Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

04 juin 2020 à 20:09:16
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Agora : vie collective » Projets collectifs » Mammouth Éclairé » Mout s'amuse » "Pise" et "Je jouis", deux essais de xénogreffes [Jeu du Mout 8 - Xénogreffe]

Auteur Sujet: "Pise" et "Je jouis", deux essais de xénogreffes [Jeu du Mout 8 - Xénogreffe]  (Lu 3394 fois)

En ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 116
Allez, hop, je tente aussi des xénogreffes. Je me permets parfois de modifier la ponctuation après les greffes, je ne sais pas s'il fallait l'éviter.

Pise

Quelle folie !
Quelle formule magique a déclenché cette anomalie ?
Quelle formule magique a déclamé le grand Merlin pour redresser l'édifice penché, cette anomalie ?
Quelle formule magique a déclamé le grand Merlin pour redresser l'édifice penché ? Cette andouille a téléportée son travail stupide en Somalie.
Quelle formule magique a déclamé le grand Merlin pour redessiner le Colisée et compresser l'édifice penché ? Cette andouille a téléportée son travail stupide en Somalie.


Spoiler
[close]

Je jouis

Je jouis.
Je joue, tu cuis.
Je jubile contre ta joue, tu cuis.
Je jubile contre ta jolie bouche menue, tu cuis.
Je jette un sort à mon instinct volubile contre ta jolie bouche menue, tu cuis.
Je jette un sort à mon instinct volubile contre ta jolie bouche menue, tu cueilles mes sens échauffés, je jouis.

Spoiler
[close]
« Modifié: 09 septembre 2016 à 09:15:22 par RémiDeLille »

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 808
  • Homme incertain.
Ahhh, gentil Rémi  nous rejoins dans l'aire de jeu !!   :)

Pour "Pise", vu le délire assumé et réussi, je suis sûr que tu pouvais encore broder sur les maladresses de Merlin !
J'aurais écrit "a téléporté"...

"Je jouis", ou l'invention de la xénogreffe polissonne... Là aussi je suis frustré, parce que c'est très réussi, très dans ton style, mais si bref ! Tu pouvais aller jusqu'à 222 mots !

En tout cas bravo, les deux sont très fluides et réussis, et totalement incompatibles !!!  :D
« Modifié: 09 septembre 2016 à 06:52:09 par gage »
...il entendit un tintement d'eau, un son dur et clair comme d'une pierre tombant dans un rêve d'ombre épaisse.

JRR Tolkien ; Le retour du roi.

En ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 116
Salut gage !

Merci pour la coquille relevée.

Dans les deux cas, je n'ai pas voulu faire plus long parce que je trouve que les répétitions sont un peu lourde au bout d'un moment.

Mais si on fait plusieurs greffes d'une phrase à l'autre et aussi des compressions, ça peut être moins répétitif :

Une vie

Il grandit.
Il grignote la vie, comme un bandit.
Il grignote la vérité qui sonne et crie, comme un bandit.
Il grisonne et crie, comme un banal petit vieux se raidit.
Il grisonne et crie, commet l'irréparable contre un banal petit vieux se prenant une bille en plein front se raidit.
Il grille en plein front, se ratatine sous le lance-flamme de l'ennemi et refroidit.
Il gît.

Ici Le Greffon est interdIT.



Bon appétit  :mrgreen:

(y a des greffes vraiment nulles, voire inexactes à la ligne 5)
« Modifié: 09 septembre 2016 à 10:34:33 par RémiDeLille »

Hors ligne Yöda

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 538
  • Il a une serviette ! Replions-nous !
J'ai beaucoup aimé le côté farfelu de "Pise" ! J'aurais limite eu envie d'en savoir plus et que tu continues à l'infini !  :D  (Mais comme tu dis, c'est vrai que les répétitions peuvent vite devenir lourde, donc finalement, c'est très bien comme ça  ^^)

Et j'ai adoré "Je jouis" ! Il est court et intense et les répétitions jouent pour le coup en sa faveur  :mrgreen:  C'est parfait !  :coeur:
"You don't seem to get the gravity of the situation..."
- Isaac Newton -

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 808
  • Homme incertain.
Par contre, Rémi, sur ce coup-là il faut que tu m'expliques, il manque plein de bouts...  :o

Ça doit être expérimental, mais du coup je suis largué : où sont la fin de "grignote" et la fin de "grisonne" ?
Faut que tu me mettes en spoiler ta démarche, je suis tout perdu ! :(
...il entendit un tintement d'eau, un son dur et clair comme d'une pierre tombant dans un rêve d'ombre épaisse.

JRR Tolkien ; Le retour du roi.

En ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 116
Hop !

En fait, y a des compressions (on enlève la greffe) pour passer de grignote à grisonne et de grisonne à grille :

Il grandit.
Il grignote la vie, comme un bandit.
Il grignote la vérité qui sonne et crie, comme un bandit.
Il grisonne et crie, comme un banal petit vieux se raidit.
Il grisonne et crie, commet l'irréparable contre un banal petit vieux se prenant une bille en plein front se raidit.
Il grille en plein front, se ratatine sous le lance-flamme de l'ennemi et refroidit.
Il gît.

Ici Le Greffon est interdIT.

(mais y a aussi des ajouts qui ne sont pas des vraies greffes en plein mot...  :/
« Modifié: 12 septembre 2016 à 18:17:44 par RémiDeLille »

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 808
  • Homme incertain.
merci pour ta réponse...

Je me doutais bien que c'était raffiné, mais c'est carrément de l'orfèvrerie...

Tu as raison de bouleverser les  règles et du coup l'exercice est encore plus intéressant.
Je comprends mieux la fin maintenant !

Chapeau Rémi !
...il entendit un tintement d'eau, un son dur et clair comme d'une pierre tombant dans un rêve d'ombre épaisse.

JRR Tolkien ; Le retour du roi.

En ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 116

Tu as raison de bouleverser les  règles et du coup l'exercice est encore plus intéressant.
Je comprends mieux la fin maintenant !
C'était autorisé !
C'était précisé dans les règles.

Tu peux essayer ;)

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 808
  • Homme incertain.
Tu as raison, ça m'apprendra à ne les lire qu'en diagonale...  :(
...il entendit un tintement d'eau, un son dur et clair comme d'une pierre tombant dans un rêve d'ombre épaisse.

JRR Tolkien ; Le retour du roi.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.044 secondes avec 24 requêtes.