Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

19 novembre 2018 à 12:55:40

Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions » Fort Flood » Cellule de soutien psychologique pour les névrosés

Auteur Sujet: Cellule de soutien psychologique pour les névrosés  (Lu 41742 fois)

En ligne Léilwën

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 106
  • L'elfe aux lapins roux
Re : Re : Cellule de soutien psychologique pour les névrosés
« Réponse #1770 le: 08 novembre 2018 à 22:45:59 »
Câlins spychiques à tous (et, euh, petites tapes dans le dos de la part de Biduline - qui clairement tient à s'exprimer là tout de suite).
Biduliiiiiiine  :coeur: :coeur:

Bon je débarque, j'en ai conscience mais je vois difficilement vers qui d'autre je pourrais me tourner pour ça, donc je me lance : j'allais pas bien, j'ai essayé de mettre ça par écrit comme je le fais souvent quand ça ne va pas, et maintenant c'est encore pire. Genre, petite brise frisquette avant versus gros ouragan noir après.

Alors voilà ma question : ça vous est déjà arrivé ? Si oui, vous gérez comment ?

Ca m'est arrivé. Genre j'ouvre le robinet et finalement c'est tout l'océan qui se déverse. À l'époque, pour avoir l'impulsion de remonter, je devais vraiment tomber très bas. Du coup je faisais "exprès" de provoquer (par l'écrit et la pensée) l'océan d'émotions et à un moment, ça finissait par se calmer. De mon point de vue actuel, ça me paraît très extrême, mais je fonctionnais comme ça à ce moment-là.

Et puis re-brouette (que j'ai récupérée à Elk  :P) de câlins et de chats  :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting:
Si Hémon ne doit plus pâlir quand je pâlis, s'il ne doit plus me croire morte quand je suis en retard de cinq minutes, s'il ne doit plus se sentir seul au monde et me détester quand je ris sans qu'il sache pourquoi [...] s'il doit appendre à dire oui, lui aussi, alors je n'aime plus Hémon. -Antigone

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 373
  • Championne de fautes de frappe
Re : Re : Cellule de soutien psychologique pour les névrosés
« Réponse #1771 le: 08 novembre 2018 à 23:59:50 »
Citer
Ariane pour l'auto hypnose dont tu parles c'est marrant. Moi quand je fais de la musique, parfois, genre des rythmes, j'ai l'impression de me mettre un peu "en transe" ; en tout cas dans un état second. Quand j'écris aussi, remarque. Peut être pas le même.
Il me semble que c'est fréquent que les sportifs / musiciens / écrivains... et sûrement plein d'autres passionnés... se mettent en transe hypnotique (plus ou moins profondes, ça peut être juste léger) sur ce qu'ils font. La concentration, la répétition, la saturation d'infos, la stimulation par l'imaginaire, l'émotionnel ou le sensoriel sont des facteurs qui favorisent la transe. C'est physiologique ("normal" d'un point de vue biologique) de se mettre en transe légère de temps en temps, et parfois c'est un peu plus long ou un peu plus profond.
C'est fou, ça !  :o J'ai toujours exprimé ça en disant que je me sentais un peu en état second en écrivant, mais j'aurais jamais pensé que ça pouvait être réellement le cas *découvre tout un monde*
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne jobear51

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 101
  • Ours mal léché
    • jobear51
Re : Cellule de soutien psychologique pour les névrosés
« Réponse #1772 le: 09 novembre 2018 à 00:10:46 »
Jobear51
Être un ours ou rien

MA PAGE PERSO ET TOUS MES TEXTES

En ligne derrierelemiroir

  • Prophète
  • **
  • Messages: 635
Re : Cellule de soutien psychologique pour les névrosés
« Réponse #1773 le: 09 novembre 2018 à 10:11:52 »
Des bisous et des câlins à toutes et à tous  :calin: :calin: :calin:

Je suis vraiment plus beaucoup là, mais je tiens à dire que vous êtes tous des merveilleuses personnes d'une manière ou d'une autre.

Cette boule d'anxiété j'en avais aussi. Avec ma soeur on appelle ça Le Sabot (ça fait peur dit comme), parce qu'on ressent parfois comme le sabot d'un cheval pesant sur notre plexus solaire. A lieu de stresser, il ferait mieux d'apprendre la photosynthèse ce plexus, ça règlerait pas mal de problèmes dans le monde.

Mais blague à part...

Je crois que la solution la moins contestée, et par les psychologues et les biologistes et médecins etc, c'est de bien s'entourer.
Mais c'est un peu comme de dire "essaie d'être heureux".

Comme Milora, la lecture m'a toujours aidée, parce qu'à moi aussi, elle me permet de m'évader complètement hors de ma vie, d'être plus qu'une poussière qui suit les vies fantastiques des autres.

Et la musique, en fait. Comme Ariane l'a si justement dit, toutes ces activités qui créent ces pseudo transes. Le chant, le piano, l'écriture, le dessin.

Regarder des films de mon enfance (j'ai commencé Casper l'autre jour, c'était comme être de nouveau dans le salon de mon enfance, entourée des bras chauds de ma famille).

M'imaginer sortir de mon corps, me regarder depuis le haut, puis le reste du monde, me dire que mes soucis sont si petits, que le reste du monde continue sa route sans eux, que si mon corps se trouvait quelque part au bord de l'océan, ou dans la savane africaine, ces soucis ils seraient sûrement plus là. Tout est relatif.

Produire quelque chose. Je me suis mise à tricoter. La concentration, la sensation de la laine, des aiguilles en bois, le travail répété, et le joli résultat, ça marche bien aussi pour détendre et satisfaire.

Aller voir des animaux sauvages. Juste les observer.

Se balader dans la nature. Humer la terre, sentir le vent frais.

Se permettre de pleurer, accepter ses faiblesses, comprendre que c'est comme ça. Un humain, comme tout autre animal, doit faire des choix pour maximiser son fitness. Mais dans un monde compliqué comme le notre, faire des choix c'est parfois vraiment vraiment difficile. Surtout quand on ne sait pas pourquoi on les fait. Quand on ne sait pas où on aimerait se diriger.

Avoir un chat.

Sourire.

 :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting: :meeting:
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne jobear51

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 101
  • Ours mal léché
    • jobear51
Re : Cellule de soutien psychologique pour les névrosés
« Réponse #1774 le: 09 novembre 2018 à 11:00:50 »

En vérité, je vous le dis : la femme est l'avenir de l'homme !
Jobear51
Être un ours ou rien

MA PAGE PERSO ET TOUS MES TEXTES

Hors ligne mad

  • Tabellion
  • Messages: 34
Re : Cellule de soutien psychologique pour les névrosés
« Réponse #1775 le: 09 novembre 2018 à 11:05:50 »
juste un petit message pour dire que pour moi, la boule au ventre/plexus c'est un peu comme Milora. C'est la en quasi-permanence depuis plus de 20 ans maintenant. Juste on apprend a vivre avec, a pas trop y penser. Faire de la musique, danser, regarder des séries ou jouer à des jeux vidéos aide à ne pas y penser. Mais ce n'est pas que la douleur a disparut, c'est juste qu'on pense à autre chose.
Parfois très rarement il y a des moments de grâce ou c'est pas là, en pleine nature, dans les bras de personne que l'on aime.

En fait j'arrive même pas a imaginer ce que serait ma vie sans ce truc. Un peu comme si j'avais manger de la bouillasse toute la vie et que tout d'un coup on me dise : "Bon a partir de maintenant ça vas être un dessert sympa différent chaque jour".

Mais une nouvelles fois la plupart du temps j'évite d'y penser, le faire me fait aller mal parfois jusqu’à en avoir la nausée. Me dire que c'est comme ça. C'est ma vie , ça vas pas changer . Ça sera comme ça, toute ma vie... :(

Les rares fois ou j'en suis sortie de manière un peu durable, c'est après avoir eu BEAUCOUP de temps pour moi (genre plusieurs années) , être tombé bien bas puis être  remonté lentement.

Ce forcer à voire des gens que l'on aime aide. Ce forcer à faire des choses dont on est fier aide aussi. Mais c'est toujours quand on en a le plus besoins que c'est le plus difficile à faire.

Ça m'hallucine le nombre de personne de ce forum que je trouve formidable, que j'apprécie et qui en fait sont aussi dépressive.

Je vous aime tous autant que vous êtes
« Modifié: 09 novembre 2018 à 11:08:10 par mad »

Hors ligne Ben.G

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 529
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Cellule de soutien psychologique pour les névrosés
« Réponse #1776 le: 09 novembre 2018 à 11:30:06 »
Modération :


@Jobear,

Comme le dit l'article 1 de la charte :

Citer
"Prenez le temps de formuler et de développer votre pensée dans un français correct. Vous êtes ici pour ça, non ?"

Remarque que nous t'avions d'ailleurs déjà faite par le passé.

Plusieurs membres t'ont demandé de cesser ton flood à base de gifs dans ce fil, mais tu ne sembles pas l'avoir pris compte.
Pour toutes ces raison nous t'adressons un premier avertissement.

Merci de revenir à un comportement plus respectueux.



L'équipe de modération.
Les belles pensées s'oublient mais ne disparaissent pas.
- Publilius Syrus

Mon paradoxe de singe


Hors ligne jobear51

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 101
  • Ours mal léché
    • jobear51
Re : Cellule de soutien psychologique pour les névrosés
« Réponse #1777 le: 09 novembre 2018 à 11:52:28 »
Ben.G m'envoie un avertissement…

Mais il ne dit rien quand certaines réponses ne consistent qu'en un assemblage d'émoticônes !

Deux poids, deux mesures ?

Help !

Jobear harcelé…

PS. Par ailleurs c'est du flood ! On n'est pas sur Doctissimo !
« Modifié: 09 novembre 2018 à 11:57:10 par jobear51 »
Jobear51
Être un ours ou rien

MA PAGE PERSO ET TOUS MES TEXTES

Hors ligne Ben.G

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 529
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Cellule de soutien psychologique pour les névrosés
« Réponse #1778 le: 09 novembre 2018 à 12:14:34 »
Citer
Ben.G m'envoie un avertissement…
= l'équipe de modération. Aucune décision n'est prise seul.


Citer
Mais il ne dit rien quand certaines réponses ne consistent qu'en un assemblage d'émoticônes !
Elles sont en rapport avec la discussion il semblerait, personne ne s'en plaint. Contrairement à tes images (qui sont du flood et qui dérangent les gens).


Citer
PS. Par ailleurs c'est du flood ! On n'est pas sur Doctissimo !
Et pourtant il y a bien un sujet de discussion précis à ce fil. Avec des gens qui discutent avec sincérité. Merci donc de respecter cela.


Ce fil peut reprendre un cours normal !
Les belles pensées s'oublient mais ne disparaissent pas.
- Publilius Syrus

Mon paradoxe de singe


Hors ligne jobear51

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 101
  • Ours mal léché
    • jobear51
Re : Cellule de soutien psychologique pour les névrosés
« Réponse #1779 le: 09 novembre 2018 à 13:00:43 »
Ben.G,

Citer
tes images (qui sont du flood et qui dérangent les gens

Je te rappelle que ce fil est une sous-catégorie de Fort Flood !

Par ailleurs, mes images (en fait des cinémagraphes soigneusement choisis) sont le plus souvent accompagnées de légendes écrites avec l'amour de l'art et des patients.

Tu n'es pas psy, sinon tu saurais qu'un bon psy (et je suis psychiatre-psychanalyste de mon état à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière de Paris) est obligatoirement dérangeant vis-à-vis de ses analysants pour être un aidant compétent.

Donc, je te demande de bien vouloir lever cet avertissement pour le coup névrotique, de l'ancien monde, et complètement déplacé. Et surtout de cesser ton harcèlement. Si tu le souhaites, je peux d'accueillir dans ma consultation, car je te sens en grande souffrance dans tous tes écrits.

Bien Cordialement,

Docteur Jo (eh oui ! l'oure est docteur)
« Modifié: 09 novembre 2018 à 13:06:55 par jobear51 »
Jobear51
Être un ours ou rien

MA PAGE PERSO ET TOUS MES TEXTES

Hors ligne Erwan

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 293
Re : Re : Cellule de soutien psychologique pour les névrosés
« Réponse #1780 le: 09 novembre 2018 à 13:08:43 »
Ça m'hallucine le nombre de personne de ce forum que je trouve formidable, que j'apprécie et qui en fait sont aussi dépressive.

Ben c'est assez courant dans la population, même si un forum internet n'est pas forcément représentatif, ce n'est pas vraiment surprenant. D'autre part, nos sociétés produisent des modes de vie qui ne sont pas pour rien, à mon avis, dans la prévalence de ces types de troubles. Il n'y a qu'à voir le stress au travail, c'est maintenant une norme, ou encore le manque de sommeil chronique, la sédentarité... C'est une erreur à mon avis de voir ces types de pathologies comme découlant de la seule fragilité individuelle. Le facteur environnemental compte aussi pour beaucoup, ou plutôt s'additionne. Après on en parle peu en général, c'est assez intime mais aussi étonnamment subversif, c'est une réalité invisible, bien qu'en fait assez courante. Franchement, si je crois que si nos sociétés ne prennent pas ces problématiques plus au sérieux malgré l'ampleur et l’enjeu de santé publique derrière, c'est aussi parce que ça remettrait trop de choses en cause, notamment dans les modes de vie et les normes sociétales. J'avais entendu qu'en France, on était champion de prescription d’antidépresseurs, je ne sais pas si ça a bougé depuis... Et la fatigue est l'un, sinon le plus, gros motif de consultation chez le généraliste.


@Jobear51
Citer
Tu n'es pas psy, sinon tu saurais qu'un bon psy (et je suis psychiatre-psychanalyste de mon état à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière de Paris) est obligatoirement dérangeant vis-à-vis de ses patients pour être un aidant compétent.

Donc, je te demande de bien vouloir lever cet avertissement pour le coup névrotique, de l'ancien monde et complètement déplacé. Et surtout de cesser ton harcèlement. Si tu le souhaites, je peux d'accueillir dans ma consultation.
Ne le prend pas mal, mais : je te trouve très lourd (et absolument pas drôle), et je ne crois pas un instant que tu puisses être psy (et si c'était le cas, ce serait une catastrophe), mais plutôt quelqu'un qui s'ennuie d'une manière très peu constructive socialement.

Hors ligne jobear51

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 101
  • Ours mal léché
    • jobear51
Re : Cellule de soutien psychologique pour les névrosés
« Réponse #1781 le: 09 novembre 2018 à 13:16:42 »
Erwan,

Citer
et je ne crois pas un instant que tu puisses être psy

Si tu le dis…

Bien cordialement,

Docteur Job
Jobear51
Être un ours ou rien

MA PAGE PERSO ET TOUS MES TEXTES

Hors ligne Chouc

  • ex ChoucrouteEstivale
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 646
Re : Cellule de soutien psychologique pour les névrosés
« Réponse #1782 le: 09 novembre 2018 à 13:19:25 »
Tu pourrais être Freud en personne, ça ne te donne aucun droit de :

- nous saouler avec tes gifs alors qu'on t'a demandé à plusieurs reprises de cesser
- contester une décision collégiale de la modération

Hors ligne jobear51

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 101
  • Ours mal léché
    • jobear51
Re : Cellule de soutien psychologique pour les névrosés
« Réponse #1783 le: 09 novembre 2018 à 13:24:27 »
On ?

Par ailleurs, ce ne sont pas des gifs, mais des cinémagraphes !

Docteur Job pour te servir.
Jobear51
Être un ours ou rien

MA PAGE PERSO ET TOUS MES TEXTES

Hors ligne Chouc

  • ex ChoucrouteEstivale
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 646
Re : Cellule de soutien psychologique pour les névrosés
« Réponse #1784 le: 09 novembre 2018 à 13:25:38 »
Et ben si tu lisais les interventions des gens au lieu de simplement chercher ton prochain gif, tu les aurais vu passer, les demandes pour que tu arrêtes le tir.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 1.081 secondes avec 24 requêtes.