Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

28 janvier 2023 à 02:24:39
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateur: Claudius) » 1 poème par jour

Auteur Sujet: 1 poème par jour  (Lu 4478 fois)

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
1 poème par jour
« le: 26 août 2015 à 17:50:17 »
Je te défie de nous faire un poème sur le thème de la liberté avec pour contrainte de ne jamais la nommer
Milla vient de me lancer un défi, et puis... bon bah !
Je l'ai relevé !

Défi : 1 poème par jour

J'écrirai un poème par jour : le jeu des lumières fera de moi le héros de demain. Monarchies coûteuses ! Arnaques à 2 francs 6 sous...
La même amertume que celle qu'il y a dans vos lectures...
Le feu
Et de 1 !
Horreurs ! Monstres insoumis, vous vous êtes rendus les figures d'un orphelinat mécanique, censurant à qui l'entend ! Mais... Moi...
Et puis le reste
Affreux à dégouter le reste
Vous êtes devenus les pantins d'un asile de choristes, les cœurs emplissant la rage dans tout ce qu'elle a de représentatif ! Le poète marchant dans une étendue d'incertitudes, répondant aux logiques infernales, répugnant les contraintes millénaires.
Je vous dénonce !
Ah !
...
Ne suis-je qu'un jouet à vos yeux vomissant l'injure ? Mon nom sera-t-il effacé sous vos intentions méprisantes ? Je ne perds pas espoir...
Les gouttes du reste du monde ne semblent plus humidifier ma parole
Et mes mots
Poèmes immaculés
Fusions redoutées, morts incertaines
Réactions vives, à quoi bon !?
Hein !?
Ne suis-je qu'un refrain fratricide à vos humeurs méthodiques ? Perdu !?
Cette torture qui raisonne dans ma tête et que je vais retranscrire en un poème...
L'asile de fous
Délires
Moi
Et vous
Et vous (vous, vous, vous)
Bref, la solitude m'aura rendu fort ; et la continuité m'aura rendu plein de cette folie impossible à exprimer, plein de cette idée que je n'ai pas le droit de dire, perdu parmi les réunions diaboliques que vous m'avez imposées, plein de ce mot que celle qui m'ordonna d'écrire le poème m'empêchera de nommer ; elle m'empêchera de le nommer, que ce défi soit mon tombeau : elle est la reine de cette machination !
Je suis plein de cette chose que vous auriez voulu m'enlever...
Mourant, écrivant chaque jour un peu plus, je n'ai même plus le droit de nommer ce trésor...
C'est indigne !
J'écrirai...
« Modifié: 30 août 2015 à 21:37:26 par Alan Tréard »
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Milla

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 059
  • Linotte éparpillée
    • mon site
Re : 1 poème par jour
« Réponse #1 le: 26 août 2015 à 18:01:08 »
Yo !

quelle rapidité à répondre !

tu nous offres donc un poème en vers libre pour parler de liberté  ^^

alors ça soulève réflexion entre ce que tu m'as dit sur mon fil et la situation que tu évoques : la liberté, c'est ne pas se laisser enfermer par les autres, c'est ce que j'entends ici. MAIS, est-ce que ce n'est pas aussi ne pas se laisser enfermer par soi-même ? Est-ce que cette dernière condition ne passe pas nécessairement par le fait de s'ouvrir aux autres ?

voili voilou pour ce défi  :D

Milla

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : 1 poème par jour
« Réponse #2 le: 26 août 2015 à 22:05:30 »
Ma chère Milla,

Tu parles tellement bien de la liberté... Tu aurais dû écrire ce poème à ma place ! Quelle femme... Quelle femme ! Mais que fais-tu là à me lire, c'est le bon moment pour parler de toi, pour écrire !!

Ma chère Milla,

J'ai simplement écrit comme cela, calmement, parlant de l'instant présent, comme pour le rendre existant. Ai-je simplement décrit, ou bien ai-je en fait dénoncé ? Et maintenant que tu viens de me faire ton commentaire, je crois que ce débat est sans fin. Comment sortir de la crise ? Ainsi as-tu raison : en vérité, c'est à toi que s'adresse ce poème, c'est ta vérité qu'il interpelle ; et tu as su saisir la perche pour me piéger...

Me piéger !

Bravo à toi, tu es vraiment maligne, j'ai perdu le défi.

C'était ma dernière chance...

Espérons que je trouve un moyen de me venger, sinon je resterai éternellement humilié, perdu dans ma poésie saccagée, martyrisé jusqu'au plus profond de moi-même, perdu par la volonté d'autrui de me sacrifier...

Je chercherai un moyen de me racheter, c'est clair ! On veut ma mort... Je ne veux pas finir mort, assassiné, au fond d'un trou !

À moi d'agir !
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Milla

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 059
  • Linotte éparpillée
    • mon site
Re : 1 poème par jour
« Réponse #3 le: 26 août 2015 à 22:30:36 »
 :D :D :D :D
j'ai pas tout compris.

sinon t'as pas perdu le défi, tu y as répondu sans souci  ^^
et il n'y a ni humiliation, ni martyr, ni mort, ni assassinat !! ;)

au plaisir !

Milla




Hors ligne Aléa

  • ex Ben.G
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 151
  • Veilleuse de nuit
    • Polygone Portail
Re : 1 poème par jour
« Réponse #4 le: 26 août 2015 à 22:46:54 »
Alaaaaan

Citer
Les goutes du reste du monde qui ne semblent plus humidifier ma parole
gouttes! (Ahhh, cet élan bondissant de l'inspiration impulsive, quelle jeunesse mes amis quelle jeunesse...)
Tu pourrai enlever le qui pour faire plus fluide, qui parle d'un sujet là y'en a pas vraiment dans la phrase, ou Ces gouttes serait plus correct

Citer
Bon, la solitude m'aura rendu fort, et la continuité m'aura rendu plein de cette folie que celle qui m'ordonna d'écrire le poème m'empêchera de nommer.
Boooof le bon, on s'en paaaassse
de cette folie que celle? Synthax error la fin d ela phrase aussi  :mrgreen: Tu peux faire plus simple, "et la continuitié m'aura rempli de cette folie qui m'empeche de vous donner le nom de ce poème" bonus skill en mystère +10, répétition de nommer -1


Sinon c'est cooool, merci pour ce texte Alan c'est bien écrit
T'as une sacré capacité d'empathie à te mettre dans une peau en gardant ton langage, c'est saisissant et ca produit son effet
Mais tellement que du coup tu n'as pas pensé à ce que Milla à très justement fait remarquer ahah

Défi réussi t'en fais pas, on ne peut pas tout voir et tout dire en un seul texte malheuresement, mais on peut dire des choses et tu l'as bien fait


@Milla, c'est la mort de l'auteur par le lecteur! Roh t'as pas lu son premier poème, il dit tout! (en disant ca je me rends compte de quelque chose.... quelle place laisses tu cher Alan à l'interpretation du lecteur quand tu écris? -c'est pas une question piège hein  :huhu:)


A plus!

Le style c'est comme le dribble. Quand je regarde Léo Messi, j'apprends à écrire.
- Alain Damasio

Hors ligne Vincent

  • ex bip
  • Prophète
  • Messages: 891
  • un dernier vers pour la route
Re : 1 poème par jour
« Réponse #5 le: 26 août 2015 à 23:00:25 »
MERCI Alan
peut on éviter de se chercher

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : 1 poème par jour
« Réponse #6 le: 27 août 2015 à 00:23:56 »
Mon cher Ben,
Message plein d'amitiés +1 +1 +1
D'abord les fautes :
"gouttes" corrigé
"Qui" enlevé ( "Ces" aurait indiqué qu'on avait parlé des gouttes un peu plus tôt, ce qui n'est pas dans mon intention)
Et la phrase à rallonge à tuer trois lecteurs d'un seul coup, c'est un effet de style que j'utilise très fréquemment (du coup, me débarrasser d'une serait me débarrasser de toutes, et ça deviendrait vraiment gênant à la longue) que je vais donc garder (et toutes les prochaines fois où je l'utiliserai) mais que je vais t'expliquer mon intention pour ne pas non-plus te laisser en plan :
- Voilà, la raison pour laquelle j'ai fait ça : voilà : je l'ai fait pour t'emmerder...
C'est réussi, hein ?
Fallait pas !?
MAAAAISSS NOON J'DÉCONNE !
En fait, c'est une maladresse exagérée (au moment où j'écris la phrase à rallonge, j'ai conscience de son excentricité, de son aspect "déformé") que tu peux mettre en écho avec quelques formes vulgaires dans mes écrits (dans ce poème : "2 francs 6 sous" ; "et de 1" ; "ah ! ..." ; "hein !?" et que tu retrouveras dans tous mes écrits). J'utilise ces maladresses et vulgarités pour déformer le propos, lui faire perdre un peu la tête. C'est comme pour créer un trou dans le texte, ça fait tomber la beauté d'un seul coup, ou même ça entrave la lecture... C'est un choix assumé, il peut plaire ou non (ce qui explique l'utilisation vulgaire du "Bon !" qui signale l'imitation d'un message vulgaire, je feins la grossièreté)
J'ai remplacé "bon" par "bref," par politesse,
Comprends-tu mieux mon intention ?
mais la phrase à rallonge indique que le poète est seul dans son propos : il ne parle que pour lui-même, plus personne ne l'entend. C'est la raison pour laquelle ses phrases parlent sans arrêt : parce que plus personne ne peut l'arrêter : il est libre.
Ah ! Quelle jouissance !!

Est-ce que mon explication est claire !?

Ensuite tu n'as pas compris la phrase, mais il n'y a aucune faute de syntaxe, il s'agit de :
la continuité m'aura rendu plein de cette folie que celle qui m'ordonna d'écrire le poème m'empêchera de nommer
Celle est Milla (ma chère Milla !!),
Milla est celle qui m'ordonna d'écrire le poème (eh ! oui...)
Milla m'empêchera de nommer cette folie
Cette folie, qu'elle va décidément m'empêcher de nommer, c'est la liberté...
Eh oui ! Je vous rappelle que le défi était de parler de la liberté sans la nommer
Z'y avez pas pensé !?!?

J'en profite pour vous remercier tous les deux, bip et Ben, et surtout pour remercier tous ceux qui ont lu ce poème un peu hors du temps...

Vos commentaires ont l'air sincère, je ne les oublierai pas.

Quelle place pour l'interprétation du lecteur lorsque j'écris ?
Mon cher Ben, tu fais des merveilles !!
Ne crois-tu pas que, bien qu'excellente, ta question demanderait toute une analyse ultra-aboutie pour être abordée ???
Ne vois-tu pas le nombre de choses que l'on peut en dire ? l'immensité que ça représente ?
Moi-même, je ne suis pas capable de le faire correctement,
C'est bête, mais c'est comme ça...
Et puis ça me prendrait tout un livre !
As-tu cherché à me mettre mal à l'aise ?
Tu imagines ??
Qui sait ?
Peut-être qu'un jour un de mes lecteurs, aussi fin et perspicace que toi, mon cher Ben, se transformera en historien, et répondra à cette question de la manière la plus aboutie qui soit :
 quelle place laisse Alan Tréard à l’interprétation du lecteur quand il écrit ?
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Aléa

  • ex Ben.G
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 151
  • Veilleuse de nuit
    • Polygone Portail
Re : 1 poème par jour
« Réponse #7 le: 30 août 2015 à 16:40:01 »
Citer
la continuité m'aura rendu plein de cette folie que celle qui m'ordonna d'écrire le poème m'empêchera de nommer
Celle est Milla (ma chère Milla !!),
Ah oui d'accord, logique xD Ta phrase était tellement alambiquée que j'avais pas capté en effet, et je m'attendais pas à retrouver Milla directement dedans mais venant de toi c'est logique


Bon j'ai compris que t'aimais bien les longues phrases compliquées pour toutes les raisons que tu cites, mais je pense qu'on peut distinguer plusieurs types de phrases compliquées:
Celles qui ont un propos flou dans le fond
Celles qui ont un propos rendu flous par les mots choisit ou la structure
Celles qui sont rendues flous par la ponctuation

De manière général je suis plutot un adepte de la première catégorie, c'est pour ca que j'ai eu un peu de mal, c'est un première explication dans un premier temps.
Mais toi, tu fais les 2 et 3 en meme temps!!! Je pense en fait, que tu peux garder cet effet de phrase compliqué comme tu l'a expliqué, sans pour autant perdre totalement le lecteur, bref le perdre et en meme temps l'accrocher à tes mots. Je pense que ce que tu préfères c'est la deuxième catégorie, et si tu travaillais plus ta synthaxe et ta ponctuation, tu pourrai continuer à me perdre en faisant des autoréférence et des mots qui se font écho de manière totalement imbriquée (comme tu le montre avec ta phrase en couleur) sans pour autant que je me dise que tu as fais des erreurs de synthaxe, et pour ca il faut juste mettre un peut de poncuation pour délimiter les propos, c'tout.

Après comme tu le sens , tout dépends pour qui tu veux écrire, toi ou toi avec tout le monde  :P (et ce n'est toujours que mon humble avis)


Citer
As-tu cherché à me mettre mal à l'aise ?
Peut etre un peu si réfléchir te mets mal à l'aise ahaha
Bref c'est une question essentielle si tu ne comptes pas écrire que pour toi, et apparemment tu y penses déjà beaucoup héhé
Quand à l'histoire, n'y pensons pas nous ne serons plus là (mais ce serait beau hein? douce rêverie)


A plus
Le style c'est comme le dribble. Quand je regarde Léo Messi, j'apprends à écrire.
- Alain Damasio

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : 1 poème par jour
« Réponse #8 le: 30 août 2015 à 17:10:14 »
Bonjour Ben,
Merci pour ton retour...
C'est vivant, j'adore !!

Alors, merci aussi de m'encourager à revoir mes syntaxes, c'est bon pour le moral ! On a tous besoin de confronter nos textes à une lecture extérieure pour voir les aspects qui bloquent le plus. Et un bon vieil obstacle est toujours le meilleur moyen de se surpasser...

Alors,
J'ai essayé une nouvelle syntaxe, tu m'en diras des nouvelles !

Bien sûr, elle peut être une tentative ratée, merci d'être tolérant, j'essaierai autre chose si le changement n'est pas réussi (merci de prendre un peu de temps pour moi surtout !)
Attention : elle est plus lourde encore que l'ancienne, mais je rappelle que c'est volontaire (comme tu dis, heureusement que tout le poème n'est pas construit sur ce même effet de style, sinon ce serait une torture) Voici ma correction :

"Bref, la solitude m'aura rendu fort, et la continuité m'aura rendu plein de cette folie impossible à exprimer, plein de cette idée que je n'ai pas le droit de dire, plein de ce mot que celle qui m'ordonna d'écrire le poème m'empêchera de nommer ; elle m'empêchera de le nommer, elle est vraiment malicieuse !"

C'est encore plus tordu, mais ton avis m'intéresse.  ;) On est dans le pur délire (pas le mien, celui du narrateur qui parle à la première personne) ; il faut donc que l'on se dise, à la lecture : "Mais il est complètement cinglé !!"
C'est la raison pour laquelle j'attends que tu me dises ce que tu en penses, ça me fait une lecture en plus, ça me permet de me remettre en question dans mes choix.
Donc je garde l'effet de style "phrase à rallonge" avec un petit coup de jeune : Qu'est-ce que tu en dis ?
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 378
Re : 1 poème par jour
« Réponse #9 le: 30 août 2015 à 21:17:55 »
Salut Alan,
Sympa cette réponse au duel. C'est riche, varié et bien tordu comme j'aime.

Citer
"Bref, la solitude m'aura rendu fort, et la continuité m'aura rendu plein de cette folie impossible à exprimer, plein de cette idée que je n'ai pas le droit de dire, plein de ce mot que celle qui m'ordonna d'écrire le poème m'empêchera de nommer ; elle m'empêchera de le nommer, elle est vraiment malicieuse !"
là je pense que tu peux en faire encore plus, encore plus cinglé  :mrgreen:
(par exemple avec une incise supplémentaire pour décire la folie inexprimable)

Au plaisir,
Rémi
Le paysage de mes jours semble se composer, comme les régions de montagne, de matériaux divers entassés pêle-mêle. J'y rencontre ma nature, déjà composite, formée en parties égales d'instinct et de culture. Çà et là, affleurent les granits de l'inévitable ; partout les éboulements du hasard. M.Your.

Hors ligne Aléa

  • ex Ben.G
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 151
  • Veilleuse de nuit
    • Polygone Portail
Re : 1 poème par jour
« Réponse #10 le: 30 août 2015 à 21:31:12 »
Déjà tu pourrai mettre un point après plus fort, Genre introduction avant de prendre de l'élan.
Et je suis assez d'accord avec Rémi, en fait c'est pas plus lourd parce que tu donnes plus d'éléments de réponse que dans la première version. (par contre niveau écriture c'est niquel pour le coup!!! ) Ah et le 'elle est vraiment malicieuse' je suis pas fan du tout  ca fait plus gamin que taré :mrgreen:
Le style c'est comme le dribble. Quand je regarde Léo Messi, j'apprends à écrire.
- Alain Damasio

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : 1 poème par jour
« Réponse #11 le: 30 août 2015 à 21:44:16 »
Hé ! Ne m'en demandez pas trop non-plus, là !

"Bref, la solitude m'aura rendu fort ; et la continuité m'aura rendu plein de cette folie impossible à exprimer, plein de cette idée que je n'ai pas le droit de dire, perdu parmi les réunions diaboliques que vous m'avez imposées, plein de ce mot que celle qui m'ordonna d'écrire le poème m'empêchera de nommer ; elle m'empêchera de le nommer, que ce défi soit mon tombeau : elle est la reine de cette machination !"

Tu me parles de mettre un point à la place de la virgule, Ben, alors j'ai mis un point-virgule ";"

Bon, j'ai fait un pas de plus vers la folie, Rémi : au prochain pas, on quitte la mise en scène, il n'y aura plus de retour en arrière possible, et je tomberai décidément fou...
C'est l'instant où l'imitation se transforme en vérité...
Ah ! Quelle vie...
Ça y est, je sens déjà que je dérive, c'en est fini de moi...

Ça vous plaît !?
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 378
Re : 1 poème par jour
« Réponse #12 le: 30 août 2015 à 21:49:19 »
J'aime bien !
De plus en plus fou ! Tu n'en reviendras pas.
Cela dit, la répétition est-elle là pour apporter encore plus de folie ?
(et sinon, je confirme que Milla est la reine de cette machination diabolique >:D )
Le paysage de mes jours semble se composer, comme les régions de montagne, de matériaux divers entassés pêle-mêle. J'y rencontre ma nature, déjà composite, formée en parties égales d'instinct et de culture. Çà et là, affleurent les granits de l'inévitable ; partout les éboulements du hasard. M.Your.

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : 1 poème par jour
« Réponse #13 le: 30 août 2015 à 21:53:49 »
Souvent le fou se répète : il a des petites manies, et plus il s'en écarte, plus il dérouille sérieusement. Ainsi, je répète le mot "nommer" car ça renvoie au défi de Milla ; et je répète plein, comme si ça avait un sens logique (tout le monde comprendra que la logique du fou n'est plus la nôtre).
Oui, la répétition a pour vocation à désigner l'obsession.
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Sleepy

  • Calligraphe
  • Messages: 148
Re : 1 poème par jour
« Réponse #14 le: 30 août 2015 à 23:11:18 »
Salut,

Si je peux me permettre un point de détail:
Citer
Bref, la solitude m'aura rendu fort
J'aurais viré le bref, je suis peut être le seul à l'avoir ressentit comme ça mais je l'ai pris comme un  :"bref, je suis en train de me perdre en divagations stériles alors je reviens à l'essentiel" qui me fait penser que ton fou se rend compte qu' il est fou (en fait j'ai l'impression que le bref viens plus de toi auteur que de ton personnage). Je préfèrerais un fou qui s'ignore et pour moi le bref casse cette image.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.021 secondes avec 22 requêtes.