Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

26 février 2020 à 22:59:15

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Aube, Ben.G, Claudius) » Pas encore de titre.

Auteur Sujet: Pas encore de titre.  (Lu 1108 fois)

adrien709

  • Invité
Pas encore de titre.
« le: 13 octobre 2012 à 08:47:55 »
J'évacue mes plus profonds sentiments
quand mes pas me mènent près de cet étang,
tout en me baladant sur ce doux rivage
les vagues forment ton incroyable visage.

Mon coeur n'est plus qu'un champs de bataille
où règne une grande mais belle médaille
sur laquelle est inscrit pour la vie ton nom
et accompagné d'un son de violon.

Mon cerveau fait une hémorragie d'amour,
mais s'effondrera comme les deux tours
car ce n'est en aucun cas réciproque
comme rarement dans notre époque.

Jon Ho

  • Invité
Re : Pas encore de titre.
« Réponse #1 le: 13 octobre 2012 à 09:02:59 »
Hello

Je trouve que tes poèmes s'améliorent au fil du temps même s'il y a encore quelques hésitations.
et accompagné d'un son de violon. : J'aurais pas mis le " et ".
Il faudrait que tu arrives à choper le lecteur et à lui foutre la tête profondément dans cet étang, que les sons de violons se transforment en une suite de notes saturées...
Tu survoles sans lâcher de bombe comme un appareil de reconnaissance.
Quand tu seras prêt à balancer ton napalm, tes écrits gagneront en puissance.
Je te souhaite d'y arriver.

Au plaisir, et avec toutes mes excuses pour avoir parfois été un peu désagréable.

adrien709

  • Invité
Re : Pas encore de titre.
« Réponse #2 le: 13 octobre 2012 à 09:24:16 »
Bonjour, j'en prends bien note. Merci de m'avoir donné ton avis.
C'est tout oublié concernant la dernière fois.

Anlor

  • Invité
Re : Pas encore de titre.
« Réponse #3 le: 13 octobre 2012 à 23:17:38 »
Ouaip, y a du mieux Adrien  ^^ . C'est encore balourd par endroits, mais clairement mieux.

Dans le détail :
J'évacue mes plus profonds sentiments
quand mes pas me mènent près de cet étang,
tout en me baladant sur ce doux rivage
les vagues forment ton incroyable visage.
d'une façon générale, je suis pas fan des vers rimés, et là ça fait franchement artificiel. M'enfin, c'est ton choix.
- problème de syntaxe avec ce "tout en me baladant", on attendrait que le verbe suivant ait le même sujet que ton gérondif (enfin, je crois, faudrait vérifier)
- des vagues dans un étang ? hum, à moins d'un vent très très violent  ???

Mon coeur n'est plus qu'un champs de bataille
où règne une grande mais belle médaille
sur laquelle est inscrit pour la vie ton nom
et accompagné d'un son de violon.
- le règne de la médaille, j'arrive pas à me représenter un truc pareil ; même si je vois bien que tu as voulu filer la métaphore...
- le son du violon, euh, non. ça fait film à l'eau de rose version petit budget (on voulait jouer l'air de Roméo et Juliette mais on n'avait qu'André Rieu sous la main)

Mon cerveau fait une hémorragie d'amour,
mais s'effondrera comme les deux tours
car ce n'est en aucun cas réciproque
comme rarement dans notre époque.
-j'aime bien l'hémorragie d'amour
- j'aime beaucoup moins les deux tours ; je trouve que ça n'a pas vraiment ça place dans une lamentation amoureuse autour d'un étang
- j'ai l'impression que tu fais un contresens dans tes deux derniers vers : là, tu dis que c'est rarement "pas réciproque" alors que ton idée est plutôt que c'est rarement réciproque, non ?
(et c'était pas forcément plus réciproque "avant", mais on forçait un peu plus les gens)

Voilà, au zizir !

pehache

  • Invité
Re : Pas encore de titre.
« Réponse #4 le: 14 octobre 2012 à 08:23:00 »
Essaye des structures de rimes de type abba ou abab, car, ici, on n'entend (aa bb) que tes rimes.

Hors ligne Skrill

  • Tabellion
  • Messages: 21
Re : Pas encore de titre.
« Réponse #5 le: 14 octobre 2012 à 16:38:41 »
Le poème est court, mais plutôt pas mal. J'aime bien l'idée qui dégage du poème qui est d'ailleurs beau je trouve. Au dernier vers de la dernière strophe "et accompagné d'un son de violon." tu devrais rajouter un adjectif comme par exemple "et accompagné d'un mélodieux son de violon." pour que le vers fasse la même taille que les autres ;) Tu devrais trouver un titre aussi, ça donne plus envie de lire!
"La lueur dans nos yeux s’est éteinte aussitôt que l’espérance a disparu, pour laisser se propager la crainte que la liberté nous n’aurons jamais plus. "

adrien709

  • Invité
Re : Pas encore de titre.
« Réponse #6 le: 14 octobre 2012 à 17:43:44 »
Je vous remercie tous pour vos précieux avis.

Hors ligne Dot Quote

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 499
  • Grabugeur limbique
    • Rémy Revel - Expérience Scriptive
Re : Pas encore de titre.
« Réponse #7 le: 14 octobre 2012 à 18:27:19 »
Bon, j'espère que tu ne le prendras pas mal, Adrien409, mais je suis pas fan.

C'est pas mauvais, c'est pas nul, mais je sais pas, y'a rien de percutant je trouve.
Genre j'aurais plus vu un visage doux qu'incroyable, même si un rivage le serait encore moins...
Et que viennent foutre les deux tours dans un poème d'amour x) ?
Quant au thème, justement... bin ok, l'amour est toujours justifié, il faudra toujours raconter son histoire pour ne pas l'oublier, mais du coup je ne m'étonne pas qu'on finisse par ne plus trouver de titre original pour le nommer...

Voilou...
expérience scriptive

"Parce que la vérité
ne ressemble à rien,
tu me ferais marcher
sur les mains.
Si tu me demandais
de croire en demain,
je me retournerais
contre mon destin."
- Pierre Garand

Hors ligne Hément

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 130
    • Omphalos
Re : Pas encore de titre.
« Réponse #8 le: 14 octobre 2012 à 20:38:37 »
Je rejoins un peu l'avis de Dot Quote. Je trouve la thématique de l'amour extrêmement complexe parce que déjà mainte fois vu et revu. Ce n'est pas un mal en soi et je ne suis pas pour l'originalité du thème à tout prix, simplement, ça rajoute un peu de la difficulté quand on s'adresse à des lecteurs qui ont forcément lu des poèmes géniaux sur cette thématique.

Il me semble que l'un des problèmes ici c'est la dictature de la rime ; elle rend naïf le propos, elle le rend poussif. Par ailleurs, elle ne sert pas vraiment le fond ; elle est là simplement comme une forme intégrée, acceptée, mais pas prise comme potentialité (si je peux m'exprimer comme un vieux con). Je trouve que, du coup, ça rend l'ensemble très stéréotypé, assez peu singulier, agaçant presque dans le ressassement de formules tellement utilisées qu'elles donnent un peu l'impression d'accroches publicitaires.

Peut-être faudrait-il tenter d'écrire en dehors de la forme rimée ? Peut-être même sans versifier l'ensemble ? Je ne sais pas... J'imagine que tu as des choses à écrire, des idées, mais j'ai l'impression qu'elles ne passent pas à cause des multiples filtres que tu t'imposes (vers / rime / expression "se voulant poétique / etc.)

J'espère que mon commentaire n'est pas trop rude  :-X
"Personne ne sait quand tombera le crépuscule et la vie n’est pas un problème qui puisse être résolu en divisant la lumière par l’obscurité et les jours par les nuits, c’est un voyage imprévisible entre des lieux qui n’existent pas." Stig Dagerman.

https://aomphalos.wordpress.com/

WalterWhite

  • Invité
Re : Pas encore de titre.
« Réponse #9 le: 17 octobre 2012 à 13:47:16 »
Alors, on peut en effet souligner certaines lourdeurs dans le texte, mais je trouve cependant qu'un certain potentiel y transparaît. Après, je trouve également que certaines idées supposées redonner de la force au poème peuvent malheureusement l'affaiblir : par exemple, j'aurais trouvé ce texte plus poignant si le mot "amour" n'y avait pas figuré, dans la mesure où justement s'il s'agit d'oublier le mépris de se faire éconduire,et même si cela peut être particulièrement difficile, autant se forcer à effacer l'amour ressenti. Cet amour aurait du, à mon sens, se retrouver dès le début au fond de cet étang salé d'amertume. Par ailleurs, je trouve hélas que la structure de forme  AABB sur les rimes tend à nous faire lire le poème de manière peut être trop hachée au final : j'ai quasiment l'impression de m'arrêter à chaque fin de vers quand je le lis, ce qui pourrait nuire à la fluidité du texte.

Cependant, il n'y a pas que du négatif. Je trouve que les métaphores utilisées sont convenablement imagées et suffisantes pour nous transporter ailleurs. Je m'imagine, en profonde introspection, me retrouvant seul face à ce large étang salé. Je vois même la brume autour de moi, le paysage complètement grisâtre, fade, comme si les couleurs avaient été ôtées du monde. Je vois aisément un visage se dessiner dans le flou des vagues de cet étang, et des larmes descendre le long de mes joues, tandis que je serrerai un médaillon entre mes mains. Je ressens également ce mélange entre une mélodie au violon et les maux de tête causés par la tristesse dans ma tête.  Bref, j'ai voyagé en lisant ce poème.

Donc certes, tout n'est pas parfait, mais il y a, je pense, du travail et du potentiel. Les images laissées me plaisent. Après, j'aurais juste une petite question : quel est ton degré d'implication personnelle par rapport à l'histoire que tu décris ?

Hors ligne deadcorpse33

  • Scribe
  • Messages: 71
  • Explorateur de nouveaux genres
Re : Pas encore de titre.
« Réponse #10 le: 17 octobre 2012 à 20:17:46 »
Les rimes s'enchainent et tu impose un rythme a ton texte.
Mais même si cette thématique a déjà été mainte fois évoquée,
ton texte est bon dans l'ensemble.
Tu l'a écrit à vif? Ou tu t'es imposé un thème?
A vif je pense...
Un regard perçant et une âme d'enfant il te faudra, pour percer
la vérité métaphysique sans la cacher à toi, comme aux autres.
Un monde sans magie est affreux, pourtant il est réel.

adrien709

  • Invité
Re : Pas encore de titre.
« Réponse #11 le: 26 octobre 2012 à 23:16:48 »
Deuxième version.


J'évacue mes plus profonds sentiments
Quand mes pas me mènent près de cet étang,
tout en marchant sur ce doux rivage
les vagues forment ton incroyable visage.

Mon coeur n'est plus qu'un champs de bataille,
où réside cette merveilleuse médaille
et pour la conserver j'ai du combattre
tout en ne me laissant pas abattre.

Mon cerveau fait une hémorragie d'amour,
je remonte le temps pour te faire la cour
en te prouvant ce que je ressens
tout en marchant sur la rive de cet étang.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.022 secondes avec 22 requêtes.