Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 février 2023 à 09:36:23
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » [Défi] La base de la tranquillité

Auteur Sujet: [Défi] La base de la tranquillité  (Lu 6801 fois)

Hors ligne Zacharielle

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 792
    • au bord du littéral
[Défi] La base de la tranquillité
« le: 16 mai 2010 à 22:58:51 »
 :-[ J'ai honte parce que je n'ai jamais répondu à celui de Mil mais pour celui-là ça a été "facile". Ce texte est donc une réponse à un défi d'Ambrena : "Zacharielle, tu devras écrire un texte se passant dans l'espace sur cette musique."
Lancez la musique en même temps que la lecture siouplaît donc, ça fait partie du jeu :-)



La base de la tranquillité

J’étais sur ma vieille bicyclette, il faisait chaud, nous étions en juillet, ma maman me disait de faire attention ; moi je voulais aller au plus près, à Cap Kennedy, mais c’était derrière un océan et je dus m’arrêter au bord de l’eau. Elle frappait en bas, et elle était comme moi remplie d’émotion, du moins le pensait mon jeune cœur romantique. J’étais avec un camarade de classe, un bon copain, Toni, nous avions fait la course, nous étions essoufflés, nous indiquions l’horizon en disant que c’était la Floride. Si la lumière était si forte c’était parce que la fusée décollait.

L’haleine épaisse du soleil charriée par le vent de la côte s’attardait sur nos visages tout justes bronzés, c’était le début de l’après midi et les galets que nous jetions au loin dans de grands plops brisaient la surface mouvante en éclats brillants. Je pensais être invincible, un mur aux briques flamboyantes, je débordais d’énergie je ne savais pas quoi en faire, j’avais des projets plus que des minutes, dormir était une perte de temps et à pleine jambes je voulais avaler toutes les terres, les déserts à dos de chameau à me battre aux côtés des Arabes et puis aller jusqu’à Tunis à cheval, m’engager comme mousse puisque je savais nager, je voulais aussi brasser dans la mer, m’accrocher au dos d’un orque et affronter la pieuvre sur un bateau de pirates. Aux Etats-Unis traverser les dédales du bayou, tuer un crocodile goûter au tabac tousser fumer monter jusqu’en Alaska chasser le phoque et embrasser une inuite rencontrer tout le monde sur tous les continents tant qu’ils étaient encore vivants et pourquoi pas revenir avant les jours froids de l’hiver pour les fêtes de fin d’année parce que ce n’était pas souvent qu’on voyait mémé une femme que j’aimais beaucoup elle était plus forte et plus solide que moi je le savais c’était d’une évidence aussi lumineuse que les reflets dans ses yeux… Enfant je pensais que le temps n’était que du sable dans les gens destiné à les ralentir : quand on est grand on préfère forcément vivre sans trop se fatiguer, je voulais m’épuiser pour être jeune toujours pour avaler avant d’être volé et pour manger j’irais couper le blé je transpirerais et j’aurais des courbatures.

Et maintenant que je suis dans mon bel uniforme blanc tout seul absolument seul une ride sur le front des mains de capitaine inutiles mon unique consolation est le souvenir d’une époque disparue désormais inaccessible un film en couleurs et en odeurs d’iode et de vent je l’ai consignée dans un cahier que personne ne lira et qui ne durera pas plus que moi je me fais à l’idée depuis quelques temps déjà je déteste macérer c’est ma seule occupation que veux-tu que je fasse à part penser aux rêves que je m’étais fait à ceux qui se sont fanés un trésor terni à moi enfin seul dans mon grand vaisseau cabossé dont les occupants sont tous partis en fumée qui s’échappe de la console ses bruits sont pauvres et informes ils ne veulent rien dire seulement je n’ai plus de choix si je veux vivre encore quelques minutes je dois embarquer la valise est prête, ce n’est que moi, je sors de l’armoire ma combinaison sur mon bel uniforme blanc à quoi sert-il mes médailles fades m’enserrent je double  de volume il faut être réaliste ce terrain n’est pas celui des vivants personne n’est fait pour vivre hors des mondes poussé ici et là par les vents solaires. On pense s’accomplir ailleurs mais il n’y a pas de destinée et les espoirs sont réduits à une simplicité enfantine : revoir la maison enfin revenir même pour n’y trouver que soi toujours aussi perdu toujours aussi seul, un chien qui attend son maître sur le perron sans voir que le lierre a étouffé la confortable niche pour toujours, pour de bon, se cacher les yeux.



Je me suis résolu à quitter le poste de pilotage. En fermant la porte derrière moi j’ai quand même pleuré un peu et j’ai gravé mon nom en minuscules à côté de la poignée, qu’en lira-t-on ? Peut-être faut-il y voir le signe d’un attachement trop grand à soi mais qu’est-ce qui pourrait compter davantage quand je est mon seul univers vivant ma chrysalide qui me tue et me maintient dans le même temps ? L’ordinateur a expulsé la dernière capsule où je me terre immense ridicule glaciale et qui sait ? J’atterrirai peut être un jour quelque part j’espère que tout le monde m’aura oublié et ne cherchera pas à me retrouver moi mon carnet mes pensées ridicules de celui qui s’ennuie tant que pour ne pas perdre son reflet il rafistole les bouts de sa vie mais le bouquet de rafia n’est pas joli. Je serai ça, je crois…



Je crois…



Une poussière au fond d’un globe rouillé par la houle, échoué sur un rivage gris, je serai ce grain là, ce petit bout où ça, loin de ma maison, mon ami à l’autre bout d’une mémoire cendrée perdu pour toujours, Toni dont le père était venu d’Italie pour travailler, moi je voulais aller en Italie pour voyager je voulais qu’il m’emmène dans sa botte de sept lieues on avait tapé nos mains l’une contre l’autre mais que veux-tu ça ne suffit pas pour réaliser les rêves. Il aurait fallu que nous prenions nos vélos regonfler les pneus et nous lancer lors de ce bel été pourquoi a-t-il fallu que je m’enferme dans le salon à observer les formes atterrir sur ma Lune pourquoi avais-je nourri cette flamme idiote de celui qui croit que sa vie vaut davantage que les autres qu’il peut partir plus loin que tous devenir cet explorateur spatial que tout le monde attendait. Après de longues études lentes laborieuses j’ai enfin fait réaliser un costume à ma taille un beau chapeau pour la parade, MON BEL UNIFORME BLANC MON INUTILE UNIFORME. Si ces images sont les dernières que j’ai, je peux bien fondre en larmes, j’ai dû occulter tous les hublots sous peine d’être aveugle pour toujours mais je me sens tellement enfermé, tellement serré, ensardiné, quand je me souviens notre escapade cet été là, l’absence de carte notre liberté, nous étions si sérieux de penser que le monde était peut être plus étendu que ça, plus étendu que notre côte, notre bicyclette, notre famille et nos épaules, je ne m’étais pas aperçu encore que tout ce que tu vis tu ne peux hélas le faire qu’à travers ta paire d’yeux, quelques oreilles et du flair, c’est si peu dans un espace démesuré que ça me rend malade, si tu savais ma Terre tu sais que je pense à toi je traverse les nuages en une pensée et là je reviens sur la falaise, Toni a grandi il a de la barbe il a une chemise il est prof d’histoire il me tend la main j’ai mon bel uniforme blanc d’officier de la spatiale, « tu es parti longtemps », dit-il « jetons des cailloux » il fait tiède nous ramassons une poignée de galets elle fait un feu d’artifice quand elle atteint l’océan, mon ami trouve qu’on a l’air idiots, et avec un regret au cœur, j’admets qu’il a raison. « On est des vieilles dunes, Toni, on est érodées on n’est pas des aventuriers, l’a-t-on été un jour ? » Mon casque est lourd l’air me manque la vue me manque j’ouvre grands les volets mon dernier spectacle, un soleil en pleine face faut avouer que je l’ai jamais vu d’aussi près, c’est effroyable c’est intolérablement grand et brûlant j’ouvre les paupières pour l’absorber tout entier avant de sombrer je suis tranquille, le port est proche…
« Modifié: 18 mai 2010 à 10:20:11 par Zacharielle »

Hors ligne Ambrena

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 658
  • Perle de bois-sorcier
    • Mon Tumblr
Re : [Défi] La base de la tranquillité
« Réponse #1 le: 16 mai 2010 à 23:23:16 »
Défi relevé, et avec brio, Zach' ! ::)

J'aime beaucoup le rythme syntaxique que tu as pris pour cette nouvelle. De plus, le texte colle très bien avec la musique, j'en suis toute bluffée.

Quelques remarques...
Citation de: Zach'
Je pensais être invincible, un mur aux briques flamboyantes, je débordais d’énergie je ne savais pas quoi en faire, j’avais des projets plus que des minutes, dormir était une perte de temps et à pleine jambes je voulais avaler toutes les terres
J'apprécie énormément cette phrase, ainsi que l'énumération qui suit. :coeur:

Citer
Enfant je pensais que le temps n’était que du sable dans les gens destiné à les ralentir
Belle métaphore.

Citer
si tu savais ma Terre tu sais que je pense à toi je traverse les nuages en une pensée et là je reviens sur la falaise, Toni a grandi il a de la barbe il a une chemise il est prof d’histoire il me tend la main j’ai mon bel uniforme blanc d’officier de la spatiale, « tu es parti longtemps », dit-il « jetons des cailloux »
Encore un segment de phrase que j'adore, en raison de son rythme et puis de son sujet. ^^

Congratulations!
"J’ai soudain la sensation limpide d’avoir gaspillé ma jeunesse… L’avoir vue s’échapper de mes mains comme l’anguille effrayée et m’appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patiente depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés…"

Roi Loth, Kaamelott, Livre V

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 010
  • Championne de fautes de frappe
Re : [Défi] La base de la tranquillité
« Réponse #2 le: 17 mai 2010 à 19:26:49 »
Oh, un pauvre petit texte égaré dans une page dévorée par le Blind Test ! Vite, à la repêche avant qu'il n'échoue en page 2 !


Une fois n'est pas coutume, j'ai suivi la règle et lancé la musique en même temps que ma lecture. Mais j'ai pas réussi : je lisais pas au bon rythme, la musique me déconcentrait, ça me gachait le texte. Alors j'ai fermé la musique, et j'ai lu.

Un point négatif à ce texte : l'idée de l'absence de ponctuation. Au tout début, ça rend bien. Mais après, ça m'a beaucoup gênée. Ça m'empêchait de bien rentrer dans le texte.

Et, malgré cela, je l'ai trouvé magnifique. Les images sont superbes, bien trouvées et si "vraies", comme tu sais les faire. J'aime aussi l'histoire ; tout le monde s'y reconnaît un peu, et en même temps ça fait rêver, c'est... j'aime.  :coeur:
Et la fin est wow...  :o

Bref, à mon avis, si tu rajoutais un peu de ponctuation (en laissant juste les moments d' "envolée" sans virgules, mais que tu les rétablis ailleurs), ça donnerait 1- plus de poids aux passages concernés, et 2- ça rendrait le texte encore plus beau parce qu'on aurait moins d'effort à faire (personnellement, j'ai parfois dû relire la ligne pour saisir, alors que le rythme m'emportait en avant... )

Dans le détail :

Citer
c’était le début de l’après midi
après-midi

Citer
j’avais des projets plus que des minutes
j'aime beaucoup ^^

Citer
à pleine jambes je voulais avaler toutes les terres
pleines ?

Citer
tuer un crocodile goûter au tabac tousser fumer monter jusqu’en Alaska chasser le phoque et embrasser une inuite rencontrer tout le monde sur tous les continents tant qu’ils étaient encore vivants et pourquoi pas revenir avant les jours froids de l’hiver pour les fêtes de fin d’année parce que ce n’était pas souvent qu’on voyait mémé une femme que j’aimais beaucoup elle était plus forte et plus solide que moi je le savais c’était d’une évidence aussi lumineuse que les reflets dans ses yeux…
Au début ça rend bien, l'absence de pontuation, mais après 2 lignes je trouve que ça fait trop, on décroche...

Citer
tout ce que tu vis tu ne peux hélas le faire qu’à travers ta paire d’yeux
:coeur:

EDIT : Wow, 10 minutes après avoir fini ma lecture, j'en suis encore toute chose...  :coeur:
« Modifié: 17 mai 2010 à 19:33:05 par Milora »
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Lull

  • Tabellion
  • Messages: 41
Re : [Défi] La base de la tranquillité
« Réponse #3 le: 17 mai 2010 à 20:17:40 »
Je suis sans voix, enfin sans mots ..
C'est vraiment beau, les images, les sensations et les émotions décrites ...
Ecrire, c'est vivre. Autrement.

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 667
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : [Défi] La base de la tranquillité
« Réponse #4 le: 17 mai 2010 à 20:30:53 »

Citer
du moins le pensait mon jeune cœur romantique.
je suis pas convaincue par cette construction

Citer
J’étais avec un camarade de classe, un bon copain, Toni, nous avions fait la course, nous étions essoufflés, nous indiquions l’horizon et disant que c’était la Floride.
et ?  ???


Citer
Peut-être faut-il y voir le signe d’un attachement trop grand à soi mais qu’est-ce qui pourrait compter davantage quand je est mon seul univers vivant ma chrysalide qui me tue et me maintient dans le même temps ?
bof, un peu lourd, je trouve

Citer
ensardiné,
:coeur:


Citer
quand je me souviens notre escapade cet été là,
de en fuite ?

Citer
peut être plus étendu que ça,
peut-être

je vais être moins enthousiaste que les autres. :mrgreen:

J'ai vraiment carrément complètement surkiffé le début (les deux premiers paragraphes) ainsi que le début du dernier paragraphe.  Le reste bien moins. Peut-être parce qu'à part Star Wars, tout ce qui se rapporte de près ou de loin à l'espace me blase totalement :huhu: Enfin c'est surtout que niveau stylistique ça change, les émotions sont moins présentes, je trouve, ou alors ça me parle moins peut-être. C'est bizarre mais j'ai décroché là, peut-être à cause de la musique aussi ( elle est très jolie, mais au bout d 'un moment elle saoule :mrgreen:).
Enfin j'ai quand même beaucoup aimé certains passages ^^
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Zacharielle

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 792
    • au bord du littéral
Re : Re : [Défi] La base de la tranquillité
« Réponse #5 le: 18 mai 2010 à 08:52:34 »
:-)

@Ambrena
merci de m'avoir donné ce défi xD
J'aime beaucoup le rythme syntaxique que tu as pris pour cette nouvelle. De plus, le texte colle très bien avec la musique, j'en suis toute bluffée.
Ouf, j'ai pas galéré pour rien  :mrgreen:
Merci pour toutes tes remarques savantes :D

@Milora
Oh, un pauvre petit texte égaré dans une page dévorée par le Blind Test ! Vite, à la repêche avant qu'il n'échoue en page 2 !
SuperMilora à la rescousse !

Citer
Mais j'ai pas réussi : je lisais pas au bon rythme, la musique me déconcentrait, ça me gachait le texte. Alors j'ai fermé la musique, et j'ai lu.
Oui c'est difficile de savoir à quelle vitesse lisent les gens : tu lisais plus vite que la musique ou moins vite ? C'est très dur d'ajuster >_<

Citer
Un point négatif à ce texte : l'idée de l'absence de ponctuation. Au tout début, ça rend bien. Mais après, ça m'a beaucoup gênée. Ça m'empêchait de bien rentrer dans le texte.
C'était pas une idée dans le sens "tiens, je vais faire sans ponctuation mais en relisant "ben merde, j'ai pas mis de virgule !". C'est une technique employée par Robert Merle notmt, j'aime pas mal mais j'ai ai être abusé.

Citer
Et, malgré cela, je l'ai trouvé magnifique. Les images sont superbes, bien trouvées et si "vraies", comme tu sais les faire.
Mo c'est gentil  :-[

Citer
Et la fin est wow...  :o

Merci beaucoup elle me tient à cœur :-)

Citer
Bref, à mon avis, si tu rajoutais un peu de ponctuation (en laissant juste les moments d' "envolée" sans virgules, mais que tu les rétablis ailleurs), ça donnerait 1- plus de poids aux passages concernés, et 2- ça rendrait le texte encore plus beau parce qu'on aurait moins d'effort à faire (personnellement, j'ai parfois dû relire la ligne pour saisir, alors que le rythme m'emportait en avant... )
Je l'ai relu à froid ce matin et c'est vrai que c'est un peu ardu. Mais pendant l'écriture j'avais bien essayé de couper mais j'ai dû supprimer les divisions de phrase parce qu'avec la musique ça opposait deux rythmes et gênait soit l'écoute de la musique soit la lecture.

Citer
Citer
c’était le début de l’après midi
après-midi
C'était volontaire ^_^ c'est dans le sens de l'après manger et pas dans le sens de "de 14h à 17h30" tu vois ? Comme une sorte d'argot local pour désigner la période qui suit juste le déjeuner.

Citer
Au début ça rend bien, l'absence de pontuation, mais après 2 lignes je trouve que ça fait trop, on décroche...
Merci pour la précision, je vais faire quelque chose.

Citer
EDIT : Wow, 10 minutes après avoir fini ma lecture, j'en suis encore toute chose...  :coeur:
Quel plus beau compliment ?  :-\  :D

@Lull
Je suis sans voix, enfin sans mots ..
C'est vraiment beau, les images, les sensations et les émotions décrites ...
:-[ merci, beaucoup, vraiment !

@ernya
Citer
Citer
du moins le pensait mon jeune cœur romantique.
je suis pas convaincue par cette construction
qué clocha ?

Citer
Citer
J’étais avec un camarade de classe, un bon copain, Toni, nous avions fait la course, nous étions essoufflés, nous indiquions l’horizon et disant que c’était la Floride.
et ?  ???
Et c'est Cap Kennedy/Cap Canaveral d'où décolle la fusée le 20 juillet 69 ;)

Citer
Citer
Peut-être faut-il y voir le signe d’un attachement trop grand à soi mais qu’est-ce qui pourrait compter davantage quand je est mon seul univers vivant ma chrysalide qui me tue et me maintient dans le même temps ?
bof, un peu lourd, je trouve
Probable !

Citer
Citer
quand je me souviens notre escapade cet été là,
de en fuite ?
Non je pense pas, disons qu'il va trop vite dans son souvenir puisqu'à peine revenu à lui dans le présent il retourne dans son passé. Enfin je le conçois comme ça xD

Citer
je vais être moins enthousiaste que les autres. :mrgreen:
Vilaine  :P

Citer
J'ai vraiment carrément complètement surkiffé le début (les deux premiers paragraphes) ainsi que le début du dernier paragraphe.
merciiii

Citer
Le reste bien moins. Peut-être parce qu'à part Star Wars, tout ce qui se rapporte de près ou de loin à l'espace me blase totalement :huhu:
Oui enfin j'en parle pas trop quand même  :mrgreen:

Citer
C'est bizarre mais j'ai décroché là, peut-être à cause de la musique aussi ( elle est très jolie, mais au bout d 'un moment elle saoule :mrgreen:).
Ah toi aussi tu trouves ? Lol j'ai écouté la première moitié en me disant "ok" ! Et puis j'ai vu (enfin entendu) qu'il y a avait une deuxième partie. Naaaaaah !

Merci pour tes remarques, appréciations et commentaire  :D

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 667
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Re : Re : [Défi] La base de la tranquillité
« Réponse #6 le: 18 mai 2010 à 09:06:15 »

Citer
Citer
J’étais avec un camarade de classe, un bon copain, Toni, nous avions fait la course, nous étions essoufflés, nous indiquions l’horizon et disant que c’était la Floride.
et ?  ???
Et c'est Cap Kennedy/Cap Canaveral d'où décolle la fusée le 20 juillet 69 ;)

non, je voulais dire, j'ai pas compris ton "et" dans la phrase, je vois pas ce qu'il fout là
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Zacharielle

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 792
    • au bord du littéral
Re : [Défi] La base de la tranquillité
« Réponse #7 le: 18 mai 2010 à 10:19:52 »
MDr désolée de l'incompréhension, c'était "en" pas "et"

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 010
  • Championne de fautes de frappe
Re : Re : Re : [Défi] La base de la tranquillité
« Réponse #8 le: 18 mai 2010 à 16:27:27 »
Citer
Mais j'ai pas réussi : je lisais pas au bon rythme, la musique me déconcentrait, ça me gachait le texte. Alors j'ai fermé la musique, et j'ai lu.
Oui c'est difficile de savoir à quelle vitesse lisent les gens : tu lisais plus vite que la musique ou moins vite ? C'est très dur d'ajuster >_<
<Je lisais plus lentement, mais c'est que parfois je bute sur un mot, je m'arrête deux secondes savourer une phrase... Bref, la musique ne suivait pas mon rythme^^
Citer

Citer
Citer
c’était le début de l’après midi
après-midi
C'était volontaire ^_^ c'est dans le sens de l'après manger et pas dans le sens de "de 14h à 17h30" tu vois ? Comme une sorte d'argot local pour désigner la période qui suit juste le déjeuner.
Ah, ok, pourquoi pas...


Citer
Citer
EDIT : Wow, 10 minutes après avoir fini ma lecture, j'en suis encore toute chose...  :coeur:
Quel plus beau compliment ?  :-\  :D
Peut-être que j'y ai repensé pas mal de fois aujourd'hui, et que j'ai vraiment eu envie de la relire ? D'ailleurs, c'est ce que je viens de faire...
A la deuxième lecture, l'absence de ponctuation m'a moins gênée, mais c'est parce qu'on a déjà "débroussaillé" le sens littéral du texte. Par exemple, la première fois, j'avais mis un certain temps à comprendre qu'il était dans une navette et pas dans un bateau, alors que là tout a pris sens plus vite. Mais je pense que le flou était dû à cette absence de ponctuation...
D'ailleurs, dans cette deuxième lecture, je trouvais que les phrases "telles qu'elles auraient dû être avec des points et des virgules" se détachaient relativement naturellement (disons que je découpais le texte en phrases dans ma tête ^ ^)
Quoi qu'il en soit, à la première lecture je l'avais trouvé très beau, et à la deuxième lecture... aussi, mais plus clair, lol. Bref, je l'aime vraiment beaucoup, celui- là. Je ne sais pas si on tentera un autre recueil, mais je le mettrais bien dedans, pour ma part !
« Modifié: 18 mai 2010 à 16:30:12 par Milora »
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Gros Lo

  • ex Lo
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 910
    • olig marcheur
Re : [Défi] La base de la tranquillité
« Réponse #9 le: 23 mai 2010 à 20:06:07 »
Citation de: Zach
moi je voulais aller au plus près, à Cap Kennedy, mais c’était derrière un océan
hahaha


Citer
Aux Etats-Unis traverser les dédales du bayou, tuer un crocodile goûter au tabac tousser fumer monter jusqu’en Alaska chasser le phoque et embrasser une inuite rencontrer tout le monde sur tous les continents tant qu’ils étaient encore vivants et pourquoi pas revenir avant les jours froids de l’hiver pour les fêtes de fin d’année parce que ce n’était pas souvent qu’on voyait mémé
^^


A part ça j'ai vraiment beaucoup aimé, c'est assez poignant en fait. Et super bien écrit, la syntaxe qui se perd, au dernier paragraphe, tout ça. Bravo !
dont be fooled by the gros that I got ~ Im still Im still lolo from the block (j Lo)

Hors ligne Kathya

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 271
    • Page perso
Re : [Défi] La base de la tranquillité
« Réponse #10 le: 03 juin 2010 à 11:21:34 »
J'ai pas trop accroché au début, j'aurais pas dû lire le thème du défi car forcément j'attendais que ça se passe dans l'espace et donc le fragment d'enfance m'a un peu rebuté, surtout qu'il ne me paraît pas vraiment indispensable.

Par contre la suite m'a vraiment charmée, le rythme colle parfaitement à la musique, les émotions sont saisissantes. Par contre, comme Mil' je déplore le manque de ponctuation, il m'est arrivée plusieurs fois de lire des phrases d'une manière qui n'avait aucun sens ce qui conduit à une lecture assez hachée. Je pense que c'est avant tout le style qui donne sa force à ces passages, pas nécessairement la ponctuation, donc quelques virgules en plus auraient été utiles...  ::)

J'ai vraiment aimé l'ambiance mélancolique qui s'en dégage. :D
"Je suis la serveuse du bar Chez Régis ! Ou un leprechaun maléfique barrant l'entrée d'un escalier imaginaire..."

Et puis la Nuit seule.
Et rien d'autre, et plus rien de plus.

Avant l'hiver, Léa Silhol

Verasoie

  • Invité
Re : [Défi] La base de la tranquillité
« Réponse #11 le: 30 juillet 2010 à 11:39:41 »
Bon, après la première lecture avec la musique, j'étais tellement à fond dedans que je ne puis rien dire de constructif :mrgreen: Si ce n'est que le rythme collait super bien aux paragraphes. Bref, je recommence sans musique.

... c'est horrible, j'arrive à rien en dire de plus. C'est tellement authentique et vrai, et c'est tellement beau, et je cite même pas les phrases qui me touchent plus que les autres parce qu'il y en a juste trop. J'ai envie de tout citer.

Si, comme Mil, je pourrais te reprocher le "manque" de ponctuation, mais en fait en le lisant il y a un moment où je lisais tout en rythme sans réfléchir, avec la musique, du coup avec la musique je trouve pas que ça gêne. Sans, mh, je dirais que tout un paragraphe sans ponctuation vaut mieux qu'une phrase de quinze lignes avec que des virgules, en fait, donc à moi ça me va.

Tiens, j'ajoute que quand je lisais, je le trouvais tellement bien imbriqué à la musique que j'attendais patiemment aux points de suspension que commence un nouveau rythme XD. Sinon des fois j'attendais un peu à la fin des paragraphes parce que je lisais un peu trop vite, voilà pour le rythme.

Citer
monter jusqu’en Alaska chasser le phoque et embrasser une inuite rencontrer tout le monde sur tous les continents tant qu’ils étaient encore vivants

Citer
il faut être réaliste ce terrain n’est pas celui des vivants personne n’est fait pour vivre hors des mondes poussé ici et là par les vents solaires.

Citer
et les espoirs sont réduits à une simplicité enfantine : revoir la maison enfin revenir même pour n’y trouver que soi toujours aussi perdu toujours aussi seul

Citer
si tu savais ma Terre tu sais que je pense à toi je traverse les nuages en une pensée et là je reviens sur la falaise, Toni a grandi il a de la barbe il a une chemise il est prof d’histoire

(Finalement je mets quand même mes préférées)

Merci pour cette lecture O_O.

Hors ligne Zacharielle

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 792
    • au bord du littéral
Re : Re : [Défi] La base de la tranquillité
« Réponse #12 le: 31 juillet 2010 à 00:07:03 »
Argllllllllllll j'avais pas répondu à vos gentils com tout plein de jolis cœurs

Merci Lo :'-)

@Kat
J'ai pas trop accroché au début, j'aurais pas dû lire le thème du défi car forcément j'attendais que ça se passe dans l'espace
l'espace est vaste  :mrgreen:

Citer
et donc le fragment d'enfance m'a un peu rebuté, surtout qu'il ne me paraît pas vraiment indispensable.
dommage, je l'aime bien et en plus je pense qu'il a son intérêt dans le texte (le rattachement à la Terre, toussa)

Citer
il m'est arrivée plusieurs fois de lire des phrases d'une manière qui n'avait aucun sens
des fois les pensées s'écoulent dans tous les sens aussi, j'ai essayé de reproduire aussi un peu ce rythme, et c'était surtout pour pas couper pendant la musique.

Citer
J'ai vraiment aimé l'ambiance mélancolique qui s'en dégage. :D
cool :]


@Vera
 :-[  il est trop touchant ton commentaire  :'(

Citer
Sans, mh, je dirais que tout un paragraphe sans ponctuation vaut mieux qu'une phrase de quinze lignes avec que des virgules, en fait, donc à moi ça me va.
uh uh ^ ^ c'était ça le cœur du problème, parce que la musique s'emballe à ce moment je crois et puis je savais pas où couper et à chaque fois que je vérifiais le timing avec plus de ponctuation c'était la merde donc j'ai laissé comme ça. (<- d'ailleurs cette phrase est une crotte rythmique xD)

Citer
j'attendais patiemment aux points de suspension que commence un nouveau rythme XD
oh c'est trop choupi =D

merci beaucoup beaucoup *_* ça me fait trop plaisir que tu aies autant aimé <3

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 782
  • Lial' | Calamar placide
Re : [Défi] La base de la tranquillité
« Réponse #13 le: 24 septembre 2010 à 15:38:26 »
C'est bizarre j'étais certaine d'avoir posté un commentaire... bon bah je me rattrape.

J'avais déjà lu un texte qui se passait de ponctuation comme ça... enfin plus exactement, si je me souviens bien, c'était "la folle allure" je crois, mais c'est juste un chapitre qui est écrit d'une unique et (très) longue phrase. Mais c'était super bien fait, et je ne m'étais aperçue qu'il n'y avait qu'une phrase... qu'à la fin du chapitre  :mrgreen:

Bref dans le cas de ce texte, au début c'ets un peu dérangeant parce qu'on est largué, puis on s'y fait et ça donne un rythme très particulier. Mais je me dis que, peut-être, en intégrant un peu de ponctuation à quelques endroits bien choisis, ça accentuerait encore l'effet.
En fait c'est bizarre là je viens de le relire mais j'avais le souvenir qu'il était beaucoup plus long ; et il m'a moins fait effet que la première fois, c'est peut-être le fait de tout savoir et comprendre dès le début, alors qu'à la première lecture on n'est d'abord pas certain de ce qui s'y passe.

Bref, texte sympa, bien écrit. Je pense que c'est possible de faire encore mieux et plus fort (avec la même idée) mais c'est déjà aps mal du tout.
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

Hors ligne Zacharielle

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 792
    • au bord du littéral
Re : Re : [Défi] La base de la tranquillité
« Réponse #14 le: 24 septembre 2010 à 16:07:45 »
Il y a quand même de la ponctu, enfin, je crois que j'avais foutu deux ou trois virgule par ci par là pour suivre, plus ou moins, plus moins que plus mais désolée en fait là j'ai les yeux qui quittent le terrain et pof, l'esprit un peu avec, je reviens hum, merci davoir relu et commenté cette fois uh uh j'avoue que maintenant j'ai plus trop envie de toucher à ce texte étant donné que j'ai quitté l'état d'esprit que j'avais lorsque je l'avais écrit, et puis il y a la musique qui joue beaucoup (enfin, c'était le but). Merci hop

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.024 secondes avec 22 requêtes.