais "pour me souvenir d'où je viens" a été un des trucs les plus libérateur, mais bref, ca a plus de rapport avec le sujet x) )


Citer
Je réitère juste ma demande d'être prévenue avant que vous supprimiez des messages de ce filcar j'ai pas encore fait le travail de collectages de mes messages (que j'imprimerai pour les montrer à ma psy, pour la petite histoire, car c'est des trucs que je ne ressens que par moments et que j'ai dans tous les cas beaucoup de mal à exprimer à l'oral).
Et évidemment t'inquiètes ^^ On posait juste la question pour savoir justement, à mon sens, si rien qu'une personne ne veux pas supprimer et que personne n'est pour une suppression totale, et ensuite comme dit Ariane la solution de Lo de mettre dans les archives semble pas mal du tout, bon entre deux avec un fil ici tout neuf quoi


Les belles pensées s'oublient mais ne disparaissent pas.
- Publilius Syrus

Mon paradoxe de singe

Hors ligne Mili Susjé

  • Scribe
  • Messages: 77
Re : Re : Re : à propos de la cellule de soutien psychologique
« Réponse #28 le: 22 janvier 2019 à 01:53:39 »
(ensuite su le fait de se souvenir et garder des traces, on fonctionne pas pareil, je m'écarte du sujet, mais j'ai longtemps pensé comme toi, et récemment me débarrasser de plein de vieux trucs douloureux et inutiles que je gardais "pour me souvenir d'où je viens" a été un des trucs les plus libérateur, mais bref, ca a plus de rapport avec le sujet x)

Sauf que c'est différent pour chacun, moi j'aime bien, puis, parfois, sa me fait même plutôt rire :3
A vous, cher amis!

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 265
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Re : Re : Re : à propos de la cellule de soutien psychologique
« Réponse #29 le: 22 janvier 2019 à 02:15:19 »
(ensuite su le fait de se souvenir et garder des traces, on fonctionne pas pareil, je m'écarte du sujet, mais j'ai longtemps pensé comme toi, et récemment me débarrasser de plein de vieux trucs douloureux et inutiles que je gardais "pour me souvenir d'où je viens" a été un des trucs les plus libérateur, mais bref, ca a plus de rapport avec le sujet x)

Sauf que c'est différent pour chacun, moi j'aime bien, puis, parfois, sa me fait même plutôt rire :3

C'est pour ça que je disais qu'on fonctionne pas pareil, personne quoi.  :huhu:
Les belles pensées s'oublient mais ne disparaissent pas.
- Publilius Syrus

Mon paradoxe de singe

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.041 secondes avec 24 requêtes.