Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

10 avril 2020 à 00:56:35
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'antichambre de l'édition » Pourquoi se faire publier ?

Auteur Sujet: Pourquoi se faire publier ?  (Lu 10443 fois)

Anlor

  • Invité
Re : Re : Pourquoi se faire publier ?
« Réponse #60 le: 19 mars 2013 à 00:49:47 »
Juste une chose Anlor ... Tu écris que tu étudies pour devenir éditrice. Bravo. Mais tu sais très bien que ta structure de départ ne sera pas celle d'un Gallimard. Et éditrice dans le sens où tu l'entends, il te faudra aussi rémunérer tes auteurs. Quid de l'à-valoir ? Comment feras-tu ? Et en plus tu auras ta famille, il te faudra manger ... As-tu déjà songé au fait qu'une Entreprise, pour se développer, doit croître ? Là encore, comment ? Ce n'est pas, selon mon sentiment, une affaire d'un ou deux ans avec un statut de microentreprise.

Enfin, sur l'objectivité: comment sauras-tu si ceux que tu retiendras pour être édités seront des succès commerciaux. Tout ça, ça fait beaucoup de choses, non ?

Même à 60 ans, on n'a pas toujours des réponses à apporter à ces questions, alors ne t'en fais pas ... vas-y et fonce !
 :calin:
Ben je m'attends à avoir de quoi faire vivre à peu près une structure, quitte à avoir un autre travail à côté ; et pour la famille, j'en suis loin. Je me fous un peu de savoir si un livre sera un succès commercial, ça, c'est l'affaire des gros. Si jamais je me retrouve dans/à la tête d'une petite structure je veux publier des livres qui m'intéressent et qui ont une raison d'être. En gros, je veux faire comme la plupart des petits éditeurs qui vivent essentiellement des subventions, qui galèrent, mais qui sont passionnés.
ça vous va comme réponse ? Je justifie mon point de vue, là ?
 |-|
« Modifié: 08 avril 2013 à 14:28:52 par Anlor »

Hors ligne Ned Leztneik

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 986
  • Ressentir ou jouer ? C'est vous qui voyez !
    • La page de Ned
Re : Pourquoi se faire publier ?
« Réponse #61 le: 19 mars 2013 à 01:08:41 »
Ne te fâche pas, je ne te demandais pas de te justifier . Mais un mot sur la passion ... J'ai pratiqué passionnément une activité prenante, porteuse de valeurs humaines, pendant plus de quatre décennies. Une passion dont j'avais même fait une occupation, un temps, pour finalement en arriver à me demander un jour si je n'étais passé à côté de choses plus importantes. Ce jour-là, j'ai commencé à écrire ... comme quoi ! Mais poser la question pour savoir si écrire consisterait à donner ce qu'il n'a pas été possible de donner auparavant est un autre débat. Inutile de s'égarer et restons dans le thême du topic.

 
« Modifié: 19 mars 2013 à 01:20:55 par Ned Leztneik »
Il est dit parfois que toutes les guerres ne sont que des guerres de religion. Alors dites-moi le nom de ce Dieu qui les autorise à tuer l'amour. (apologue d'Alegranza)
----------
http://www.facebook.com/NedLeztneik

Hors ligne soline

  • Tabellion
  • Messages: 39
Re : Pourquoi se faire publier ?
« Réponse #62 le: 19 mars 2013 à 07:26:34 »
ahaha les Francais aiment debattre, j'adore, et ici si loin, ca me maaaaaanque!!

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 11 079
  • Championne de fautes de frappe
Re : Re : Pourquoi se faire publier ?
« Réponse #63 le: 19 mars 2013 à 10:08:40 »
ahaha les Francais aiment debattre, j'adore, et ici si loin, ca me maaaaaanque!!
Disons que sur les questions "je considère que..." on peut écrire des pages et des pages, et c'est intéressant de voir les façons des autres de concevoir le truc.

Par contre, sur le "la vraie édition c'est que pour des structures à la Gallimard", y a une bonne part d'idée reçue erronée, c'est pas le même genre de débat ;)

Ne te fâche pas, je ne te demandais pas de te justifier . Mais un mot sur la passion ... J'ai pratiqué passionnément une activité prenante, porteuse de valeurs humaines, pendant plus de quatre décennies. Une passion dont j'avais même fait une occupation, un temps, pour finalement en arriver à me demander un jour si je n'étais passé à côté de choses plus importantes. Ce jour-là, j'ai commencé à écrire ... comme quoi ! Mais poser la question pour savoir si écrire consisterait à donner ce qu'il n'a pas été possible de donner auparavant est un autre débat. Inutile de s'égarer et restons dans le thême du topic.

 
Non mais Ned, visiblement tu as eu une mauvaise expérience qui t'a blasé, mais on peut pas nier qu'il existe des petites maisons d'édition, où souvent les gens qui s'en occupent ont un autre travail à côté, les membres du comité de lecture sont des bénévoles, etc ; et ils visent la qualité. (et les auteurs sont rémunérés normalement, c'est de la vraie édition je veux dire). Je sais pas, Griffe d'Encre, Voyel, tous ça c'est des petites structures. Ça m'étonnerait qu'ils vivent de ce qu'ils font à 100%, mais c'est des vraies maisons d'édition (pas de l'auto édition ou du compte d'auteur), il y a un vrai travail éditorial derrière.
Et y a aussi toutes les moyennes structures, Mnémos et compagnie.
Je m'y connais forcément moins qu'Anlor, mais j'ai l'impression qu'il y a un énorme "mythe" de l'édition, parce qu'on ne voit souvent que les monstres, et on se dit que le reste n'existe pas...
D'ailleurs, comme je disais, je connais quelqu'un qui, sans réseau de relations, a été pris chez Casterman, et une autre personne qui est en négociations avec Gallimard (eh oui, même eux !), dans le même cas de figure ; donc c'est pas non plus le rempart absolument imprenable qu'on présente parfois...
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Ned Leztneik

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 986
  • Ressentir ou jouer ? C'est vous qui voyez !
    • La page de Ned
Re : Pourquoi se faire publier ?
« Réponse #64 le: 19 mars 2013 à 10:33:36 »
Tu sais Milora, plus de 40 ans à vivre une passion (rien à voir avec l'édition ...) pour apprendre à connaître un peu les viscicitudes de la nature humaine, il y a de quoi être blasé, encore que je sois devenu plutôt fataliste ... et je ne nie aucunement les petites structures. Je sais aussi que c'est un travail de toute une vie pour maintenir une structure "petite". J'ai un cas dans la famille, et je sais que ce n'est pas évident du tout. Mais cela repose la question de départ, pourquoi être édité: pour être lu, bien entendu, en partageant des idées avec les lecteurs qui te feront l'honneur de s'intéresser à toi, et par conséquent, pour aller vers eux, une promotion de l'oeuvre s'imposera.  Mais ce n'est pas précisément facile pour ces petites structures.

Dans le cas de mon bouquin, je vise le public hispanophone, et cela pour une raison précise: s'il est édité ultérieurement là-bas, je reverserai une partie des droits à l'assos d'aide aux victimes du 11m.
« Modifié: 19 mars 2013 à 10:55:06 par Ned Leztneik »
Il est dit parfois que toutes les guerres ne sont que des guerres de religion. Alors dites-moi le nom de ce Dieu qui les autorise à tuer l'amour. (apologue d'Alegranza)
----------
http://www.facebook.com/NedLeztneik

Hors ligne LeBossu

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 353
Re : Pourquoi se faire publier ?
« Réponse #65 le: 08 avril 2013 à 14:24:29 »
Quand on est publié, on ne sait jamais par qui on peut être lu et ce que ça peut apporter dans une vie.
En pleine lecture du livre écrit par N. Kampusch sur sa captivité, je tombe sur ce passage que je copie ici :

Citer
Ce sont les livres qui m’aidèrent le plus à lutter contre l’ennui et la folie. Le premier que le ravisseur m’apporta était La Salle de classe volante d’Erich Kästner. Il fut suivi d’une volée de classiques – La Case de l’Oncle Tom, Robinson Crusoé, Tom Sawyer, Alice au pays des merveilles, Le Livre de la Jungle, L’Île au trésor et Les Compagnons du Kon-Tiki. Je dévorai les Albums de Mickey, les aventures de Donald Duck, de ses trois neveux, de son oncle Picsou, l’avare, et de l’ingénieux Géo Trouvetou. Plus tard, je lui demandai des Agatha Christie, dont je connaissais les livres pour les avoir vus chez ma mère, et lus des piles entières de romans policiers– par exemple les aventures de Jerry Cotton – et de science-fiction. Les romans me catapultaient dans un autre monde, ils me captivaient tellement que j’oubliais pour longtemps où je me trouvais. C’est pour cette raison que la lecture devint pour moi une question de survie. Alors qu’avec la télévision et la radio, je parvenais à faire entrer dans mon cachot l’illusion de la société, les livres, eux, me permettaient de m’en échapper par la pensée pendant des heures.
Et alors ?

Anlor

  • Invité
Re : Pourquoi se faire publier ?
« Réponse #66 le: 25 avril 2013 à 23:54:45 »
Eh, euh, les copains, pour éclairer mon point de vu et vous montrer que les "vrais" éditeurs, c'est des gens passionnés, je vous copie la présentation d'une petit maison de livres jeunesse, Zoom éditions :

Citer
Zoom est une petite maison d'édition fondée dans l'exaltation le 2 novembre 2001 par Claudine Furlano et moi-même. Son objectif était simple: faire des livres pour le plaisir et pour faire plaisir.

La joyeuse et naïve insouciance qui nous portait alors s'est naturellement émoussée depuis face aux difficultés rencontrées lors de l'élaboration, la production et la commercialisation de notre catalogue. De notre point de vue, à l'époque, tout semblait facile. On associait un(e) auteur(e) et un(e) illustrateur(trice) à un projet de livre, on concevait la maquette, on faisait imprimer et on confiait le produit fini aux bons soins d'un diffuseur qui se chargeait de défendre et de promouvoir notre création auprès de nos partenaires naturels, les libraires. Finalement, le produit des ventes financerait le développement du catalogue. Quoi de plus simple?

En réalité, le terrain se révéla autrement plus accidenté. Le chemin emprunté par Zoom a connu des circonvolutions inattendues qui frolèrent parfois le précipice, ou la panne sèche. Malgré tout, et pour entretenir la métaphore, on a jusqu'à présent toujours réussi à retrouver du carburant. C'est précisément cet aspect du métier qui devient le plus insolite: les ressources insoupçonnées que l'on peut déployer pour continuer d'exister. Cependant, nous avons désormais à notre disposition un éventail détaillé des embûches susceptibles de se rencontrer à chaque étape de la production d'un livre. Ça ne nous a sans doute pas rendu plus prudents mais beaucoup plus mesurés et circonspects dans nos attentes et nos ambitions. Editer, c'est un peu comme entretenir une danseuse de Music Hall, ça coûte cher, c'est très inconstant et ça ne rapporte rien. Mais le bénéfice réside dans le plaisir intense qu'on peut ressentir quand on ouvre fébrilement les caisses fraîchement livrées par l'imprimeur et qu'on découvre le nouveau bébé exhalant encore les odeurs d'encre et de colle; plaisir qui se perpétue quand on trouve son livre dans les rayonnages d'une librairie; enfin, plaisir suprême, quand, parmi la multitude d'exposants présents sur les salons du livre, un enfant se saisit d'un de nos bouquins en disant à ses parents:"c'est çui-là qu'j'veux!"

Rien que pour ça, mais aussi pour d'autres petits bonheurs, notre volonté ne s'est pas émoussée. Et même si éditer n'est vraiment pas une sinécure, on espère pouvoir le faire encore le plus longtemps possible et contribuer humblement à faire éclore de nouveaux talents.

Nicolas Lefrançois
« Modifié: 26 avril 2013 à 13:15:22 par Anlor »

Hors ligne LeBossu

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 353
Re : Pourquoi se faire publier ?
« Réponse #67 le: 26 avril 2013 à 13:09:32 »
Venant d'un éditeur, ça fait chaud au cœur de voir que le même plaisir peut continuer à être partagé des deux côtés de la barrière. Les lecteurs (nous… ) ont bien de la chance. ^^
Et alors ?

Hors ligne Miromensil

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 278
  • Mon nu mental
    • Mimerions
Re : Pourquoi se faire publier ?
« Réponse #68 le: 21 février 2020 à 10:26:04 »
Citer
Pourquoi se faire publier ?
Pour se faire peur.

(NB à moi-même : lire tous les posts de ce fil et étoffer ma réponse)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.028 secondes avec 22 requêtes.