Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

15 septembre 2019 à 20:39:29

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » L'Aire de jeux » Défis Tic-Tac » Le Vestiaire des Sens [Tic Tac 05/01/2019]

Auteur Sujet: Le Vestiaire des Sens [Tic Tac 05/01/2019]  (Lu 630 fois)

Hors ligne Mili Susjé

  • Scribe
  • Messages: 77
Le Vestiaire des Sens [Tic Tac 05/01/2019]
« le: 05 janvier 2019 à 23:00:57 »
“N’oublie jamais, ce qui fait que tu es toi.”

Je me rappelle encore quand tu m’a dit ces mots, c’était en plein printemps.
Les arbres dansaient en douceur, et tu souriait avec tendresse mais je voyais bien dans tes yeux tes inquiétudes.

Aujourd’hui grand mère, je peux te dire qu’elles étaient fondée.

Je n’oublierais jamais nos temps passé ensemble, car à présent être moi même m'est devenue impossible.
Le temps change les gens et les coeurs, et plus il passe et plus je me demande ou la petite fille que j’étais.

Je marche alors, dans cet neige sale et grise, tout comme le ciel, je ne vois que des grand bâtiments sans couleur et aussi étonnant soit-il j’ai fini par m’habituer à cela.
J’accélère le pas mais, une étrange nostalgie me prend, pensait à toi, grand mère, est comme un appel de mes sens.

Cherchant ainsi un parfum, une chaleur, un goût, mais surtout une vision de toi.
Sache grand mère que depuis ta mort bien des choses ont changé dans ma vie, j’ai une belle carrière, qui ne m’a pas vraiment laissait place à l’amitié ou à l’amour, mais qui m’apporte un cadre de vie bien agréable, je ne manque de rien…

Ou plutôt je manque de tout, je déteste ces moments, ces moments ou mes souvenirs refont surface, me laissant un goût douce amer. J’aimerais revenir à ces temps tout comme cela me paraît absurde.


Arrivant à mon immeuble je m’engouffre dans l'ascenseur, je ne fais même pas attention à cet odeur de parfum nauséabond l’habitude m’étant emparée.

C’est aussi avec un geste puant l’habitude que je rentre chez moi, posant mon sac de course et mon manteau sur la table.

Je défait alors mon sac de course et met des aliments sur le plan de travail de la cuisine.
Sais-tu grand mère? Je garde encore précieusement le livre de cuisine que tu m'avais donné à dix ans.

Sortant tout les ustensiles nécessaire, je m’arrête un instant, je regarde mon plan de travail et plus rien.

Une sensation étrange me prit, je pense alors à tout et à rien trop de chose ce bouscule dans ma tête et je n’arrive pas à mettre mes idées au clair, tout ce que je sais et que je ressens une grande solitude en ce moment.

Le temps reprend cours et je coupe les carottes, tu adorait mettre des carottes dans ta sauce à tomate.

Quand je mis dans ma casserole la viande haché l’odeur me parcourut.
Je ferme alors les yeux, je me souviens…

C’était un jour de pluie, tu voulait me réconforter après que je sois tombée alors que je jouais, aussi, quel idée de vouloire faire une roue sur du béton mouillé surtout que je ne savais pas faire la roue !
Alors que tu me fit un pansement pour mon genoux, la viande grésillé dans la casserole.

Une odeur agréable avait alors remplie la salle, qui m’avait tout de suite excité, je savais d'ores et déjà ce que tu préparait.

Tu m’avait alors invité à t’aider, ce que je fis avec grande joie, on avait d’abord remuer la viande, puis mis la sauce tomate et de la crème fraîche.
Après cela on a mixait les carottes déjà découpé et alors que tu remuait tout ça j’étais allez chercher ce pot de sucre, un grand pot bleu avec un motif de lila avec un couvercle doré.

On cuisinait dans la bonne humeur pendant que grand père nous regardait du coin de l’oeil, amusé, peignant une énième peinture.

Grand mère me fit goûter la sauce avant de décréter qu’elle était fini.
Un goût sucré, c’était la recette de notre arrière grand mère, on détester les goûts amer et adoré les choses douces, c’est sûrement notre côté bonne enfant.
J’avais ensuite pris une louche et j’avais commencé à le mettre au fond du plat, puis oui, je me souviens très bien, tu avais positionner les pâtes à lasagne en chantonnant une de ces chansons entêtante que grand père et toi adorait…


Tout en me souvenant de ce moment, je m'applique à refaire ces mêmes gestes.
Quand les lasagnes fut fini je le mis au four.

Je sortit alors ma vaisselle et je la positionne sur la table.
En attendant, je m’installe dans le canapé et ferme les yeux, je ressens alors une main sur la mienne, je souris.

Tu adorait porter des chapeaux bizarre, j’adorais te les emprunter et prendre des poses étrange.

J’ouvre les yeux, et ceux ci retombe alors sur une peinture de grand père, une vieille peinture datant de vos jeunes années, toi avec un chapeau bien trop grand, et portait dans tes bras un petit panier.
Je n’ai jamais eu la chance de te connaître à cet époque, mais tu avait déjà l’air si gentille, si douce, je suis sûre que si tu était toujours en vie, tu n’aurais pas changé.

Grand père et toi était vraiment très amoureux, vous vous disiez tout le temps des mots doux et n’arrêtait pas de dire à quel point l’autres étaient merveilleux et ne pouvait vivre sans eux, un tel amour me fit rêver longtemps, d’une personne qui m'accepterait malgré le poid des années.

Non sans une pensée amère je vais sortir les lasagnes, me servant une part, comme tout les soirs je mange seul.
Assis sur une chaise dans cet immense salon, je porte à ma bouche une bouchée de tes lasagnes.

Je ne sens pas la larme couler sur la joue. Tout comme je ne sens pas le goût de ce plat remplie de souvenir.
Je n’ai ni chaud, ni froid, je regarde autour de moi, et un grand vide s’installe, je ne sens même pas alors, la douleur de ma main qui se referme et se serre au point de m’en faire saigner.

Grand mère. Je n’ai pas continué le dessin, je n’ai pas trouvé l’amour souhaité, un fossé c’est installée avec le reste de la famille, je ne sais même pas si je l’ai connais.
Je devrais être heureuse, j’ai un bon emploie, je n’ai pas de problème majeur, et je n’ai jamais vraiment souffert, mais je regrette pourtant ces jours, où je riais innocemment et jouait sans cesse te faisant tourner en bourrique...

Ces moments ou j’étais assis sur les genoux de grand père et qu’il me montrait comment peindre, ces moments en cuisine avec toi.

Je n’arrive même plus à dire qui je suis, et ce qui fait, que je suis moi.


Fin.


_________________________________________________________________

Je suis désolé, j'étais pas super inspirée...
A vous, cher amis!

En ligne Claudius

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 130
  • Miss Green Mamie grenouille
Re : Le Vestiaire des Sens [Tic Tac 05/01/2019]
« Réponse #1 le: 05 janvier 2019 à 23:21:42 »

Mili, je t'ai lue en vitesse, ça me semble pas mal du tout si l'on excepte les fautes d'orthographe. Demain je reviendrai te lire de manière plus approfondie.

 ;) ;)
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

Hors ligne extasy

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 069
Re : Le Vestiaire des Sens [Tic Tac 05/01/2019]
« Réponse #2 le: 16 janvier 2019 à 02:44:44 »
Tu qualifies ce texte de pas inspiré ? Je suis étonné, parce que je l'aime bien ce texte, c'est tendre, et il a de la gueule. Par contre l'orthographe, quelle horreur !

Si tu veux mon avis, écris même si tu ne crois pas être inspirée, ça pourrait toujours faire plaisir à d'autres que toi.
« Modifié: 16 janvier 2019 à 02:52:57 par extasy »

Hors ligne Mili Susjé

  • Scribe
  • Messages: 77
Re : Re : Le Vestiaire des Sens [Tic Tac 05/01/2019]
« Réponse #3 le: 16 janvier 2019 à 02:49:06 »
Tu qualifies ce texte de pas inspiré ? Je suis étonné, parce je l'aime bien ce texte, c'est tendre, et il a de la gueule. Par contre l'orthographe, quelle horreur !

Si tu veux mon avis, écris même si tu ne crois pas être inspirées, ça pourrait toujours faire plaisir à d'autres que toi.

Il était pas inspiré du tout même, sinon j'aurais fais un texte deux fois plus long, la on es au minimum de mon imagination, quand j'ai vue l'image et le thème j'avais vraiment aucune idée.

Mais j'ai toujours su écrire même sans réel inspiration, comparé à Althéa, qui était bien plus beaucoup d'idée en même temps.

Sa me fait penser que j'avais pas écrit depuis longtemps, mais bon.
A vous, cher amis!

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.115 secondes avec 23 requêtes.