Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

09 décembre 2019 à 09:24:11

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Aube, Miromensil, Chapart, Claudius) » [Extrait] Amisoléa

Auteur Sujet: [Extrait] Amisoléa  (Lu 93 fois)

En ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 121
[Extrait] Amisoléa
« le: 04 décembre 2019 à 23:07:28 »
Salut !

Je viens avec un petit extrait,le début éventuel d'un roman de fantasy. C'est surtout pour avoir un avis global. Des commentaires plus détaillés si vous êtes motivé je prends, mais le principal qui m'intéresse c'est si vous pensez que le texte a un intérêt ou pas.

Je m'explique : j'avais écrit un petit roman de fantasy au collège, appelé Amisoléa. Donc c'était assez naïf dans l'écriture, et disons le, assez nul objectivement. Mais il m'est venu dans l'idée qu'une fois réécrit, vraiment retapé de fond en comble, avec une écriture, des personnages, des évènements plus matures, ça pourrait être pas si mal. Du coup j'ai commencé (deux pages  :mrgreen:) et avant de continuer, je veux bien un ou deux avis sur si ça vaut le coup ou pas. Merci !
PS : les noms son d'origine.



   La jeune fille flatta l'encolure de son cheval. Yerne, le grand hongre bai, avait toujours été son préféré. D'un tempérament docile, il était plein d'énergie et de bonne volonté. Ellanora n'avait pas hésité une seconde, à l'écurie, sur qui accompagnerait son excursion.
   Elle l'encouragea d'un serrement de jambes, l'angoisse qui la tenaillait depuis deux jours se faisant plus pressante. Ils approchaient du lieu où elle pensait retrouver sa mère. D'une certaine manière, elle espérait se tromper. Peut-être que Lorevia allait finir par revenir, qu'elle s'était perdue, ou simplement attardée quelque part. Peut-être qu'elle était définitivement partie, qu'elle l'avait abandonnée. Pourquoi les gardes n'étaient-ils pas restés avec elle ? Ils prétendaient qu'elle leur avait ordonné de rentrer au château, de la laisser seule. Elle devait bien admettre que c'était crédible. Sa mère aimait la tranquillité et la nature, plus particulièrement la forêt. Son sang elfe la rendait sans doute plus proche des arbres et des bêtes que la plupart des gens, mais Ellanora était surtout persuadée que son pays natal lui manquait. Elle lui en avait souvent parlé, avec nostalgie : Amisoléa, l'île des elfes. Petite fille, elle avait beaucoup rêvé de ce pays utopique, et nombre de ses jeux d'enfants étaient centrés sur lui. Elle n'avait jamais demandé à sa mère pourquoi elle en était partie.
   Ellanora avait quitté le château pendant la nuit. Elle avait préparé ses provisions plusieurs jours à l'avance, en subtilisant des vivres dans la cuisine. Une fois la nuit bien installée, elle avait harnaché Yerne d'une vieille selle abîmée et emprunté un petit passage de l'enceinte du château qu'elle était la seule à connaître. Ç’avait été étonnamment facile, finalement. Une fois qu'elle se fut suffisamment éloignée, elle avait lancé sa monture au trot, puis au petit galop.
   Ellanora sentit monter une anxiété irraisonnée. Elle reconnaissait cet endroit. C'était sur ce chemin que son frère avait fait une chute mortelle à cheval, plus de dix ans auparavant. Du moins, c'était la version officielle. Elle était là, à l'époque, et elle n'a jamais oublié. Ils faisaient une sortie à cheval, elle, son père et son frère, accompagnés de quelques gardes. Le jeune homme avait alors seize ans, son âge à elle aujourd'hui. Orna, la jument du jeune prince, boitait sévèrement ce matin-là. Morgan s'était retrouvé à devoir monter Lirnet, un  étalon tout juste débourré, peureux et sanguin. Ellanora, persuadée des talents de cavalier de son frère, le regardait avec admiration monter ce cheval indocile. Elle était pour sa part juchée sur un vieux poney placide. Ils marchaient au pas, devisant tranquillement, les gardes quelques mètres derrière. Le terrain était dangereux dans cette zone. Escarpé, glissant. Même sans quitter le chemin, il fallait faire attention. Ellanora suivait son père et son frère et les écoutait discuter. Razordack commença à taquiner Morgan sur ses difficultés à contenir Lirnet. Leurs chevaux se collaient dangereusement. Soudain, l'homme donna un grand coup à au jeune étalon, comme pour rire. Surpris, celui-ci fit un écart et se retrouva dans la pente glissante. Pendant un instant terrible, il tenta de retrouver son équilibre, affolé, les graviers roulant sous ses sabots. Puis ce fut la chute. Le cheval et son cavalier dévalèrent la pente escarpée, écrasant les arbustes et les buissons. Beaucoup plus bas, le tronc d'un grand arbre arrêta violemment leur chute.
   On interdit à la fillette de regarder en bas, mais elle entendit. Les cris de douleur de Morgan et les râles d'agonie de Lirnet. Razordack chargea les deux gardes de descendre achever le cheval et récupérer le blessé. Il attendit à côté d'elle, l'air dévasté par la situation. Évidemment, c'était un accident. Ellanora ne pouvait croire qu'une chose pareille s'était produite. Son frère allait remonter, il serait seulement légèrement blessé, le guérisseur le soignerait et en quelques jours tout serait redevenu comme avant. C'était certain.
   Mais Morgan n'était pas légèrement blessé. Il ne survécut même pas jusqu'à ce qu'ils atteignent le château. Razordack le portait devant lui, sur son cheval. Le corps tordu, couvert de sang et le visage déformé de douleur de son frère la hantaient encore aujourd'hui.
   Ellanora ruminait ces souvenirs, amère. Ce serait bien le genre de Razordack de faire tuer sa femme au même endroit qu'il avait assassiné son fils.
« Ella... »
La jeune fille sursauta. Ça n'était qu'un murmure, presque imperceptible. Pourtant, elle aurait reconnu cette voix entre mille.
« Modifié: Hier à 23:06:53 par Ambriel »
C'est eux qui me l'ont dit, de remplir nos galoches
De charger nos fusils, de pierres et de brioches
Vite dépêche-toi, j'entends la ferraille des soldats

- Têtes raides -

En ligne Dot Quote

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 122
  • Grabugeur limbique
    • Rémy Revel - Expérience Scriptive
Re : [Extrait] Amisoléa
« Réponse #1 le: 05 décembre 2019 à 07:14:52 »
désolé Ambriel, c'est le matin mais pour un avis général je signale qmm
que trois occurrences de 'la jeune fille' en début de paragraphe
ça fait pas très sérieux dans les deux premières pages

sinon j'pense pas que ce soit ma tasse de thé
mais je te souhaite tout de bon à ce texte
expérience scriptive
page perso

"-Vous jouez quoi là ?
Bach
-C'est bien ?
Ouais ouais
-Les gens se marrent ?"

- Coluche &

En ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 121
Re : [Extrait] Amisoléa
« Réponse #2 le: 05 décembre 2019 à 08:39:39 »
Ok je le note pour la jeune fille, ça ça se corrige.
Et merci de ton avis !
C'est eux qui me l'ont dit, de remplir nos galoches
De charger nos fusils, de pierres et de brioches
Vite dépêche-toi, j'entends la ferraille des soldats

- Têtes raides -

Hors ligne Merlok

  • Tabellion
  • Messages: 39
Re : [Extrait] Amisoléa
« Réponse #3 le: Hier à 19:36:41 »
Bonsoir Ambriel,

Pour être légèrement (imp)précis, juste pour te signaler quelques fautes à corriger  ;)

Globalement, pour un texte fantasy, j'ai eu un peu de mal à voir la fantasy mise à part la mention "elfe".
J'ai été un peu déranger par l'ensemble des personnages qui arrivent comme des poissons qu'on jette dans un seau (désolé pour l'analogie c'est la première qui m'est venue  :o): j'ai eu un problème de visualisation des personnages et surtout pas assez du monde dans lequel on se trouve...

Par contre en ce qui concerne l'intrigue, je la trouve intéressante. Pourquoi ne pense-t-elle pas à un accident ?! (à travailler peut-être)

A continuer je pense...

En ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 121
Re : [Extrait] Amisoléa
« Réponse #4 le: Hier à 23:03:45 »
Salut,

Merci de ton avis mais j'aimerais des précisions.  Notamment sur ton histoire de poissons. Que veux tu dire par là ? Ils arrivent trop vite, trop d'un coup ?

Et   pour la  visualisation des personnages et du monde, qu'est ce qui manque selon toi ?
Pour la fantasy, pareil : qu'es ce qu'il manque pour que ca en fasse pour toi de la fantasy ?


Dot quote, pour la jeune fille j'ai essayé de corriger, mais du coup aurais tu des idées autres que "elle" ou son prénom pour la désigner sans se répéter ? Perso je sèche...
« Modifié: Hier à 23:08:20 par Ambriel »
C'est eux qui me l'ont dit, de remplir nos galoches
De charger nos fusils, de pierres et de brioches
Vite dépêche-toi, j'entends la ferraille des soldats

- Têtes raides -

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.025 secondes avec 22 requêtes.