Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

19 novembre 2018 à 12:15:54

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Milora, ernya, Miromensil) » Les vieux de demain

Auteur Sujet: Les vieux de demain  (Lu 417 fois)

En ligne derrierelemiroir

  • Prophète
  • **
  • Messages: 635
Les vieux de demain
« le: 07 novembre 2018 à 14:16:25 »
Alors on pense à nos vieux, et humains on les voit. Et humains ils sont. Derrière le sourire de nos mères, des non-dits, du courage. Ces non-dits, ils cachent leurs maux de dos, leurs acouphènes et aigreurs d’estomac. Ce courage, il efface les mille coups reçus et les milles coups donnés. Alors on pense à nos vieux, et humains on les voit.

Ils sont nés après avant pendant la guerre, pauvres riches ou moitié-moitié, catholiques protestants juifs musulmans hindous, religieux, athés. Ils ont cru, plus que nous ils ont cru. Se tordre le dos pour que plus tard on ait des ailes. Derrière les yeux de nos pères, les humiliations, les rages et les amitiés truquées. Nos mères, nos pères, les muscles gonflés, la vie en banderole sur le front. Mais humains ils sont.

Quand on était enfant, ils connaissaient par cœur les règles de sécurité, les horaires de bus, le prix du pain. Même l’arithmétique leur était familière, et toutes les maladies. Nous avancions dans la nuit, leurs croyances pour lanternes, plus qu'humains ils étaient, mille croyances ils avaient.

Ils ont cru fumer sans trop de danger, ils ont cru que la Terre, dans l'infinité de sa rondeur, se donnait à nous sans limites. Ils ont cru mettre fin au fascisme, au racisme, au sexisme. Ils sont nés avec gravé dans les yeux le champignon atomique, ils ont dit plus jamais ! Ils ont cru au plastique et à l’aluminium, au pouvoir des protéines animales, à l’Amérique. A l'amour échangé sous forme de cadeaux. Des Barbies, des rollers, des trottinettes, des Nintendo, des Nokia, des smartphones. Des boîtes, empilées sur des boîtes, empilées sur d’autres boîtes.

Mais nous, aujourd'hui, de tout brûler. De leur dire la Terre se meurt, le plastique l’étouffe, le plastique partout, dans nos corps, dans leurs cœurs. La viande tue et le lait se noie dans les antibiotiques. Et nous de tout casser, de maudire l’Amérique, de se débarrasser de leurs dieux, de s’écrier Notre planète, vous l’avez tuée ! D'ajouter qu’au final, ni le fascisme, le racisme ou le sexisme n'ont été exterminés. Au contraire, tels des phénix, les revoilà flamboyants parmi des cendres encore tièdes. Tous ces cadeaux, nous énervons-nous, c’était trop, nous voilà gâtées, gâchées, la Terre intoxiquée. Alors ils ferment les yeux.

On regarde nos vieux, et ridés ils sont. Derrière leurs yeux, de moins en moins, ils dissimulent. Les blessures les cassures les amertumes. Leurs maux de dos, leurs acouphènes et aigreurs d’estomac. On écoute nos vieux, et ils hésitent, ils ne savent plus aussi bien qu’avant. Le plastique, ils disent, c’était pratique, mais je ne sais plus. La cigarette, c’était cool, mais je ne sais plus. La Terre était plus grande je crois, maintenant je ne sais plus. L’Amérique n’était qu’un rêve, maintenant rien n’est plus.

Et nous de devenir les vieux de demain. De porter nos enfants en banderole autour du cœur, de connaître les nouvelles règles de sécurité, le pouvoir des légumes et des énergies renouvelables. De lutter contre le fascisme le racisme le sexisme. De bannir le plastique et la cigarette. Nous, les vieux de demain, de croire que la Terre, même si petite, peut redevenir infinie. Nous aurons mal au dos, les oreilles qui sifflent et l’estomac en bouillie, mais les muscles gonflés, nous sourirons. Nos humiliations, nous les accepterons, et des cendres passées, nous reconstruirons notre monde assassiné.

Et nos enfants penseront à nous, et leurs enfants, et les suivants. Et la Terre sera grande et infinie, resplendissante de vert et de bleu.

Mais humains nous sommes.


« Modifié: 11 novembre 2018 à 13:23:28 par derrierelemiroir »
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

En ligne MoonAngel

  • Scribe
  • Messages: 76
  • Forget me not
Re : Les vieux de demain
« Réponse #1 le: 07 novembre 2018 à 16:08:40 »
Oh wouaw, ce texte m'a mis un gros baume au cœur. Alors que partout on entend crainte et désespoir en l'avenir, voilà tombé de nulle part ce texte inspirant et remotivant. J'ai commencé à lire en pensant voir énumérés les soucis du monde actuel comme je l'ai déjà vu mille fois, mais à la place, j'ai vu se lever un avenir radieux apporté grâce à notre prise de conscience :coeur:

C'est juste un peu triste pour nos parents et grands-parents qui ont toujours bûché en croyant bien faire et qui voient à présent la merde qu'ils ont inconsciemment laissée sans plus rien pouvoir y faire ><

Je laisse la correction objective à quelqu'un d'autre, pour le coup :D

En ligne derrierelemiroir

  • Prophète
  • **
  • Messages: 635
Re : Les vieux de demain
« Réponse #2 le: 07 novembre 2018 à 22:30:47 »
Merci MoonAngel !

Nos parents et grand parents ne connaissaient que le versant reluisant de la monnaie. Nous on connaît aussi sa face pas belle, celle qui dérange parce que ne pas savoir c'était mieux.

Mais on commence à mieux savoir alors luttons.
 :)
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Humoramor

  • Scribe
  • Messages: 91
  • Ecrivain les 30 et 31 février
Re : Les vieux de demain
« Réponse #3 le: 08 novembre 2018 à 22:26:43 »
Wow... Merci dlm...

Ce dernier gros paragraphe.....
Citer
Et nous de devenir les vieux de demain. De porter nos enfants en banderole autour du cœur, de connaître les nouvelles règles de sécurité, le pouvoir des légumes et des énergies renouvelables. De lutter contre le fascisme le racisme le sexisme. De bannir le plastique et la cigarette. Nous, les vieux de demain, de croire que la Terre, même si petite, peut redevenir infinie. Nous aurons mal au dos, les oreilles qui sifflent et l’estomac en bouillie, mais les muscles gonflés, nous sourirons. Nos humiliations, nous les accepterons, et des cendres passées, nous reconstruirons notre monde assassiné.

Il est juste parfait.

Et la façon dont il répond au début, c'est merveilleusement orchestré.

Bien sûr j'adore l'ensemble du texte. C'est une thématique qui me tient à coeur, et j'aime beaucoup qu'elle soit abordée du point de vu de "l'enfant" qui devient ensuite le vieux. Le début aussi me plait énormément, le savoir infini des parents qui veillent sur nous est si bien raconté.

Il y a une ou deux phrases qui ne s'insèrent pas aussi bien que ça dans le texte. Par exemple:
Citer
Ils ont cru fumer sans trop de danger, ils ont cru que la Terre, dans sa rondeur, à nous infiniment se donnait
. Je trouve que l'inversion de "à nous infiniment se donnait" ne donne pas très bien dans le texte. Ainsi, une ou deux chose à fluidifier peut-être pour un texte dont l'âme est déjà parfaite. Je pense que si tu le lis à haute voix une ou deux fois, tu auras vite fait de le rendre plus que parfait.

Et merci pour les émotions  :coeur:

H. comme Humain?
"On rêve sans cesse de nouveaux départs, alors que la vie vraiment ne commence qu'une fois."

(http://www.rahelplaci.wordpress.com)

En ligne Claudius

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 309
  • Miss Green Mamie grenouille
Re : Les vieux de demain
« Réponse #4 le: 09 novembre 2018 à 08:09:08 »


J'adhère entièrement, moi une vielle de presque demain, ou de presque maintenant... un beau texte plein d'espoir qu'on devrait afficher partout et enseigner aux enfants des écoles.

Bravo  :) :)
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

En ligne derrierelemiroir

  • Prophète
  • **
  • Messages: 635
Re : Les vieux de demain
« Réponse #5 le: 09 novembre 2018 à 10:50:07 »
@Humoramor

Merci  :coeur:

J'ai changé la phrase sur la Terre infinie. Et encore un autre verbe ailleurs. Peut-être qu'il faut que j'arrête de le lire pendant un moment pour pouvoir mieux le fluidifier

@Claudius

Oh merci  :coeur: vraiment pour ce commentaire encourageant! Si seulement on enseignait ces choses-là dans les écoles  :( plutôt que des matières d'un autre temps..
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Claire Honnorat

  • Plumelette
  • Messages: 19
Re : Les vieux de demain
« Réponse #6 le: 10 novembre 2018 à 16:14:58 »
Bonjour derrierelemiroir,

C'est une très jolie lettre. Elle aborde l'écologie d'un nouveau point de vue, inspirant de la tolérance pour les erreurs passées. J'ai beaucoup aimé la première phrase et toute la seconde partie. J'ai été un peu perdue quand le narrateur explique la vie de nos anciens, ne voyant pas trop où tout cela allait nous mener, mais ca se règle bien ensuite.

Citer
Nos humiliations, nous les accepterons, et des cendres passées, nous reconstruirons notre monde assassiné.

Contrairement à MoonAngle, j'ai l'impression que le narrateur est ''hypocrite'', qu'il se voile la face en se disant qu'il va mieux faire que tous nos ancêtres parce que maintenant on est les meilleurs, on a la connaissance et on a une volonté de bien faire (tout comme les anciens en étaient convaincus quand ils ont tués la terre) ; Et que le message que tu as voulu nous transmettre est que quoique nous puissions penser bien faire, ce sera toujours mauvais par le futur. Un point de vue fataliste, en somme.  De plus, cette impression est renforcée quand tu rappelles systématiquement que ''nous ne sommes que des humains'', comme si derrière ce message explicitement bienveillant pour nos ancêtres, tu nous répétais que par notre condition humaine, nous ne pouvons faire autre chose que croire faire bien en faisant mal.

En somme un texte bien inspirant qui nous ramène à l'humilité.
Bonne continuation,
Claire Honnorat

En ligne derrierelemiroir

  • Prophète
  • **
  • Messages: 635
Re : Les vieux de demain
« Réponse #7 le: 10 novembre 2018 à 18:19:25 »
Bonsoir Claire Honnorat,

Merci beaucoup pour ton retour!

Citer
J'ai été un peu perdue quand le narrateur explique la vie de nos anciens, ne voyant pas trop où tout cela allait nous mener, mais ca se règle bien ensuite.
Je vois. L'idée c'est de décrire ces vieux, nos anciens, comme des personnes qui se sont battues pour un monde meilleur. Et qui avaient certaines croyances par rapport à ce que ce monde meilleur serait. Mais malgré ça, leurs décisions n'étaient pas forcément les bonnes, à cause d'un manque de connaissances.

Ce qui m'amène à la suite de ton commentaire, sur ton ressenti d'hypocrisie par rapport au narrateur et à mon point de vue fataliste. Ce n'est pas l'idée que je souhaitais donner. Effectivement, cette dernière phrase "Mais humains nous sommes. " donne une note un peu moins optimiste tout à la fin du texte. Mais elle n'est pas là pour signifier un point de vue fataliste. Plutôt un mise en garde. Nous faisons des erreurs, parce que nous ne connaissons pas les conséquences de nos actes. Faute d'un manque de connaissances dans les causes et les effets qui structurent notre monde (bon, et aussi faute de nos intérêts qui ne sont pas toujours glorieux).
Même les gens pleins de bonnes intentions font des erreurs de jugement. Il faut juste s'en rendre compte, et être toujours prêt à apprendre de ces erreurs. Se rendre compte  qu'on ne pourra toujours qu'inférer les causes et leurs effets, mais que la réalité du monde nous échappera toujours, bien qu'à force de perseverance, on puisse créer des modèles qui s'en approchent de plus en plus. Et peut-être qu'un jour, au lieu de tourner en cercle, on finira vraiment par ce débarrasser du fascisme du racisme et du sexisme, du non respect de la nature. Et à vivre dans un système qui peut se renouveler, et non pas qui court à son épuisement.

Mais tout cela n'est que très très faiblement suggéré, je te l'accorde.

Je ne suis pas fataliste, mais j'ai peur des gens qui s'en foutent. Dernièrement, des plus en plus de gens commencent à se méfier des sciences, à croire le premier venu un peu célèbre qui s'exprime plus fort que les autres sur internet. Il faut se battre contre ça, comprendre qu'on est humain et qu'on ne connait pas tout, mais qu'on doit essayer!

Voilà pour ce soir.

Merci beaucoup, encore, pour ton commentaire, et belle soirée  :)
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

En ligne MoonAngel

  • Scribe
  • Messages: 76
  • Forget me not
Re : Re : Les vieux de demain
« Réponse #8 le: 10 novembre 2018 à 18:31:30 »
Dernièrement, des plus en plus de gens commencent à se méfier des sciences, à croire le premier venu un peu célèbre qui s'exprime plus fort que les autres sur internet. Il faut se battre contre ça, comprendre qu'on est humain et qu'on ne connait pas tout, mais qu'on doit essayer!

Je pense pareil. En plus, c'est vraiment difficile de lutter contre ça. À vouloir les convaincre, cela amène juste à les retrancher encore plus dans leur méfiance.
Normalement je tends à défendre que chacun pense ce qu'il veut, mais quand ça touche à des sujets comme les vaccins qui apportent des conséquences comme réapparition de maladies mortelles ou refus de placer ses enfants dans une école (parce que vaccin obligatoire), ça me désespère :(

Heureusement, en contrepartie, la vulgarisation scientifique se répand elle aussi de plus en plus. Je pense notamment aux chaînes YouTube de Hygiène Mentale ou Astronogeek qui parviennent à se hisser dans les top tendances. Cela redonne un peu espoir ^^

En ligne derrierelemiroir

  • Prophète
  • **
  • Messages: 635
Re : Les vieux de demain
« Réponse #9 le: 10 novembre 2018 à 18:43:04 »
Citer
Je pense pareil. En plus, c'est vraiment difficile de lutter contre ça. À vouloir les convaincre, cela amène juste à les retrancher encore plus dans leur méfiance.
Normalement je tends à défendre que chacun pense ce qu'il veut, mais quand ça touche à des sujets comme les vaccins qui apportent des conséquences comme réapparition de maladies mortelles ou refus de placer ses enfants dans une école (parce que vaccin obligatoire), ça me désespère :(

Heureusement, en contrepartie, la vulgarisation scientifique se répand elle aussi de plus en plus. Je pense notamment aux chaînes YouTube de Hygiène Mentale ou Astronogeek qui parviennent à se hisser dans les top tendances. Cela redonne un peu espoir ^^
Tout à fait!!

Moi je rêve d'une révolution du système éducatif en vérité...(comme plein de monde, mais le bon vieux système résiste). D'apprendre aux enfants dès que possible à avoir un esprit critique, au lieu de leur apprendre à dire amen à tout ce qu'une poignée d'enseignants leur apprendra. D'apprendre aux enfant le respect de l'environnement, et à voir le monde comme un système qui doit être entretenu pour qu'il continue de tourner. De leur apprendre que leurs actions ont des conséquences, au lieu de les déresponsabiliser parce qu'ils sont trop jeunes pour comprendre. Aucun de nous comprend vraiment. Mais il faut apprendre à réagir!

Enfin je vais m'arrêter là, de peur de dévier du sujet principal et de parler toute la nuit  :-[

Mais ça fait plaisir de savoir qu'on est plusieurs à penser comme ça!
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Léilwën

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 106
  • L'elfe aux lapins roux
Re : Les vieux de demain
« Réponse #10 le: 10 novembre 2018 à 22:40:54 »
Salut DLM !  :)

J'ai bien aimé cette prose chansonique (je n'ai pas de meilleure expression  ! :mrgreen:), la recherche sur les sonorités, et les effets de répétition justement distillés au fil du texte.
Citer
Nos mères, nos pères, les muscles gonflés, la vie en banderole sur le front. Mais humains ils sont.
=> :coeur:
Citer
Ils ont cru au plastique et à l’aluminium, au pouvoir des protéines animales, à l’Amérique
=> :coeur:
Citer
De leur dire la Terre se meuret, le plastique l’étouffe, le plastique partout, dans nos corps, dans leurs cœurs.
=> :coeur:
Citer
Les blessures les cassures les amertumes
=> j'aime bien l'effet apporté par l'absence de ponctuation :)
Citer
De porter nos enfants en banderole autour du cœur, de connaître les nouvelles règles de sécurité, le pouvoir des légumes et des énergies renouvelables.
=> :coeur:

J'ai trouvé 2-3 coquilles orthographiques :
Citer
Ils sont nés avec gravés dans les yeux le champignon atomique
=> "gravé" (c'est le champi qui est gravé)
Citer
Des cadeaux, ils nous ont en donnés
=> -s (pas d'accord du participe passé avec "en")
Citer
De leur dire la Terre se meure
=> meurt
Citer
des Smartphones
=> pas de majuscule

J'ai eu la même impression qu'Humoramor au sujet de certaines phrases "mal intégrées" dans le texte.
Citer
Quand on était enfant, ils connaissaient par cœur les règles de sécurité, les horaires de bus, le prix du pain. Même l’arithmétique leur était familière, et toutes les maladies. Le monde était chaud, entouré de leur immense savoir.
=> ici j'ai l'impression que le ton est "à côté" du reste du texte : un peu trop familier, moins de recherche sur les sonorités
Citer
D'ajouter qu’au final, ni le fascisme, le racisme ou le sexisme avaient été exterminés, qu’au contraire, tel des phénix, ils renaissent dans leurs cendres encore tièdes.
=> la phrase me semble bancale et peu harmonieuse (surtout avec les "qu'") ; si tu gardes, il y a 2 corrections à apporter : "N'avaient été exterminés" et "telS des phénix"

Enfin, j'ai quelques derniers pinaillages plus "personnels" (c'est plus un partage de ressentis/suggestions) :
Citer
un rouage de courage
=> les sonorités sont jolies, mais au détriment du sens à mon humble avis ("rouage" n'a pour moi pas de sens ici)
Citer
Ce courage il efface les mille
=> virgule après "courage" ?
Citer
Se tordre le dos pour plus tard qu’on ait des ailes
=> la phrase me semble maladroite au niveau de "plus tard qu'on ait" (les sonorités agressent un peu mon oreille  :-[)
Citer
Des boîtes empilées sur des boîtes empilées sur d’autres boîtes.
=> pour le coup, je trouve ça dommage de casser la répétition avec "d'autres boîtes" plutôt qu'un 3ème "des boîtes empilées"

Voili voilou, je te dis à une prochaine fois ! :oxo:
Si Hémon ne doit plus pâlir quand je pâlis, s'il ne doit plus me croire morte quand je suis en retard de cinq minutes, s'il ne doit plus se sentir seul au monde et me détester quand je ris sans qu'il sache pourquoi [...] s'il doit appendre à dire oui, lui aussi, alors je n'aime plus Hémon. -Antigone

En ligne derrierelemiroir

  • Prophète
  • **
  • Messages: 635
Re : Les vieux de demain
« Réponse #11 le: 11 novembre 2018 à 10:28:03 »
SalutLéilwën,

Merci beaucoup pour ton commentaire tout en détails!!

J'ai corrigé les coquilles (merci!), et j'ai intégré quelques-unes de tes suggestions (même toutes je crois :D).

C'est pas mal comme expression, prose chansonique  :coeur:

Merci encore de ton passage! A bientôt
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne B.Didault

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 258
  • L'éternel néophyte
    • Bernard Didault
Re : Les vieux de demain
« Réponse #12 le: 11 novembre 2018 à 15:40:54 »
Bonjour derrierelemirroir,

l'avis d'un vieux.
Le texte est très joli, la forme est splendide.

Chaque génération a ce genre de réflexion, mais pas les mêmes connaissances et surtout aucun des moyens de communication d'aujourd'hui.
En 1966 Dino Buzzati à écrit une nouvelle,"Chasseurs de Vieux",  sur cet effet de croire que nos anciens sont nés anciens sans les mêmes préoccupations que celle de notre temps et surtout qu'ils ne servent plus à rien.
La raison majeur qui pousse chaque génération à agir de la même manière en croyant innover, c'est un système de profits qui applique sa chape de règles et de lois.
La génération nouvelle trouve toujours ringard les générations précédentes.

J'aime beaucoup ta dernière phrase :
Citer
Mais humains nous sommes.

C'est un très bon résumé qui me permet de faire un énorme distinguo :
Ce n'est pas la planète qui est en danger.
Même complétement plastifiée, gélifiée, polluée elle continuera sa révolution autour du soleil durant les six milliard d'années que nos scientifiques lui donnent à vivre.
Non définitivement ce n'est pas la planète qui est en danger, mais tous les êtres qui y vivent, c'est l'humanité qui est en danger !


Désolé pour la digression.
Merci pour ton partage.
Bernard
La poésie est un art, une belle aventure, la dentelle de l’écriture.
Page Personnelle (Indiscrétions, Textes et Poésies)

En ligne derrierelemiroir

  • Prophète
  • **
  • Messages: 635
Re : Les vieux de demain
« Réponse #13 le: 12 novembre 2018 à 10:55:14 »
Bonjour B.Didault,

Merci beaucoup pour ton commentaire.

Citer
surtout qu'ils ne servent plus à rien.
C'est vraiment triste de croire ça. Une des raisons qui fait que les anciens existent, c'est justement parce qu'ils servent. Il y a très peu d'espèces animales dont les animaux continuent de vivre longtemps après leur période de reproduction. Parce que leur savoir est tellement important justement.

Les livres, internet c'est bien, mais les personnes plus âgées ont un savoir qui va souvent au-delà, le savoir de l'expérience. Une des pires choses qui puisse arriver, c'est justement qu'il n'y ait plus de continuum entre générations. Parce que la théorie ne nous sauvera pas.

Citer
Même complètement plastifiée, gélifiée, polluée elle continuera sa révolution autour du soleil durant les six milliard d'années que nos scientifiques lui donnent à vivre.
Non définitivement ce n'est pas la planète qui est en danger, mais tous les êtres qui y vivent, c'est l'humanité qui est en danger !
Oui complètement, l'humanité et toutes les autres espèces qu'elle touche.


merci encore pour ton passage :)
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne B.Didault

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 258
  • L'éternel néophyte
    • Bernard Didault
Re : Les vieux de demain
« Réponse #14 le: 12 novembre 2018 à 11:29:28 »
Derrierelemiroir,

Citer
C'est vraiment triste de croire ça.
Non, je ne le crois pas, mais regarde bien, écoute nos dirigeants de quelque pays que ce soit, même les plus anciens, il sont bloqués dans leur logique de profits.
Je suis retraité, je m'en sors confortablement avec deux enfants étudiants dont nous ne voulons pas qu'ils sabrent leurs études en petits boulots stériles, donc nous réglons les additions. Nous ne nous sentons pas obligés, nos enfants le méritent.

Je suis un déprimé optimiste, mais il faut avouer, que le monde actuel, tel qu'il est géré nous élance vers un coktail du Meilleur des Mondes, de l'Ordre vert et de Mad Max... tu vois il y a de l'espoir.

J'avais très bien saisi ton propos et ton sentiment j'aime à savoir que la jeunesse continue non pas de rêver, mais d'agir, également par l'écrit tel que tu le fais. En écriture j'ai des Maître de la moitié de mon âge, mais du double de connaissances... et c'est parfait, ça réconforte.

Le vrai but d'un ancien est de passer la main à des jeunes plus compétents.
Le vrai but de parents est de faire en sorte que leurs enfants soit plus instruits et mieux armés qu'eux-mêmes... sinon on à un peu raté sa vie (même avec une Rolex !  :D)

Au fait tu apprécie Lewis Caroll ?
Bernard
La poésie est un art, une belle aventure, la dentelle de l’écriture.
Page Personnelle (Indiscrétions, Textes et Poésies)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.052 secondes avec 23 requêtes.