Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 février 2023 à 09:26:22
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » La Cathédrale de Verre

Auteur Sujet: La Cathédrale de Verre  (Lu 6963 fois)

Hors ligne Yöda

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 682
  • Il a une serviette ! Replions-nous !
La Cathédrale de Verre
« le: 23 juin 2015 à 15:44:49 »
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


      Je m’appelle Étienne, et je ne suis pas bien grand.
      Ma maison, c’est une Cathédrale. Une grande Cathédrale, construite d’innombrables jolies bouteilles de verre émeraude.
      Le matin, je suis réveillé par la douce lumière qui s'infiltre par les murs transparents de ma maison. Cela fait presque le même effet que lorsque le soleil traverse les vitraux multicolores des églises. Les dessins scintillants qui se forment sur le sol de ma chambre me semblent être la plus belle chose du monde.
      Parfois, il y a du vent. Un vent léger qui fait s’entrechoquer toutes les bouteilles entre elles. Elles carillonnent alors à l’unisson, murmurant  d’agréables mélodies à mes oreilles.
      Je m’amuse bien souvent à me perdre dans les dédales de la Cathédrale, à faire des grimaces rigolotes à toutes ces bouteilles qui me renvoient le reflet de mon visage.
      Une pièce est pleine de capsules métalliques, je m’en fais de grands colliers sonnants et cliquetants. Je me sers des autres pour les envoyer contre le verre des murs qui me répond en tintant joyeusement.
      Une autre pièce abrite un immense trampoline, souple, un peu rose. Je m’amuse à y sauter, mon rire rebondit dans toute la Cathédrale.

      C’est ainsi que pour la première fois, il se met à pleuvoir dans ma maison. Une toute petite pluie, fine, triste et grise.
      Je me fige soudain sur mon trampoline, muet. Celui-ci disparaît alors en un coup de tonnerre assourdissant, et je me retrouve par terre, seul, perdu dans une flaque d’eau, qui devient une mare, puis un lac, puis un océan. Immense.
      Et moi tout petit dedans.
      Pleurant.
      Les murs de verre grandissent, menaçants, me surplombent de toute leur hauteur. Les bouteilles vibrent, s’entrechoquent, mais cette fois-ci, le son n’est pas plaisant. Il est effrayant.
      Ma maison, habituellement agréable, devient hostile et menaçante. Sombre.
      Je tente de m’en échapper, sans succès. Des pans entiers de murs se détachent et tombent à mes pieds dans un terrible fracas. Des bouts de verre volent en tous sens. Ils m'écorchent, me lacèrent.
      Je me mets à courir. Le plus vite possible, le plus loin possible, mais mes petits pieds ne me permettent pas d’échapper à tous ces bris de verre qui me blessent et qui éclatent à mes oreilles dans un bruit terrible.

      C’est alors que s’ouvre devant moi une autre pièce. Qui, mystérieusement, a l’air d’être à l’abri de la colère de la Cathédrale.
      Je m’y réfugie sans réfléchir.
      Je ferme la porte à clé derrière moi, apeuré. Espérant que cette pièce pourra me protéger.
      Les murs, le sol, le plafond, tous sont tapissés d’innombrables couches de papier. Comme un mille-feuille. Épais, solide. Des silhouettes sombres et inquiétantes y apparaissent parfois en ombre chinoise, la pluie ne cesse de tomber, la Cathédrale fait trembler l’ensemble dans des craquements sinistres, mais la pièce semble résister.
      Je peux alors me relâcher, et pousse un cri tremblant, qui part sculpter le plafond de monts et crevasses ressemblant étrangement aux modulations de ma voix.
      Libéré, je m’effondre à genoux et teinte le sol de mes larmes salées. Je donne naissance à des petites mers où mon esprit fait voguer des petits bateaux et des petites gens souriants.
      Reposé, je m’adosse au mur et m'imprime, les yeux fermés, sur les parois de papier. J'y fais voler des mots, des formes et des couleurs.
      En paix.

      La pluie s’éloigne, les ombres disparaissent, les craquements cessent.
      Le seul son qui me parvient désormais aux oreilles est celui, reposant, d’une musique qui coule tranquillement, comme l’eau claire d’un ruisseau.
      Le soleil revient timidement éclairer mon nid, au travers de ses parois de papier. Intrigué, j’y dessine une porte. Une grande porte arrondie.
      Jolie.
      Et souriante.
      Une jolie porte souriante.
      Que j’ouvre lentement, savourant les fragiles rayons de soleil venant caresser mon visage.
      Leur chaleur me réchauffe le cœur.
      J'esquisse un timide sourire, et je m’aperçois que l’effrayante Cathédrale a disparu. Disparus ces bris de verre, disparus ces cris, disparue cette pluie.
      Ne laissant plus que la douceur du vent, la lumière, et cette petite musique claire…
« Modifié: 24 février 2016 à 21:35:41 par Yöda »
Damn

Hors ligne Oussri

  • Aède
  • Messages: 209
Re : La Cathédrale de Verre
« Réponse #1 le: 23 juin 2015 à 17:33:31 »
Salut Yöda !

Citer
Le matin, je suis réveillé par la douce lumière qui traverse lentement les murs transparents de ma maison. Cela fait presque le même effet que lorsque le soleil traverse les vitraux multicolores des églises. Les dessins de lumière qui se forment sur les murs de ma chambre me semblent être la plus belle chose du monde.
Répétition de lumière et traverse

Citer
faisant des grimaces rigolotes à toutes ces bouteilles qui me renvoient en reflet l’image de mon visage.
La fin est lourde. Un reflet est déjà une image.

Citer
me surplombants de toute leur hauteur.
surplombant

Citer
de monts et crevasses ressemblants étrangement aux modulations de ma voix.
ressemblant

Citer
des petits gens souriants.
Petites. Quand l'adjectif précède immédiatement le nom gens, il se met au féminin ;)

Voilà pour les coquilles ^^
Le style est assez fluide mais je trouve que tu utilises trop souvent "et". Ça m'a coupée plusieurs fois dans la lecture. L'histoire en elle-même est jolie, bien que je ne vois pas où tu veux en venir avec ton texte : Qui est le narrateur ? Où est-il ? Que s'est-il passé dans cette Cathédrale ? Je comprends que ce soit abstrait mais le fond du texte, je n'arrive pas à le saisir. Si tu pouvais m'éclairer, ce serait cool ;D

Au plaisir !
"Chat du Cheshire, quand je recommence à t'oublier, c'est toujours le souvenir de ton sourire qui disparaît en dernier." Gage

Hors ligne Yöda

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 682
  • Il a une serviette ! Replions-nous !
Re : La Cathédrale de Verre
« Réponse #2 le: 23 juin 2015 à 21:33:58 »
Salut Oussri !
Merci beaucoup pour ta lecture et tes remarques  ^^
J'ai corrigé mes affreuses fautes, viré les répétitions et enlevé une bonne partie de mes "et". C'est vrai que je les aime bien ceux-là  :mrgreen:

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


Merci encore pour ton passage !
« Modifié: 25 septembre 2015 à 18:20:41 par Yöda »
Damn

Hors ligne poisson flou

  • Scribe
  • Messages: 96
Re : La Cathédrale de Verre
« Réponse #3 le: 24 juin 2015 à 00:56:59 »
J'ai beaucoup aimé ce texte, emballé dés le départ par le côté "son et lumière", puis une crise, puis un final apaisé qui tinte à mes oreilles de lecteurs. Tout n'est pas expliqué au lecteur et d'ailleurs n'a peut être pas besoin de l'être, mais le style très maîtrisé et vraiment agréable donne envie au dit lecteur de garder les sensations en lui et d'échafauder ses propres hypothèses.

Hors ligne Yöda

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 682
  • Il a une serviette ! Replions-nous !
Re : La Cathédrale de Verre
« Réponse #4 le: 24 juin 2015 à 14:30:06 »
Salut poisson flou !

Merci d'avoir lu et apprécié ! Ton commentaire me fait chaud au cœur  ^^
Damn

Hors ligne EthanB

  • Tabellion
  • Messages: 31
Re : La Cathédrale de Verre
« Réponse #5 le: 24 juin 2015 à 18:50:20 »
J'ai bien aimé, c'est poétique et joliment écris.

"Une autre pièce abrite un immense trampoline, souple, un peu rose. Je m’amuse à y sauter, mon rire rebondit dans toute la Cathédrale."

Ma phrase préféré du texte !

Par contre, à un moment tu dis que ça devient un Lac puis un Océan, qu'il essaye de s'en échapper...puis qu'il se met à courir. Comment tu explique que le mec court si il flotte dans un océan ? Ou était-ce juste une image qu'il ne fallait pas matérialisé ?

Hors ligne Yöda

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 682
  • Il a une serviette ! Replions-nous !
Re : La Cathédrale de Verre
« Réponse #6 le: 02 juillet 2015 à 17:07:41 »
J'ai bien aimé, c'est poétique et joliment écris.
Merci beaucoup !  ^^

Par contre, à un moment tu dis que ça devient un Lac puis un Océan, qu'il essaye de s'en échapper...puis qu'il se met à courir. Comment tu explique que le mec court si il flotte dans un océan ? Ou était-ce juste une image qu'il ne fallait pas matérialisé ?
Très bonne remarque ! En fait, dans ma tête, l'étendue d'eau grandit mais seulement en surface, la profondeur reste minime et permet donc de courir  :mrgreen:
Damn

Hors ligne Milla

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 061
  • Linotte éparpillée
    • mon site
Re : La Cathédrale de Verre
« Réponse #7 le: 02 juillet 2015 à 23:14:51 »
Salut Yoda !

au fil de la lecture...
Citer
Une grande Cathédrale, construite d’innombrables jolies bouteilles de verre vertes.
      Le matin, je suis réveillé par la douce lumière qui s'infiltre lentement par les murs transparents de ma maison.
alors l'effet pleins d'adjectifs sur la première phrase marche bien, ça fait passer ce que tu veux je pense. par contre, sur la phrase suivante on digère mal que trois groupes marchent avec une précision parce que tu viens de mettre un gros truc avant et là du coup, je pense qu'il faut pas dépasser deux groupes avec une précisions. donc à mon avis il faut enlever un des trois trucs en gras et hop, fluidité impeccable. Ceci dit c'est juste mon ressenti de psychopathe hein... :D

Citer
Les dessins scintillants qui se forment sur les murs de ma chambre me semblent être la plus belle chose du monde.
si les murs sont transparents (enfin en bouteilles de bières) la lumière devrait pas projeter de dessins dessus si ? plutôt sur le sol ?

Citer
      Je m’amuse bien souvent à me perdre dans les dédales de la Cathédrale, faisant des grimaces rigolotes à toutes ces bouteilles qui me renvoient le reflet de mon visage.
ce participe présent est lourd
par ailleurs les bouteilles font pas trop miroir, dans le sens où c'est épais, arrondi et étroit donc pas sur qu'on puisse voir son reflet dans un mur de bouteilles vertes :\?

Citer
Je me sers des autres pour envoyer contre le verre des murs qui me répondent en tintant joyeusement.
les envoyer
répond (c'est le verre des murs, pas les murs ici, non ?)

Citer
C’est ainsi que pour la première fois,
je vois pas le lien de cause à effet qu'il devrait y avoir du fait du "c'est ainsi" :\?
"c'est ici" peut-être ??

Citer
Je me fige alors sur mon trampoline, muet. Celui-ci disparaît alors en un coup de tonnerre assourdissant, et je me retrouve par terre,
double alors

Citer
Les murs de verre grandissent, menaçants, me surplombant de toute leur hauteur.
ce participe présent alourdit, pourquoi pas un présent ?

Citer
Des bouts de verre volent en tous sens, me mordant, me griffant.
je trouve pas mordant et griffant super adaptés... lacérant et synonymes ?

Citer
Espérant que cette pièce sera suffisante pour me protéger.
la façon de dire est bancale

Citer
Je peux alors me relâcher, et pousse un cri tremblant, qui part sculpter le plafond de monts et crevasses ressemblant étrangement aux modulations de ma voix.
      Libéré, je m’effondre à genoux, teintant le sol de mes larmes salées, formant des petites mers où mon esprit fait voguer des petits bateaux et des petites gens souriants.
alors clairement, tu as un excès d'adjectifs basé sur des verbes en ant(e)(s) et de participe présent. ça gêne bcp la fluidité de ton texte à mon sens.

hop là, tout lu.
Bon, sur la forme, je pense que tu as un peu trop de participes présents, d'adjectifs en ant(e)(s) et d'adverbes en ement,  et que ça alourdit le style. Par ailleurs les images m'ont parfois parues un peu loin du truc qui se passait, trop décalées, du coup au lieu de m'aider à visualiser ça me sortait du texte vers autre chose.
pour le fond scénaristique, ce qui m'ennuie c'est que la cathé semble être l'habitat du narrateur, et c'est un peu étrange qu'à la fin ça ne le choque pas du tout que tout soit détruit. Ya un gros côté métaphorique, mais ce n'est pas super clair. l'alcool qui structure tout et qui finalement n'est aps une structure viable ok, amis le trampoline rose ??? :\? Le refuge dans les livres, l'écriture et la capacité d'ouvrir la porte pour sortir de tout cela ? je tatonne quoi...

au plaisir !

Milla


Hors ligne Yöda

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 682
  • Il a une serviette ! Replions-nous !
Re : La Cathédrale de Verre
« Réponse #8 le: 25 septembre 2015 à 18:17:30 »
Salut Milla !  :)

Tout d'abord, toutes mes excuses pour cette réponse vraiment  trèèèèèèèèès tardive...  :-[ J'ai été bien occupée ces derniers mois, mais me revoilà !

J'ai pris en compte toutes tes remarques, qui étaient ma foi très justes !

alors l'effet pleins d'adjectifs sur la première phrase marche bien, ça fait passer ce que tu veux je pense. par contre, sur la phrase suivante on digère mal que trois groupes marchent avec une précision parce que tu viens de mettre un gros truc avant et là du coup, je pense qu'il faut pas dépasser deux groupes avec une précisions. donc à mon avis il faut enlever un des trois trucs en gras et hop, fluidité impeccable. Ceci dit c'est juste mon ressenti de psychopathe hein... :D
Les ressentis de psychopathes sont généralement de bons ressentis !  :mrgreen: Hop, j'enlève !

si les murs sont transparents (enfin en bouteilles de bières) la lumière devrait pas projeter de dessins dessus si ? plutôt sur le sol ?
C'est pas faux  :neutre:

par ailleurs les bouteilles font pas trop miroir, dans le sens où c'est épais, arrondi et étroit donc pas sur qu'on puisse voir son reflet dans un mur de bouteilles vertes :\?
Avec la bonne lumière, si, c'est jouable  :mrgreen:

je vois pas le lien de cause à effet qu'il devrait y avoir du fait du "c'est ainsi" :\?
Et bien c'était juste pour dire que c'était de "cette manière", "suite à cette scène", que la pluie arrive. Il y a cause à effet, même si ce n'est pas forcément visible dans le texte. Après, si ça dérange de trop, je peux reformuler  ^^

alors clairement, tu as un excès d'adjectifs basé sur des verbes en ant(e)(s) et de participe présent. ça gêne bcp la fluidité de ton texte à mon sens.
Après relecture, je me demande comment je n'ai pas remarqué ça moi-même. C'est fou ce qu'il y en a !  >< Du coup, j'ai nettoyé tout ça, j'espère que ça sera plus léger et plus fluide.

pour le fond scénaristique, ce qui m'ennuie c'est que la cathé semble être l'habitat du narrateur, et c'est un peu étrange qu'à la fin ça ne le choque pas du tout que tout soit détruit.
À la fin, son habitat est effectivement détruit, mais, qui sait, peut-être qu'une maison plus accueillante l'attend pas très loin ^^ Pis pour moi, y a que la Cathédrale qui a disparu, pas la pièce dans laquelle le narrateur s'est réfugié. Il ouvre la porte et découvre que le reste a disparu.

Ya un gros côté métaphorique, mais ce n'est pas super clair. l'alcool qui structure tout et qui finalement n'est aps une structure viable ok, amis le trampoline rose ??? :\? Le refuge dans les livres, l'écriture et la capacité d'ouvrir la porte pour sortir de tout cela ? je tatonne quoi...
Je t'avouerai que je n'ai moi-même pas encore compris toutes les images.  :-¬? Certaines se sont tout simplement imposées, et sans forcément les comprendre, je sais qu'elles ont leur place ici. Le trampoline rose peut effectivement paraître incongru, mais il est très important. (EthanB a eu l'air de l'apprécier, c'est donc une simple question de point de vue j'imagine :mrgreen:)
Après, je ne pense pas qu'il faille absolument essayer d'en retirer un sens précis. Je voulais surtout exprimer un ressenti, et non pas une histoire. Mais si ça avait été le cas, effectivement, un peu plus de clarté n'aurait pas fait de mal !  :mrgreen:
Bref, c'était simplement un essai, et je suis désolée que tu soies resté sur ta faim  :)

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de lire, et surtout d'avoir pris le temps de commenter ! Les compliments font toujours chaud au coeur mais ce genre de commentaire fait avancer, et c'est tout aussi agréable ^^


au plaisir !
Pareillement !
Damn

Hors ligne Georges Cloné

  • Calliopéen
  • Messages: 474
Re : La Cathédrale de Verre
« Réponse #9 le: 25 septembre 2015 à 18:35:50 »
J'ai tout lu et rien compru,
mais c'est pas grave, je comprends jamais rien... :'(

Mais si, c'est chouette à lire.  Les copains ont bien relevé les fautes et machins bizarres, donc rien à ajouter pour moi.

Si : bravo !
Blue Mountain, Moka Sidamo, Maragogype...

What else ?

Hors ligne Gabriel

  • Tabellion
  • Messages: 29
Re : La Cathédrale de Verre
« Réponse #10 le: 25 septembre 2015 à 20:37:21 »
Salut,
J'ai pris un réel plaisir à lire ton texte, de belles images et de l'imaginaire. Par contre, je suis un peu resté sur "ma fin" car je m'attendais (bêtement ^^) à une "révélation" à la fin, du genre, ce petit personnage est un insecte coincé dans je ne sais quelle fabrique de bouteilles, enfin une fin qui viendrait éclairer ce lieu et nous surprendre. Donc un peu "déçu" sur ce point, pour autant, histoire très plaisante et un style agréable. bravo. Bien à toi.  ;)
« Modifié: 25 septembre 2015 à 22:56:29 par Gabriel »

Hors ligne Yöda

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 682
  • Il a une serviette ! Replions-nous !
Re : La Cathédrale de Verre
« Réponse #11 le: 25 septembre 2015 à 21:10:09 »
J'ai tout lu et rien compru,
mais c'est pas grave, je comprends jamais rien... :'(
Héhé, comme je le disais à MillaNox, moi non plus je n'ai pas encore saisi toutes les significations que ça peut avoir  :-¬?

Mais merci de ton passage, et d'avoir trouvé ça chouette à lire !


Salut,
Par contre, je suis un peu resté sur ma fin car je m'attendais (bêtement ^^) à une "révélation" à la fin, du genre, ce petit personnage est un insecte coincé dans je ne sais quelle fabrique de bouteilles, enfin une fin qui viendrait éclairer ce lieu et nous surprendre.
Oh, ça ferait une chouette chute ! Ça vaudrait peut-être le coup que j'en écrives une version différente avec une fin dans ce genre ^^ Mais pour cette nouvelle, je ne voulais pas vraiment raconter une histoire, comme je l'ai dit, mais bien transmettre un ressenti. Désolée de t'avoir laissé sur ta faim, du coup  ^^ Je suis quand même contente que tu aies apprécié malgré cela ! Ça fait plaisir !

Merci de ton passage !  :)
Damn

Hors ligne Edma

  • Aède
  • Messages: 208
Re : La Cathédrale de Verre
« Réponse #12 le: 25 septembre 2015 à 21:48:29 »
Salut,

J'ai adoré ton texte. C'est beau, même si parfois un peu lourd dans les tournures de phrases. Mais après, cela varie en fonction du lecteur.

J'ai une petite question..Fais-tu référence à la cathédrale St Étienne de Metz ? Cela expliquerait beaucoup de choses quant à ton texte. Le titre m'a immédiatement fait penser à elle...Dis-moi si je me trompe ! ;)

En tout cas, je suis impatience de découvrir un de tes prochains textes!

Hors ligne Yöda

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 682
  • Il a une serviette ! Replions-nous !
Re : La Cathédrale de Verre
« Réponse #13 le: 26 septembre 2015 à 11:51:59 »
Salut !

Merci, Edma, pour ton retour sympathique !  ^^

Et non, je ne fais pas référence à la Cathédrale de Metz. Je crois bien que je n'y ai jamais mis les pieds...  :mrgreen: Mais si cela t'as permis d'expliquer des choses de mon texte, c'est plutôt cool. Ça veut dire que chacun y voit ce qu'il veut, et c'est bien chouette  ^^

En tout cas, je suis impatience de découvrir un de tes prochains textes!
Là, je bosse sur un texte long, donc je pense ne rien poster pendant un bon moment. 'fin qui sait... Si tu veux, j'ai posté deux autres nouvelles, mais elles ne sont pas du tout dans le même genre !  :mrgreen:

À la revoyure, et merci encore !  :D
Damn

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 010
  • Championne de fautes de frappe
Re : La Cathédrale de Verre
« Réponse #14 le: 21 février 2016 à 18:24:05 »
Citer
Je donne naissance à des petites mers où mon esprit fait voguer des petits bateaux et des petites gens souriants.
Elle a l'air voulue, mais je suis pas fan de la répétition de petit

Hey, je crois que c'est le premier texte que je lis de toi, Yöda ?
Je le remonte dans le cadre du Défi lecture du MDE 2016 ^^

Sauf qu'en fait, j'ai lu les commentaires et MillaNox a déjà exprimé tout ce que je me suis dit en lisant ton texte, donc je vais juste la plussoyer :
Citation de: MillaNox
Bon, sur la forme, je pense que tu as un peu trop de participes présents, d'adjectifs en ant(e)(s) et d'adverbes en ement,  et que ça alourdit le style. Par ailleurs les images m'ont parfois parues un peu loin du truc qui se passait, trop décalées, du coup au lieu de m'aider à visualiser ça me sortait du texte vers autre chose.
pour le fond scénaristique, ce qui m'ennuie c'est que la cathé semble être l'habitat du narrateur, et c'est un peu étrange qu'à la fin ça ne le choque pas du tout que tout soit détruit. Ya un gros côté métaphorique, mais ce n'est pas super clair.
J'ai bien aimé le côté inventif et absurde, mais il m'a manqué... quelque chose. Soit un double sens un peu plus net, soit davantage d'enrobage au niveau de l'ambiance pour pouvoir accepter un texte qui n'aurait pas de sens (tu sais, ces textes dont on se dit "en fait y a rien à comprendre mais ça m'a bercée"). Je trouve que ta nouvelle se situe encore un peu entre les deux, ce qui m'a empêchée de bien entrer dedans.
Mais elle se lit facilement et j'aime bien l'inventivité que tu y déploies :) J'en suis juste ressortie un peu déçue parce que j'ai eu l'impression que ça avait du potentiel mais que tu n'en tirais pas tout ton parti...

 :mafio: Merci pour ce texte !
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.021 secondes avec 22 requêtes.