Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

26 mai 2020 à 15:21:50
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Les mots interdits

Auteur Sujet: Les mots interdits  (Lu 1113 fois)

Hors ligne Margault

  • Scribe
  • Messages: 76
Les mots interdits
« le: 30 mars 2020 à 09:14:58 »
Hello !!

Je lance un petit débat sur l'utilisation de certains mots dans un roman, car j'hésite parfois beaucoup entre un langage "traditionnel" et un langage un peu plus oral, familier.

Qu'est-ce que vous pensez de l'utilisation de "cela" ou de "ça" ? J'ai souvent l'impression que le "cela" fait tâche dans mon roman en tant qu'écrivain, mais je ne le remarque même pas en tant que lectrice... J'utilise donc beaucoup le "ça" mais je reste perplexe quant à sa rigueur dans un roman...

Idem pour des mots familiers, voire parfois vulgaires !

Bref, lâchez vos avis  ;D

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 528
    • BEOCIEN
Re : Les mots interdits
« Réponse #1 le: 30 mars 2020 à 18:43:46 »
Bonjour

C est surtout la repetition de ce genre de mot qui me derange............

Comme les on ou il y a par exemple ! :)
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 107
  • 💡
    • mordelang
Re : Les mots interdits
« Réponse #2 le: 30 mars 2020 à 21:25:15 »
hui, même pas la répétition, carrément l'usage
en tout cas pour "ça" et "cela"
c'est tout le travail de l'écrivain que de faire plus que de pointer d'un doigt démonstratif une idée : il doit savoir la formuler, la reformuler, la faire évoluer toussa quoi...
après je suppose qu'il y a des exceptions qui se justifie, genre un tic de langage ou au contraire un tic de la raison

genre
utilisé comme dans le langage d'une locution, "ça peut passer" ou "cela passerait", slon le niveau...
mais utilisé comme désignant seulement, "ça n'apporte rien au langage de se répéter sans précision"...

non ?

après j'ai cliqué sur le titre parce que je croyais que ce serait un débat sur l'admission d'un niveau de langage par le lecteur... j'avais ma réponse toute faite genre c'est une fausse question toussa, l'auteur est maitre de ce qu'il fait et veut à son lecteur, c'est de son propre niveau de langage qu'il doit s'accepter etc... mais non ^.^

tu as d'autres mots interdit ou c'était juste ça et cela ?
Tes diamants
Sèche-les

- SCH -

Hors ligne Margault

  • Scribe
  • Messages: 76
Re : Les mots interdits
« Réponse #3 le: 31 mars 2020 à 11:56:48 »
C'est plutôt par rapport à ce genre de phrase : "Ça allait bientôt faire cinq ans qu’il n’avait rien écrit."
J'ai l'impression d'utiliser pas mal de ce type de formulations dans mon roman Silence Femme, et comme c'est pour un concours d'écriture, j'ai peur que ça ne passe pas ! Vous en pensez quoi ?

Citer
après j'ai cliqué sur le titre parce que je croyais que ce serait un débat sur l'admission d'un niveau de langage par le lecteur... j'avais ma réponse toute faite genre c'est une fausse question toussa, l'auteur est maître de ce qu'il fait et veut à son lecteur, c'est de son propre niveau de langage qu'il doit s'accepter etc...
Je suis d'accord avec toi, tant que le niveau de langage est uniforme tout au long du texte, les formulations plus vulgaires ne font pas tâches.

J'avais une autre question, pour un passage qui est également dans mon roman (chapitre 9), pour cette phrase particulièrement :
Citer
Comment il avait pu coucher avec Camille lorsqu’elle lui disait non et qu’il insistait jusqu’à ce qu’elle accepte, ou avec des femmes saoules, parfois à peine conscientes, et souvent sans préservatif parce que lui, il était incapable de bander avec un bout de latex sur la bite.
C'est la formulation la plus naturelle qui m'est venue, comme beaucoup de personnes je pense, mais pour le coup j'ai peur ça fasse tâche avec le reste ! C'est peut-être trop vulgaire...

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 107
  • 💡
    • mordelang
Re : Les mots interdits
« Réponse #4 le: 31 mars 2020 à 12:07:34 »
C'est plutôt par rapport à ce genre de phrase : "Ça allait bientôt faire cinq ans qu’il n’avait rien écrit."
J'ai l'impression d'utiliser pas mal de ce type de formulations dans mon roman
oui le mot 'ça' démonstratif est bel est bien démonstratif, donc bin là dans ta formule on se demande ce que 'ça' désigne...
on se demande d'après processus lignuistique :
qu'est-ce qui allait faire cinq ans qu'il n'avait rien écrit ? le "ça" désigne le "cinq ans" dans la formule oral on peut se permettre d'être redondant car ça peut nuancer ou appuyer le propos, mais à l'écrit la prosodie linéaire est plus restrictive du côté des synonymes, des copies, de tout ce qui se répète en gros, ici syntagmatiquement, donc à éviter oui...
préfères eut être des formules du genre impliquant une causalité et non seulement un effet temporel
genre au lieu d'insister sur le cinq ans, insiste sur le fait qu'il n'a rien écrit, avec peut être un genre de :
"cinq ans avait passé deuis qu'il avait cessé d'écrire"...
on va pas se mentir, oui, le mot "ça", il est à gommer dans la plupart des cas où on le voit apparaitre
mais c'est intéressant car il marque souvent la fin de notre idée dans ce qu'elle a de formulable... on arrivait à mettre des mots, et là on est trop loin alors on y voit de loin et on dit en pointant du doigt : "ça"

non ?

heu pour les histoires de couche c'est vulgaire si tu veux écrire comme Zola, après y'a des auteurs qui trouveraient ça gentillet...
à voir entre les deux
Tes diamants
Sèche-les

- SCH -

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 803
  • Homme incertain.
Re : Les mots interdits
« Réponse #5 le: 31 mars 2020 à 12:34:01 »
Dot, je ne sais pas si tu fais exprès de saboter ta réponse comme ça, mais ça m'a fait mal de la lire.

Ce que tu dis sur le mot "ça" est amplement discutable, et ne simplifie pas la démarche de Margault.

La phrase "Ça allait bientôt faire cinq ans qu’il n’avait rien écrit." est tout à fait correcte, tout dépend du registre d'écriture du texte.
On retrouve le même "ça" dans "ça fait longtemps que je n'ai pas de nouvelles", "ça fera un an dans deux jours", "ça fait du bien de sortir au soleil", et du coup ton délire sur ce que représente "ça" et sa redondance me fait sourire.

Tout dépend donc du registre d'écriture que l'on souhaite atteindre, mais dans un livre écrit en langage courant, je ne pense pas que "ça" fasse tache.
Même s'il est toujours possible de tourner la phrase d'une autre manière, évidemment.
...il entendit un tintement d'eau, un son dur et clair comme d'une pierre tombant dans un rêve d'ombre épaisse.

JRR Tolkien ; Le retour du roi.

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 107
  • 💡
    • mordelang
Re : Les mots interdits
« Réponse #6 le: 31 mars 2020 à 14:33:09 »
awi pardon alors
si je suis le seul à trouver que
"ça fera longtemps que ceci est un démonstratif" est une phrase qui n'est pas correcte (d'un point de vue littéraire hein, oui c'est sur qu'à l'oral y'a moins de grammar nazi qui viendraient soulever les conflits de la raison de cet abus de langage, qui par désignation du temps avec omission de l'articulatoire de référence dont on ne sait pas l'origin (depuis cinq ans déjà, jusqu'à ce longtemps imprécis, etc), en vient à créer une boucle qui justement vient la démarquer d'un niveau de langage un peu moins soutenu, mais c'était bien là tout le problème de sa question ? genre essayer de complexifier un peu les abords simples d'une phrase intuitive et spontané, mais dont les défauts sonnent... faux ?
Tes diamants
Sèche-les

- SCH -

En ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 817
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Les mots interdits
« Réponse #7 le: 31 mars 2020 à 14:56:31 »
Oh la la !!


 :\?

Nous avons devant nous un sujet particulièrement épineux qui pourrait provoquer plus d'une guerre de tranchées.

Voyons, on ne peut pas en vouloir à un auteur d'aimer le parler populaire, tout comme on ne peut pas en vouloir à un lecteur de vouloir parfaire son langage le plus soutenu en lisant de nobles livres. Parfois, certaines révélations faites en vulgarité perdent de leur charme par le seul fait de recourir à un langage vulgaire ; or ce n'est pas toujours vrai, je pense notamment au langage de l'enfance : inabouti, irréfléchi, primaire qui révèle alors bien des vérités sur nous-mêmes par sa spontanéité. Le choix est vertigineux...


Dans ce cas, et pour tenter une résolution du problème des plus solennelles, je propose de proposer la proposition suivante :
« Voici longtemps que c'est un démonstratif. »


Que mes confrères me pardonnent, loin de moi l'idée de relancer le débat, il existe bien des raisons littéraires de discuter les travers du langage !! :huhu:

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 107
  • 💡
    • mordelang
Re : Les mots interdits
« Réponse #8 le: 31 mars 2020 à 15:34:28 »
'-'
O.o
:]
x,D
\ô/
\o/^
\ô/
Tes diamants
Sèche-les

- SCH -

Hors ligne maruki

  • Plumelette
  • Messages: 13
Re : Re : Les mots interdits
« Réponse #9 le: 09 mai 2020 à 01:32:45 »

 "Ça allait bientôt faire cinq ans qu’il n’avait rien écrit."

perso, du tac o tac, j'ai envie de rétorquer:
- ah ça c'est sûr!


Hors ligne Krapoutchniek

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 374
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Les mots interdits
« Réponse #10 le: 09 mai 2020 à 11:20:35 »
L'utilisation de "ça" dans ce contexte ne me pose aucun problème.

J'essaie de bannir le plus possible certains verbes (je sais pas si on pourrait les qualifier de "verbes faibles", ou un truc du genre, il me semble qu'il y a un terme pour les désigner) : être, avoir, faire, etc. Des verbes qui n'expriment rien, qui sont généralement utilisés à toutes les sauces et qui appauvrissent énormément le texte. Se forcer à trouver un verbe plus adéquat me paraît important et au bout d'un moment ça se fait naturellement (en terme de littérature hein, rien que dans ce commentaire j'en ai foutus plein :miaw: ).
It will reveal its meaning when it lives in victory...

Hors ligne Opercule

  • Aède
  • *
  • Messages: 182
  • Nécroposteur aux mains froides
Re : Les mots interdits
« Réponse #11 le: 13 mai 2020 à 13:10:35 »
Les verbes faibles sont certainement à éviter, mais en général il n’y a rien d’interdit, juste des mots qui ne se prêtent pas au registre de la narration. Dans une narration dans un registre "courant", des mots trop érudits ressortent ; inversement dans un registre soutenu un mot aussi innocent que détaler serait mal placé.
The grass was green and it was only fantasy

Hors ligne True Duc

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 142
Re : Les mots interdits
« Réponse #12 le: 16 mai 2020 à 22:09:43 »
En tant que lecteur, l'oralité est importante pour moi. Je me sens proche de l'auteur.
J'aime les "ça" çà et là, j'aime le langage familier. Je trouve ça pertinent.

 Je tente d'écrire pareil, de gratter les couches de superficialité pour arriver au plus proche de l'oral.
Tellement de temps passé pour faire croire que ça c'est fait tout seul tellement ça paraît simple comme style!

Mais c'est si subjectif. Mon mantra [en cours de construction] : écrire comme si je te parlais, comme je le sens, et puis si t'aimes pas tu lis pas et puis c'est tout.
 
Je tente d'écrire comme les auteurs que j'aime lire, qui pour la plupart, ont lu un livre qui a révolutionné
ce style en commençant par "ça a débuté comme ça"
Spoiler
[close]

Cela ne fait peut-être pas avancer ton schmilblick. Cette discussion en tout cas est passionnante, sujet tellement central.
"Un vrai duc, un vrai baron, violent depuis les couilles du daron"  (Elie Yaffa)

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 461
Re : Re : Les mots interdits
« Réponse #13 le: 17 mai 2020 à 23:56:19 »
En tant que lecteur, l'oralité est importante pour moi. Je me sens proche de l'auteur.
J'aime les "ça" çà et là, j'aime le langage familier. Je trouve ça pertinent.

 Je tente d'écrire pareil, de gratter les couches de superficialité pour arriver au plus proche de l'oral.
Tellement de temps passé pour faire croire que ça c'est fait tout seul tellement ça paraît simple comme style!

Mais c'est si subjectif. Mon mantra [en cours de construction] : écrire comme si je te parlais, comme je le sens, et puis si t'aimes pas tu lis pas et puis c'est tout.
 
Je tente d'écrire comme les auteurs que j'aime lire, qui pour la plupart, ont lu un livre qui a révolutionné
ce style en commençant par "ça a débuté comme ça"
Spoiler
[close]

Cela ne fait peut-être pas avancer ton schmilblick. Cette discussion en tout cas est passionnante, sujet tellement central.

yep moi je suis de + en + comme ça, comme ce que tu dis Truc Duc  8)

je pense de + en + souvent à yourcenar disant qu'il faut "se dépouiller de tout ce qui n'est pas soi"

et c'est d'ailleurs dans le but de se débarrasser de ce qui n'était pas lui que proust a fait des pastiches

avantage supplémentaire, quand on s'est "dépouillé de ce qui n'est pas soi", et qu'on est fidèle à soi : on a de fait et sans avoir eu besoin d'y porter une attention spécifique, une langue homogène, "sans grumeaux" dirait on pour une purée

et c'est qui Truc Duc les auteurs que tu aimes lire à part lfc ?  :)


Hors ligne True Duc

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 142
Re : Les mots interdits
« Réponse #14 le: 20 mai 2020 à 02:34:57 »
Pour rester dans le thème, je vais me limiter aux trois premières lettres de l’alphabet:
Auster
Bukowski
Calaferte

Dans ses trois auteurs, par exemple, j'y trouve de l'inspiration pour me "dépouiller", pour justifier d'y mettre du "ça" si ça me chante.
Mais, justement, j'essaye de sortir de ma zone de confort de lecture pour voir d'autres styles. Un jour, va bien falloir que je me jette dans Proust. Par exemple, hein, juste pour voir.
"Un vrai duc, un vrai baron, violent depuis les couilles du daron"  (Elie Yaffa)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.068 secondes avec 23 requêtes.