Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

28 janvier 2023 à 01:55:34
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » Les Revenants se rencontrent

Auteur Sujet: Les Revenants se rencontrent  (Lu 5010 fois)

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Les Revenants se rencontrent
« le: 08 avril 2018 à 13:28:11 »
Un défi est un défi !!

J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce texte sur l'étrange rencontre entre un fantôme et une momie.

Attention : Ce texte révèle bien des secrets !! ... !

J'ai tenté quelque chose d'expérimental, écrit un peu vite, donc, n'hésitez pas à poser vos questions ou à proposer quelques pistes de réécriture ; l'objectif ici est de pratiquer un moment le théâtre de l'absurde en essayant d'y apporter quelques nouveautés, quelques transformations. J'espère vous faire rire, et me sens prêt à retravailler encore le genre qui reste un quelque chose qui m'attire.

Le texte est en réponse à un défi lancé par Ceiht-El :
un dialogue entre une momie et un fantôme sur ce qu'ils ont raté dans leur vie pour en arriver là.

J'ai apporté peu de descriptions des lieux et personnages, j'ai vraiment voulu me concentrer ici sur le dialogue et le déroulement de l'action.

Un grande merci à vous pour votre lecture !



Les Revenants se rencontrent


Chambre funéraire d'une pyramide, un sarcophage en plein centre ; un appareil photo est posé au sol.
Un spectre entre.


LE SPECTRE
Ah ! Voici donc ma nouvelle demeure, ô curiosités ! La vie n'est plus comme je l'imaginais auparavant.

Une momie sort du sarcophage.


LE SPECTRE
Oh ! Je vois mon premier petit innocent à terroriser, qu'il est bon de répandre de grands frissons.

LA MOMIE
Que venez-vous faire pendant mon repos divin ? C'est la compagnie de Râ sans égout qui vous envoie ?

LE SPECTRE
Vous, c'est vous qui m'avez fait venir, c'est ça ? Vous avez mis là un semblant de sortilège voué à emprisonner les badauds, touristes et curieux en tout genre ! Votre sort est fait, mon brave. Je ne partirai pas, quoi qu'il vous en coûte. Maintenant que je me suis inscrit en ces murs comme un peintre délaisse une goutte sur la signature de sa toile, je vous ferai vivre les plus terribles des supplices.

Le spectre fait des petits bons de droite et de gauche, comme gambadant dans les prés.


LA MOMIE
Attendez, quelque chose m'échappe. On m'avait mis dans ce coin pour un petit saut dans l'immortalité, mon esprit devait... Je ne sais plus dire ce que vous faites là. Pour ma part, j'avais employé un peu de mon temps libre à décorer quelques gracieux prêtres qui me le rendaient plutôt bien. J'avais l'occasion de temps à autre de répartir le blé entre les différents protagonistes, je ne me souviens pas là avoir annoté quelque rencontre de ce type. Alors je vous repose à nouveau la question : est-ce la compagnie de Râ sans égout qui vous envoie ?

LE SPECTRE
Cette compagnie ne fait pas partie de mes centres d'intérêt, je me laisse porter par le hasard de mes rencontres, je prends quelques photographies de temps à autre, je découvre d'autres cultures, je me sens libre d'aimer et de vivre ! Est-ce donc ma présence qui vous importune ?

LA MOMIE
Ne suis-je pas à ma place ici depuis longtemps ?

LE SPECTRE
Ne suis-je pas depuis longtemps attendu pour vous hanter ?

LA MOMIE
Ne suis-je pas celui qui parle au nom de tous ?

LE SPECTRE
Ne suis-je pas une part de l'impossible ? Une part intime de l'imprévu ?

LA MOMIE
Ne suis-je pas les yeux qui voient et la bouche qui prédit ?

LE SPECTRE
Ne suis-je pas l'itinérant gaillard qu'on repêcherait pour quelques affaires ?

LA MOMIE
Donc, ce qui vous amène en ma demeure ne serait rien de plus qu'une rencontre fortuite avec un destin qu'on n'avait pas prédit. Vous dites être ici en votre nom et votre volonté ; et j'imagine que, par égarement, vous ne savez pas non plus ce que vous faites ici ?

LE SPECTRE
L'exil... Il y avait cette femme qui comptait tant à mes yeux... Je recherchais le voyage, je m'étais plongé dans la rédaction d'un petit carnet de route à l'issue infructueuse... Un capitaine a croisé mon chemin. Le capitaine d'un navire oublié qui m'avait parlé de cette petite région cossue, avec de vagues rencontres extraordinaires, et des moments de marche en solitaire. On m'a indiqué les pyramides sur ma petite carte d'explorateur, je me sentais l'âme d'un nouveau-né sur les berges de l'insondable. J'aurais pu détourner mon regard de cette femme que mon âme transportait au vent, pourtant... pourtant !! ...

LA MOMIE
Pourtant ?

LE SPECTRE
Il y avait ce type, pas commode, il avait l'air de savoir quelque chose sur moi, mais je ne savais pas très bien quoi. Oh ! Vous savez, je suis un homme de bien, j'aime à dépenser mon argent dans les belles choses, et peut-être que ce mystérieux inconnu eût pu en moi insuffler le bonheur ?

LA MOMIE
Laissez-moi deviner, vous avez écouté ses belles paroles, vous l'avez suivi, fait le tour de la pyramide, et à l'ombre des regards (je veux dire, le côté de la pyramide qui n'est pas ensoleillé), cet homme étrange a sorti un couteau et vous a racketté votre argent de poche !

LE SPECTRE
Ah ! Cher Pharaon, vous venez de perdre un fidèle.

LA MOMIE
Un fidèle ? Est-ce que je viens de perdre à l'instant un fidèle ?

LE SPECTRE, autoritaire.
Comment ?

LA MOMIE
Ne seriez-vous pas en train d'essayer de me piéger, mon bon Monsieur ?

LE SPECTRE
Comment pouviez-vous savoir que j'avais contourné la pyramide alors que vous n'étiez pas là pour le voir ?

LA MOMIE
C'est une conspiration !!

LE SPECTRE
Ne feriez-vous pas par hasard partie de la compagnie de Râ sans égout qui vient encore une fois pour piller un pauvre, pauvre spectre affaibli ?

LA MOMIE
C'est vous qui venez piller mon tombeau !

LE SPECTRE
Et comment expliquez-vous votre présence ici ? Je vous le demande...

LA MOMIE
Ma présence ici ?

LE SPECTRE
Je vous le demande...

LA MOMIE
Attendez, il y a une autre explication.

LE SPECTRE
Une autre explication !?

LA MOMIE
N'avez-vous pas parlé d'un capitaine ?

LE SPECTRE
Oui, j'ai parlé d'un capitaine ! Oui, j'ai parlé d'un capitaine !! Et alors ?

LA MOMIE
Le capitaine vous a conduit tout droit jusqu'ici, mon pauvre bougre. Avez-vous déjà vu, au moins une fois dans votre vie, un capitaine qui oriente bien gentiment un pauvre petit voyageur ?

LE SPECTRE
Dans mon pays, les capitaines sont gentils.

LA MOMIE
Ne vous êtes-vous pas dit que... peut-être... ce capitaine serait tout droit venu de la compagnie de Râ sans égout ? N'avez-vous pas cherché quelles étaient ses origines ?

LE SPECTRE
Vous essayez de me convertir, c'est ça ? Vous voulez faire de moi un prêtre fidèle ?

LA MOMIE
Ne savez-vous pas que les capitaines sont comme les méduses qui orientent les curieux voyageurs vers le terrible labeur ; une pierre deux coups, ils vous font vider les poches derrière ma pyramide ! Et en plus, il vous font ressusciter en mon lieu. C'est un scandale.

LE SPECTRE
Un scandale.

LA MOMIE
Un scandale !

Fin de la scène.
« Modifié: 02 mai 2018 à 17:35:05 par Alan Tréard »
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 378
Re : Les Revenants se rencontrent
« Réponse #1 le: 09 avril 2018 à 22:39:39 »
Salut Alan :)

Déjà, le titre me fait marrer, c'est bon signe !

Citer
LE SPECTRE
Ah ! Me voici paisiblement parcourant ma nouvelle demeure, la vie n'est plus tant celle que j'aurais imaginée auparavant.
pas très oral, je trouve (voici donc ma nouvelle demeure ?)

Citer
Oh ! Je vois mon premier petit innocent à terroriser, les émotions n'attendent plus.
:D
(les émotions n'attendent plus me parle moyen)

Citer
Le spectre fait des petits bons de droite et de gauche, comme gambadant dans les prés.
:D

Citer
On m'avait mis pour un petit saut dans l'immortalité, mon esprit devait...
mis ? promis ?

Citer
Alors je vous repose à nouveau la question : est-ce la compagnie de Râ sans égout qui vous envoie ?
ça me fait marrer qu'il le répète, je vois bien l'acteur grandiloquent  :D

Citer
Cette compagnie ne fait pas partie de mes préoccupations habituelles
étrange le mot "préoccupation" ici

J'aime bien la série de questions, c'est dynamique

Citer
Vous dites être ici en votre nom et votre volonté ; et j'imagine que, par égarement, vous ne savez pas non plus ce que vous faites alors ici ?
le alors me semble mal placé
(et la réplique est carrément délirante ^^)

Citer
Un capitaine à croisé mon chemin.
a croisé
(et cette réplique aussi est bien barrée ! j'aime bien)

Citer
LE SPECTRE
Ne feriez-vous pas par hasard partie de la compagnie de Râ sans égout qui vient encore une fois pour piller un pauvre, pauvre spectre affaibli ?
:D

Citer
LA MOMIE
Ne vous êtes-vous pas dit que... peut-être... ce capitaine serait tout droit venu de la compagnie de Râ sans égout ? N'avez-vous pas cherché quelles étaient ses origines ?

LE SPECTRE
Vous essayez de me convertir, c'est ça ? Vous voulez faire de moi un prêtre fidèle ?
:D

Bon, ben je me suis bien marré. Y a quelques tournures de phrase un peu bancales mais ça marche bien. Merci pour ce bon moment.

A+
Rémi
Le paysage de mes jours semble se composer, comme les régions de montagne, de matériaux divers entassés pêle-mêle. J'y rencontre ma nature, déjà composite, formée en parties égales d'instinct et de culture. Çà et là, affleurent les granits de l'inévitable ; partout les éboulements du hasard. M.Your.

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Les Revenants se rencontrent
« Réponse #2 le: 09 avril 2018 à 23:31:08 »
Merci pour ton retour, Rémi,

J'ai apporté les modifications que tu m'as proposées ; merci de m'avoir indiqué ce qui t'avait paru le moins naturel à la lecture, je ne maîtrise pas encore tout à fait le genre.

Heureux de t'avoir fait rire !
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne mercurielle

  • Prophète
  • Messages: 688
  • Ceci-n'est-pas-un-chat-qui-lit
    • Des Précieuses aux Femmes des Lumières
Re : Les Revenants se rencontrent
« Réponse #3 le: 10 avril 2018 à 09:44:56 »
Hello Alan,

Bon, Rémi est passé avant moi. Je ne corrige rien du tout. J'aime aussi le jeu des questions et la fin (scandale). C'est de l'absurde rigolo.

Pourquoi pas une réécriture, non pas tragique, mais davantage ambiguë ?     
Ma page
"Connaître sert beaucoup pour inventer." (Mme de Staël).
http://ecrivaines17et18.e-monsite.com/

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Les Revenants se rencontrent
« Réponse #4 le: 10 avril 2018 à 12:45:22 »
Ah ! Tu me proposes un défi plus difficile encore, mercurielle. L'objectif de l'ambiguïté dans le texte est de favoriser un esprit critique sur ce qu'on pourrait attendre de l'intrigue ; difficile à expliquer, ma démarche ici est assez caractéristique d'une création de doute et de questionnement.

Je vais réfléchir à une éventuelle nouvelle version plus difficile à cerner encore, et je reviendrai vers toi si une idée me vient.

J'ai du pain sur la planche, c'est une évidence.
« Modifié: 10 avril 2018 à 12:52:32 par Alan Tréard »
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Christophe Brockmans

  • Tabellion
  • Messages: 33
  • Et si c'était toi!?
Re : Les Revenants se rencontrent
« Réponse #5 le: 28 avril 2018 à 16:22:50 »
Hello. Bien sympa comme petite scène digne du théâtre... juste la fin qui me laisse un peu sur ma faim, m'enfin, c'était fin!!!
Christophe Brockmans

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Les Revenants se rencontrent
« Réponse #6 le: 28 avril 2018 à 16:45:01 »
Bonjour Chistophe Brockmans,

Je passerai avec plaisir, je pense que c'est toujours une bonne chose de faire de nouvelles rencontres...
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Fourmisdefeu

  • Scribe
  • Messages: 89
  • Humanité tu cours plus vite que tes pieds.
Re : Les Revenants se rencontrent
« Réponse #7 le: 02 mai 2018 à 12:47:59 »
J'y connais rien en absurde mais par curiosité ai lu, le titre m'interpellait.

Globalement j'ai aimé les deux parties de dialogues courts, par contre c'est peut être bête (et lié à ma méconnaissance du domaine) mais ils sortent de quelles époques ces deux là,  la momie (donc ancienne) dit  "vous à racketté votre argent de poche" a un moment alors que la plupart du temps elle parle comme un "érudit", j'ai tendance à me dire qu'elle est schizophrène,  ça m’apparaît curieux, a un moment je me suis dit que cette momie avait un peu de Booba en elle et qu'elle allait chanter Panthéon, ce qui pourrait être drôle ( mais complètement l'un ou complètement l'autre ) .

Le spectre on dirait le fantôme d'un roi de France et ça le rend assez drôle j'avoue !

Je me demande si faire émerger un anachronisme (en plus de la situation de départ déjà fort originale), naissant de l'époque dont chacun des deux personnages seraient issus,  ne rajouterait pas naturellement de la drôlerie.

Mais bon c'est qu'un avis, sois indulgent si je raconte n'importe quoi, je n'y connais rien   :s

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Les Revenants se rencontrent
« Réponse #8 le: 02 mai 2018 à 13:02:55 »
 :\? Effectivement, de par l'utilisation du terme « anachronisme » tu t'inscris dans un contexte de récit historique réaliste là où les repères de temps sont complètement bouleversés.

Je devine que les repères absurdes proposés par ce dialogue peuvent déstabiliser un esprit conditionné aux narrations habituelles des textes d'histoire ; ici on aurait un pharaon mimétiquement chef religieux à l'expression hasardeuse (les registres de langue n'étaient pas les mêmes il y a deux mille ans qu'aujourd'hui, attribuer un « registre » à un pharaon est déjà une absurdité...).

Je prends malgré tout note de ce qui te paraît être le plus naturel dans l'absurde, et ce qui te paraît le moins instinctif, je suis en train de me pencher sur un nouveau texte en ce moment (mais je n'en dis pas plus pour garder précieusement le secret).
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Fourmisdefeu

  • Scribe
  • Messages: 89
  • Humanité tu cours plus vite que tes pieds.
Re : Les Revenants se rencontrent
« Réponse #9 le: 02 mai 2018 à 14:27:50 »
C'est plutôt un choix parce que l'anachronisme n'est pas nécessairement obligé de se calquer au contexte d'un récit historique puisqu'il ne serait porté que par les personnages, non ?

 
:\?
Je devine que les repères absurdes proposés par ce dialogue peuvent déstabiliser un esprit conditionné aux narrations habituelles des textes d'histoire ; ici on aurait un pharaon mimétiquement chef religieux à l'expression hasardeuse (les registres de langue n'étaient pas les mêmes il y a deux mille ans qu'aujourd'hui, attribuer un « registre » à un pharaon est déjà une absurdité...).



Un autre choix, simplement, puisque par son phrasé tu l'a déjà conditionné toi même, non ? Et puis si le but est l'absurde et bien a la fin de ta phrase tu te donne toi même la réponse, "ci on aurait un pharaon mimétiquement chef religieux à l'expression hasardeuse (les registres de langue n'étaient pas les mêmes il y a deux mille ans qu'aujourd'hui, attribuer un « registre » à un pharaon est déjà une absurdité...).


C'est juste le terme racketté qui fait bizarre, comme un disque qui saute, par rapport a ses autres propos tout du long
« Modifié: 02 mai 2018 à 14:33:26 par Fourmisdefeu »

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 759
  • Miss green Mamie grenouille
Re : Les Revenants se rencontrent
« Réponse #10 le: 02 mai 2018 à 14:53:33 »
Si j'ai bien compris l'appareil photo du spectre est là avant lui  :\?

"la vie n'est plus tant celle.." bizarre cette formule.


"Attendez, quelque chose m'échappe. On m'avait mis dans ce coin pour un petit saut dans l'immortalité, mon esprit devait... Je ne sais plus dire ce que vous faites là."

Il ne sait plus dire ? ou il ne sait pas dire ? Plus : c'est qu'il aurait perdu la mémoire. Pas : c'est qu'il ne l'a jamais su. Je ne sais dire... peut-être ?

J'aime bien ce dialogue il est vivant (u_u), un peu décousu parfois pour le lecteur (mais je suppose que c'est voulu) des questions sans réponses (ça aussi). Je les imagine tous les deux au milieu de cette salle, c'est cocasse et absurde.

Défi relevé avec imagination;

 :mrgreen: :mrgreen:

 
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Ma page perso si vous êtes curieux

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Re : Les Revenants se rencontrent
« Réponse #11 le: 02 mai 2018 à 15:33:04 »
C'est plutôt un choix parce que l'anachronisme n'est pas nécessairement obligé de se calquer au contexte d'un récit historique puisqu'il ne serait porté que par les personnages, non ?

 
:\?
Je devine que les repères absurdes proposés par ce dialogue peuvent déstabiliser un esprit conditionné aux narrations habituelles des textes d'histoire ; ici on aurait un pharaon mimétiquement chef religieux à l'expression hasardeuse (les registres de langue n'étaient pas les mêmes il y a deux mille ans qu'aujourd'hui, attribuer un « registre » à un pharaon est déjà une absurdité...).



Un autre choix, simplement, puisque par son phrasé tu l'a déjà conditionné toi même, non ? Et puis si le but est l'absurde et bien a la fin de ta phrase tu te donne toi même la réponse, "ci on aurait un pharaon mimétiquement chef religieux à l'expression hasardeuse (les registres de langue n'étaient pas les mêmes il y a deux mille ans qu'aujourd'hui, attribuer un « registre » à un pharaon est déjà une absurdité...).


C'est juste le terme racketté qui fait bizarre, comme un disque qui saute, par rapport a ses autres propos tout du long

Je vois difficilement d'où tu pars pour aller où.

Pour l'instant, les remarques que tu fais m'évoquent un problème structurel qui ne « justifierait pas suffisamment l'absurde » pour rendre intuitif ce choix de parler populaire.

Le pharaon s'adresse au fantôme comme à un enfant, comme pour parvenir à attirer son attention sur un fait (qui lui-même entre dans une codification de l'absurde).

Cette logique intrinsèque au genre (une logique absurde) dans laquelle le pharaon emploierait un registre simpliste pour se faire comprendre ne peut, semble-t-il, être assimilée que par un lecteur averti (ce que tu n'es pas) ; infantiliser le fantôme est une manière de le culpabiliser, chose qui semble t'avoir échappé.

Je serais donc censé revoir l'ensemble de la structure du dialogue (chose à laquelle cet exercice était destiné) afin que tu comprennes intuitivement le pourquoi du comment (aussi absurde soit-il).

Je ne suis pas sûr que mes explications soient très claires...



Merci pour ton retour, Claudius.

Si j'ai bien compris l'appareil photo du spectre est là avant lui  :\?

Ah ! Bah en voilà une preuve !! Une vraie preuve de la conspiration... C'est scandaleux ! Encore un coup de la compagnie de Râ sans égout, les salops...

"la vie n'est plus tant celle.." bizarre cette formule.
 

Je cherchais une formule précieuse pour un personnage vivant d'amour et d'eau fraîche. Tu proposerais quoi à la place (un quelque chose de léger, si tu as une idée, merci) ?

"Attendez, quelque chose m'échappe. On m'avait mis dans ce coin pour un petit saut dans l'immortalité, mon esprit devait... Je ne sais plus dire ce que vous faites là."

Il ne sait plus dire ? ou il ne sait pas dire ? Plus : c'est qu'il aurait perdu la mémoire. Pas : c'est qu'il ne l'a jamais su. Je ne sais dire... peut-être ?

Ici, j'introduis l'espace pour l'absence de mémoire. Le pharaon s'était fait une petite vie tranquille avec tout un espace spécialement dédié à sa petite personne où tout était prévu sur mesure comme l'immensité de la parole divine le prévoit... sauf qu'il y a un imprévu. La momie se demande si c'est sa mémoire qui lui fait défaut ou si... c'est encore une conspiration !!

J'aime bien ce dialogue il est vivant (u_u), un peu décousu parfois pour le lecteur (mais je suppose que c'est voulu) des questions sans réponses (ça aussi). Je les imagine tous les deux au milieu de cette salle, c'est cocasse et absurde.
 

Merci pour ton retour, oui, l'objectif serait par la suite de produire des scènes pour le théâtre (déjà plus apprécié que la poésie), mais je creuse encore le genre (beaucoup de problèmes d'inattention à la lecture).
« Modifié: 02 mai 2018 à 15:35:25 par Alan Tréard »
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 759
  • Miss green Mamie grenouille
Re : Les Revenants se rencontrent
« Réponse #12 le: 02 mai 2018 à 17:03:10 »
Ah ! Voici donc ma nouvelle demeure, la vie n'est plus tant celle que j'aurais imaginée auparavant.

Ah ! Voici donc ma nouvelle demeure, j'aurais imaginé la vie bien différemment de ce que je vois ici.


Ah ! Voici donc ma nouvelle demeure, la vie n'est plus comme je l'imaginais auparavant (tout simplement)

 :mrgreen: :mrgreen:
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Ma page perso si vous êtes curieux

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Les Revenants se rencontrent
« Réponse #13 le: 02 mai 2018 à 17:34:37 »
Très bien, j'y ajoute une graine d'excentricité propre aux légèretés fantomatiques !

LE SPECTRE
Ah ! Voici donc ma nouvelle demeure, ô curiosités ! La vie n'est plus comme je l'imaginais auparavant

Ô curiosités ! Merci à toi et à bientôt, Claudius.
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 759
  • Miss green Mamie grenouille
Re : Les Revenants se rencontrent
« Réponse #14 le: 02 mai 2018 à 19:34:21 »
 :D :D

De rien ! pour une fois que je suis utile ! Le contraire est bien plus fréquent !

 :mrgreen: :mrgreen:
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Ma page perso si vous êtes curieux

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.021 secondes avec 23 requêtes.