Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

03 juin 2020 à 19:59:07
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie » Chanson & slam » Tristournelle

Auteur Sujet: Tristournelle  (Lu 115 fois)

En ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 171
  • 💡
    • mordelang
Tristournelle
« le: 24 mai 2020 à 04:29:38 »
Tristournelle
alôôrs
[close]
C'est sur cette instru que ça se rap : https://www.youtube.com/watch?v=_epSrEKHNk0
Et ouais j'suis pas sûr de savoir comment partager mon pitit version .mp3 (ah si : https://soundcloud.com/remy-revel/tristournelle-mp3)

Un crâne
De fantôme
Se pavane avec les mômes
Mexitex, taxi même, j'en aurai quelques problèmes
Mais je les aimes
Ces ritournelles
Ces rondelles, de citronnelle...

Un ou nous, stickés contre copié-collés, destitués de leur collier, ils vont et viennent commes des écoliers, dont on a lâché la main, pour aller glambader, tous sereins, d'être nés, à l'épopée de nos époques, on aime quand ça fait ploc, sous nous toitures confortables, j'suis con et fort c'est un billard, que je traine, tard le soir, comme une chirurgie de la pensée, que je voudrais voir opérée, opérable, sur une table, une terrible, qui soit stable, et pas trop cible des constables, les cons statueurs de statufictions à l'heure, de mon iraison, je les salue, bien profond, puisque ne valurent que des gallures, aux plumes de paon, de pitre l'heure pend, un réveil au crochet d'un crocodile à l'arme de cri, de guerre...

Amer
Délétère
Ether

J'aime aussi quand m'a roussi le feu des flammes des trépassés, leurs âmes, m'ont dépassé ! Je leur saigne, une figure, une rature, sans peigne, sans peinture, et alors ? Tout baigne, j'en suis sûr, pourquoi tout ceci serait ce qu'un coup-ci, cossu, décousu, dégrossi, s'en sue de se situer ici... Alors oui, il y aurait eu, des soucis, c'est pourquoi je réussis, le pari, de rentrer, à pieds depuis les sous-sol, eux aussi en bémol, comme ce back deux mille volts, désinvoltes, je l'ausculte, ce fantôme, au crâne, coupe-de-bol... décape le bal, écope d'une bulle et vole, vers l'effluve, d'un arôme, si virevoltant qu'il en est révoltant, de facilitement se fantomisant...

Tes risqué...
Touriste éh...
Ta ristourne...
Est trop triste...
« Modifié: 24 mai 2020 à 17:19:06 par Dot Quote »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.025 secondes avec 23 requêtes.