Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

30 mars 2020 à 11:12:13

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Aube, Ben.G, Claudius) » Quand je reviendrai

Auteur Sujet: Quand je reviendrai  (Lu 110 fois)

Hors ligne Lavekrep codaraque

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 370
Quand je reviendrai
« le: 25 mars 2020 à 23:27:07 »


bonjours au(x) visiteur(s)
je vous laisse le choix entre la lecture ou l'habillage (en amateur sur you-you) de ce texte.
j'accepte toutes suggestions, critiques et tire à balles réelles :) ;) ::)

https://www.youtube.com/watch?v=UREiHklLa5M&feature=youtu.be




En ouvrant mes volets, penché à ma fenêtre,
J'ai vu un messager m'amenant une lettre.
Dans laquell' tu m'écris que j’ai, le temps, perdu.
Notre temps, à jamais, ne peut être perdu:
Nos printemps furent doux sous les mots les plus tendres;
Au coeur de nos mois d'août l'orag' se fit attendre;
Mais arriva l’automne: Sous son soleil pâli
D'amour plus une pomme à croquer à l'envie.

Quand sommes nous devenus,
Ces amants inconnus
que les années qui passent ont conduit à la guerre,
que les année déçues,
Ont fait, qu’ils s’entretuent.

J’ai attendu longtemps que Mai réapparaissent,
Mais d’attendre trop longtemps la patience paresse.
Il m’a fallu partir pour la centième fois
Pour ne pas revenir, tenir bon cette fois.
Je me suis réfugié au fond de l’Italie.
Les raisons d’oublier tournèrent en litanie.
Aux caresses d'été, mon coeur est resté froid.
Je veux te détester, mais j’ai le mal de toi.

Quand sommes nous devenus
Ces amants inconnus
que les années qui passent ont conduit à la guerre,
que les année déçues,
Ont fait, qu’ils s’entretuent.

Devais-je la détruire ou devais-je la lire ?
Encor' me laisser prendre à l'attrape-avenir ?
J'ai laissé derrièr' moi les gondol' à Venise
Et dans le premier train j'ai jeté ma valise.
Dans les rues, dès demain, on  déambulera.
Au printemps de nouveau tu sera à mon bras.
Tu seras la plus belle, notre couple joli
Comme aux heures les plus belles, rejouera la folie.

Me voilà revenu.
Dis ! Comm' moi le sais-tu ?
Que chaque mois qui passe, nous conduit à la guerre,
Que comme nous, déchu,
L'amour à disparu.

J’entends venir le vent qui transperce la nuit
qui hurle aux éléments et averse les pluies.
Phébus ne peut suffir à réchauffer les jours
En attendant qu’avril fasse enfin son retour.
L'usure des saisons a étouffé nos nuits,
Faisant naître l’instant des jours qui meurent d’ennuie.
Mais l’ennuie me rend fou car je m’ennuie de toi
Sans toi, je ne peux vivre, mon coeur flêtrit sans toi

Si je suis revenu
C'est que je n'en peux plus
Et que la vie sans toi c'est la vie qu'on enterre
Que si j'ai peur sans toi
C'est que...sans toi...je meurs

Mourir est un manque de savoir vivre (Dac)
Si quelqu'un vous dit : " Je me tue à te le dire. "...Laissez le mourir

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 692
  • grabugeur limbique
    • mordelang
Re : Quand je reviendrai
« Réponse #1 le: 26 mars 2020 à 16:19:11 »
y'a des ressors vraiment tremplins en début de strophes
mais personnellement ils m'ont fait me décevoir de leurs suites
je ne sais que rajouter que ce triste sourire
j'ai bien aimé mais à en souffrir...
CoCoWriMo
15.966

Hors ligne O'Bofix

  • ex tizef
  • Troubadour
  • *
  • Messages: 370
    • obofix
Re : Quand je reviendrai
« Réponse #2 le: 27 mars 2020 à 07:28:00 »
Sur la forme, j'aime bien les apostrophes
Sinon, au dernier vers de la première strophe, j'aurais écrit "à l'envi"et au premier de la troisième j'aurais écrit "réapparaisse".

Je m'abstiens de commenter le fond,
En effet, je m'en voudrais d'interférer dans tes problèmes de cœur  ;)

Hors ligne Georges Ioannitis

  • Tabellion
  • Messages: 58
Re : Quand je reviendrai
« Réponse #3 le: Aujourd'hui à 09:42:59 »
Bonjour Codaraque

 « Dans laquell' tu m'écris que j’ai, le temps, perdu. »
L’expression suggére le possessif (perdre son temps et non perdre le temps)

« J'ai vu un messager m'amenant une lettre. »
Amener concerne plutôt les personnes dans ce contexte apporter est préférable

« Notre temps, à jamais, ne peut être perdu »
À jamais signifie ‘pour toujours’ et dans ce contexte semble inopportun. À la place on peut facilement trouver 3 syllabes de remplacement ( ‘tu le sais’ etc, ou ‘ne pourrait jamais être perdu’ etc.)

« D'amour plus une pomme à croquer à l'envie. »
À l’envi sans e conviendrait mieux, l’expression ancienne tire son origine du mot invitation et est sans rapport avec envie (désir)

On peut noter strophe 3 vers 2, une rupture métrique incompatible avec le rythme initié dans les premières strophes.

« Les raisons d’oublier tournèrent en litanie."
Litanie pour rimer avec Italie semble maladroit et détourne le sens de ce vers. Quelque chose dans l’idée de
Je tentais d’échanger le mal contre l’oubli..
Conviendrait peut-être à condition de corriger la repétitions deux lignes plus bas

« J'ai laissé derrièr' moi les gondol' à Venise »
Est vraiment trop connoté variété populaire années 70

« qui hurle aux éléments et averse les pluies »
Le vers semble maladroit ‘le verbe est inéxistant). Peut-être que « annonce la pluie » conviendrait mieux.

« Faisant naître l’instant des jours qui meurent d’ennui »
Ici pour la métrique « mourant » peut-être serait préférable

« Mais l’ennui me rend fou, car je m’ennuie de toi »
La redondance ici en tant qu’effet de style semble inopportune. Alors peut-être une tournure poétique comme
Mais l’ennui me rend fou, car il parle de toi.  conviendrait mieux ?

« Et que la vie sans toi c'est la vie qu'on enterre »
pour éviter une redondance qui n’ajoute rien en tant qu’effet de style ,
Et que la vie sans toi est celle qu'on enterre. ne serait pas mal

En outre, le nombre d'élisions et d'apocopes me gêne par rapport au contexte.

Voilà,  je ne sais pas comment tu jugeras cette intrusion dans ton texte. J’ai toujours pensé qu’il fallait être sacrément gonflé et sûr de soi pour corriger les autres. Mais je crois que c’est un peu la raison d’être de ce site. Lorsque la correction est bienveillante alors elle est acceptable. C’est la première fois que je me livre à un tel exercice. J’espère que tu n’y verras aucune offense. Ton texte est chargé d’émotions et comporte de très belles images. Il gagnerait, je crois, à être présenté dans un écrin plus à sa mesure. Amicalement, Georges

« Modifié: Aujourd'hui à 09:54:56 par Georges Ioannitis »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.026 secondes avec 23 requêtes.